Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 02/05/2016 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 2744 fois - 4 commentaires


Allemagne : 1 milliard d’euros pour la mobilité électrique


Après avoir été longtemps réfractaire à l’instauration d’incitations financières destinées à encourager les ventes de véhicules électriques, L’Allemagne vient d’adopter un vaste plan d’aides à la mobilité électrique, dont les principales mesures entrent en vigueur dès aujourd’hui. Des aides importantes puisque le gouvernement allemand met 1 milliard d’euros sur la table, auquel il convient d’ajouter les 600 millions d’euros de contribution demandée aux constructeurs automobiles. Des mesures destinées à donner une véritable impulsion à la constitution d’un parc de véhicules électriques conséquent dans une période où les constructeurs allemands, empêtrés dans le scandale du diesel, commencent à s’intéresser de très près à la mobilité électrique avec de nombreux modèles en préparation.


Un bonus de 4 000 euros


La mesure phare de ce plan réside dans l’octroi d’un bonus de 4 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique et de 3 000 euros pour celui d’un véhicule hybride rechargeable. A noter que les véhicules de plus de 60 000 euros sont exclus de ce dispositif. Les constructeurs devront financer la moitié de ce bonus qui sera accessible aux constructeurs étrangers à condition qu’ils financent également la moitié de la prime. Nissan a d’ailleurs décidé d’aller encore plus loin en portant ce bonus à 5 000 euros pour l’acquisition d’une Nissan Leaf ou d’un Nissan e-NV200. Le gouvernement a pour sa part décidé de consacrer 600 millions d’euros à ce bonus et, pour éviter le risque d’un dérapage des dépenses, a décidé d’adopter le principe du « premier arrivé, premier servi » jusqu’à épuisement de l’enveloppe, ce qui pourrait provoquer un rush des commandes dès les premiers mois de la mise en œuvre du bonus.





Un investissement dans les infrastructures de recharge


Outre les 600 millions d’euros consacrés au financement de ce bonus qui n’est pas, comme en France, compensé par un malus sur les voitures les plus polluantes, le gouvernement a prévu d’injecter 300 millions d’euros dans le développement des infrastructures de recharge sur la période 2017-2020. 200 millions seront dédiés à la charge rapide, tandis que 100 millions iront à la recharge normale. Enfin, 100 millions d’euros serviront à l’acquisition de véhicules électriques par les gouvernements fédéral et provinciaux allemands dont l’objectif sera à terme d’avoir une flotte composée à 25% de voitures électriques, contre 10% aujourd’hui.





Créer un parc de 500 000 véhicules électriques


Si le gouvernement entend donner l’exemple avec son parc automobile, le véritable objectif de ce plan d’aides n’est pas là. L’ambition affichée en 2009 par Angela Merkel de voir circuler un million de véhicules électriques sur les routes allemandes à l’horizon 2020 est certes inatteignable car, avec ses 50 000 véhicules électriques en circulation aujourd’hui et seulement 0,7% des nouvelles immatriculations, l’Allemagne a pris beaucoup de retard par rapport à des pays comme la Norvège ou les Pays-Bas. Mais pour le Ministre de l’Economie Sigmar Gabriel, ce plan doit donner une véritable impulsion à la mobilité électrique, qui va faire avancer la technologie et aussi faire baisser les prix. De quoi, espère-t-il, franchir rapidement la barre des 500 000 voitures électriques en Allemagne. L’autre objectif est de soutenir l’industrie automobile allemande à un moment où elle traverse une mauvaise passe avec les répercussions du scandale du diesel dans lequel Volkswagen est fortement impliqué.





Doper les ventes des constructeurs allemands


Des constructeurs qui, après l’avoir longtemps négligée, compte désormais sur la mobilité électrique pour redorer leur image, mais aussi pour conquérir de nouvelles parts de marché et résister à la nouvelle concurrence de Tesla sur le créneau des voitures de luxe. Depuis plusieurs années, ils militaient pour l’instauration d’un bonus qui puisse doper les ventes de véhicules électriques sur leur marché domestique. Même s’ils ont dû mettre les mains à la poche pour le financer en partie, ils ont enfin été entendus, ce qui devrait doper les ventes de leurs véhicules existants comme la BMWi3, la Volkswagen e-Golf ou la Mercedes Class B 250e, mais aussi celles des nombreux modèles qu’ils s’apprêtent à lancer sur le marché dans les prochaines années. Le seul groupe Volkswagen, par exemple, a annoncé le lancement de 20 modèles électriques ou hybrides d’ici à 2020. Mais pour que les futurs modèles puissent vraiment en bénéficier, encore faudrait-il que le dispositif du bonus soit prolongé au-delà de 2019, ce qui n’est pas prévu pour l’instant.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bornes de recharge | Bonus | BMW | Volkswagen | Mercedes | Audi
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 02-05-2016 à 19:03:45 par daniel

On pourrait aussi, en France, limiter le prix d’achat des véhicules électriques éligibles au bonus. Autant 6.300 euros sont importants pour un budget achetant un VE de moins de 30.000 euros par exemple, autant il l’est beaucoup moins pour un achat de 80.000 euros ou plus. Il faudrait favoriser le plus grand nombre.

Posté le 02-05-2016 à 21:03:25 par Xtof

Et toujours rien de prévu pour les 2 roues electriques bcp moins gourmand en conso?

Posté le 03-05-2016 à 17:13:19 par Paco

@Xtof
Non seulement rien n’est prévu, mais les professionnels paient bien la TVA à 20% sur les scooters électriques, leur réparations, etc. alors que le VW Amarok et autres Pick-ups 5 places peuvent passer pour des véhicules pro...
Allez chercher l’erreur.

Posté le 06-05-2016 à 18:39:04 par Rv45

Tres bonne cette remarque pourquoi pas un bonus malus sur les scooters et les motos.

Elles polluent très largement aussi.

Je trouve mal placé de limiter le bonus à un prix de voiture electrique car le malus lui n’est pas limiter il faut tout simplement qu’il y est un équilibre entre bonus et malus. Pour ma part j’augmenterais l’écart. Plus de bonus et plus de malus. Le système est plutôt pas mal. Mais j’aurais préférer un système sur la TVA comme en Norvege zero pour l’électrique et +2% sur le thermique puis 3 puis 4 ect... Pas de gestion administrative d’un énième machin. Jusqu’à l’interdiction du thermique comme les Hollandais l’étudie pour 2025.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Renaissance en vue pour les bornes Autolib’
Après plusieurs mois de consultation suite au lancement en juillet 2019 d’un appel à initiatives privées portant sur le valorisation et le réemploi des bornes de...
500 Renault Zoé disponibles en autopartage à Paris
A partir d’aujourd’hui, 500 Renault Zoé sont proposées en libre-service aux parisiens. Le Groupe Renault poursuit ainsi à Paris le déploiement opérationnel du service...
Premières commandes pour le SeaBubbles hydrogène
La version hydrogène des SeaBubbles, ces taxis électriques volants sur l’eau, vient d’enregistrer ses premières commandes avec 5 exemplaires vendus à Lyon, Cassis,...
Le Nissan e-NV200 prend du volume
Nissan vient de nouer un partenariat avec Voltia, une entreprise slovaque spécialisée dans la transformation de véhicules utilitaires, afin de distribuer dans toute...
Citroën dévoile les détails de son ë-Jumpy
Citroën vient de dévoiler les différentes caractéristiques de l’ë-Jumpy, son nouveau fourgon compact 100% électrique qui arrivera dans les concessions au second semestre...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact