Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 02/02/2018 à 13:49 par Philippe Schwoerer - Lu 2197 fois - 10 commentaires


Des nouvelles de Béa, réseau de bornes de recharge en Ille-et-Vilaine


En date du 24 janvier 2018, le syndicat départemental d’énergie d’Ille-et-Vilaine a adressé une lettre d’information aux utilisateurs et sympathisants de son réseau de recharge Béa. Au sommaire : un point sur les installations, un retour sur l’utilisation des bornes, le maintien temporaire de la gratuité d’usage, et un document à télécharger exemplaire.

89 bornes installées

Déjà ou prochainement accessible via les badges ChargeMap, Sodetrel, Bosch, The New Motion, Freshmile, Digital Charging Solution, Mobily Green, Mobile City, KiWhi, aussi ceux des départements voisins des Côtes-d’Armor, du Morbihan, de Loire-Atlantique, et bien entendu celui d’Ille-et-Vilaine, le réseau Béa compte 89 bornes, dont 9 pour la recharge rapide, toutes en service. Le programme de déploiement, accompli en septembre dernier, avait débuté il y a 18 mois. Le service devait devenir payant avec la nouvelle année 2018, « mais le travail de mise en commun au niveau régional n’est pas encore abouti », explique, dans l’édito de la newsletter de janvier dernier, Didier Nouyon, président du SDE35. « Les négociations avancent bien et devraient permettre de vous proposer une tarification raisonnable et la plus juste possible : en attendant, la gratuité est donc maintenue », poursuit-il, se réjouissant de soutenir et promouvoir ainsi « le développement des véhicules électriques en Ille-et-Vilaine ».

En chiffres

Le SDE35 livre quelques chiffres intéressants sur l’utilisation de son réseau de recharge : « En moyenne, ce sont près de 2.000 recharges qui sont réalisées chaque mois, soit 22 charges par borne ». Avec, on s’en doute, des disparités importantes, qui témoignent que les stations les plus sollicitées sont celles situées en zones touristiques, avec un record pour celle de l’esplanade Saint-Vincent, à Saint-Malo : « Près de 74 recharges par mois depuis sa mise en service ! », soit 822 utilisations en 2017. Derrières, suivent la bornes du parking des Halles à Dinard, et celle de la place de la Résistance à Saint-Malo, qui ont respectivement enregistré 611 et 601 branchements. Toutes bornes confondues, ce sont 16.864 recharges qui ont été effectuées l’année dernière, pour 863 badges Béa habilités.

Les résultats d’un sondage

Avec la précédente lettre d’information, le SDE35 avait ouvert une enquête à laquelle 43 destinataires avaient donné suite. Si la moitié des répondants se montrent satisfaits du maillage, 1 sur 3 espère une borne rapide supplémentaire. « Vous êtes aussi nombreux à utiliser les bornes normales-accélérées que les bornes rapides » : met au jour le SDE35. Une remontée très intéressante, quand on sait que les dernières sont au nombre de 9, contre 9 fois plus de bornes accélérées ! En outre, 43% des retours témoignent d’une utilisation du service toutes les semaines. Les sondés souhaitent une tarification au kWh. Réponse du syndicat de l’énergie : « A ce jour, la loi ne nous permet pas de mettre en place ce type de tarification. Le SDE35 travaille en concertation avec les autres syndicats d’énergie bretons pour mettre en place une tarification harmonisée à l’échelle régionale ».

A noter

Le SDE35 a mené un travail très complet d’information autour de la recharge des véhicules électriques, qui se traduit en particulier par un tableau fort complet et très bien réalisé. Le document détaille, pour chaque voiture et utilitaire léger électrique du marché : l’usage préconisé, la (ou les) capacité(s) de la batterie, l’autonomie en cycle NEDC, l’autonomie réelle, les connecteurs embarqués, les bornes exploitables avec les puissances possibles. Ce tableau : c’est simple, je n’aurais pas fait mieux… et d’ailleurs… tiens, c’est marrant... je me demande… je ne peux m’empêcher de penser à un certain article... et à d’autres aussi… Ne cherchons plus ! On peut lire en dessous : « Sources : Avem, Automobile-propre.com, Avere et sites constructeurs ». Mesdames et messieurs du SDE35 : Chapeau pour ce tableau, un véritable modèle ! Et si vous rejoigniez notre association !? Et chiche que je viens vous rendre visite en C-Zero !


Mots clés : Béa | borne | recharge | voiture | électrique | véhicule | Ille-et-Vilaine | SDE35
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 02-02-2018 à 17:15:11 par cl-35

Réseau efficace et toujours dispo. Les bornes rapides sont alimentées en EnR par Enercoop.

Posté le 02-02-2018 à 17:31:30 par soub56

@cl-35
Ne le prenez pas mal, mais je m’étonne toujours de ce genre de remarque : les bornes rapides sont alimentées en énergie renouvelable...
Que des bornes soient alimentées en énergie renouvelable n’est pas vraiment utile, ce qui l’est dans une certaine mesure, c’est qu’il existe des productions d’énergie renouvelable pour diminuer la part de la production d’énergie fossile.
Je m’explique : que la borne soit alimentée ou pas en énergie renouvelable, cela ne change pas grand chose. Par exemple, quand vous faites une recharge de 15 kWh , si la borne est alimentée en énergie renouvelable, vous utilisez ces 15 kWh et les autres consommateurs branchés sur le réseau le reste de la production renouvelable ou fossile. Si la borne n’est pas alimentée en énergie renouvelable, c’est un autre ou des autres consommateurs qui utilisent ces 15 kWh renouvelables.
Bilan : il n’y a pas plus d’énergie renouvelable utilisée, que votre borne soit ou pas alimentée en énergie renouvelable. Ce qui compte, c’est qu’il y ait une bonne part de production d’énergie renouvelable, malgré les inconvénients de certaines de ces productions. Que donne l’éolien sans vent et le photovoltaïque la nuit? Il n’y a que l’hydraulique qui produit tout le temps et dans une certaine mesure l’hydrolien avec les courants de marées.



Posté le 02-02-2018 à 18:00:05 par soub56

Ce qui est intéressant dans cet article, c’est que le SDE 35 " avoue" , si j’interprète bien les données transmises, que les bornes rapides sont environ dix fois plus utilisées que les autres bornes.
Ce qui montre, pour ceux qui en douteraient encore, que les bornes lentes sont inutiles. Les bornes accélérées de 22 kW en alternatif ne sont utiles que pour les ZOE ( quoique attendre 1 heure pour récupérer une vingtaine de kWh, c’est pas vraiment pratique, mais cela peut dépanner). Seules les bornes de 50 kWh en CHADEMO ou COMBO, bien qu’insuffisantes pour les futures grosses batteries de 50 à 60 kWh, sont utiles : vous récupérez ces 20 kWh en un peu plus de 20 minutes.

Posté le 03-02-2018 à 11:55:20 par Leaf46

@soub56
Tout à fait d’accord avec vous au sujet des bornes rapides. Bravo au département des Landes de leur donner la priorité.

Posté le 03-02-2018 à 15:23:56 par Christophe

Quelle est la puissance délivrée par les bornes accélérées ?
Il serait intéressant de savoir le nombre de recharges faites sur les bornes rapides qui auraient pu être faites sur des bornes accélérées vraiment 22 avec la même durée (exemple Zoé avec moteur type R).

Dans les faits, on voit bien que si les utilisateurs ont le choix entre deux bornes, ils vont aller préférentiellement sur la borne rapide en pensant que cela chargera plus vite. Mais ce sentiment n’est pas forcément faux, entre une borne en 18 et une borne rapide, une Zoé avec moteur type R chargera bien plus vite sur la seconde.

De plus l’installation des bornes en fonction de leur type est bien souvent différent :
- les bornes accélérées sont implantées au cœur des agglomérations,
- les bornes rapides sont implantées à l’écart sur les grands axes,
de ce fait leur usage est forcément différent.
En itinérance si votre but est de charger le plus vite pour reprendre la route vous allez forcément privilégier la borne rapide qui vous fait perdre le moins de temps en détour et ce d’autant plus si elle vous permet de charger plus vite que les bornes accélérées.
On peut quand même noter que les 3 bornes citées comme les plus utilisées sont 3 bornes accélérées (données pour 18 selon Chargemap). Elles ont donc bien leur utilité.

Donc la comparaison bornes accélérées vs bornes rapides est faussée par :
- implantation différente,
- borne accélérée ne délivrant pas 22,
- nombre de type de VE acceptant toutes les puissances entre 3 et 22 limité,
- gratuité du service.

Posté le 03-02-2018 à 17:12:41 par Gratuité aubaine

Combien de recharges par fait d’aubaine lié à la gratuité, éventuellement du stationnement en plus (Dinard) ?

Posté le 04-02-2018 à 16:29:13 par MaglioZE

C’est pas faux.

Posté le 05-02-2018 à 15:46:37 par Toomy75

@cl-35 et @soub56,
Je pense que c’est très important qu’un maximum de clients (particuliers, pro et institutions comme les SDE) optent pour des contrats de fournitures d’électricité renouvelable: si tous les clients le demandaient alors les fournisseurs seront obligés de produire 100% renouvelable !

Posté le 05-02-2018 à 16:26:48 par ZoéT

Je vous suis sur ce terrain Toomy75

Posté le 21-02-2018 à 12:24:07 par L’équipe Béa

Bonjour,
Pour préciser les informations suite aux différents commentaires : les usagers qui ont répondu à notre sondage ont effectivement indiqué qu’ils utilisent aussi bien les bornes rapides que les bornes accélérée. En pratique, sur 2017 on comptabilise 14 159 charges sur les 80 bornes normale-accélérée, soit 16 charges par mois en moyenne, et 2 705 charges pour les 9 bornes rapides, soit 28 charges par mois en moyenne. Les bornes rapides sont donc plus utilisées en moyenne, mais au total on compte tout de même 5 fois plus de charges sur les 80 bornes normale-accélérée que sur les 9 bornes rapides.
L’équipe Béa du SDE35



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Des véhicules branchés primés par Automotive Science Group
Créé en 2007 par Eco-innovations LLC, - un groupe de conseil en politique environnementale -, l’Automotive Science Group a réalisé une étude sur les voitures...
Entre pollution automobile et stress des transports en commun
Comme solution aux maux créés par l’usage à grande échelle de la voiture individuelle, - en particulier dans les villes -, les transports en commun sont mis en avant...
Que retenir sur la mobilité, de l’interview de Nicolas Hulot à BFMTV ?
Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique et solidaire, était à nouveau interviewé, mercredi 16 mai dernier, sur BFMTV par Jean-Jacques Bourdin. Quelques...
Risque de pénurie de cobalt : menace sur la voiture électrique ?
Depuis 1986, le Rapport Cyclope analyse sur plusieurs centaines de pages les marchés mondiaux des matières premières. L’édition 2018 est nouvellement disponible, qui...
The Green Expedition Argentine : Une folie en véhicules électriques ?
C’est avec un décalage de presque 3 semaines que nous vous proposons de vivre l’arrivée de la Green Expedition, cet éco-raid en Argentine à vivre en voitures, à motos et...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact