Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 16/04/2019 à 10:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3639 fois - 13 commentaires


Electrique ou pas ? Choisissez comment utiliser ces vélos Michelin !


Trois sociétés - Michelin, Norauto et Wayscral - lancent la commercialisation d’un vélo associé à un kit d’électrification, à activer ou désactiver en une poignée de secondes. Développé par le manufacturier en pneumatiques, le Michelin E-Drive System intègre dans un unique bloc la batterie, le moteur et le contrôleur. En un rétropédalage, le vélo classique devient un vélo à assistance électrique, et inversement. Existant en 2 modèles - Universel et cadre haut -, il est proposé au prix de 999 euros dans les chaînes Norauto et Boulanger.

VAE ou pas

Rien n’empêche d’utiliser un vélo à assistance électrique sans l’aide du moteur. Sur certains modèles, cette action permet même de recharger la batterie embarquée. Alors, que propose de nouveau le modèle tout juste lancé par Michelin, Wayscral et Norauto ? Tout d’abord un poids réduit à 18 kilos (soit 25% plus léger qu’un VAE moyen) qui inclut les 3 kilos du kit d’électrification amovible dans son intégralité et muni d’une poignée en métal gainée de cuir pour le transporter à la main. Si retirer la batterie est rarement un problème sur un VAE habituel, en revanche, pour le moteur, c’est une autre histoire. Installé au niveau du moyeu de la roue avant ou arrière, ou encore intégré au pédalier, il ne se démonte tout simplement pas, ou difficilement. Avec le modèle ici présenté, c’est rapide et très simple. Une première pour un vélo à assistance électrique produit en série, que l’on peut d’autant plus saluer qu’elle prend place sur un modèle commercialisé à un prix abordable.



Dynamo

Vous souvenez-vous des dynamos qui produisaient autrefois l’électricité pour alimenter l’éclairage des vélos ? Une pression à un endroit du système, et la molette supérieure venait s’appuyer sur le pneu qui l’entraînait dans un bruit à agacer le cycliste et les animaux sur le passage. Pour son système, Michelin semblerait presque avoir repris l’idée de ce petit galet. Mais cette fois-ci elle vient frotter sur le pneu arrière au flanc gauche cranté afin de favoriser la transmission du mouvement. Ce boudin désigné sous le nom « Protek Urban Hybrid » est pourvu de la technologie Aramide Protek. « Cette nouvelle génération de renfort anti-crevaison, disposé sous la bande de roulement du pneumatique arrière, réduit notablement le nombre de crevaisons. L’architecture du pneu est spécialement étudiée pour apporter une excellente longévité. Les mélanges de gomme issus des gammes de pneus route Michelin procurent plus de sécurité grâce à une très bonne adhérence notamment sur sol mouillé. Le pneu avant Michelin Protek bénéficie d’une couche de gomme de 1 mm au sommet du pneu qui assure, quant à elle, une protection efficace contre les crevaisons », commente Ulrike Ristau-Hutter, directrice de l’activité vélo du manufacturier.

3 ans de recherche

« A l’origine, un des chercheurs de Michelin a eu l’idée de revisiter le système d’assistance électrique des vélos en s’inspirant du principe d’entraînement de la roue du VéloSolex », souligne le service de communication de Michelin. Trois ans de recherche pour parvenir à finaliser le kit, et 9 brevets déposés dans la foulée. Le dispositif d’électrification prend place sur un porte-bagages imaginé par Wayscral auquel on doit aussi le vélo de base. L’ensemble a été baptisé « Wayscral Hybrid Powered by Michelin », indiquant ainsi les parties conçues par ces 2 entreprises. De son côté, Norauto s’occupe principalement de la diffusion du deux-roues branché. En outre, ce VAE connecté via Bluetooth est associé à une application smartphone qui permet de consulter diverses données, parmi lesquelles les vitesses moyenne et instantanée, le trajet, le niveau d’énergie dans la batterie, des infos diagnostic, etc.



50 kilomètres

Son autonomie de 50 kilomètres, ce vélo la tire d’un batterie lithium 36 V / 7 Ah composée de cellules Panasonic. Rechargeable en 3 heures, elle alimente un moteur électrique d’une puissance de 250 W pour un couple de 30 Nm. La partie cycle comprend un cadre en aluminium couplé à une fourche en acier. Puisque le cahier des charges prévoyait d’utiliser les solutions au meilleur rapport simplicité/efficacité, les freins sont de type mécanique à disque. La transmission est dotée d’un système Shimano Altus externe à 7 vitesses. Au départ, Michelin souhaitait proposer un kit permettant d’électrifier la plupart des vélos classiques. On en est finalement très proche, et cette idée devrait trouver prochainement son application dans la commercialisation d’un bloc que l’on imagine assez similaire.

Design by Sacha Lakic

Les traits du VAE Wayscral Hybrid Powered by Michelin ont l’air tout simples, mais derrière eux, on retrouve un designer déjà bien connu dans le monde la mobilité électrique et de prestigieux deux-roues. C’est à lui que l’on doit le design de diverses motos Voxan dont la fabuleuse Wattman, mais aussi de plusieurs modèles branchés de Venturi (America, Antartica, Astrolab, Eclectic, Fetish, GrandPric, Volage, etc). Sacha Lakic s’est également chargé de la présentation graphique des monoplaces de Formule E pour l’écurie du constructeur monégasque. « Comme souvent, faire simple est très compliqué. Dès les premières phases de création, j’avais en tête la célèbre phrase de l’architecte Louis Sullivan : ‘Form follows function’ - ‘La forme suit la fonction’. Cet adage illustre à lui seul mon travail sur ce projet ambitieux. Aller à l’essentiel en évitant tout détail décoratif inutile. Pour tout objet en mouvement le poids est un ennemi. Cette approche est valable pour un vélo. Chaque pièce, chaque élément, chaque système se justifie par son usage et son ergonomie. Le trio : structure métallique, moteur-batterie et pneu arrière - forme un ensemble moderne, fonctionnel et donne un caractère unique au produit. Rehaussé par la couleur, ce style minimaliste caractérise le Wayscral Hybrid Powered by Michelin et le rend immédiatement reconnaissable », commente le designer.



Mots clés : vélo | électrique | assistance | VAE | Michelin | Wayscral | Norauto | kit
Catégories : Vélo électrique |

Commentaires

Posté le 16-04-2019 à 13:14:21 par VTTAE74

Je doute de l’efficacité du système. La force d’entraînement sur le pneu doit être très importante, avec une usure rapide du flanc, non ? On en reparle dans quelques mois, avec les avis des premiers utilisateurs.

Posté le 16-04-2019 à 13:55:17 par paul houpin

C’est pas nouveau le crantage sur les flancs des pneus de vélo. C’était pour faire joli ou pour les dynamos ?

Posté le 16-04-2019 à 14:56:51 par electronlibre

Je ne suis pas sûr que ceux qui ont connus les joies de la dynamo sous la pluie soient convaincus par ce système...
Je me souviens, en 3-4 minutes sous une pluie, je n’avais plus d’éclairage... et la dynamo ne produisait que 3W!

Posté le 16-04-2019 à 17:01:23 par Smoocky

L’idée est excellente, mais un gros doute aussi sur l’efficacité global du système.

Posté le 17-04-2019 à 05:47:57 par SER

Ca marchait bien sur les Solex le système par galet d’entraînement, alors pourquoi pas ici ?

Posté le 17-04-2019 à 19:23:29 par electronlibre

@SER
Si mes souvenirs sont bons, le galet du Solex appuie sur la surface de roulement du pneu, transmettant la pression de façon égale sur la jante de la roue, ce qui est plus efficace que sur le flan du pneu...
Toute la différence se situe dans l’axe de pression, c’est pour cette raison que les dynamos sur flan de pneu ont été abandonnées pour les éclairages sur piles ou batteries. On peut aussi avoir parfois des dynamos sur moyeux, très efficaces...

Posté le 18-04-2019 à 12:40:03 par VTTAE74

OK avec votre réponse electronlibre.

Posté le 19-04-2019 à 11:31:00 par MonsieurB

+1 sur l’idée que ça marche pas le galet sur le coté sauf à faire vendre du pneu.. et le solex sous la pluie pouvait être moyen.

Quand à l’autonomie de 50 km c’est très loin des nouveaux usages du vélo électrique, notamment en zone rural ou montagneuse. Un produit anecdotique en milieu urbain, non durable.

Posté le 23-04-2019 à 01:48:04 par Lubo

Beaucoup de doutes, mais personne n’a essayé ... très français tout ça. Je trouve sur papier l’idée assez géniale, et Michelin ce n’est pas n’importe quoi. Ceci n’est pas un vélo chinois, et il n’est pas cher. Que demander de plus ? Je compte l’utiliser sans batterie, et avec selon les cas. En théorie c’est le vélo qui me fait.

Posté le 23-04-2019 à 09:17:02 par VTTAE74

Un essai rapide par Weelz : https://www.weelz.fr/fr/velo-electrique-vae-e-drive-michelin-wayscral-norauto/

Posté le 25-04-2019 à 13:30:40 par Luck

le kit seul sera vendu séparément à 649€ (+ le coût du pneu Michelin spécifique). Il aurai fallu mettre un moteur de chaque coté des flancs.

Posté le 10-07-2019 à 10:21:31 par jpm


Ce vélo Vélo électrique WAYSCRAL Hybrid powered by MICHELIN a complètement disparu depuis près d’un mois??

Il a disparu du site et des magasins de norauto et Boulager...

La cause????

Posté le 10-07-2019 à 12:36:38 par ZoéT

J’ai remarqué aussi en passant chez Norauto ce matin. Et sur le site Internet c’est pareil.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème 130 bus électriques BYD pour Los Angeles
Le constructeur chinois, qui dispose à Lancaster (Californie) d’une usine où sera construite cette flotte, affirme qu’il s’agit là de la plus grande commande passée à ce...
Toyota fournit 2 tricycles électriques i-Road à Viparis
Gestionnaire de sites de congrès et d’exposition, filiale de la Chambre de commerce et d’industrie de la région Paris-IDF et du groupe Unibail-Rodamco-Westfield, Viparis...
Volkswagen prépare Chattanooga à produire des véhicules électriques
Lancée il y a quelques jours à Zwickau (Allemagne), la production de la nouvelle génération de véhicules électriques de Volkswagen va être étendue à d’autres sites....
Mercedes diffuse une vidéo à la suite de son tour de France EQC
Du 4 septembre au 27 octobre derniers, l’EQ Electric Tour de Mercedes est passé par 8 villes en France : Paris (75), Nantes (44), Bordeaux (33), Toulouse (31), Marseille...
L’Eden labélisée « Origine France garantie »
Le 2CV Méhari Club Cassis a obtenu ces dernières semaines 3 prestigieux labels valorisant son savoir-faire unique, la production française de ses pièces d’origine ainsi...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact