Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/01/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 7067 fois - 13 commentaires


Bonus 2017 : Plus de véhicules électriques concernés


Pas de grosses surprises à la publication du décret 2016-1980 du 30 décembre 2016, publié au Journal officiel le lendemain, et déjà en vigueur, puisque nous vous avions déjà relayé sur notre site les diverses annonces de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, qui s’en trouvent ici confirmées. La grande nouveauté concerne les véhicules électriques à 2, 3, mais aussi 4 roues qui n’étaient pas pris en charge dans la distribution des bonus.

Notice

Grosso modo, tout est dit dans la notice du décret : « le décret modifie les conditions d’attribution et les montants des aides à l’acquisition et à la location de voitures particulières ou de camionnettes peu polluantes. Le plafond du bonus écologique est abaissé de 6.300 à 6.000 euros et celui de la prime à la conversion est augmenté de 3.700 à 4.000 euros ; les véhicules hybrides non rechargeables émettant entre 60 et 110 grammes de CO2 par kilomètre ne sont plus éligibles au bonus écologique et les camionnettes deviennent éligibles à la prime à la conversion dans les mêmes conditions que les voitures particulières (à l’exception de la prime à la conversion pour les véhicules d’occasion qui reste réservée aux voitures particulières et aux ménages non imposables). Enfin, le décret prévoit une aide analogue au bonus écologique pour l’acquisition ou la location des véhicules à moteur à deux ou trois roues et des quadricycles à moteur électriques dont le moteur est doté d’une puissance maximale nette supérieure ou égale à 3 kWh et qui n’utilisent pas de batterie au plomb ».

VP et VUL électriques

Pour les voitures particulières et utilitaires légers (émissions de CO2 inférieures ou égales à 20 grammes de CO2/km), le bonus a été revu à la baisse : 6.000 euros, à la place de 6.300, dans la limite de 27% du prix d’acquisition TTC, éventuellement augmenté du coût de la batterie de traction si elle est en location. Mais en sacrifiant une voiture ou une camionnette alimentée au gazole mise en circulation avant le 1er janvier 2006 et dont le demandeur est propriétaire depuis au moins 1 an, l’aide totale reste de 10.000 euros, grâce à une prime à la conversion qui passe de 3.700 à 4.000 euros. Cette dernière s’applique également désormais aux utilitaires légers électriques de type camionnette (CTTE). Il est important de rappeler quelques conditions. Tout d’abord cette mesure ne s’applique au bénéfice de personnes domiciliées en France qu’aux voitures neuves vendues ou louées (LOA ou LLD de 2 ans minimum), c’est-à-dire n’ayant jamais été immatriculée ni en France, ni à l’étranger. Cas particulier : sont également concernées les voiture précédemment immatriculées comme véhicules de démonstration, si leur achat ou leur location intervient au plus tard 12 mois après ce premier enregistrement en préfecture. Pour bénéficier du bonus, la camionnette doit avoir fait l’objet d’une réception communautaire. Accepter les primes de l’Etat oblige l’acquéreur ou le titulaire d’un contrat de location, sous peine de devoir rendre les sommes perçues, à conserver l’engin au moins 6 mois après son immatriculation et jusqu’à totaliser au moins 6.000 kilomètres.

VHR

Pour les voitures hybrides rechargeables dont le moteur thermique est alimenté à l’essence (les diesel sont exclus) qui émettent entre 21 et 60 grammes de CO2/km, les dispositifs 2016 sont reconduits en 2017, susceptibles de s’appliquer aux utilitaires qui existeraient avec cette même chaîne de traction. A savoir un bonus de 1.000 euros, éventuellement associé à une prime à la conversion de 2.500 euros en se débarrassant d’un diesel mis en circulation avant le 1er janvier 2006. A signaler que ceux qui espéraient que cette date soit revue pour inclure des modèles plus récents seront forcément déçus de constater que la limite n’a pas changé. Les conditions d’attributions vues ci-dessus pour les VPE concernent également les hybrides rechargeables, à savoir véhicules neufs jamais enregistrés en préfecture ou de démonstration avec au plus 1 an d’immatriculation. Idem pour les obligations : conserver l’engin au moins 6 mois et 6.000 kilomètres. En 2016, les VHR émettant entre 61 et 110 grammes de CO2/km étaient éligibles à une prime de 750 euros. Ce n’est plus le cas, cette tranche ne bénéficie plus d’aucune aide sauf dans le cas particulier des automobilistes non imposables, comme nous l’expliquons un peu plus bas.

1.000 euros pour les 2, 3 roues et quadricycles

Les conditions d’éligibilité du bonus pour l’achat d’une voiture particulière branchée s’appliquent aux 2, 3 roues et quadricycles électriques reconnus dans la catégorie européenne L, auxquelles s’ajoutent celles d’être équipés d’un moteur doté d’une puissance maximale nette supérieure ou égale à 3 kW, et de ne pas embarquer de batteries au plomb. C’est une première qui devrait permettre de doper le marché des scooters survoltés. Nombre de particuliers attendaient une telle mesure pour passer leur commande. Dans la limite de 27% du coût d’acquisition TTC du véhicule augmenté du coût de la batterie si elle est louée, l’aide attribuée est calculée à raison de 250 euros par kWh embarqué dans la batterie avec un plafond de 1.000 euros. Sous peine de devoir rembourser la somme perçue, l’acquéreur ou le titulaire d’un contrat de location de l’un de ces engins s’engage à le conserver 12 mois au minimum.

Automobilistes non imposables

A condition d’acquérir un véhicule neuf (VP ou camionnette) ou d’occasion (VP uniquement) aucunement alimenté au gazole et émettant jusqu’à 110 grammes de CO2 au kilomètre parcouru, et de le conserver au moins 6 mois pour un minimum de 6.000 kilomètres réellement effectués, une aide peut être versée aux automobilistes non imposables en 2016. Elle est attribuée pour le remplacement d’un ancien diesel immatriculé avant le 1er janvier 2006 (voiture ou camionnette) en état de rouler, possédé depuis au moins 1 an, immatriculé en France dans une série normale, assuré, et remis pour destruction à un centre VHU (véhicules hors d’usage) agréé dans les 12 mois suivant la facturation du véhicule neuf acquis ou loué. La prime est de 1.000 euros pour l’achat d’une voiture électrique ou d’une hybride rechargeable émettant au plus 110 grammes de CO2/km et respectant la norme Euro 6, mais de seulement 500 euros si elle ne satisfait qu’à la norme euro 5.

Dossier

Pour l’acquéreur ou le titulaire d’un contrat de location sur un véhicule concerné par le bonus et éventuellement la prime de conversion, la situation idéale est que ce soit le concessionnaire qui fasse l’avance de ces aides en les déduisant du prix TTC. Dans le cas contraire, il faut adresser un dossier à l’Agence de services et de paiement (ASP). Une seule demande doit être présentée en cas de cumul éventuel des 2 aides. Le paiement s’effectuera également simultanément.

Situation transitoire

Dès lors qu’ils sont plus favorables, les montants 2016 s’appliquent aux véhicules commandés pour achat ou location avant le 2 janvier 2017 et dont la facturation ou le versement du premier loyer sera effectué dans les 3 mois suivants, soit avant le 31 mars 2017.


Liens supplémentaires pour nos membres



Mots clés : véhicules électriques | hybrides rechargeables | voitures électriques | bonus 2017 | prime | aide | conversion | diesel | quadricycle | scooter | électrique
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Scooter électrique |

Commentaires

Posté le 03-01-2017 à 07:48:44 par Pas très cleir pour les Véhicules Utilitaires...

Pourriez-vous préciser ce point ô combien important ? Les batteries étant "par essence" lourdes, le PTAC de 3.5T ne tient pas... Quid ???

Louper le très important créneau des VU électriques et hybrides serait une erreur majeure...

Posté le 03-01-2017 à 08:13:21 par Christophe

@Posté le 03-01-2017 à 07:48:44 par Pas très cleir pour les Véhicules Utilitaires...
Il y a un bonus pour les énergies alternatives (1000 kg).
Par exemple le kangoo ZE qui est plus lourd que la version thermique conserve sa charge utile tout en restant dans les VUL.
C’est la même chose avec le Gruau Electron II sur base de châssis Ducato.

Posté le 03-01-2017 à 09:52:20 par Bertee

Bonjour qu en est il des trottinettes électriques type Etwow Ltrott Egret ?

Posté le 03-01-2017 à 10:16:25 par Philippe Schwoerer

@Bertee

La puissance du moteur de ces trottinettes est inférieure aux 3 kW exigés, donc pas d’aide de L’Etat pour l’instant.

Posté le 03-01-2017 à 10:50:06 par @ Christophe

Merci de votre réponse.

Cela veut-il dire que tous les Utilitaires Légers - donc accessibles au Permis B (PTAC 3.5T N1 N2 M1 M2) qualifient pour le bonus ?

Posté le 03-01-2017 à 11:06:14 par Christophe

@Posté le 03-01-2017 à 10:50:06 par @ Christophe
C’est ce que j’ai retenu, qu’un VUL à énergie alternative pouvait aller jusqu’à 4,5 t tout en restant en catégorie pouvant être conduite par une permis B mais je n’arrive pas à remettre la main sur le texte.

Dans les faits pour les camionnettes, cela ne pose pas trop de problème, elles sont souvent loin des 3,5 t même avec des CU de 1,4 t (le kango ZE est loin des 3,5 t même avec 650 kg de charge utile).
Par contre se pose la question pour les usages spécifiques tels que benne ou plateau où il est nécessaire de dépasser 1,2 t de charge utile tout en restant sous les 3,5 t, sachant que là il s’agit souvent de châssis renforcé et d’essieux à roues jumelées. Là le bonus de charge additionnelle prend tout son sens. Une benne type Maxity approche les 3,5 t avec une CU de 1,2 t.

Posté le 06-01-2017 à 16:26:08 par soso

Bonjour
je n’arrive pas à comprendre si la prime pour les 2 roues concerne aussi l’acquisition en occasion (ex : c-evo d’occasion acheté dans le réseau BMW)

Posté le 07-01-2017 à 18:08:30 par Lillyne

Bonjour,
Pourquoi n’ont-ils pas modifié la date maximum de première mise en circulation, 01/01/2006 en 01/01/2007 ? Ça veut dire que les vieux diesel doivent avoir plus de 11 ans et non 10.J’ai un vieux scenic qui rend l’âme, dont la date de première circulation est le 20/12/2006...

Posté le 07-01-2017 à 19:29:12 par Christophe

@Lillyne
Tous les véhicules immatriculés après le 1/1/2006 sont conformes à la norme Euro4.
Pour mémoire, c’est la norme Euro 5 qui a imposé le FAP (1/1/2011).

Il faut bien une limite mais il serait plus judicieux d’inciter à la sortie de diesel sans FAP même d’après 2006 et il y en a un paquet parmi les citadines que d’inciter à la sortie de véhicules équipés de FAP (il y en a qui étaient équipés avant le 1/1/2006 – http://www.moteurnature.com/actu/2005/fap_filtre_particule.php). Mais la distinction est très difficile à faire notamment avec les véhicules d’import.

Ce qui est dommage, c’est de ne pas exclure du dispositif pour les personnes non imposables le replacement d’un diesel par un essence à injection directe non conforme à la norme Euro 6c. Parce que l’on peut se retrouver avec la sortie d’un diesel avec FAP (par exemple une 605) remplacé par une essence id émettant plus de particules (même certains PHEV semblent répondre à ce postulat).

Posté le 08-01-2017 à 17:33:41 par Fred

bonjour,
il y a t’il des aides pour l’achat d’un vélo utilitaire :
un vélo cargo (électrique ou pas)
afin de livrer en centre ville en mode doux ?
à vous lire
fred

Posté le 09-01-2017 à 08:16:42 par Philippe Schwoerer

@Fred
Sauf dispositions particulières des collectivités locales, pas d’aides de l’Etat pour l’achat d’un vélo utilitaire.

@soso
La prime pour les deux-roues, uniquement pour l’achat neuf.

Posté le 30-01-2017 à 19:56:13 par JB83

Moi qui pensais acheter une voiture électrique en profitant de la reprise de mon diesel de octobre 2006 , je viens d’apprendre que c’est pas possible , seulement les véhicules avant janvier 2006 . Il pouvait pas laisser juste véhicule de 10 ans et plus . C’est vraiment des bon à rien.

Posté le 04-02-2017 à 03:06:13 par Rahlf

Bonjour, je souhaite savoir si les primes totalisant 10k€ peuvent se cumuler avec la prime de 1000€ quand on est non imposable ?
Merci #9786;



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Salon du vélo
Salon du vélo
Du 25/03/2017 au 26/03/2017 - Nice

Les 25 et 26 mars 2017 aura lieu le salon du vélo au Marché d’Intérêt National de Nice, dans un hall couvert de 5000 m². Ce salon se déroulera conjointement avec le...
A lire également / sur le même thème Nissan avance à grands pas sur la conduite autonome
Nissan a profité du CeBIT, le plus grand salon européen du numérique qui s’est déroulé du 20 au 24 mars à Hanovre, pour présenter pour la première fois en Europe le...
Pink Mobility : Des scooters électriques pour démocratiser la mobilité branchée
Nouvel acteur français du scooter électrique à destination des professionnels et des particuliers, Pink Mobility s’appuie sur le parcours déjà long en mobilité branchée...
Véhicules et transports du futur : Nouvelle édition du dispositif Initiative PME de l’Ademe
Devant le succès rencontré par les précédentes éditions, l’Ademe renouvelle, à destination des PME innovantes du secteur des transports routiers, ferroviaires, maritimes...
Genève 2017 : plus de liberté avec le Peugeot Instinct Concept
Peugeot est très en vue au Salon international de l’Automobile de Genève qui se déroule jusqu’à dimanche. Si la Peugeot 3008, élue Voiture de l’Année 2017, trône sur son...
Genève 2017 : Hyundai est venu avec plusieurs fers au feu
Non content de présenter les trois versions de l’Ioniq, le premier véhicule au monde à proposer trois motorisations électriques – 100% électrique, hybride et hybride...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact