Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 19/05/2016 à 14:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3279 fois - 2 commentaires


100.000 vélos à assistance électrique vendus en France en 2015


S’il y a bien un marché où les modèles électriques cartonnent, c’est bien celui du vélo. Electriques ? Plus précisément très majoritairement à assistance électrique, selon la réglementation qui prévaut en France. C’est-à-dire avec une aide au pédalage obtenu d’un moteur de 250 W de puissance, qui s’inhibe aux alentours des 25 km/h. En 2015, la barre symbolique des 100.000 unités a été franchie. Et ça n’est pas prêt de s’arrêter !

En chiffres

En 1 an, de 2014 à 2015, les ventes de vélos à assistance électrique sont passées en France de 77.500 à 102.000 exemplaires environ, contre 1,2 million en Europe. Soit une progression de presque 32%, dans un marché global et national du cycle qui, lui, n’a augmenté que de 0,5%. Le marché du VAE représente 3,34% des 2.996.000 vélos vendus en 2015, selon les chiffres fournis par l’Union nationale de l’industrie du vélo. Est-ce vraiment curieux : le vélo à assistance électrique est perçu comme un engin à acquérir auprès d’un spécialiste ? C’est le cas pour 75% des ventes, contre 51% pour l’ensemble du marché du cycle. A noter une tendance qui s’accélère : l’acquisition de VAE par les entreprises et collectivités, à hauteur de 13% des ventes totales enregistrées en 2015 pour le genre.

Du vélo du flémard…

Il fallait être motivé, il y a une dizaine d’années, pour s’afficher avec un vélo à assistance électrique. Vu comme un engin pour les personnes peu dynamiques, voire paresseuses, il était fréquent d’essuyer les quolibets des jeunes générations ou de leurs parents qui utilisaient leurs diesel fumants pour faire exactement la même distance que vous afin d’aller au travail. En 2006, seulement 6.700 VAE avaient été vendus en France, mais la progression était déjà à 2 chiffres, dans un marché global du cycle en retrait. Depuis, le genre a fait son chemin, quittant les villes et les routes pour la compétition, où il est enfin admis, et même reconnu. Plus personne, ou presque, ne rigole devant le dernier VTTAE à 3.000 euros. Forcément, avec un moteur Yamaha et tout l’équipement d’aujourd’hui, ça le fait !

…à celui du sportif et du geek

Alors que les constructeurs draguaient il y a encore 10 ans le troisième âge, du fait qu’un vélo à assistance électrique permettait aux personnes physiquement fatiguées ou cardiaques de pratiquer tout de même une activité sportive a minima, c’est maintenant vers les générations les plus dynamiques qu’ils se tournent, proposant des kits à installer sur un matériel à l’origine pas prévu pour une assistance via batteries. Les puristes, soucieux de jouer un peu les apprentis sorciers vont même jusqu’à acheter au détail les différentes éléments pour se constituer un engin totalement unique, ou peu s’en faut. Le VAE réalisé devra alors permettre de s’illustrer dans la prochaine manifestation plus ou moins sportive !

Evolution des batteries

Si le vélo à assistance électrique séduit aujourd’hui tant les sportifs, c’est aussi grâce à l’évolution des batteries qui a apporté sa lourde pierre à la diminution du poids, mais pas forcément du prix. Alors qu’il fallait encore, il y a 10 ans, traîner jusqu’à plus de 30 kilos d’accumulateurs au plomb et de ferrailles constituant la partie cycle, désormais, les plus légers sont passés sous la barre des 10 kg. Pour cela, les batteries Li-Po sont d’un grand secours et sont arrivées à point nommé. Ce sont les plus légères de la palette qui comprend aussi des modèles Ni-MH et lithium-ion. Un pack Li-Po pèse environ 5 fois moins lourd que son équivalent au plomb, et 2,5 fois moins que celui réalisé avec les deux autres technologies.

L’aide des collectivités

Le développement du vélo à assistance électrique s’explique aussi par la promotion qu’en font de plus en plus de collectivités qui voit en lui un moyen de réduire la saturation de l’espace public (circulation et stationnement), ainsi que tous les types de pollution, du bruit aux particules fines dérèglant notre santé. C’est que le VAE remplace très bien une voiture pour les déplacements pendulaires quotidiens, seul, pour un coût d’environ 1 euro en électricité aux 1.000 kilomètres, ou dans une chaîne multimodale qui comprend les véhicules de transport en commun de plus en plus pourvus en espace pour embarquer des vélos. Des villes l’ont bien compris, qui proposent le plus souvent une aide de 150 à 400 euros pour s’équiper d’un VAE. Des offres qui sont parfois très ponctuelles, à l’année, ou cycliques. De Nice (06) à Caen (14), ou de Bordeaux (33) à Colmar (68), en passant par Blois (41), Arras (62), Epernay (51), Nancy (54), La Roche-sur-Yon (85), ou encore Nantes (44), ce sont plusieurs dizaines de communes, réparties dans toute la France, qui ont déjà proposé au moins une fois une petite subvention à l’achat d’un vélo à assistance électrique. Mais attention, pas question de se faire du beurre sur le dos des citoyens : une des conditions à respecter est quasiment toujours de conserver l’engin un certain temps, sous peine de devoir restituer l’enveloppe.

Paris en exemple

Dans son plan Vélo 2015-2020, Paris va décaisser 150 millions d’euros sur la période, dont 10 « pour l’aide à l’achat de vélos et cyclomoteurs électriques, de triporteurs et vélos cargos », 7 « pour la création de plus de 10.000 places de stationnement vélos », et 63 « pour l’aménagement de pistes cyclables ». Ces dernières vont doubler, passant de 700 kilomètres actuellement à 1.400 à échéance 2020. « Avec ce plan, un nouveau réseau de voies entièrement dédiées aux vélos va voir le jour », précise la page Web dédiée. « Le réseau principal cyclable s’organisera autour de deux axes (Nord-Sud et Est-Ouest), d’un axe reliant les bois de Boulogne et de Vincennes et les rocades des Maréchaux, des Fermiers Généraux et des Grands Boulevards et Boulevard Saint-Germain », détaille la mairie de Paris. Pour précision, l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique s’élève, dans la Capitale, à 33% de son prix, dans la limite de 400 euros.


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

CP Univélo




Mots clés : VAE | vélo électrique | vélo à assistance | vélo | ventes | 2015 | marché
Catégories : Aides financières | Vélo électrique | Marché & statistiques |

Commentaires

Posté le 22-05-2016 à 13:17:57 par MAURIN

Il serait intéressant de connaître la proportion de kits à assistance électrique vendus en 2015. Je suis sûr que l’on serait étonnés.
Je fais partie des centaines d’utilisateurs à avoir choisi la solution du kit. Pourquoi ? J’avais un VTT plutôt haut-de-gamme et je n’ai jamais trouvé un équivalent en terme de confort dans les vélos à assistance électrique du commerce. Déçu par ce manque de choix, j’ai découvert qu’il était possible de motoriser mon propre VTT, ce que j’ai fait avec un moteur dans la roue arrière et une batterie que j’ai fixé directement dans mon cadre.
Coût du système : 1300€. Performances : 45km/h de pointe, 750w de puissance et 70km d’autonomie.
Un incontournable dans le monde du vélo électrique désormais.
www.cycloboost.com

Posté le 02-08-2016 à 17:41:04 par relais vélo dom

Bel équipement mais malheureusement illégal en France !
Rappel de la réglementation en vigueur : assistance jusqu’à 25 km/h , puissance de 250 W sinon ce n’est plus un VAE mais un cyclomoteur avec l’arsenal càd
1/ disposer, depuis le 1er juillet 2004, d’une plaque d’immatriculation,
2/ souscrire une assurance de type cyclomoteur,
3/ porter un casque motocycle,
4/ disposer du brevet de sécurité routière.

Attention à votre responsabilité en cas d’accident sur la voirie publique.
Cordialement



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Nouveau coup de pouce au vélo avec le plan France Relance
Hier, lundi 14 septembre, Barbara Pompili et Jean-Baptiste Djebbari, respectivement ministre de la Transition écologique, et ministre délégué chargé des Transports, ont...
E-Bike Expedition : 200 km sur VTT électrique au Maroc
Atypik Travel Organisation, spécialiste des voyages hors-normes, et CGO Evénement, créateur des 24 Heures Vélo Shimano, s’associent pour lancer un raid d’un nouveau...
Plan de relance : Les mesures pour la mobilité électrique
L’actuelle crise sanitaire du coronavirus impose aux pouvoirs publics de gérer avec de mêmes dispositifs les problèmes environnementaux et de santé dus à la pollution et...
Nouveau kit BMZ très performant pour vélos électriques et dérivés
« V10 Intube », c’est le nom de ce nouveau produit qui se compose d’une batterie à dissimuler dans le cadre et d’un moteur pédalier décliné en 3 versions pour une large...
Le monde en manque de vélos
Avec la crise du coronavirus, la production de vélos, à assistance électrique ou non, s’est retrouvée à l’arrêt pendant plusieurs semaines. Le redémarrage des lignes...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact