Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 28/08/2017 à 12:09 par Philippe Schwoerer - Lu 2567 fois - 13 commentaires


Courtoisie aux bornes de recharge squattées pour voitures électriques


De plus en plus de réseaux de bornes de recharge pour voitures électriques et hybrides rechargeables se mettent en place dans les départements sous l’impulsion des syndicats de l’énergie. Le nouveau matériel mis en service mobilise quelques lignes dans les journaux quotidiens. Pour autant, force est de constater qu’il n’est pas gagné d’avance d’accéder à la recharge. En cause : le stationnement des voitures qui n’ont rien à faire là. Petit billet pour plébisciter la courtoisie comme solution pédagogique première à destination des automobilistes indélicats… parfois par étourderie !

De brocante en brocante

Le dimanche, nombre de personnes s’adonnent à leurs passions. Avec les beaux jours, les brocantes et vide-greniers s’étalent sur les places des villages ou sur les parkings des hypermarchés. Pour un électromobilien, c’est l’occasion de passer une journée en famille, dégustant les frites et grillades proposées par les organisateurs. La boucle qui peut bien s’étirer sur 100,150, 200 kilomètres, voire plus, est l’occasion même de tester la disponibilité d’un réseau de recharge pour voiture électrique nouvellement mis en place. Ici, Brev’Car, dans les Côtes-d’Armor. A l’approche de l’heure du déjeuner, c’est le moment idéal pour recharger partiellement et à vitesse lente les batteries, pendant 2 heures environ, le temps de faite le tour des stands et d’apprécier le service de restauration rapide ouvert pour le grand déballage dans les rues d’une petite commune. La Vicomté-sur-Rance, 1 borne de recharge… et 2 places réservées occupées à tort par un vieux Peugeot Partner à essence, et un Opel Zafira venu d’outre-Manche. La signalisation est pourtant bien en place : un panneau matérialisant l’interdiction de stationner sur les 2 emplacements, sauf recharge, et un large picto de couleur vive peint au sol.



Stationnement gênant

Se pose alors la question de comment accéder tout de même à la recharge. Se garer derrière les 2 voitures ventouses en bloquant leur départ ? Heureusement pour leurs propriétaires, un maigre espace entre les 2 engins permet encore d’enfiler en partie la Citroën C-Zero. Ce stationnement est cependant quelque peu gênant, surtout avec le défilé des voitures des accrocs aux vide-greniers. Derrière le pare-brise de la mienne, quelques lignes pour expliquer courtoisement mon étrange façon d’avoir abandonné mon véhicule, avec mon numéro de téléphone. Au retour, je trouve ce mot, a priori écrit de la main d’une dame âgée : « Je ne me suis pas rendue compte que c’était une place pour recharger les batteries des voitures électriques - Excusez moi ». Un très court dialogue, mais qui aura permis à tous ceux qui sont passés dans les environs de la borne d’être un minimum sensibilisés au problème de l’accès à la recharge.

Article R417-10

Pour rappel, le chapitre III de l’article R417-10 du Code de la route stipule : Est « considéré comme gênant la circulation publique … le stationnement d’un véhicule devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques ». Sanctions à la clé : « Tout arrêt ou stationnement gênant prévu par le présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe ». Soit, de 22 euros pour l’amende minorée, jusqu’à 75 euros lorsqu’elle est majorée, en passant par les 35 euros de la version forfaitaire usuelle. En outre, « lorsque le conducteur ou le propriétaire du véhicule est absent ou refuse, malgré l’injonction des agents, de faire cesser le stationnement gênant, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3 ».


Mots clés : borne | recharge | voiture | électrique | courtoisie | stationnement | code | route
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 28-08-2017 à 17:05:28 par marie pauleDE BONY

Habitant Bordeaux, et malheureuse propriétaire d’une ZOE depuis bientôt 2 ans, j’ai bien du mal a accéder aux 2 bornes de recharge placées en centre ville.
Celles - ci se trouvent régulièrement occupées par des voitures électriques mais qui ont soi, fini de charger et même ne chargent pas du tout. Leur propriétaire laissant la prise branchée a leur véhicule, occupe ces emplacements plusieurs heures...puisque c’est gratuit...
Quand on tombe sur un de ces utilisateurs sans scrupule et quand on lui fait une remarque sur son manque de civisme, on a droit souvent à des insultes..
Ce n’est pas faute d’avoir alerté les agents verbalisateurs, ainsi que le Directeur de la Police Municipale avec qui j’ai eu un rendez vous, et qui m’a dit a ce sujet, ne pouvoir
rien faire car il n’y a aucun article dans la législation concernant les voitures électriques...L’adjoint au Maire de la ville que j’ai également rencontré, ne savait lui même pas qu’il existait des bornes dédiées...c’est dire la volonté de nos édiles pour favoriser ce mode de transport.
Rouler électrique à Bordeaux n’est pas simple, quand on habite un immeuble collectif et que les syndics ne veulent pas se mettre en conformité avec le décret applicable au 1er janvier 2015, qui oblige ces derniers à équiper les parkings d’une borne de rechargement.
En ce qui me concerne, la seule solution de recharger, est de m’abonner au service
qui gère la location des voitures électrices de la ville, les BlueCub, ce qui me revient à
6 euros le l’heure....et comme il faut compter plus de 2 heures pour une charge...faites le le compte...
Quant aux bornes installées sur les parkings des grandes surfaces commerciales, c’est la même chose...elles sont toujours occupées des heures entières.
Le développement de la voiture électrique dans de telles conditions, n’est pas pour demain......


Posté le 28-08-2017 à 18:11:38 par Candie au pays des bisounours

Chère Marie-Paule,
Vous avez mis la charrue avant les bœufs.
Acheter une charrue électrique en pensant que votre syndic de copropriété va appliquer la loi rapidement était un pari risqué et vous avez perdu pour le moment.
Penser que vous pourriez recharger gratuitement sur les trop nombreuses places de recharge est une deuxième erreur.
Mais vous avez raisons d’essayer d’attraper le taureau par les cornes mais croyez bien que par les bourses c’est souvent plus efficace. ;)
Les bœufs sont bien évidemment ceux qui squattent abusivement les places en pensant que parce qu’ils ont un véhicule électrique, ils peuvent tout se permettre!
Et entre les étourdis de bonne foie et ceux qui font semblant de l’être, c’est pas de la pédagogie qu’il faut faire mais tout une éducation à reprendre.
Bref, lorsque les recharges deviendront toutes payantes croyez-moi moi que les choses évolueront un peu plus dans le bon sens.
À condition bien sur que la charge coûte plus cher que le prix du stationnement. ;)
Et rien ne vous empêche d’imprimer des petites affiches à mettre sur le pare-brise des indélicats en attendant que les lois évoluent et soient appliquées.
Par exemple une mise en fourrière d’un véhicule thermique garé sur une place réservée aux véhicules électrique cela remets vite les idées en place.
Bon courage.

Posté le 29-08-2017 à 00:43:47 par DE BONY

Cher Ami ou Amie ( ah... les pseudonymes..c’est tellement pratiques )

Vous êtes vraiment du pays des bizounours, car si vous pensez que mettre une voiture
thermique en fourrière dissuade les propriétaires de voitures électriques de squatter les emplacements réservés à la recharge, vous êtes d’un angélisme déconcertant...
Quant à l’éducation, il y a longtemps qu’il n’y a plus rien à faire.
Alors pour ce qui est des affichettes, il faut être bien naïf pour croire à leur efficacité
Mais pour en revenir sur ces incivilités récurrentes, la solution pour y remédier passe par le paiement du stationnement, comme pour un véhicule thermique, par contre la fourniture de l’énergie, elle sera gratuite.

C’est cohérent ,non ?


Posté le 29-08-2017 à 06:18:16 par Bisounours

Il n’y a pas de différence entre un conducteur de véhicule au pétrole et d’électrique sur le respect des règles.
J’en vois aussi garé sur les trottoirs ou sur les clous.

Posté le 29-08-2017 à 08:17:50 par AUBE (Association des Utilisateurs de Bornes Electriques)

Pour information, il existe une charte pour les utilisateurs de bornes électriques voir le lien ici: https://drive.google.com/open?id=1GJFfemzi2EX-6D9t6yXcCfhkpH2rSV1ZDQvGON-DB-Q .
Depuis sa diffusion en 2016, cette charte en a inspiré déjà certains qui ont pressenti les incivilités grandissantes avec la progression des ventes de VE. Merci donc à l’AVEM de s’emparer du sujet et d’avoir pris enfin conscience aujourd’hui de la problématique bien connue des pionniers qui ont osé voyager avec leur VE.
L’association AUBE représente les utilisateurs de Bornes Electriques et parmi ses adhérents on retrouve des présidents d’associations de VE, des acteurs engagés dans l’électro-mobilité et des pionniers de la recharge en itinérance. AUBE est à leur écoute et agit, sans tapage médiatique, pour que la recharge soit à la portée du plus grand nombre et ce dans le respect des autres.
Restez courtois aussi dans vos commentaires et bonne route à tous!
Contact: aube.informations@gmail.com

Posté le 29-08-2017 à 10:12:46 par Philippe Schwoerer

Je me permets juste de réagir à "Merci donc à l’AVEM de s’emparer du sujet et d’avoir pris enfin conscience aujourd’hui de la problématique bien connue des pionniers qui ont osé voyager avec leur VE", et surtout au mot enfin qui laisserait croire que l’Avem n’a jamais abordé le sujet.

Mon plus ancien article pour ce média sur le sujet date de novembre 2014 :
http://www.avem.fr/actualite-places-volees-sur-les-parkings-des-supermarches-5449.html

Ce problème est régulièrement traité par notre association.

Posté le 29-08-2017 à 21:23:03 par Marlot

Je recommande l’association ACOZE qui fournit des disques de stationnement particulièrement bien présentés à demander sur
http://blog.acoze.org/documents/disque-acoze-freshmile.pdf

Posté le 30-08-2017 à 21:53:58 par Quid51

Pour l’instant, on arrive à s’expliquer calmement où je suis en Champagne. Je dirais heureusement...

Posté le 31-08-2017 à 06:58:43 par SilverGin33

Sur Bordeaux, pas mal d’agressivité et de mauvaise foie aux bornes. Je préfère ne plus compter dessus.

Posté le 31-08-2017 à 14:56:54 par Graph33

On y va de + en + vers de tels comportements !

Posté le 01-09-2017 à 10:06:18 par soub56

Les problèmes rencontrés par notre amie bordelaise propriétaire de ZOE confirment ce que j’ai toujours dit : il n’est pas raisonnable d’ acheter ou louer un VE si on n’a pas la possibilité de recharger à la maison ou au travail, du moins tant que l’autonomie sera faible. Le jour où les autonomies dépasseront les 300/400 km, avec une ZOE 400 par exemple, vous ferez comme avec un VT, un plein par semaine, et ce problème aura en partie disparu.
Quand aux indélicats qui squattent les bornes, fourrière pour les VT et tarification plus élevée que le coût du stationnement : les solutions sont connues. Qu’attend-t-on pour les appliquer?

Posté le 01-09-2017 à 16:32:58 par Guimauve44

C’est sur qu’acheter une voiture électrique sans avoir l’assurance de pouvoir recharger chez soi, c’est osé et/ou militant...

Posté le 03-09-2017 à 22:02:25 par Romeo

Des petites affichettes à imprimer et à mettre sur le pare-brise des automobilistes indélicats NON

mais des impressions sur papier autocollant laser à coller sur les pare-brise et très pénibles à décoller (cela prend parfois plusieurs dizaines de minutes et parfois davantage lorsque certaines parties résistent) est autrement plus efficace et s’imprime définitivement dans les consciences (ou ce qu’il en reste encore)

Solution testée avec succès dans le parking aux places réservées à notre entreprise lorsqu’elles sont occupées par des sans-gênes indélicats.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Journées Avem : Auto Bleue au service de la mobilité durable
A peine plus d’une semaine avant l’ouverture des Journées Avem de l’électro-mobilité ! Yann Bauchet, gérant de l’offre d’autopartage de voitures électriques Auto Bleue,...
Voitures électriques : Superbonus réduit à 2.500 euros en 2018 ?
Si l’on en croit une interview accordée par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, au quotidien Libération, et mis en ligne hier, dimanche 17...
A l’arrivée du Breizh electric Tour
Environ 70 équipages sont donc arrivés samedi dernier, 16 septembre 2017, à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor, après un parcours flirtant avec les 500 kilomètres....
KN BatteryChain. Logistique des batteries lithium sur le cycle de vie
C’est dans le cadre du New Mobility World 2017, intégré au salon automobile qui se tient actuellement à Francfort (Allemagne), que Kuehne + Nagel a officiellement lancé...
Interopérabilité aux Journées Avem de l’électro-mobilité avec Easytrip
A mesure que l’on approche des Journées Avem de l’électro-mobilité, le nombre de partenaires, qui forment quasiment autant d’intervenants les jeudi 28 et vendredi 29...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact