Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 09/09/2019 à 12:21 par Lauriane Dietrichs - Lu 1123 fois - 3 commentaires


Des « escales zéro fumée » dans les ports de la Région Sud


La Région Sud s’engage dans un projet d’électrification pour ses ports qu’elle présentera au vote de son Assemblée Plénière en octobre prochain. Elle devient la première Région française à proposer une facilitation de connexion électrique pour les paquebots. Le budget est de 30 millions d’euros sur ce projet, un financement dans le cadre du Plan Climat, une COP d’avance qui représente 25% du budget régional.

La Région par ces mesures souhaite diminuer les composantes les plus nocives pour la sante, 20% la population régionale étant exposée à des pics de pollutions, principalement dans les ville-ports comme à Marseille où le taux d’oxyde d’azote atteint 40% et le taux de souffre 32%. Toulon est aussi sévèrement touché avec 31% de taux d’oxyde d’azote et de souffre. Les deux villes ayant des taux de particules fines proche des 15%. Les paquebots sont fortement responsables de la pollution de l’air, consommant autant que 250 voitures lors de leur navigation à vitesse réduite aux abords des ports. Parallèlement la Région encourage et facilite également l’utilisation du GNL (projet de construction du premier hub GNL en méditerranée) et de filtres à particules afin de limiter la pollution.

Voici la déclaration du président de la Région Renaud Muselier : « Pour les trois grands ports de notre Région, concilier leur rôle économique primordial et la santé publique des habitants est une priorité absolue ! Dans le cadre du Plan climat régional « Une Cop d’avance », nous engageons tous les moyens nécessaires pour la qualité de l’air des villes portuaires. C’est une grande cause régionale à laquelle nous apportons ensemble une vraie réponse aujourd’hui. »

Découvrez en image la présentation des actions que prévoit de mettre en place la Région :




Mots clés : région sud | PACA | port | pollution air | pollution maritime | pacquebot | GNL
Catégories : Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 09-09-2019 à 15:34:39 par QC27

Enfin !

Posté le 09-09-2019 à 20:22:14 par nouh

Voilà une décision intelligente et performante pour réduire la pollution dans les villes portuaires.
A Royan, la petite extension pour accueillir les prochains bateaux de croisière sur la Gironde a été équipée d’un poste de transformation pour connecter les futurs bateaux au réseau EDF.
C’est un surcoût, mais comparer à la belle fumer des "bacs" qui font la navette avec l’autre rive, c’est une bonne nouvelle surtout pour les quartiers sujets aux vents dominants.

Je pense que traiter ce genre de pollution est bien plus profitable que de réduire la vitesse en ville. C’est le nombre de véhicules la véritable source, pas la vitesse de 50 à 30km/h...

Posté le 10-09-2019 à 07:38:32 par Christophe

@nouh
Les bacs sur l’estuaire de la Gironde (gérés par le département de la Gironde) transportant annuellement "1,2 millions de passagers, plus de 440 000 véhicules et 50 000 vélos (on ne paye plus pour son vélo ou son cheval!)", la question que je me pose est la suivante : la pollution des bateaux pour transporter tout ce monde est-elle supérieure à celle qu’il y aurait eu en leur absence en allongeant le trajet (par exemple en faisant le tour par Bordeaux) ?
L’autre question que je me pose étant : quelle est la pollution engendrée par tous les véhicules qui attendent pour prendre le bac tous les samedi en été ? Est-elle inférieure à celle des bateaux qui assurent leur traversée (construit en 2002 et 2007 pour Le Verdon Royan et en 2014 pour Blaye Lamarque) ?
Je précise qu’il est sympa de faire le Saintes - Bordeaux en train par Royan et la Pointe de Grave en prenant le bac en tant que piéton. A la Pointe de Grave la route longe la voie ferrée pendant plus de 2 kilomètres, en plein mois d’août le samedi cela bouchonne pendant au moins ces deux kilomètres.

Je suis d’accord avec vous c’est bien le nombre de voitures le problème mais l’abaissement de la vitesse de 50 à 30 km/h en ville permet de rendre plus rapide des modes comme le vélo et de sécuriser les EDP, ce qui permet bien au final de réduire le nombre de voitures.
Cela permet aussi de réduire le bruit et dans le cadre de l’adaptation au réchauffement climatique, qui nécessitera le rafraîchissement des logements en été, cela permet d’envisager un rafraîchissement par ventilation sans recourir à la clim.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème La cartographie des IRVE en région SUD grâce au site geomobinn.fr
Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du site https://www.geomobinn.fr/ Gilles Voiron,ingénieur d’étude mobilité au laboratoire CNRS ESPACE et cartographe,...
La Mobilité Durable : une ambition forte pour Saint-Tropez
La Ville de Saint Tropez et l’association cinquième élément organisent la première édition des Rencontres Internationales de la Mobilité Durable qui se dérouleront du 20...
La mobilité durable vue par l’Ademe Paca
La vision de la mobilité durable s’affine au fur et à mesure de l’avancement des projets dans les régions. Directrice régionale de l’Ademe en Provence-Alpes-Côte d’Azur,...
Gireve : Résultats de l’étude des stations de recharge en région PACA
Prochain enjeu de la réassurance des conducteurs de véhicules électriques : la recharge universelle en domaine public et un meilleur niveau de service Une étude menée...
ID Logistics inaugure le premier camion hybride en région PACA
Après l’Île-de-France et la région lyonnaise, le Sud-Est de la France se dote d’un premier camion hybride de 19 tonnes. Depuis le 30 janvier, le groupe ID Logistics...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact