Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 12/02/2018 à 12:32 par Philippe Schwoerer - Lu 3396 fois - 5 commentaires


6.500 véhicules électriques à pile hydrogène circulent dans le monde


Si Honda, Toyota, et Mercedes se sont montrés très actifs dans la première moitié des années 2010, et avant, concernant le développement, les essais et les annonces autour des véhicules électriques équipés d’une pile à combustible, c’est la Hyundai iX35 qui a décroché en 2014 le titre de premier modèle à être commercialisé de série pour sa technologie. Fin 2017, on comptait environ 6.500 engins de ce type mis sur les routes du monde, majoritairement en Californie.

Avantage Toyota

Si Hyundai a réussi à damer le pion à Toyota pour décrocher une distinction que finalement plusieurs constructeurs tentent de s’attribuer en jouant sur les mots, au final, c’est bien la marque japonaise, - plutôt reconnue pour avoir lancé dans le monde l’hybridation simple -, qui, à ce jour, a commercialisé le plus de véhicules électriques à pile hydrogène, notamment avec la Mirai. Toyota s’est approprié plus de 75% du marché. Et c’est à nouveau la Californie qui se distingue, avec la moitié des ventes mondiales réalisée sur son territoire. Si on veut associer les 2 tendances : Toyota a déjà écoulé dans cet Etat américain plus de 3.000 Mirai ! Le décret que vient de signer le gouverneur Jerry Brown, avec un objectif de 5 millions de voitures électriques (batterie ou PAC) en circulation pour 2030, devrait permettre à la Californie de conserver et même accentuer son avance.

Développement exponentiel ?

Si beaucoup ne croient pas dans la solution hydrogène pour la mobilité, les ventes des véhicules à pile à combustible ont plus que doublé en 2017 par rapport à 2016. Et ce, en dépit d’un réseau d’avitaillement qui peine à se mettre en place et devrait prendre encore quelques années avant d’être aussi visible et incitatif que les classiques bornes de recharge en cours de déploiement pour la mobilité branchée. Le Japon se veut exemplaire sur le sujet, qui constitue le deuxième territoire d’accueil de ces engins dont on entretient un peu trop souvent le flou sur la nature réelle de la chaîne de traction en les nommant « voitures à hydrogène ». En attendant une plus grande homogénéité pour l’approvisionnement en gaz, d’autres constructeurs s’apprêtent à rejoindre les pionniers, dont Kia, BMW, Lexus et Tata Motors.

Les professionnels d’abord

Rouler dans une voiture à pile hydrogène ne devrait pas intéresser concrètement et massivement les particuliers avant longtemps. Car à la difficulté à effectuer le plein du réservoir s’ajoute un prix d’achat des véhicules qui est de l’ordre du double par rapport à un modèle électrique à batterie. Si pour ces dernières il est possible de parcourir 100 kilomètres avec 2 euros d’électricité obtenue chez soi depuis une simple prise, il faut compter environ 4 à 5 fois plus pour réaliser cette distance à l’hydrogène ! Toyota semble vouloir bouleverser la donne, en assurant qu’en 2025 une voiture comme la Mirai coûterait le prix d’une hybride équivalente. Une Prius étant affichée dans la même gamme de tarif qu’une Hyundai Ioniq électrique, le scénario du constructeur japonais mettrait la voiture à hydrogène à peu près au niveau d’une électrique à batterie. Il faudrait encore que l’écart se resserre drastiquement sur le budget énergétique, indépendamment de la disponibilité des stations.


Mots clés : voiture | véhicule | hydrogène | PAC | pile | combustible | électrique | Californie | Toyota | Mirai
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 12-02-2018 à 14:18:08 par ZoéT

6500 depuis 2014 dans le monde : c’est pas beaucoup, et en même temps, en pensant que ce sont des voitures à hydrogène, on arrive à se dire que c’est quand même pas mal.

Posté le 15-02-2018 à 11:24:02 par Nico

L’article omet de parler des 2 grandes faiblesses de cette filière :

- l’hydrogène est explosif et le stockage de l’hydrogène se fait toujours avec une légère fuite permanente pour le conserver liquide

- il n’y a actuellement aucune source de production d’hydrogène en grande quantité

Finalement une voiture à gaz tire l’essentiel de son énergie de la combustion de l’hydrogène contenu dans ce gaz, et avec une sécurité et un rendement bien meilleurs.

Posté le 15-02-2018 à 14:17:29 par VWAccro

et il oublie aussi de dire qu’il ne fait pas le café… mdr

Posté le 15-02-2018 à 17:58:22 par CHL17

6500 depuis 2014 c’est déjà trop quand on sait que l’hydrogène est industriellement produit principalement par le "cassage" du méthane (CH4) et que donc sa production dégage d’importante quantité de CO2 ! Si il était produit par électrolyse, le rendement énergétique "puit à la roue " serait médiocre (autour de 25%) à comparer avec le rendement global de la filière 100% électrique (autour de 75%). Bref avec l’hydrogène on a le choix entre créer du gaz carbonique ou consommer 3 fois ce qui serait nécéssaire à un simple VE. On se retrouve avec un véhicule cher à fabriquer puisque en plus de la chaine de traction VE traditionnel ( batterie plus moteur électrique), on ajoute un stockage sous pression d’H2 et une Pile à combustible dont toutes les connexions (tuyaux et raccordements) seront à changer tous les 10 ans minimum pour cause de pérennité calandaire

Posté le 15-02-2018 à 21:13:36 par dud

c est l avenir l hidrogen



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Autonomy
Autonomy
Du 18/10/2018 au 20/10/2018 - Grande Halle de la Villette à Paris

Autonomy fêtera sa troisième édition en 2018. Ce salon se présente comme le "Festival de la mobilité urbaine', et cela en présentant un très grand nombre de moyens de...
A lire également / sur le même thème Sodetrel devient Izivia
C’est dans un communiqué de presse daté de jeudi 18 octobre 2018 que Sodetrel annonce sa nouvelle dénomination Izivia : « une nouvelle identité pour marquer une étape...
L’électrique reste la meilleure solution (Ouest-France)
Dans un encadré en marge d’un article intitulé « Passer à la voiture ‘propre’… Oui, mais laquelle ? », et publié dans l’édition du 11 octobre 2018 de Ouest-France,...
Un minibus électrique Geco 6 places livré par Mobilité Plus à Antibes
Lorsque nous publions un article sur l’activité de notre adhérent Mobilité Plus, c’est le plus souvent pour porter un éclairage sur une nouvelle livraison des trains...
Que penser d’une enquête du Dauphiné sur les véhicules électriques ?
Suite à une étude publiée le 10 octobre 2018 par l’UFC-Que Choisir, le Dauphiné a interrogé ses lecteurs : « Faut-il rendre obligatoire les voitures électriques ? ». En...
Les Renault Twizy de Totem Mobi sortent de Marseille
Totem Mobi, c’est ce service de location de véhicules électriques en libre service, disponible 24/7, et lancé à Marseille (13) en 2013. A la base, un essai gagnant qui...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact