Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 04/01/2017 à 17:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2371 fois - 2 commentaires


Archos Urban eScooter pour la mobilité douce et urbaine


Spécialiste en drones, tablettes, smartphones, et autres objets connectés, Archos s’ouvre à la petite mobilité électrique qui permet en particulier aux citadins de rejoindre plus rapidement leur lieu de travail ou d’études. Premier de la liste, l’Urban eScooter se veut pratique pour se glisser rapidement dans le coffre d’une voiture ou se coller à vous dans le métro, le train ou le bus pour des déplacements multimodaux.

Draisienne ?

Archos aime à communiquer sur son Urban eScooter en employant le mot « draisienne ». Selon l’actuelle définition du Larousse, une draisienne est un « véhicule à deux roues antérieur au vélocipède et qui était mû par l’action alternée de chacun des pieds sur le sol ». Il n’y répond pas vraiment. Sans pédale, l’engin n’est pas davantage un vélo électrique. Nous préférons lui attribuer la catégorie anglo-saxonne fourre-tout des scooters, qui regroupe nombre de modèles aux formes très diverses que l’on active par une poignée, une manette ou un bouton. Quoi qu’il en soit, ce petit deux-roues connecté a été pensé afin de répondre au renouvellement très en vogue des moyens pour se déplacer individuellement et régulièrement, dans un contexte ou les voitures sont toujours davantage pointées du doigt avec le lot de nuisances qu’elles apportent sur l’environnement et la santé publique.



Petit, mais costaud

Avec un faible encombrement (L x l x h = 870 x 592 x 996 mm en état d’être utilisé, et 465 x 160 x 950 une fois replié), l’Urban eScooter peut transporter une personne de 100 kilos. Lui même pèse à peine plus de 14 kilos avec sa batterie lithium-ion amovible d’une capacité de 248 Wh, rechargeable en 3 heures. Elle alimente un moteur de 350 W jusque 20 km/h, sur 25-30 kilomètres environ. L’engin en alliage d’aluminium, muni d’un système de freinage EBS et d’un éclairage aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, est capable de franchir des côtes à 15 degrés. Il est livré avec un support pour téléphone portable, qui prend d’autant plus son importance que le petit deux-roues dialogue avec une application compagnon disponible sous iOS et Android. Ce soft sert à afficher sur l’appareil mobile la vitesse instantanée, le kilométrage effectué et le niveau de la batterie, mais aussi à effectuer quelques réglages.

Mobilité urbaine durable

Dans la foule des petits engins de mobilité douce qui permettent de se déplacer vertueusement et quotidiennement et se jouent des embouteillages, l’Urban eScooter proposé par Archos se montre convaincant, facile à ranger au bureau, dans un studio ou le coffre de la voiture, ainsi qu’à plier ou déplier. S’il doit rester quelques instants, le temps d’une course, à attendre son utilisateur, ou stationner sur un parking d’entreprise réservé aux deux-roues, il peut se tenir debout sur sa béquille. Son prix : 599 euros TTC, à commander, par exemple, sur le site d’Archos. L’entreprise compte bien encore nous surprendre en diffusant au cours du premier trimestre 2017, sur le marché français, d’autres petits véhicules aussi sympathiques que nous vous présenterons prochainement.



Pour plus d'information

ARCHOS

12 Rue Ampère
91430 Igny

Tel : 01 69 33 16 90
Site : http://www.archos.com/

ARCHOS est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de ARCHOS


Mots clés : véhicules électriques | Archos | Urban eScooter | scooter | scooter électrique | draisienne | mobilité douce | mobilité durable
Catégories : Scooter électrique |

Commentaires

Posté le 05-01-2017 à 09:43:35 par Christophe

Produit et article intéressants.
Effectivement ce type de produit peut servir pour un certain nombre de déplacements notamment dans un cadre multimodal.
Il m’est souvent arrivé en étudiant les réseaux de TC de villes où je devais me rendre qu’un trajet avec les lignes structurantes (donc avec cadencement important) serait le plus rapide à la condition d’avoir un moyen de locomotion suffisamment rapide (du style 2× plus rapide que la marche à pied, tout en empruntant les infrastructures pour les piétons ou les vélos) entre l’arrêt le plus proche et le point de chute.
Mais le souci que cela me pose c’est la légalité d’emploi de certains engins sur les infrastructures piétonnes (vitesse limitée à celle d’un marcheur 6 km/h, même si dans les faits en courant je vais plus vite) ou les infrastructures cyclables (pour peu qu’elles existent).
J’avais notamment proposé au maire de ma ville d’autoriser les bandes et pistes cyclables aux vélomoteurs électriques dont la vitesse était inférieure à 35 km/h, cette demande est restée sans réponse.
Et pour l’instant, c’est le cadre légal et des problèmes de responsabilité en cas d’accident qui me freinent pour acheter ce genre d’engin (même en roller on peut faire très mal à un piéton que l’on ne peut éviter du fait d’un delta de vitesse trop important).
En tout état de cause, la place de ce type d’engins me semble être plutôt sur les infrastructures pour les vélos mais elles sont malheureusement encore plus déficientes que celles pour les piétons.

Posté le 05-01-2017 à 17:00:20 par Lilian

Archos est au fond du trou : le cours est à un niveau pire qu’une faillite !
comment osent-ils annoncer ce genre de produit alors qua la societe ne peut que mettre la clé sous la pore à un tel niveau de capitalisation ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème La voiture électrique, enjeu numéro un des constructeurs automobiles
Les voitures électriques sont devenues l’enjeu n°1 pour les dirigeants du secteur automobile. C’est du moins ce qui ressort de la 18ème étude annuelle que vient de...
Le Trophée Andros en version électrique
Créé en 1990 grâce à la rencontre d’un chef d’entreprise à l’esprit sportif, Frédéric Gervoson, et d’un sportif à l’esprit d’entreprise, Max Mamers, le Trophée Andros,...
Paris : La vignette Crit’Air obligatoire
Afin de lutter contre la pollution, mais aussi avec l’idée d’éliminer les véhicules les plus anciens de la circulation dans la Capitale, dont les diesel, circuler dans...
2016 en 366 initiatives pour réinventer notre Monde
Jeune entreprise toulousaine dont l’activité principale consiste en la diffusion de veilles hebdomadaires autour du développement durable, Efficycle propose la 5e...
Bruxelles : Renault dévoile deux nouveaux véhicules utilitaires électriques
Renault a créé la surprise au 95ème Salon de l’Automobile de Bruxelles, qui se déroule jusqu’à dimanche, en dévoilant deux nouveaux véhicules utilitaires électriques. Il...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact