Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 22/01/2019 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2324 fois - 6 commentaires


Davantage d’autonomie avec des onduleurs Eaton plus légers ?


Eaton s’apprête à expérimenter avec un constructeur, en situation, réelle, sa future gamme d’onduleurs à haute performance pour véhicules électrifiés, de l’hybride léger aux modèles 100% électriques. En baissant le poids de l’appareil, Eaton estime contribuer à améliorer l’autonomie électrique des véhicules qui obtiennent tout ou partie de leur mobilité grâce à une batterie de traction. Des chiffres pour bientôt !?

Constructeur mondial

Ces nouveaux onduleurs, « qui tirent l’électricité de la batterie et contrôlent la manière dont elle est appliquée au moteur pour gérer la puissance et le couple, seront testés par un constructeur mondial au premier trimestre 2019 ». Nissan, Toyota, Mitsubishi, Mercedes, BMW, etc. : La liste des constructeurs qui comptent Eaton parmi leurs fournisseurs est grande. Lequel va expérimenter tout prochainement la nouvelle gamme d’onduleurs dont la densité de puissance est de 35 kWh par litre, pour une efficacité de 98% ? « Avec une densité de puissance élevée et une conception compacte et légère, l’onduleur permettra de maximiser l’autonomie tout en occupant moins de place dans le véhicule », assure Eaton.

Depuis l’hybridation légère

Si Eaton met principalement en avant l’exploitation de sa nouvelle technologie dans les véhicules 100% électriques, l’entreprise précise que ses nouveaux onduleurs concernent toutes les forment de voitures électrifiées, depuis l’hybridation légère en passant par les modèles à pile hydrogène. Une palette étendue de véhicules pour une gamme unique !? « La plupart des constructeurs mondiaux en automobiles poursuivent une ou différentes stratégies d’électrification des véhicules. Les produits que nous développons doivent donc prendre en charge toute une gamme d’applications. Quelle que soit la stratégie choisie, les véhicules électriques ont besoin d’une électronique de puissance compacte et efficace, et notre nouvelle gamme d’onduleurs peut être adaptée à un large éventail d’exigences et d’applications clients », plaide Scott Adams, vice-président directeur de la branche eMobility d’Eaton.

Marché dynamique

« Le marché des onduleurs pour véhicules électriques est toujours en train d’émerger », indique Scott Adams qui souligne, parmi les avantages à préférer le catalogue Eaton, que l’équipementier dispose de solides partenariats avec des fournisseurs clés de composants électroniques de puissance et que ses onduleurs « sont conformes à la norme ISO 26262 relative à la sécurité fonctionnelle ». Avec des clients dans plus de 175 pays, l’entreprise projette de peser à horizon 2030 une part de 38% sur les dispositifs embarqués dans les véhicules électrifiés pour le fonctionnement de leurs groupes motopropulseurs. A ce jour, plus de la moitié des systèmes de fusibles haute tension montés sur ces mêmes engins sortent de ses usines.


Mots clés : électrique | véhicule | autonomie | voiture | onduleur | Eaton | hybride
Catégories : Voiture hybride | Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable |

Commentaires

Posté le 22-01-2019 à 08:07:21 par Christophe

https://fr.wikipedia.org/wiki/Onduleur
"Un onduleur est un dispositif d’électronique de puissance permettant de générer des tensions et des courants alternatifs à partir d’une source d’énergie électrique de tension ou de fréquence différente. C’est la fonction inverse d’un redresseur."
En mode traction il fonctionne dans le sens batterie vers moteur (conversion continu alternatif), dans le mode régénération dans l’autre sens (conversion alternatif continu).
Cela confirme bien qu’il y a à bord du véhicule ce qu’il faut pour transformer le courant alternatif (celui du réseau) en courant continu.
Il y a même à bord un convertisseur DC DC pour recharger la batterie accessoire.
Donc il n’y a aucune raison que les VE ne puissent pas accepter directement le courant du réseau.
Le sempiternel argument de l’équipement supplémentaire (chargeur embarqué acceptant du 22 kVA AC) alourdissant le véhicule et peu fiable ne marche donc pas.

Au passage on remarquera la conduite de liquide de refroidissement de l’onduleur présenté.

Posté le 22-01-2019 à 08:46:44 par HMDis

L’autonomie gagnée sur la seule perte de poids de l’onduleur (10-15 kg maxi) sera à peine chiffrable. Mais en cumul avec une batterie, un moteur et une structure plus légers, ce sont plusieurs dizaines de km qui peuvent être gagnés.

Posté le 22-01-2019 à 19:37:48 par JP-Bracque

C’est pipeau de compter sur la baisse du poids de l’onduleur pour plus d’autonomie

Posté le 24-01-2019 à 18:43:00 par nouh

@Christophe; Un onduleur n’est pas un chargeur et réciproquement. Un onduleur de puissance est toujours associé à un chargeur qui est calibré et réglé en fonction des batteries qu’il doit régénérer. La charge d’une batterie est une phase cruciale qui est directement liée à la composition des éléments de la batterie et qui a un impact fort sur la durée de vie de celle-ci.
D’ailleurs, les charges rapides même sur les batteries soit-disant prévues pour cela, sont un non sens qui réduit obligatoirement la durée de vie des batteries.
De plus, les onduleurs/chargeurs de puissance sont généralement associés à des scrutateurs de batteries qui analyse en temps réel, à la charge et à la décharge, chacun des éléments ou cellules qui composent la batterie. Cela permet de connaitre les éléments qui sortent de la tolérance admissible pour une utilisation optimale de l’ensemble des éléments. Je pense que les VE doivent être équipé de version simple de ces scrutateurs consultables via prise de diagnostiques et gérant éventuellement une alarme batterie sur incident. Il en va de la durée de vie de la batterie.

Posté le 25-01-2019 à 08:00:04 par Christophe

@nouh
Au freinage le moteur électrique recharge la batterie ?
Si oui on a bien tous les éléments dont vous parlez dont onduleur / redresseur pour transformer le courant d’alternatif en continu.
Si non, soit le freinage régénératif est inexistant (ce qui n’est pas le cas sur les VE que je conduis mais que l’on retrouve sur les VAE) soit le courant produit par le moteur en mode génératrice est tout simplement dissipé dans des résistances (freinage rhéostatique des trains (au sens large) avant développement de la réinjection).

Posté le 25-01-2019 à 09:47:44 par nouh

@Christophe; C’est bien le problème du freinage dit " régénératif", c’est qu’il n’est pas aussi important qu’on veut bien nous le dire car le temps de freinage ne permet généralement pas d’utiliser directement le courant généré au freinage pour la recharge directe des batteries.
Une batterie n’est pas un condensateur, il lui faut du temps et un courant adapté à sa capacité, c’est pourquoi, certains utilisent des super-condensateurs pour récupérer l’énergie au freinage et la restituer à l’accélération(Porsche, Peugeot Sport, je crois mais surtout Bolloré sur certains de ses bus).



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Renault fait le point sur ses utilitaires électriques
Constructeur pionnier et leader du véhicule utilitaire électrique en Europe, Renault a pris en 2018 46,2% des parts du marché sur ce territoire. Une performance plus...
Vélos, trottinettes, scooters partagés à Paris : Mesures et redevances
Devant une explosion du nombre de vélos, trottinettes et scooters électriques proposés en location sans station d’attache (free-floating) dans ses rues, la mairie de...
Concept HabaNiro, l’avenir de la mobilité selon Kia
C’est dans le cadre du salon de l’automobile qui se tient à New York, jusqu’à dimanche 28 avril prochain, que la branche américaine du constructeur sud-coréen a exhibé...
Stage Smart Mobility à Ever Monaco avec Blue2BGreen
Jean-Luc Coupez et son équipe de Blue2BGreen seront présents à nouveau cette année 2019 au salon Ever qui se tiendra à Monaco du 8 au 10 mai prochains. Notre adhérent...
La trottinette électrique s’impose dans une mobilité qui change à Paris
En à peine 1 an, les habitudes de déplacements ont été chamboulées à Paris. Les Bluecar d’Autolib’ ont disparu et les stations sont parfois totalement désertées ; entre...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact