Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 19/10/2017 à 09:48 par Philippe Schwoerer - Lu 2331 fois - 14 commentaires


Bornes de recharge de véhicules électriques EVBox chez Courtepaille


Fournies par EVBox, la chaîne de restaurants Courtepaille a récemment fait installer dans quelques-uns de ses établissements une dizaine de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables alimentées en énergie renouvelable. Notre adhérent a profité de cette opération pour aller plus loin dans la rencontre avec cette entreprise et réaliser un article pour « comprendre l’enjeu que représente la percée de la mobilité électrique pour le secteur de la restauration ».

Un maillage qui va se développer

Une dizaine de bornes, dont une au siège, à comparer avec les quelque 300 établissements que compte la chaîne de restaurants Courtepaille, c’est finalement assez peu. Mais ce n’est qu’un début ! EVBox a reçu la certitude que chaque nouvelle ouverture inclura l’installation d’une de ces infrastructures dédiées à la recharge des batteries des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Le programme de développement du restaurateur fait état qu’une quinzaine d’adresses supplémentaires par an, pour atteindre 350 points à horizon 2020. Et les anciens sites ? « Courtepaille étudie la possibilité d’étendre les installations de bornes de recharge au parc existant », affirme EVBox. L’usage du matériel, référencé sur ChargeMap, est gratuit pour la clientèle.

D’un Courtepaille à l’autre

« En installant des bornes de recharge, nous facilitons le choix du restaurant aux possesseurs de véhicules électriques, tout en dynamisant la marque Courtepaille. Faire le tour de France en véhicule électrique, d’un Courtepaille à l’autre, est l’un de nos objectifs à moyen terme », a commenté, pour notre adhérent, Céline Ratanavanh, chef de projet développement durable d’une entreprise dont l’histoire remonte à 1961. EVBox a souhaité, dans son article, mettre en avant la démarche vertueuse de Courtepaille qui a connu une étape importante en 2006, « en devenant la première chaîne de restauration à s’engager dans la réalisation d’un bilan carbone ». A travers le label Ecopaille, d’autres opérations pour le respect de l’environnement ont suivi : sets de table en papier recyclé, bois issu de forêts gérées durablement pour le grill, et déjà presque 200 succursales qui sont alimentées en électricité 100% renouvelable.

Pourquoi EVBox ?

A la question « Pourquoi EVBox ? », Céline Ratanavanh a répondu : « Nous avons fait le choix de l’expertise. Le fait qu’EVBox soit spécialisé en bornes de recharge leur permet de concentrer tout leur savoir-faire sur ce produit, et donc d’offrir une meilleure qualité. Par ailleurs, nous tenions à travailler avec l’un des leaders de ce marché, et leur réseau de bornes installées, notamment en Europe, nous sert de garantie de confiance ». De sa rencontre avec Courtepaille, EVBox a acquis une certitude : l’accord commercial passé entre les 2 entreprises est représentatif d’une tendance « particulièrement marquée dans les secteurs de l’hôtellerie et la restauration, pour lesquels les bornes de recharge représentent une opportunité de gagner en visibilité et de s’ouvrir une nouvelle clientèle chez les conducteurs de véhicules électriques ».


Lien

CP EVBox





Pour plus d'information

EVBOX France

40 Boulevard Henri Sellier
92150 SURESNES

Tel : 01 41 44 70 47
Site : http://www.ev-box.com/

EVBOX France est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de EVBOX France


Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 19-10-2017 à 10:07:31 par phil77

"les bornes de recharge représentent une opportunité de gagner en visibilité"... oui c’est de la com car au vu du type de recharge ( apriori charge lente en AC ), on ne doit pas recharger grand chose le temps du repas.

Posté le 20-10-2017 à 00:11:25 par soub56

Effectivement, si ce sont des prises AC, ce n’est pas très intéressant. Mais je n’ai pas lu et vu dans l’article le type de bornes prévu : laissons leur le bénéfice du doute et espérons que ce soient des prises rapides en DC de 50 kW. En 1 heure de repas, on peut récupérer 50 kWh et repartir pour 250 km. Soyons optimistes...

Posté le 20-10-2017 à 08:07:26 par Christophe

@soub56
Et vous croyez vraiment que l’alimentation électrique et l’abonnement de ce type d’établissement permettent d’installer ne serait-ce qu’une seule borne rapide et surtout au moment où vous en aurez besoin, c’est-à-dire au moment des repas où la consommation électrique est la plus importante ?
Je n’ai jamais vu un établissement de ce type avec un transformateur privé (d’autant plus chez Courtepaille où une partie de la cuisson est faite dans la cheminée). Sachant que les chefs préfèrent généralement les appareils au gaz réduisant d’autant le besoin de puissance électrique.
Vous seriez le premier à vous insurger si vous ne vous retrouvez pas avec la puissance maxi. à la borne comme cela arrive déjà sur certaines bornes en fonction des horaires (je l’ai expérimenté moi-même).

Posté le 20-10-2017 à 23:38:30 par soub56

@christophe
Il y a deux hypothèses:
- Courtepaille ne fait que de la com et n’installe que des bornes lentes : à mon sens, c’est inutile d’installer ce genre de bornes , les conducteurs de VE ne viendront pas manger chez eux pour récupérer seulement 15 km d’autonomie
- Courtepaille est une entreprise sérieuse, dont les dirigeants ont compris les besoins des conducteurs de VE et installent des bornes rapides pour que leurs clients puissent recharger leur VE pendant le temps du repas et ainsi les attirer dans leurs établissement. Dans ce cas, ils adaptent leur contrat EDF ou autres pour avoir la puissance nécessaire. Ces contrats peuvent être négociés par les grands groupes tels Courtepaille pour avoir la puissance adéquate au bon moment.
Rares sont les entreprises avec des transformateurs privés : pas besoin de transformateur privé pour avoir une puissance de 200 kW ou plus dans son établissement.
Par ailleurs,pour conclure en plaisantant, je note une légère incohérence dans votre commentaire : vous indiquez que ces restaurants consomment peu d’électricité ( utilisation des cheminées ou du gaz pour la cuisson) et vous dites également que c’est au moment des repas que la consommation électrique est la plus importante. Est-ce le terminal carte bancaire qui alors consomme le plus, si ce ne sont pas les appareils de cuisine? Pour attirer les clients, les restaurants sont éclairés longtemps avant le début du service, ce n’est pas l’éclairage qui créerait ce pic de consommation au moment ses repas, ni le chauffage ou la climatisation qui fonctionnent en continu.

Posté le 21-10-2017 à 12:00:37 par Christophe

@soub56
Je suis moi-même utilisateur de VE et plus particulièrement dans le cadre de mon activité professionnelle nécessitant des déplacements. A ce titre ma sortie moyenne en VE est de 180 km.
Mes déplacements se faisant sur la journée, j’ai besoin de me restaurer.
J’ai déjà à plusieurs reprises rechargé pendant la pause méridienne (plutôt sur des bornes de syndicats dans des villages avec restaurants).
De plus les VE que j’utilise n’acceptant pas la charge rapide, je préfère largement des bornes accélérées d’au moins 7 kW jusqu’à 22 kW.
Lors de ma dernière utilisation de ce type, il me manquait moins de 7 kWh pour rentrer, le temps de la pause déjeuner je les ai largement récupéré sur une borne en 18 kW et cela aurait été aussi valide si j’avais du partager la puissance avec un autre utilisateur.
Courtepaille se fera donc une idée des clients qu’ils préfèrent privilégier :
- les professionnels dans le cadre de leur activité qui n’ont besoin ni d’une grosse puissance ni de pléthore de kWh,
- les particuliers dans le cadre de leur transhumance qui ont besoin d’une grosse puissance et de pléthore de kWh.


Bien que la cuisson soit au gaz ou au bois, il y a malgré tout augmentation de la consommation électrique du fait de la mise en route d’appareils liés à la préparation des repas (hotte, plaques de maintien en température, machines diverses (dont à café)) ou à l’utilisation du restaurant (sèche mains par exemple). De plus dans les bâtiments à occupation discontinue, la température de consigne n’est pas maintenue constante tout au long de la journée donc il y a bien appel de puissance au moment de l’occupation et plus particulièrement de la climatisation en été si dans le même temps feu de bois pour la cuisson dans la salle.

Posté le 22-10-2017 à 12:05:30 par rv45

C’est une très bonne initiative. Un restaurent qui n aura pas de bornes de recharge n’aura plus de client dans quelques années. C’est une évidence. Alors même si la où les bornes ne sont pas des bornes rapides c’est toujours bon à prendre. Tesla met des bornes entre 11 et 22 kW elles ont un véritable succès et c’est toujours quelques KM de récupérer.

Posté le 22-10-2017 à 13:27:24 par Vandoorne

Du même avis que ceux qui voient du positif dans cette initiative de Courtepaille. Si borne, rapide, bien sûr, c’est mieux.

Posté le 23-10-2017 à 07:45:02 par Christophe

"Un restaurent qui n aura pas de bornes de recharge n’aura plus de client dans quelques années. C’est une évidence."

Je n’arrive plus à me souvenir le dernier restaurant où je suis allé qui possédait un parking en propre en d’autres termes où je suis allé en voiture.
D’aussi loin que j’arrive à me souvenir tous les restaurants que j’ai fait, aucun n’avait un parking en propre.
Donc, selon RV45, comme ils n’auront pas de bornes, ils devront fermer !!!

Mais comme il va falloir réduire l’artificialisation des sols (responsable de nombreuses inondations) et l’étalement urbain (responsable de la disparition de terres agricoles), je fais le pari que ce sont plutôt les restaurants accessibles uniquement en voiture qui vont perdre des clients. En tout état de cause, cela fait déjà plusieurs années que je me refuse à sortir une voiture pour aller au restaurant.

Posté le 23-10-2017 à 08:34:38 par soub56

"De plus dans les bâtiments à occupation discontinue, la température de consigne n’est pas maintenue constante tout au long de la journée donc il y a bien appel de puissance au moment de l’occupation et plus particulièrement de la climatisation en été si dans le même temps feu de bois pour la cuisson dans la salle"

Si Courtepaille gère la température de ses locaux de la façon que vous décrivez, c’est une erreur : on ne met pas le chauffage ou la climatisation en marche au dernier moment et au maximum, il est nécessaire d’anticiper de plusieurs heures pour un meilleur confort et un coût moindre grâce à un fonctionnement plus régulier à un niveau plus faible. Ainsi vers midi, au moment de l’arrivée des clients normaux, et des éventuels clients souhaitant recharger leur VE, les besoins en énergie pour le chauffage ou la climatisation sont moindres.

Les capacités des VE vont évoluer rapidement, vers des autonomies plus importantes grâce à des batteries ayant plus d’énergie. Il sera assez rapidement complètement inutile de recharger 2 kWh en 1 heure sur une borne lente : cela ne représente que 5 % de la capacité de la batterie, il sera plus efficace de s’arrêter 10 minutes ( le temps de lire ses mails ou d’écouter ses messages sur son répondeur) à une borne rapide pour récupérer une dizaine de kWh. Pour un restaurant, il faut des bornes rapides de 50 kW. Pour un hôtel, des bornes de 5 à 7 kW peuvent suffire ( en une nuit, on récupère de 50 à 70 kWh).
Si Courtepaille veux vraiment installer des bornes pour ses clients, ce sont des bornes rapides qu’il faut mettre en place.
Pour info, le Courtepaille où j’ai déjeuner hier midi avait son propre parking : ce n’est pas du tout exceptionnel...

Posté le 23-10-2017 à 09:18:06 par ZoéT

De mémoire, tous les Courtepaille où je suis allé avait aussi leur propre parking. Je n’imaginais d’ailleurs pas une autre configuration possible, a priori à tort.

Posté le 23-10-2017 à 09:04:49 par Christophe

@soub56
Pour mémoire vous aviez dit "ni le chauffage ou la climatisation qui fonctionnent en continu". Vous confirmez maintenant que que ni l’un ni l’autre ne fonctionnent en continu comme vous confirmez qu’il y a adaptation de la température au moment des repas.
Donc tout cela confirme mes propos à savoir que la consommation électrique de ce type d’établissement est la plus forte au moment des repas réduisant d’autant le disponible pour le recharge des VE des clients.

Vous dites aussi que les autonomies augmentent du fait de l’augmentation des capacités, par contre je remarque que cette augmentation a pour corollaire la réduction du coefficient multiplicateur du courant de charge, je m’explique :
- triplette : recharge en 3,6 C,
- Renault Zoé 1ère génération, batterie 26 kWh brut recharge en 43 kW possible (environ 2 C), nouvelle génération on est à 1 C au maxi. voir 0,5 C sur le moteur R,
- Nissan Leaf batterie de 24 kWh recharge en 2 C, batterie de 30 kWh recharge en 1,7 C, nouvelle recharge en 1,25 C,
- MS : recharge au mieux en 1,8 C,
- M3 : recharge au mieux en 1,5 C.

Je ne connais pas un restaurant de cette marque installé en centre-ville, donc effectivement rien d’exceptionnel à ce qu’il y ait un parking, c’est leur concept.

Posté le 23-10-2017 à 09:45:14 par PhV

Bjr,
EvBox ne fait de 50 KW pour recharger en 1 heure
Donc, c’est de la com. En 1 heure, nous allons recuperer 3.7 Kw ce qui est rien. Mais c’est gratuit.

Posté le 23-10-2017 à 22:41:52 par soub56

@christophe
Je vais essayer d’être plus précis dans mon propos :
- pour un meilleur confort et une consommation moindre d’énergie, il ne faut pas mettre en marche plein pot le chauffage ou la climatisation à 12 h 00, mais anticiper de plusieurs heures;
- ainsi, à midi, le chauffage ou la climatisation ne font que conserver la température obtenue à la température souhaitée,
- cette façon de procéder consomme globalement moins d’énergie,
- le chauffage ou la climatisation fonctionne en continu, mais pas à 100%, comme cela serait le cas si vous mettez ces systèmes en marche à midi, mais plutôt au ralenti, pour maintenir la température choisie,
- si vous gérez de cette façon votre énergie, ce n’est pas à midi que vous avez votre pic de consommation, mais une heure ou deux avant,
- c’est pourquoi il est tout à fait possible d’alimenter quelques bornes de recharge au moment où tout le monde est à table, avec un contrat d’électricité et une installation adaptés à l’appel de puissance.
Bien entendu, si le restaurateur met, à tort, son chauffage ou sa climatisation en marche plein pot à midi, c’est certain que vous avez un pic de consommation à ce moment.

Posté le 24-10-2017 à 07:44:42 par Christophe

@soub56
Manifestement vous n’avez aucune connaissance des puissances en jeu dans un restaurant.
Les puissances de chauffage et/ou de climatisation sont très inférieures aux puissances pour la préparation des repas.
Sachant que pour la climatisation quand vous avez une cuisson au feu de bois dans la salle en été, il faudra bien compenser en temps réel l’apport de calories par un refroidissement.
Pourtant en regardant ne serait-ce que chez vous vous auriez un élément de réponse :
- plaque environ 6 kW,
- four pas moins de 2,5 kW,
- micro-onde pas moins de 2 kW,
etc.
quand j’ai vu des puissances de chauffage supérieures à 7 kW uniquement dans les passoires thermiques.

Plus de 75 % des projets avec un local cuisson que je traite ont une puissance installée dans ce local supérieure à 20 kW (boulangerie et terminaux de cuisson de pains compris) et cette puissance est bien appelée au moment du coup de feu.

Manifestement vous ne connaissez pas non plus les bâtiments basse consommation sinon vous auriez revu vos certitudes sur la gestion thermique de ceux-ci et leur réponse aux apports et déperditions.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 10/04/2018 au 12/04/2018 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Bosch Car Service se charge des scooters électriques Eccity
Eccity disposait déjà de son propre réseau de vente directe, composé d’agents commerciaux mobiles. Notre adhérent n’avait pas caché sa volonté de développer la diffusion...
Recharge ultrarapide ABB pour les bus électriques de Göteborg
A Göteborg, en Suède, Volvo et ABB sont en terrain familier pour le développement de bus électriques à recharge ultrarapide. Notre adhérent vient de décrocher une...
Actualisation du scénario énergie-climat de l’Ademe pour 2035-2050
L’Ademe justifie la mise à jour de son scénario énergie-climat pour la période 2035-2050 par les objectifs ambitieux du Plan Climat lancé par Nicolas Hulot, ministre de...
Salon des maires et collectivités locales jusqu’au 23 novembre 2017
Le Salon des maires et des collectivités locales qui a ouvert ses portes au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, hier, mardi 21 novembre 2017, pour...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact