Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 09/12/2015 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 8743 fois - 9 commentaires


Citroën relance et électrise la Méhari


Citroën a profité de la tenue à Paris de la COP 21 pour dévoiler lundi sa nouvelle voiture 100% électrique : l’E-Méhari qui sera commercialisée à partir du printemps 2016. Un cabriolet 4 places par lequel la marque aux chevrons fait revivre l’une de ses voitures mythiques. Pour relancer et électriser la Méhari, Citroën s’est appuyé sur la Bluesummer de Bolloré que le groupe PSA produit depuis le mois de juin dans son usine de Rennes La Janais. Le constructeur y a tout de même apporté sa patte en matière de design et y a ajouté quelques innovations qui améliorent son fonctionnement. Pour autant, les objectifs en termes de ventes restent très limités et la production de l’E-Méhari est surtout une opération d’image pour Citroën.


Un cabriolet 100% électrique


L’E-Méhari est donc un petit (3,81 x 1,71 x 1,65 m) cabriolet 100% électrique qui reprend la technologie de batterie du groupe Bolloré : les batteries LMP (Lithium Métal Polymère) qui permettent une grande autonomie et offrent performance, fiabilité et sécurité. Avec sa puissance de 30 kWh, la batterie permet en effet à l’E-Méhari d’atteindre une vitesse de pointe de 110 km/h, tout en bénéficiant d’une autonomie de 200 km en cycle urbain (100 km en cycle extra-urbain). Une batterie qui se recharge complètement en 8 heures en 16A sur les installations le permettant (bornes domestiques ou bornes publiques de type Autolib) ou en 13 heures sur les prises domestiques en 10A.




Une ressemblance non fortuite avec la Bluesummer


Sa ressemblance avec la Bluesummer de Bolloré est loin d’être fortuite. Il y a longtemps que Citroën étudiait la possibilité de faire revivre la Méhari, sa voiture créée en 1968 qui, même si elle ne s’est écoulée qu’à 145 000 exemplaires avant l’arrêt de sa production en 1987, a marqué les esprits car elle symbolisait la liberté et l’air de 1968. Mais les tentatives du constructeur s’étaient heurtées jusque-là à une équation économique difficile à résoudre. Avec la localisation dans une usine du groupe de la production de la Bluesummer dont le look évoquait celui de la Méhari, l’occasion était trop belle pour la marque aux chevrons de donner enfin une héritière à sa voiture mythique, sans faire pour cela des investissements trop lourds puisque la nouvelle voiture sera construite sur la même plateforme et reprendra la même motorisation électrique. L’accord industriel avec Bolloré transforme ainsi la Bluesummer en « donneur d’organes » pour l’E-Méhari dont le côté branché et décalé cherchera à séduire une clientèle à la recherche de différentiation et attentive aux tendances et à l’environnement.




Pas de révolution, mais quelques évolutions


L’arrivée de l’E-Méhari ne représente donc pas une révolution sur le marché de la voiture électrique et beaucoup d’observateurs regrettent que Citroën n’ait pas été plus loin dans sa démarche en donnant vie à son concept-car « C4 Cactus M » présenté au dernier salon de Francfort. Pour autant, même si la mécanique de l’E-Méhari est la même que celle de la Bluesummer et que l’intérieur du véhicule n’a pas été modifié, Citroën lui a apporté quelques évolutions. Coté design, l’on retrouve les codes stylistiques de la marque avec notamment un regard expressif constitué d’optiques à double étage, des formes tout en douceur, ainsi qu’une face avant souriante et des teintes aux partis-pris forts. L’E-Méhari comporte aussi quelques améliorations par rapport à la Bluesummer en étant doté d’un bloc ABS/ESP en série, mais aussi d’un mode appelé « hivernage » permettant de laisser la voiture débranchée lorsqu’elle n’est pas utilisée. Commandée par une clé dédiée, cette fonction permet de faire « hiberner » la batterie, c’est-à-dire de ne plus maintenir sa température à 80° comme l’exige la technologie LMP utilisée par Bolloré.





Des objectifs limités


Citroën n’a pas encore annoncé le prix de l’E-Méhari, mais il devrait être à peu près similaire à celui de la Bluesummer et tourner aux alentours des 24 000 euros, soit 17 700 euros bonus écologique déduit. Un prix auquel il faudra ajouter la location de la batterie (79 €/mois). La cible de clientèle privilégiée est celle de personnes recherchant une troisième voiture, le plus souvent assignée à leur résidence secondaire. Citroën estime également qu’une proportion importante d’E-Méhari devrait être achetée par des professionnels de l’hôtellerie touristique qui pourraient les offrir en location à leurs clients. Sans vouloir se fixer d’objectifs commerciaux, le constructeur ne s’attend pas à un gros volume de ventes et la production ne devrait pas dépasser 1 000 exemplaires/an, même s’il n’y aurait pas de difficultés techniques à dépasser cette limite si la demande l’exigeait. Pour Xavier Peugeot, responsable produit chez Citroën, l’objectif recherché avec le lancement de l’E-Méhari est surtout d’en faire un élément de son image de marque en « réinventant une voiture iconique de l’histoire de Citroën, synonyme de plaisir ». Un plaisir que cet « électron libre dans le paysage automobile » serait capable d’apporter avec son style moderne et fun et sa conduite sans stress et sans bruit.







Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Citroën | E-Méhari | Bluesummer | Bolloré
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 09-12-2015 à 14:17:58 par Luck84

Dommage mauvais choix de technologie de batterie
Les batteries Lithium-polymere, développées directement par la société Bolloré ont certes des avantages, comme un haut niveau de sécurité, une haute densité d’énergie et une durabilité plus élevée,

mais elles auraient également la grande faiblesse de devoir en permanence être maintenues à une température de 80°C, même lorsque le véhicule électrique est à l’arrêt.....

Posté le 09-12-2015 à 21:33:47 par Bichon18700

Franchement , on attendait autre chose de la part de Citroën .
C’est une C3 électrique qu’on souhaite voir ou même une DS4 mais surement pas un jouet du genre .

Déçu ...

C’est pourtant simple :
- on veut une voiture avec une vrai autonomie ( 250/300 km réel )
- rechargeable en type 2 avec batterie caméleon ( 3 à 40 KW voir 50KW DC)
- taille moyenne ( type Zoe )
- Pas trop moche si possible

En gros une Zoe avec plus d’autonomie .

Posté le 10-12-2015 à 07:36:19 par Acti-VE

Bonjour Bichon,

Je partage tes commentaires, et rajoute que je pense sincèrement que les lobbys se cache derrière tous les projets VE.

Perte de CA dans l’entretien du VE pour la concession.

@quand un Tesla pour le peuple en F

cdt

Posté le 10-12-2015 à 12:20:44 par bigbluejlr

Tesla pour le peuple c est dans 3/4 ans, les autres constructeurs feront faillite progressivement par apres dont PSA les premiers.
bien sur qu ils savent ce que l’on attend mais ca n est tout simplement pas dans leur interet
ils preferent occuper le terrain avec des protos qui ne verront jamais le jour ou des gadgets comme ici. dommage pour les employés, quand ils corrigeront la barre ce sera trop tard, mais on comprend que les conflits d’interet sont bien réels ! PSA et d’autres c est Kodak qui lutte pour prolonger la vie des argentiques alors que le numérique perse de plus en plus, un jour il faudra accepter de scier la branche qui vous a fait grandir pour sauter sur une autre, sous peine de mourrir avec elle. Manifestement ils ne sont pas encore prets ! et ils preferent nous polluer un moment encore !

Posté le 10-12-2015 à 16:01:06 par tazar

Dommage pour la technologie LMP qui n’est vraiment pas un bon choix technologique, mais dans les pays chaud c’est moins énergivore. Comme dab grosse bagnole alors que 80% du temps on est seul ou à 2. J’ai une TWIZY qui va passer les 20000 km en guadeloupe. Pani aide de l’état, ils ne financent que les VE de luxe !!!

Posté le 10-12-2015 à 20:35:45 par eric_du54@HOMAILFR

c est bien que Citroën relance la MÉHARI en voiture Electrique un prix top élever dommage

Posté le 11-12-2015 à 23:07:57 par Laefgris

Nul Citroën avec les batteries bollore car c’est batteries sont toujours branche meme si la charge est terminé

Posté le 14-12-2015 à 09:19:52 par Denis

La jeune e-MEHARI (1300 kg) a doublé le poids de sa grand-mère la MEHARI des années 70 (650 kg), sera t’elle aussi à l’aise que sa mémé dans les dunes de sable pour rejoindre le spot de surf ?
Est-il vrai qu’avec les batteries LMP de Bolloré, sans branchement pendant 48 heures, les batteries perdent 100% de leur charge ?
Quand la batterie est froide (6 heures sans branchement) peut-on démarrer ? Si oui combien de temps faut-il pour retrouver la pleine puissance ?
Qu’en dit Citroen ?

Posté le 15-12-2015 à 16:56:26 par nouh

bigbluejlr: tesla pour le peuple dans 3/4 ans, donc PSA aura sa voiture électrique à cette époque sur la base de la plateforme CMP. C’est programmé et annoncé le jour de l’accord pour l’industrialisation de cette nouvelle plateforme avec Dongfeng.
Et puis Tesla, dans 3/4 ans pas sur que ce ne soit pas eux qui soit en faillite, on ne vend pas à perte éternellement....
La voiture électrique n’est pas à coup sur l’avenir, ni de la voiture ni de la planète. L’hydrogène produit par le renouvelable est bien plus prometteur que la batterie qui pollue à la fabrication et au recyclage et je ne parle pas de l’énergie électrique pour la recharger.
Comme beaucoup, vous êtes surement prêt à vivre à côté d’un site d’enfouissement de déchets nucléaire!! Aucun problème, donc!!!



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Citroën E-Méhari

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique Citroën E-Méhari à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique Citroën E-Méhari
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Une nouvelle enquête d’Enedis sur les possesseurs de véhicules électriques
Enedis vient de publier une nouvelle enquête comportementale sur les possesseurs de véhicules électriques. Marquée par la crise sanitaire liée à la Covid-19, l’année...
ë-Berlingo, une version électrique pour le ludospace de Citroën
Après avoir présenté en janvier l’ë-Berlingo Van, la version électrique de son utilitaire léger, Citroën a dévoilé cette semaine la version électrique de son ludospace...
Avec Ioniq 5, Hyundai veut redéfinir la mobilité électrique
Hyundai vient de dévoiler en première mondiale Ioniq 5, un SUV compact 100% électrique dont les premières livraisons en France sont attendues à la fin du premier...
Les bus électriques de grande capacité arrivent à Cannes
Après avoir présenté en décembre dernier la partie hydrogène de son plan de transition énergétique dans les transports, la Communauté d’Agglomération Cannes Pays de...
Un nouvel AMI sur les véhicules propres
Le secteur des transports et de la mobilité doit faire face aujourd’hui à des mutations industrielles importantes associées à la transition vers l’électromobilité et à...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact