Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 30/05/2018 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 4206 fois - 11 commentaires


BMW : Recharge par induction pour la 530e iPerformance


Entre les modèles électriques et les hybrides rechargeables, le programme des nouveautés de BMW connaît depuis quelques années un renouveau technologique sans précédent. Le constructeur allemand vient d’annoncer le lancement d’une option pour la recharge par induction du pack de la 530e iPerformance.

Recharge par induction

La recharge par induction, ça fait déjà quelques années que différents constructeurs de véhicules électriques, - dont Nissan, Volkswagen, Mercedes, Toyota, Volvo et BMW -, mais aussi des fabricants de bornes de recharge, - FastinCharge testé en 2015 par DBT -, nous la promette pour bientôt. Et c’est loin d’être un gadget ! Une des premières applications possibles serait de faciliter le développement des véhicules entièrement autonomes ou les voitures branchées dotées d’un dispositif pour rejoindre sans conducteur une place de parking. Les engins se dirigeraient seuls vers les emplacements équipés pour la recharge par induction, cette dernière démarrant automatiquement, en cas de besoin, dès l’arrêt du moteur, les 2 platines, - celle au sol et celle installée sous le châssis -, se superposant horizontalement, à quelques centimètres l’une de l’autre (8 cm pour la station de recharge inductive de BMW). Dire que cette technologie est une grande nouveauté serait oublier quelque peu que l’EV1 de General Motors l’exploitait déjà. Toutefois il fallait glisser, à l’avant de la voiture, une platine raccordée au réseau électrique domestique. Un scénario à oublier, puisque le gros avantage de la recharge par induction est de n’avoir pas à manipuler de câble, ni même à se poser la question du ravitaillement des batteries en énergie. Aujourd’hui, on imagine déjà utiliser cette technologie en roulant, sur des routes équipées en conséquence.



Bobines

Petit rappel. Connaissez-vous le fonctionnement d’une table de cuisson à induction ? Soumis à un courant électrique alternatif, des bobines placées sous une plaque vitrocéramique génèrent un champ magnétique qui va produire des courants électriques dans le contenant métallique posé dessus. Par effet Joule, ces derniers dégagent de la chaleur. Avec un véhicule électrique, cette chaleur, on n’en a pas besoin et on n’en veut pas. La recharge par induction repose sur 2 systèmes de bobines, l’un sous le véhicule (appelé CarPad chez BMW), l’autre sur un dispositif fixe ou mobile posé au sol (GroundPad ou station de recharge inductive, pour laquelle le constructeur allemand a prévu une installation possible en intérieur comme en extérieur). Cette dernière va recevoir l’électricité du réseau ou d’une installation autonome, et la transmettre à la platine fixée sous le châssis : les batteries se rechargent alors. Quand le véhicule repart, les 2 éléments sont aussi inoffensifs qu’une plaque de cuisson. C’est ce scénario que propose BMW pour sa 530e iPerformance.

Déjà aux Etats-Unis avec Evatran

Il y a un peu plus d’un an, Evatran se réjouissait d’annoncer que ses chargeurs sans fil Plugless Power venaient de dépasser le million d’heures de recharge cumulées. L’entreprise américaine avait démarché Google dès 2011 pour expérimenter en situation réelle la recharge par induction sur la flotte de petits VE du géant d’Internet. La commercialisation a débuté en 2014. Deux ans plus tard des navettes autonomes du constructeur français Navya bénéficiaient de cet équipement, tandis qu’Evatran lançait un modèle de 7,2 kW de puissance pour les Tesla Model S. L’entreprise promettait d’élargir son offre à la BMW i3. Coût de l’investissement pour un électromobilien : environ 3.500 euros. L’avenir d’Evatran est cependant aujourd’hui incertain, qui devait être racheté par un de ses investisseurs chinois. En 2014, le cabinet Frost and Sullivan estimait potentiellement conséquent le marché de la recharge par induction des véhicules électriques. A l’époque, il envisageait pour 2020 un taux de pénétration de 2,6% pour cette technologie, soit 350.000 VE qui, à cette échéance, exploiteraient cette solution, majoritairement depuis des installations domestiques.



530e iPerformance

On pourrait dire que le système qualifié par BMW de « première mondiale » n’est pas franchement une nouveauté. Sauf que le système sera monté d’usine par le constructeur sur une voiture particulière de série, et qu’il concerne un modèle hybride rechargeable. Et là, oui, c’est du jamais vu, a priori. Disponible dès juillet prochain, l’option peut déjà être demandée. Seront d’abord servis les automobilistes allemands. L’offre s’étendra ensuite au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Japon, à la Chine et à la France. Par cette opération, BMW entend rendre la recharge des batteries des véhicules électriques et hybrides rechargeables « encore plus simple que le ravitaillement d’une voiture avec un moteur conventionnel ». L’équipement commercialisé par le constructeur à l’hélice est moins puissant que celui d’Evatran, - 3,2 contre 7,2 kW -, et plus loin encore de la solution DBT FastinCharge (28 kW), mais il est largement suffisant pour un modèle hybride rechargeable dont la batterie sera intégralement régénérée en trois heures et demie au maximum avec un rendement d’environ 85%. Si la recharge se coupe automatiquement à la fin de l’opération, son démarrage nécessite d’appuyer sur un bouton dans la voiture. Aidé par le système BMW Wireless Charge, le conducteur bénéficie d’une tolérance de quelques centimètres pour la superposition des 2 platines. En outre, le module GroundPad supporte le poids du véhicule s’il roulait dessus. Il est aussi conçu pour résister aux pires conditions climatiques. « Les composants qui conduisent l’électricité sont protégés de la pluie et de la neige », assure BMW.


Mots clés : BMW | recharge | induction | électrique | véhicule | voiture | hybride rechargeable | usine | batterie | Chine
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge | Batterie |

Commentaires

Posté le 30-05-2018 à 09:45:17 par ZoéT

Equipement utile : s’il existait pour la Zoé à un tarif acceptable je l’achèterai sans doute.

Posté le 30-05-2018 à 10:33:51 par MaglioZE

C’est plus un historique de la recharge par induction qu’un article consacré à la solution de BMW, mais j’ai apprécié cette vision d’ensemble qui m’a fait redécouvrir certains points et m’en a appris d’autres. Curieux que BMW commence par une PHEV, alors que la i3 aurait été un symbole plus marquant. Ou alors la i8.

Posté le 30-05-2018 à 13:07:26 par HMDis

Beaucoup de temps perdu : la recharge par induction a plusieurs années de retard. Les parkings souterrains qui équipent des places en bornes de recharge devront refaire des travaux pour la recharge par induction. On a déjà des voitures prêtes à aller se garer seules.

Posté le 30-05-2018 à 21:31:24 par GilbertD

Rapprochement BMW Evatran ?

Posté le 31-05-2018 à 09:23:15 par SergioV

ce système peut-il être monté par la suite, par un accessoiriste, comme les systèmes GPL ?

Posté le 31-05-2018 à 20:30:44 par HMDis

@SergioV
C’est ce que faisait Evatran, selon cet article. Mais ce n’est pas un simple accessoiriste qui peut faire la transformations, et ce n’était pas le cas non plus pour le GPL où il faut passer par un installateur agréé.

Posté le 31-05-2018 à 21:52:26 par GH

Navya, forcément...

Posté le 01-06-2018 à 11:16:29 par HMDis

@GH
Que voulez-vous dire ?

Posté le 02-06-2018 à 11:36:56 par ZoéT

On n’aura pas la réponse...

Posté le 02-06-2018 à 19:10:15 par HMDis

@ZoéT
Je m’en doutais un peu. Quelle utilité de déposer un commentaire comme celui de GH ?

Posté le 04-06-2018 à 08:58:51 par Sonia

Ok, j’ai compris comment fonctionne une table à induction. Mais je ne comprends pas comme,t le même système permet de recharger une voiture électrique. Que devient la chaleur des tables à induction ? Est-ce elle qui est récupérée puis transformée en électricité ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Scooters électriques : Les infos de juin 2018 de RedE
Notre adhérent RedE, une startup qui conçoit et commercialise des scooters électriques à destination des professionnels de la livraison (marchandises et alimentaire), a...
50 Kangoo électriques à prolongateur hydrogène + 1 station pour Engie
Engie a reçu début juin une flotte de 50 Kangoo électriques équipés par Symbio d’un prolongateur d’autonomie à pile hydrogène. Pour faire le plein en gaz, une borne...
Japon : 7 entreprises dont Mitsubishi Motors investissent dans le V2G
Tepco (Tokyo Electric Power Company Holdings) ainsi que ses 2 filiales Tepco Energy Partner et Tepco Power Grid, Hitachi Systems Power Service et Hitachi Solutions,...
Premier championnat de France de VTT à assistance électrique
La Fédération française de cyclisme (FFC) a organisé dimanche 3 juin 2018, à Villard-de-Lans (38), le premier championnat de France de vélo tout-terrain à assistance...
Résiliation du contrat Bolloré-Autolib’ : Ils réagissent !
A la suite d’un courrier daté du 25 mai, adressé par le groupe Bolloré au syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, la concession accordée à l’industriel breton devrait...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact