Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 20/07/2017 à 10:29 par Philippe Schwoerer - Lu 2008 fois - 10 commentaires


B.E. green participe au développement de la mobilité électrique en Corse


Pionnier de la mobilité électrique appliquée aux véhicules routiers de transport en commun, B.E. green dispose désormais d’une flotte très diversifiée de 34 cars et bus électriques disponibles à la location, contre 27 il y a un peu moins de 2 ans. Ses offres permettent à diverses structures d’exploiter ces engins de différentes manières. En Corse, à Bonifacio plus précisément, notre adhérent propose ainsi une navette électrique en location saisonnière estivale : un bon moyen pour la collectivité de tester une telle solution éco-responsable pour le déplacement des habitants et des visiteurs.

Navette électrique

Si les acteurs du transport public de personnes à Bonifacio se sont adressé à B.E. green, installé à Buc, en région parisienne, afin de disposer cet été d’une navette électrique, ce n’est pas par hasard : l’entreprise francilienne est tout simplement le premier loueur de véhicules électriques de transport de voyageurs multimarques de l’Hexagone. Sa flotte branchée est désormais si diversifiée, du minibus électrique au car de tourisme à batteries de traction, qu’il suffit de formuler une demande précise pour obtenir le ou les véhicules le(s) mieux adapté(s) aux besoins. C’est ce que la ville de Bonifacio a fait, en collaboration avec les Autocars Massimi, l’exploitant local du réseau de transport en commun du territoire. Besoin exprimé : la mise en place d’une navette électrique pour rejoindre le port de Bonifacio depuis le parking Monte Leone. B.E. green a alors proposé un exemplaire de ses Bolloré Bluebus, en rotation toutes les 30 minutes depuis le 13 juillet dernier, de 18 heures à minuit. Sur son site, la mairie précise que « le circuit peut également être ajusté en fonction de l’affluence ».



Une première

Selon B.E. green, cette opération par laquelle la ville de Bonifacio dispose en location d’une navette électrique « est une première sur l’Ile de Beauté ». Le communiqué de presse émis pour la mise en place du service indique que « cette démarche illustre la volonté de la ville de Bonifacio, destination touristique incontournable de Corse, de s’inscrire en faveur du développement durable. Par ce biais, elle conforte ainsi sa politique Agenda 21 ». Maire de la cité bonifacienne, Jean-Charles Orsucci commente ainsi l’opération : « Dans le cadre d’une étude plus poussée sur la mobilité à Bonifacio incluant des modes de transport éco-responsable, mon conseil municipal et moi-même sommes très fiers que la ville teste ce dispositif pionnier en Corse ». L’inauguration officielle du service a eu lieu hier, mercredi 19 juillet 2017.

Minibus électrique

Au dernier recensement Insee, la ville de Bonifacio comptait un petit peu plus de 3.000 habitants. Les Autocars Massimi, qui organisent sur place le service de transport public, sont ainsi habitués à exploiter des engins de dimensions réduites. A côté des 4 autocars, la flotte se compose de 6 minibus, du petit train touristique, et de 6 véhicules légers. La navette électrique de type Bolloré Bluebus fournie par B.E. green n’est donc pas un « Orni », en comparaison. D’autant plus que, conformément à son ambition de développer son engagement en matière de transport propre, la société proposera d’ici fin juillet 2017 trois tuk tuk de chacun 6 places à motorisation électrique. Le minibus branché sorti de l’usine d’assemblage d’Ergué-Gabéric, près de Quimper (29), dispose d’une capacité d’accueil de 22 places : 10 assises + 12 debout. Il est doté d’un accès facilité pour les personnes à mobilité réduite.



Ailleurs en Corse

Si l’on en croit le Web, et notamment le site de la commune concernée, d’autres minibus électriques Bolloré Bluebus seraient en service actuellement à une trentaine de kilomètres de Bonifacio, à Porto-Vecchio. Au nombre de 6 ou 7, le début de leurs rotations était programmé à partir de fin juin pour un fonctionnement à l’année. Un jeu concours avait été proposé pour baptiser le service. C’est l’appellation « A Citadina » qui a été retenue. Gratuit, il desservirait 2 lignes : A - Navette ville-quartiers Citadelle-4 chemins ; B - Navette ville-port Pifano-centre ville. A l’heure où nous mettons en ligne le présent article, nous n’avons pas reçu la confirmation du démarrage de ces rotations. En octobre et novembre 2016, la ville d’Ajaccio avait reçu, en prêt, directement du constructeur, 2 navettes électriques identiques Bolloré Bluebus. Gratuits, ces minibus électriques ont sillonné les rues de l’hypercentre, en fonctionnant sur le principe de l’arrêt à la demande. En 2014, déjà, la Communauté d’agglomération du Pays Ajaccien avait exploité pour la saison estivale des minibus électriques Geco distribués par notre adhérent Mobilité +.

Une flotte à louer

Fondateur et président de B.E. green, Patrick Mignucci a profité de la livraison de la navette électrique Bolloré Bluebus pour rappeler la position de son entreprise : « Nous sommes plus que jamais impliqués dans les enjeux de la transition énergétique en poursuivant sa contribution active au développement et à l’accessibilité du transport collectif propre en France ». Pour rappel, B.E green propose de nombreux services de transport électrique à durée de location variable, aussi bien pour les entreprises qu’à destination des collectivités. L’offre est adaptable et peut devenir évolutive. Ainsi, les locations concernant aussi bien l’événementiel que des contrats sur de la longue durée, en passant, comme c’est le cas pour la ville de Bonifacio, par des durées saisonnières. Et ce : dans toute la France.


Lien

CP B.E. green





Pour plus d'information

B.E. green

52, rue Tabuteau
78530 BUC

Tel : 01.39.07.14.77
Mail : contact@b-e-green.com
Site : http://www.b-e-green.com

B.E. green est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de B.E. green


Mots clés : navette électrique | minibus électrique | B.E. green | Bonifacio | Bluebus | Bolloré | Autocars Massimi
Catégories : Bus électrique et hybride |

Commentaires

Posté le 20-07-2017 à 11:09:41 par PMC

C’est en lisant l’article que je me dis que le Bluebus est adapté aux rues des cités corses.

Posté le 20-07-2017 à 14:43:24 par ZoeT

Le format de ces bus préserve un tant soit peu le paysage balnéaire et la tranquillité ambiante.

Posté le 21-07-2017 à 07:52:04 par Ajaccio Vazzio

Et on oublie de se pencher sur la provenance de l’électricité notamment sur la centrale du Vazzio au fioul lourd la plus polluante de France.
On ne pollue peut-être pas localement mais on pollue Ajaccio.
Pour le bilan CO2 il reste à démontrer que c’est mieux.

Posté le 21-07-2017 à 11:38:27 par SolarWind

Jusqu’à présent toutes les études confirment que rouler électrique rechargé avec des centrales fioul au charbon est moins polluant que d’avoir autant de véhicules au fioul en circulation. Tout simplement parce qu’il est plus facile de dépolluer une seule centrale que des milliers de véhicules. Ensuite parce qu’une bonne partie de la pollution se dissipe dans l’air sans atteindre les villes.

Posté le 21-07-2017 à 18:52:31 par Ajaccio Vazzio

@SolarWind
La centrale du Vazzio est loin d’être dépolluée.
Une petite recherche sur internet vous indiquera les polluants émis.
Une autre recherche vous indiquera ce que pensent les associations locales de leur dissipation.

Posté le 22-07-2017 à 05:07:05 par Benson

@ SolarWind.

C’est vrai. Il est plus pratique de dépolluer les centrales thermiques, que les véhicules à moteur thermique. Mais, pour satisfaire les besoins en énergie électrique du parc de véhicules électrique qui est considérable, il faut construire 5 fois plus de centrales thermiques. Ce qui nécessite des investissement monstrueux impossibles à réaliser en ces moments de très grandes difficultés économiques. Et je ne parle pas des infrastructures nécessaires pour la recharge rapide ou classique des véhicules électriques, qui sont également onéreux. On n’est pas encore sorti de l’auberge!

Posté le 22-07-2017 à 10:09:46 par ZoeT

Tout ce temps perdu à ne jurer que par l’atome alors que les énergies renouvelables méritaient les mêmes investissements pour être au top aujourd’hui !

Posté le 22-07-2017 à 13:13:51 par Christophe

Qui me connaît sait que je choisis mon moyen de locomotion en fonction de son impact en terme de pollution et d’émissions de GES.
Cela fait longtemps que je souhaite visiter la Corse et notamment y randonner, cependant quand je fais le bilan global du voyage j’y renonce.
J’ai résolu les problèmes pour m’y rendre : TGV jusqu’à Nice puis bateau à voile entre Nice et l’île.
Pour les déplacements là-bas (notamment transfert des bagages et rapatriement à la fin de rando. au port), tous les modes sont très impactants :
- VT, tout le monde en est conscient,
- CFC avec ses AMG800, tout le monde en est conscient,
- VE, le problème comme indiqué vient de la centrale du Vazzio.
Alors s’il vous plaît développez les énergies renouvelables sur votre île et vous aurez droit à ma visite. En attendant, rassurez-vous je trouve d’autres endroits qui méritent aussi ma visite, tout en me permettant d’être moins impactant.

Posté le 23-07-2017 à 18:24:18 par BreizhVE

La Corse pourrait peut-être prendre exemple sur ce qui se passe à l’Ile de Sein. Les Sénans militent pour le renouvelable.

Posté le 24-07-2017 à 08:09:46 par Kubel15

A ce que j’ai déjà lu sur le sujet, pas très simple l’alimentation en énergie renouvelable de l’île de Sein. Deux clans qui s’affrontent, non ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 28/09/2017 au 29/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Les 28 et 29 septembre 2017 auront lieu les Journées AVEM de l'électro-mobilité. Ces journées se dérouleront en deux temps : 1ère demi-journée sous forme de workshops,...
A lire également / sur le même thème B.E. green ajoute à sa flotte un car de tourisme électrique BYD
Filiale des Autocars Dominique, transporteur privé basé à Buc (78), B.E. green n’a de cesse d’agrandir sa flotte de véhicules de transport en commun avec des modèles...
Transdev roule branché à Auxerre
Depuis le début de la semaine, Transdev Auxerrois Mobilités et la communauté d’agglomération testent 2 véhicules électriques de transport en commun et leurs bornes de...
Autolib’ accessible avec le Pass Navigo dès mi-avril
Dans son communiqué de presse daté du 22 mars concernant son budget de fonctionnement 2017, le Syndicat des transports d’Ile-de-France indique : « Il y avait déjà Vélib’...
Immatriculations des voitures électriques : +19% en février 2017
En février 2017, l’évolution du marché de la voiture particulière électrique, par rapport à un mois de janvier rendu exceptionnel par les livraisons de la nouvelle...
Pollution à Strasbourg : Crit’Air et challenge de navettes autonomes électriques
L’Alsace, et en particulier l’Eurométropole de Strasbourg (67), souffre de problèmes récurrents de pollution, notamment aux particules fines. La collectivité vient...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact