Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/07/2018 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2925 fois - 12 commentaires


Des voitures à Pac hydrogène en libre-service


Première en France : les habitants de Tupigny, - une commune de l’Aisne qui compte quelque 350 âmes -, auront accès dès 2020 à 2 voitures électriques à pile hydrogène alimentées par le parc éolien implanté sur la commune et composé de 6 turbines. Le gaz sera obtenu selon une architecture technologique Power to Gas développée par VDN Group (Site Web de l’entreprise). Samedi dernier, 30 juin 2018, une cinquantaine d’administrés étaient rassemblés sur la place principale pour essayer un Renault Kangoo ZE équipé par Symbio de son fameux prolongateur d’autonomie H2. Pour l’occasion, la société McPhy avait exposé un démonstrateur de station de recharge hydrogène. Diverses personnalités étaient présentes pour saluer cette initiative, parmi lesquelles Magali Daverton, - sous-Préfète de l’arrondissement de Saint-Quentin -, qui a salué « le caractère social et innovant du projet », et Jean-Pierre Verzelen, - premier vice-président du département de l’Aisne -, satisfait « que le monde rural puisse bénéficier des dernières innovations ».

Projet communal

A la genèse de ce projet inédit, un souhait communal bien plus vaste de parc éolien à implanter sur le territoire et d’une puissance totale de 20-25 MW. Pour l’accompagner dans sa démarche, la collectivité a sollicité VDN Group. La jeune entreprise bénéficie d’une expérience de 5 années dans le domaine, et s’est diversifiée dès 2016 dans des prolongements exploitant l’hydrogène. Siégeant au conseil d’administration de France énergie éolienne, et partenaire de l’Afhypac (Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible), le directeur général de VDN Group, - Nicolas Ugalde-Lascorz -, suit une intuition : que le développement des projets éoliens sera plus largement accepté et facilité localement si les habitants des territoires concernés sont concrètement et positivement impactés. A de simples flux d’électrons qui leurs sont invisibles, il oppose la création d’un service, - ici gratuit -, dont ils bénéficieront directement.



Se déplacer sans frais

A Tupigny, comme dans d’autres communes où des programmes similaires sont en route ou prévus, également portés par VDN Group, une partie de l’électricité produite sur place sera utilisée pour la mobilité durable après transformation en hydrogène. « Le parc éolien composé de 6 turbines pourrait alimenter à lui seul 4.500 voitures et 75 bus à hydrogène, c’est vous dire les possibilités ! », assure Nicolas Ugalde-Lascorz. Maire de Tupigny, Jean-Luc Egret est particulièrement enthousiaste : « Grâce au parc éolien nous envisageons plusieurs usages des voitures en libre-service. Cela peut permettre par exemple aux personnes en recherche d’emplois de pouvoir se déplacer sans frais. On imagine même pouvoir acquérir un bus à hydrogène pour le ramassage scolaire ou permettre aux agriculteurs de moderniser leurs équipements ». Selon ses porteurs, le projet « est plébiscité par plus de 80% des habitants ».

Power to Gas

Les besoins en stockage d’électricité vont en grandissant à mesure que la part des énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique) augmente. Il s’agit de gommer l’irrégularité de leur production, tantôt insuffisante face à la demande, tantôt trop abondante, qui pose un certain nombre de problèmes. Stocker le surplus d’électricité quand il y en a, afin de l’exploiter au besoin, est incontournable. Un rôle que l’on imagine tout d’abord taillé pour les batteries de traction en seconde vie. Avec le phénomène de développement rapide des énergies renouvelables que nous allons prochainement connaître, ce sont plusieurs dizaines de térawattheures qu’il faudra pouvoir stocker, soit l’équivalent de la production annuelle actuelle de plusieurs centrales nucléaires. La solution par l’exploitation de batteries apparaît nécessaire, mais insuffisante, qui pousse à la diversification. Convertir en hydrogène, par les moyens électrolytiques les plus efficaces, permet de stocker de très grandes quantités d’énergie. Cette architecture Power to Gas se prolonge le plus souvent par l’injection du gaz obtenu dans le vaste réseau de distribution domestique et industriel, puisque l’hydrogène se mélange très bien au gaz naturel. Parmi les autres exploitations possibles, la mobilité des véhicules électriques à Pac H2, comme planifié à Tupigny. L’opération d’électrolyse se produira au sein même de la station McPhy reliée électriquement au parc éolien.



Nec plus ultra de la mobilité électrique

Dans son communiqué de presse émis lundi 2 juillet 2018, VDN Group cite une étude du cabinet américain KPMG, réalisée cette année pour l’industrie automobile : « 78% des dirigeants pensent que le véhicule à pile à combustible sera le nec plus ultra de la mobilité électrique » dans un avenir proche. En France, cette orientation est désormais poussée par le Plan Hydrogène présenté le 1er juin dernier par Nicolas Hulot. Gérée par l’Ademe, une enveloppe de 100 millions d’euros, renouvelable chaque année, dès 2019, lui est attribuée. En visée, la production vertueuse d’hydrogène par électrolyse de l’eau pour la mobilité durable. « On peut imaginer d’ici quelques années pouvoir choisir par exemple entre une voiture électrique ou une voiture à pile à combustible, comme on choisit une voiture à diesel ou à essence aujourd’hui », prévoit VDN Group. Pour le mot de la fin, rappelons que les voitures à hydrogène sont des voitures électriques : le choix se ferait donc, entre une voiture électrique à batterie de traction ou une voiture électrique à pile hydrogène.


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

CP VDN Group




Mots clés : voitures | hydrogène | électrique | libre-service | Tupigny | VDN Group | Symbio | Kangoo | Renault | parc | éolien | Power to Gas
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge | Voiture électrique en libre-service et auto-partage |

Commentaires

Posté le 03-07-2018 à 09:23:47 par ZoéT

On a l’habitude de grands projets pour de grands territoires. La, on a un parc éolien moyen avec un service de location libre-service pour un village. C’est pas courant et ca prouve que c’est possible. Bilan dans 5 ans, pour voir ?

Posté le 03-07-2018 à 12:31:07 par Christophe

Si les pompes à hydrogène produit à partir des EnR se développent, je ne serai pas surpris de voir apparaître des kits H2 permettant de rouler en ville sans production de particules à l’échappement.
Je pense malgré tout qu’il y aura des NOx (oxydation du N2 par O2 en excès dans la chambre de combustion) mais sur les essence on a des productions faibles.
Et sur des citadines légères avec des pneus étroits cela fait particulièrement sens.
Une bonne manière de réduire la pollution et les émissions de GES.

Posté le 04-07-2018 à 00:47:14 par raysar

C’est insupportable de lire ce genre de publicité déguisée.

TOUT EST QUESTION DE PRIX.
Il est facile de faire des calculs financier à moyen terme pour savoir si la population se fait avoir par des élus voulant faire les malins. Mais là on a rien du tout.

Tant que vous n’avez pas de prix vous ne pouvez pas dire si cet agent public est gaspillé ou non et faire croire que c’est bon pour la population, parce qu’elle le paye indirectement mais elle paye tout ça.
Il faut aussi regarde s’il n’y a pas de conflit d’intérêt.

C’est déjà super difficile de faire une pompe et un une production à plus grande échelle, alors en faire une mini j’ai des doutes.
Je me demande combien de kangoo ze ils auraient pu acheter en PLUS à la place de ce système.
Il y a largement assez de demande électrique en france pour que tout soit consommé, c’est pas une nécessité de stocke quelque malhereux litre de H2 ...

C’est une super techno mais ça n’est pas "écologique" c’est juste "pratique pour l’autonomie" on doit avoir facilement 60% de rendement en faisant la double conversion électron <> DI-hydrogène
(source https://lejournal.cnrs.fr/billets/energie-les-promesses-de-lhydrogene)

C’est comme pour la route solaire, l’idée est sympa mais la pratique est du vol d’argent pur et dur.
Ne vous faites pas avoir si vous n’avez aucun détail financier global, posez vous la question.

Posté le 04-07-2018 à 07:40:45 par Christophe

@raysar
Puisqu’il est si "facile de faire des calculs financier à moyen terme" pourquoi ne les faites-vous pas et ne les produisez-vous pas sur ce site pour que l’on puisse les analyser et y apporter notre contribution ?

La semaine dernière je suis monté sur la couverture d’un château d’eau pour faire un diagnostic de son étanchéité et de sa structure. Comme il était en point haut et que j’avais une vue à 360 ° j’ai pu voir les parcs éoliens aux alentours au nombre de 4 avec plus de 20 machines, bien qu’il y ait du vent, plus de la moitié était à l’arrêt.
Comment expliquez-vous cela ? Je précise que de retour à la maison, j’ai regardé la production de mes panneaux, à la même heure ils produisaient au maxi. et comme je n’étais pas là, j’ai injecté la majeure partie au réseau en pure perte pour moi (autoconsommation uniquement). Le site electrictyMap indiquait une production solaire de plus de 5 GW à la même heure.

Comme j’ai du mal à croire que plus de la moitié des éoliennes des 4 parcs visibles étaient en maintenance, donc votre "Il y a largement assez de demande électrique en france pour que tout soit consommé, c’est pas une nécessité de stocke quelque malhereux litre de H2 ..." est pour le moins fausse.
Au plaisir de vous lire.

Posté le 04-07-2018 à 09:27:12 par Philippe Schwoerer

@raysar

Pas de publicité déguisée, juste la réception du communiqué de presse mis à la suite de l’article et adressé aux rédactions par VDN Group.

Pour info : Aucun des acteurs cités n’est adhérent de l’Avem ou une connaissance personnelle.

Posté le 04-07-2018 à 15:47:09 par H2

Très bonne initiative parce qu’elle est adaptée à la ruralité : des voitures électriques qui permettent sans problème de rejoindre la ville la plus proche et d’avoir suffisamment d’autonomie pour être utilisées par plusieurs habitants dans la journée sans recharge.

Posté le 06-07-2018 à 15:36:05 par HMDis

Démonstrateur intéressant qui montre une nouvelle fois la variété des solutions.

Posté le 07-07-2018 à 09:16:20 par bldàà((

Où sont situés les autres projets et avec quels objectifs d’ouverture ?

Posté le 22-07-2018 à 17:28:07 par Mika

Pour Christophe,le moteur à hydrogène ça n’existe pas. L’hydrogène ça alimente une pile a combustible qui recharge une batterie de façon régulière. La batterie permet elle de fournir du courant y compris lors des pics de consommation. Avec une pile et un réservoir d’hydrogène on peut réduire la taille et le poids de la batterie.
Fabriquer de l’hydrogène en continu c’est stupide (voir commentaire sur le double rendement) sa seule justification "écologique" c’est de produire quand on a trop d’électricité. Donc la nuit quand les centrales nucléaires sont en sur capacité.
Donc le vertueux et écolo hydrogène servira a justifier les centrales nucléaires.

Posté le 23-07-2018 à 08:09:35 par Christophe

@Mika
http://www.moteurnature.com/actu/2006/bmw-hydrogen-7.php
Ah bon cela n’existe pas ?

C’est quoi le rendement global d’un VE rechargé depuis le réseau ?

Posté le 23-07-2018 à 09:12:22 par HMDis

@Christophe @Mika
"N’existe plus", si on veut être précis.

Posté le 23-07-2018 à 09:45:19 par Christophe

"N’existe plus" ce qui est donc bien compatible avec mon "je ne serai pas surpris de voir apparaître des kits H2 permettant de rouler en ville sans production de particules à l’échappement".
Par contre le "ça n’existe pas" n’est pas compatible.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Scooter électrique Stigo : Des nouvelles du trophée EDF Pulse
Pour les inscrits à sa lettre d’informations dédiée aux prix EDF Pulse, l’énergéticien a été prendre des nouvelles d’un lauréat de l’édition 2014 de son concours. Il...
Une superprime à la conversion jusqu’à 5.000 euros
Alors que le mouvement des gilets jaunes se rassemble pour organiser de multiples blocages des routes en France afin de protester samedi prochain, 17 novembre 2018,...
Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
EVBox révèle l’identité des 3 premiers intervenants à rEVolution 2019
Organisée par EVBox, l’édition 2019 de la conférence annuelle rEVolution rassemblera mardi 19 mars 2019, à Amsterdam (Pays-Bas), dans une ancienne usine à gaz...
Jusqu’à 20.000 vélos à assistance électrique Véligo en Ile-de-France
Dans un communiqué de presse émis en date du 8 novembre 2018, l’organisme en charge des transports franciliens présidé par Valérie Pécresse, - Ile-de-France Mobilités -,...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact