Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 01/10/2018 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1429 fois - 5 commentaires


Après l’ElectroCox, des buggys électriques en préparation en Vendée


Nos lecteurs connaissent déjà bien la démarche de Jérémy Cantin pour promouvoir la mobilité électrique, en particulier par la conversion réelle de véhicules thermiques existants. En témoigne son ElectroCox qui va être exposé au Mondial de l’Auto jusqu’au 14 octobre prochain (stand Avere-France NewMotion Hall 2.2). A la suite d’une rencontre avec Fabien Lagier de solutions-ve.com, le dirigeant de Brouzils Auto est actuellement en train de préparer 2 buggys électriques qu’il compte bien ajouter dès que possible à son catalogue de productions branchées.

Buggy

Derrière le terme « buggy » se cache aujourd’hui tout un tas d’engins. Il en existe d’ailleurs déjà qui sont équipés d’une chaîne de traction électrique. Jérémy Cantin a-t-il pioché dans les productions actuelles pour démarrer son nouveau projet ? Penser cela serait oublier un peu vite avec quelles passion et conviction, et aussi un certain souci de l’authenticité, il a restauré de A à Z une caisse de Volkswagen Coccinelle du début des années 1970 pour construire son ElectroCox. Les ingrédients de cette première recette, on va les retrouver dans un programme qui pourrait s’appeler « Buggys 2019 ». Le dynamique professionnel s’est donc tout naturellement tourné vers le fameux engin monté autour du châssis de la Cox dans les années 1980 par les établissements Baboulin, toujours en activité, et installés à Vizille en Isère.



Baboulin

Aujourd’hui, la société Thierry Baboulin, dont la devise est « La passion, moteur de notre succès », adapte des véhicules pour les personnes à mobilité réduite, électrifie des vélos et diffuse des pièces dans cette optique, et continue à faire vivre le mythique esprit original buggy. « Baboulin nous a fourni 2 coques neuves brutes en fibre de verre que nous allons personnaliser en rouge (les arceaux) et blanc (la coque elle-même), les couleurs de la Vendée », commente Jérémy Cantin, particulièrement enthousiaste de travailler avec l’entreprise iséroise. Comme il y a une quarantaine d’années, le dirigeant de Brouzils Auto va installer les funs carrosseries sur de véritables châssis de Coccinelle anciennes, avec tout le soin et le professionnalisme qui caractérisent son équipe.

Un cœur d’ElectroCox ?

Pour ses buggys, Jérémy Cantin a joué la carte de l’évolution au sujet de la chaîne de propulsion. « J’ai cherché à travailler le plus possible avec des entreprises françaises et européennes. Ainsi, les batteries proviennent d’un fournisseur français. Différents éléments ont été réalisés en Vendée, dont les bacs pour les accumulateurs, et toute la partie qui fait la jonction entre le moteur et la boîte de vitesses », est satisfait d’annoncer notre interlocuteur. « Au final, grâce à la légèreté de la coque et du châssis, et au poids gagné sur le pack de batterie, le buggy devrait peser dans les 650 kilos », chiffre-t-il. « Avec une capacité de 30 kWh, la batterie devrait doter notre véhicule d’une autonomie d’au moins 200 kilomètres dans des conditions difficiles. Le plein d’énergie s’effectuera via un chargeur 6,6 kW et une prise européenne T2 », révèle-t-il.



Petit planning prévisionnel

« Le premier exemplaire de notre solution sur buggy électrique ne sera pas loin d’être déjà roulant à la fin de ce mois d’octobre. La coque est déjà posée sur le châssis, les suspensions sont en place, mais pas encore les roues. Les 2 buggys devraient être prêts pour Noël », estime Jérémy Cantin. Deux versions sont envisagées : « Un modèle 2 places conçu pour des rallyes off-road, et un modèle 4 places, plus sage, qui sera plus à l’aise pour faire du cruising en bord de mer », révèle-t-il. Brouzils Auto s’est appuyé sur un cahier des charges fourni par Solution VE pour la version off-road. Pour Jérémy Cantin, le choix de travailler sur un tel engin se justifie stratégiquement par une baisse des coûts permise par l’emploi de pièces communes, - dont la plateforme -, lors de la production des versions commercialisables d’ElectroCox et de buggys électriques.

Recherche de partenaires

Jérémy Cantin ouvre largement son projet au partenariat, avec l’objectif de faire concourir ses buggys électriques dans le cadre d’un rallye off-road engagé par Solution VE. Nous en reparlerons plus largement dans un prochain article. Ce que nous pouvons déjà communiquer, c’est qu’il sera possible de s’associer de plusieurs façons à ce programme qui sera très largement relayé par les grands médias



Mots clés : buggy | électrique | ElectroCox | Jérémy Cantin | Brouzils Auto | Baboulin | conversion | véhicule | voiture
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 01-10-2018 à 14:33:36 par Cliparti

Très bon projet ! Les meilleurs chiffres pour l’autonomie.

Posté le 01-10-2018 à 15:45:12 par Philippe Schwoerer

Texte modifié ce jour à 15h46 à la demande de Solution VE pour communiquer sur son rôle dans ce projet de buggy électrique.

Posté le 01-10-2018 à 16:32:39 par Fabien

Philippe, il avait surtout été demandé à ce qu’aucune communication ne soit faite sur ce projet avant que des 1er tests concluants soient réalisés. :)

Posté le 01-10-2018 à 17:54:46 par Philippe Schwoerer

@Fabien

Vous me permettrez de préciser à nos lecteurs que je n’étais pas destinataire de cette demande d’embargo.

Posté le 02-10-2018 à 14:17:36 par JP4R

Super concept. Ayant vu rouler la Cox, je suis impatient de découvrir ce buggy électrique.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Autonomy
Autonomy
Du 18/10/2018 au 20/10/2018 - Grande Halle de la Villette à Paris

Autonomy fêtera sa troisième édition en 2018. Ce salon se présente comme le "Festival de la mobilité urbaine', et cela en présentant un très grand nombre de moyens de...
A lire également / sur le même thème Sodetrel devient Izivia
C’est dans un communiqué de presse daté de jeudi 18 octobre 2018 que Sodetrel annonce sa nouvelle dénomination Izivia : « une nouvelle identité pour marquer une étape...
L’électrique reste la meilleure solution (Ouest-France)
Dans un encadré en marge d’un article intitulé « Passer à la voiture ‘propre’… Oui, mais laquelle ? », et publié dans l’édition du 11 octobre 2018 de Ouest-France,...
Un minibus électrique Geco 6 places livré par Mobilité Plus à Antibes
Lorsque nous publions un article sur l’activité de notre adhérent Mobilité Plus, c’est le plus souvent pour porter un éclairage sur une nouvelle livraison des trains...
Que penser d’une enquête du Dauphiné sur les véhicules électriques ?
Suite à une étude publiée le 10 octobre 2018 par l’UFC-Que Choisir, le Dauphiné a interrogé ses lecteurs : « Faut-il rendre obligatoire les voitures électriques ? ». En...
Les Renault Twizy de Totem Mobi sortent de Marseille
Totem Mobi, c’est ce service de location de véhicules électriques en libre service, disponible 24/7, et lancé à Marseille (13) en 2013. A la base, un essai gagnant qui...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact