Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 02/10/2018 à 09:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1675 fois - 94 commentaires


En voitures électriques pour gommer le stress des enfants hospitalisés


L’habitude a été prise de lister les raisons qui rendent la conduite plus détendue en passant d’un véhicule équipé classiquement d’un moteur thermique à un modèle électrique. C’est tout autre chose qui se met en œuvre chez les enfants hospitalisés auxquels il est proposé dans quelques cliniques et hôpitaux de se rendre par leurs propres moyens, en conduisant une réplique électrique d’une vraie voiture, au bloc opératoire. Ce préambule ludique à une opération perçue comme impressionnante permet au jeune patient d’arriver moins stressé sur place. Ce qui se traduit par une réduction, voire la suppression des médicaments pris habituellement par les enfants. Une pratique qui se développe depuis la présente année 2018.

Un brancard à oublier

C’est le plus souvent poussés sur un brancard monté sur roulettes que les enfants se rendent au bloc opératoire lorsqu’ils doivent subir une intervention. Un périple souvent mal vécu par les jeunes hospitalisés confrontés à la réalité d’un épisode parmi les plus déstabilisants. Le personnel, les parents, mais aussi des associations imaginent différentes astuces pour réduire le stress des enfants, qui s’accompagnent de la prise de médicaments aux qualités apaisantes. L’année 2018 semble marquée par l’émergence en différents coins de France d’une idée qui semble efficace : permettre aux jeunes hospitalisés d’être acteur de ce déplacement en éprouvant du plaisir à choisir et à conduire une reproduction électrique de voiture. Ces 2 opérations font passer au second plan la peur d’aller au devant d’une équipe médicale en un lieu où les parents sont d’ordinaires exclus. Les enfants éprouvent moins de difficultés à s’endormir avant l’intervention, puis à se réveiller ensuite. L’apaisement rejaillit sur les adultes, y compris le personnel concerné.




Plébiscité par le personnel hospitalier

Offertes par les joueurs du célèbre club de football et le personnel de l’hôpital de Valenciennes (59), introduites à celui de Quimper (29), proposées par l’association P’tits Doudous de l’établissement de Vannes (56), mises à disposition par l’association des médecins de la clinique de l’Estrée à Stains (93), également en service dans les cliniques Axium d’Aix-en-Provence (13), Sainte-Barbe à Strasbourg (67), Ambroise-Paré de Beuvry (59), etc. : les voitures électriques modélisent tout aussi bien une Smart Fortwo, un SUV Audi, une ancienne américaine ou une Mercedes sportive. Habillé des fameux chaussons, chasuble et charlotte stériles, chaque enfant est accompagné sur la route du bloc opératoire par une personne de l’hôpital. Pour les plus jeunes futurs opérés, cette dernière guide l’engin via une télécommande. Un dispositif qui permet aussi de rectifier la trajectoire quand les plus grands qui conduisent véritablement le véhicule éprouvent des difficultés à évoluer correctement dans les couloirs.


Mots clés : voiture | électrique | enfant | clinique | hôpital | bloc | opératoire
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 02-10-2018 à 15:05:19 par ZoéT

Gamin, j’aurais aussi trouvé ça amusant.

Posté le 02-10-2018 à 17:29:35 par NadineS

Pas malin d’habituer des enfants à la mobilité seule dans une voiture.

Posté le 02-10-2018 à 19:39:28 par ZoéT

@NadineS
Exagéré et déplacé votre commentaire. C’est quoi la raison d’être de ces voitures : diminuer le stress et les médicaments des enfants avant une hospitalisation.

Posté le 03-10-2018 à 09:54:42 par Christophe

@NadineS
Analyse intéressante.
Effectivement les enfants reproduisent les schémas de leurs parents, ainsi les enfants de mes voisins utilisent comme leurs parents une voiture pour faire des trajets de moins de 3 km tout en étant seul dedans.

Par contre l’idée est intéressante, il suffirait de modifier l’aspect du véhicule et de prévoir l’aspect de bus ou mieux de tramway ou de trains. On aurait le même bonus thérapeutique sans le schéma que vous dénoncez à raison.

Posté le 03-10-2018 à 11:16:53 par ZoéT

Mouais, mais ça changera quoi puisque le gamin sera quand même seul dans le véhicule.

Posté le 03-10-2018 à 11:39:50 par Infirmière78

J hallucine sur des commentaires n impore quoi

Posté le 03-10-2018 à 11:53:21 par Christophe

@Infirmière78
Votre pseudo laisse à penser que vous devez être confrontée aux conséquences de la pollution.
Dommage que vous ne fassiez pas la relation entre un usage individuel d’une voiture individuelle et les conséquences de la pollution.
Pour combattre la pollution et donc ses conséquences, il faut bien sortir de l’autosolisme.
Et à ce titre le commentaire de NadineS est très pertinent.

Posté le 03-10-2018 à 14:39:45 par Alexa

NadineS, Christophe, prenez notre place pendant quelques jours pour comprendre pourquoi ces actions sont importantes. Quand le stress d’une opération peut avoir des conséquences irréversibles, il n’y a pas de questions à se poser. Les enfants sont attirés naturellement vers ces voitures qui occupent leur esprit et sont communes a leur univers. Grotesques vos commentaires. On les fait circuler dans le groupe.

Posté le 03-10-2018 à 14:50:11 par Christophe

@Alexa
Où a-t-il été remis en doute l’efficacité thérapeutique du procédé ?
Nulle part. C’est grotesque de nous attribuer une telle idée et c’est manifestement ne pas avoir compris le sens de nos interventions.

C’est juste sur l’image véhiculée (sans mauvais jeu de mots), il ne fait plus aucun doute maintenant que la voiture individuelle, qui plus en usage individuel, participe à la pollution et est responsable de maladies. D’ailleurs à ce titre combien d’enfants victimes de la pollution automobile opérés ?
Je ne suis pas sûr qu’un parent dont l’enfant est victime de la pollution automobile apprécierait de voir son enfant véhiculé au bloc dans une réplique d’une voiture fusse-t-elle électrique ?
Pour ma part je n’apprécierai pas du tout et je vous le ferai savoir, alors ne soyez pas surpris si cela vous arrive, vous êtes maintenant informée.
Par contre, le même engin, qui aura donc la même action thérapeutique favorable, représentant un bus ou un tramway ou un train porte une tout autre image vis-à-vis de la pollution.
Soigner cela veut aussi dire avoir un minimum d’empathie pour la famille et de psychologie.

Posté le 03-10-2018 à 17:49:29 par Vivre avec son temps

Bonne expérience qui malheureusement véhicule une image du passé.
Vivez en phase avec votre temps et en intégrant les problèmes à résoudre, utilisez un outil qui représente l’avenir pas la destruction de la planète et de l’espèce.

Posté le 03-10-2018 à 20:10:07 par Kateline

Non mais vous déraillez complètement ! Trouvez en des bus trains ou tramways de cette taille pilotable par les enfants. Et à la limite, si vous les trouvez, vous pouvez faire un don. Si votre conscience va jusque là.

Posté le 03-10-2018 à 21:35:31 par Amaury

heuresement qu il en faut olus pour nous decourager

Posté le 04-10-2018 à 07:14:09 par Cancereux

La réaction du corps médical était prévisible.
J’habite depuis que je suis né et je travaille face à l’entrée de service d’une clinique. De jour comme de nuit c’est un ballet incessant de voiture toute diesel avec une forte proportion de gros 4*4.
J’ai maintenant un cancer attribuable à la pollution de l’air. A croire qu’ils créent leur propre travail.

Posté le 04-10-2018 à 09:44:27 par Mlle Cadoux

Mon fils hospitalisé quelques mois avant son décès a eu la possibilité d’aller au bloc opératoire avec un de ces jouets ça a été un instant magique pour lui. Je remercie l’hôpital qui s’est occupé de lui d’avoir mis en place ce service. Je suis outrée des propos malveillants tenus ici à son encontre.

Posté le 04-10-2018 à 10:03:52 par Marlot

Il y a aussi des modèles de Tesla pou enfants?
Voir
https://europe.radioflyer.com/be_fre/build-a-kids-tesla.html et https://youtu.be/TGom8Y5wAow

Posté le 04-10-2018 à 10:06:22 par Christophe

@Cancereux
L’hôpital de ma ville réalise son bilan carbone et celui de 2014 fait ressortir que 15 % des émissions sont liés aux déplacements domicile-travail des employés, 20 % si on intègre le déplacement des patients et de leurs visiteurs.
Il relève que 88 % des employés viennent travailler en voiture et que 13 % seraient prêts à opter pour les transports en commun.
Source : NR du 27/05/2014, l’article a d’ailleurs rajouté seulement après 13 % !

@Kateline
Je préfère largement traiter le problème à la racine et c’est l’objet de mes contributions notamment sur ce fil : http://www.avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html
pour notamment éviter le développement de maladies liées à la pollution qui peuvent imposer une hospitalisation et un passage au bloc.

Posté le 04-10-2018 à 10:24:50 par Christophe

@Marlot
Avec ce type de véhicule qui à l’échelle 1 fait plus de 2 t et équipé de gros pneus, l’image renvoyée est encore plus mauvaise et est très loin de ce qu’il faut faire pour sauver la planète, les espèces animales et donc l’espèce humaine.
Si ce type de véhicules se développent la pollution aux particules ne va pas baisser et cela ne fera pas baisser les maladies liées à la pollution, les émissions de CO2 ne vont pas baisser et des maladies liées au réchauffement climatique vont se développer.

A ce titre, le bilan carbone de l’hôpital de ma ville fait aussi ressortir que la fabrication et le transport des médicaments représente une part bien supérieure à celle des déplacements cités avant.

Posté le 04-10-2018 à 11:16:50 par Economat

Le raisonnement poussé ici par certains à l’extrême irait-il jusqu’à vouloir la suppression des véhicules d’intervention ?

Posté le 04-10-2018 à 11:31:21 par Christophe

@Economat
Pour le coup c’est bien vous qui le poussez à l’extrême le raisonnement.
Il faut quand même raison garder, le problème comme déjà martelé à plusieurs reprises c’est bien l’autosolisme.
Et à ce titre, moins de voitures, cela permettra aux véhicules d’intervention d’être plus efficients et donc de moins polluer, tout le monde est gagnant. Idem avec les bus même diesel.
On aura moins de pollution donc moins de malades et donc moins de morts.
A ce stade il convient de rappeler que selon l’Agence Européenne de l’Environnement (https://www.eea.europa.eu/fr/pressroom/newsreleases/de-nombreux-europeens-restent-exposes/mortalite-prematuree-imputable-a-la), il y eu en France en 2012, 52 600 morts prématurés dont une grosse part peut être attribuée à l’automobile et plus particulièrement aux autosolistes.

Posté le 04-10-2018 à 12:06:21 par Lydia13

Merci à tous ceux qui ont rendu possible la mise en place de ce service. 2 de mes enfants ont pu aller au bloc opératoire avec ces voitures et ça a été un vrai soulagement pour eux.

Posté le 04-10-2018 à 12:30:11 par Bastien80

Je m’amuse de certains commentaires. J’avais 8, 10 ou 12 ans, je ne sais plus, quand je m’amusais à mettre un bout de carton ou plastique attaché à une pince à linge sur la roue arrière de mon vélo pour recréer le bruit d’un moteur. Les voitures à pédale ou électriques étaient bien trop lentes pour procurer du plaisir. Le plaisir de la mobilité individuelle, aujourd’hui avec une voiture à l’âge adulte, me vient de mon expérience à vélo, cheveux au vent. Je déboulais comme un fou. Je retrouve cela avec mon CC Peugeot avec lequel je suis plus sage quand même.

Posté le 04-10-2018 à 15:10:43 par LaBigleuse

c était donc vrai ces commentaires

Posté le 04-10-2018 à 15:40:20 par Hécatombe

Soyons factuels :
1 - combien de morts évités par cette pratique ?
2 - combien de morts prématurés dus à l’usage individuel d’une voiture individuelle ?
3 - combien de morts prématurés futurs attribuables aux 1 du fait de l’incitation par cette pratique à l’usage individuel d’une voiture individuelle ?

Il y a un véritable déni sur l’impact de l’usage individuel d’une voiture individuelle.
Non la pollution et les morts prématurés ce n’est ni la faute de personne ni celle uniquement des autres. On est tous collectivement responsables.

Posté le 04-10-2018 à 17:45:56 par Thibault-CH

En réponse à Hécatombe

1 - combien de morts évités par cette pratique ? Réponse = Proche de 0.
2 - combien de morts prématurés dus à l’usage individuel d’une voiture individuelle ? Réponse = Beaucoup trop.
3 - combien de morts prématurés futurs attribuables aux 1 du fait de l’incitation par cette pratique à l’usage individuel d’une voiture individuelle ? Réponse = Proche de 0.

Ne nous faite pas croire que c’est parce qu’un enfant aura une fois utilisé un de ces jouets une fois dans sa vie pour aller au bloc qu’il se transformera en automobiliste à l’âge adulte.

Posté le 04-10-2018 à 18:41:57 par Alexa

Merci Thibault pour cette réponse qui résume bien l’essentiel de cette proposition qui se développe dans toute la France.

Posté le 05-10-2018 à 06:46:37 par Christophe

Faisons un autre parallèle puisque certains s’évertuent à ne pas intégrer la pertinence de la remarque de NadineS.
Le tabac c’est 73 000 morts prématurés par an en France, 56 200 en 2012 pour la pollution.
Il ne viendrait à l’idée de personne de transporter un enfant au bloc sur un engin qui représente une cigarette ou qui fait référence au tabac. Et pourtant le degré de dangerosité d’une cigarette non allumée est proche de zéro. C’est bien son usage qui fait sa dangerosité.
Il en est de même avec une voiture, c’est bien son usage qui fait sa dangerosité.
Il est maintenant acquis que l’éradication de l’autosolisme permettrait de descendre sous les seuils OMS en terme de pollution et de réduire drastiquement le nombre de morts prématurés dus à la pollution.
Alors oui j’appelle de mes vœux le développement de cette pratique thérapeutique (même si certains en toute ignominie veulent m’attribuer des propos contraires) mais pas sous la forme d’une voiture. Pour moi, utiliser la représentation d’une voiture c’est faire la promotion d’un produit dangereux (pratique interdite avec le tabac considéré à raison comme dangereux).

Posté le 05-10-2018 à 10:00:17 par electronlibre

Où est la pertinence dans la remarque de NadineS?
On peut quand même espérer que ces enfants ne vont qu’une seul fois au bloc opératoire, donc en quoi ces enfants vont être habitués à l’autosolisme?
Il n’y a de plus pas de déterminisme à ces âges là: la plupart des conductrices seules à bord de leurs véhicules n’ont jamais jouer avec des jouets à quatre roues étant enfants; la grande majorité des gens ne font pas le métier qu’ils rêvait de faire à l’âge de ces enfants hospitalisés.
SVP, n’extrêmisez pas le combat contre la pollution, ce petit plaisir d’un jour pour ces enfants est un réel bienfait...

Posté le 05-10-2018 à 10:44:55 par Thibault-CH

Peut-être faudrait-il aussi que nous disions aux parents que pour venir à l’hôpital ils doivent prendre les transports en commun ? Soyons clairs : ce n’est pas au personnel des services médicaux et hospitaliers pour enfants de faire de l’éducatif au sujet des transports. Nous avons simplement pris un jouet symbole qui fait partie de leur quotidien, qui les apaise, et qui est disponible dans le commerce à un prix raisonnable. A ceux qui veulent nous donner des leçons à ce sujet j’ouvre une porte : créez votre association pour éduquer à une meilleure mobilité, demandez un agrément à l’éducation nationale et intervenez dans les écoles. Quand les mentalités auront évoluées, le reste suivra.

Posté le 05-10-2018 à 10:52:36 par Thibault-CH

Merci electronlibre.

Posté le 05-10-2018 à 11:01:55 par Christophe

@electronlibre
"ce petit plaisir d’un jour pour ces enfants est un réel bienfait...", est-ce que cela a été remis en question ? Non.
Je croyais que la lutte contre la pollution était importante pour vous, vous qui refusez d’admettre la réalité du réchauffement climatique lié aux activités humaines.
Faites-vous aussi partie des gens qui remettent en question la relation automobile et pollution, en plus de refuser la relation automobile et réchauffement climatique ?

@Thibault-CH
Donc il ne faut pas parler de pollution et de ses conséquences ?
Donc il faut accepter les morts prématurés liés à la pollution éventuellement du fait de personnes se rendant à l’hôpital et éventuellement touchant des parents de jeunes enfants ?
Et comment voulez-vous faire évoluer les mentalités si vous refusez que l’on vous dise qu’utiliser la représentation d’une voiture c’est faire la promotion d’un produit dangereux qui inévitablement vous apporte du travail tous les jours ?
Vous aviez une occasion unique de faire de la pédagogie, de participer à la lutte contre la pollution et contre le réchauffement climatique, vous le refusez. Dont acte.
Par contre je suis sûr que le même engin représentant un train aurait un bienfait thérapeutique bien plus important encore. Il suffit de voir les yeux ébahis des jeunes enfants sur le quai des gares et plus encore à l’entrée en gare d’un TGV. Si la même chose se produit avec un jouet représentant un train, imaginez les bienfaits en terme de capacité à faire abstraction de l’opération et de sécrétion de substances positives pour l’organisme.

Posté le 05-10-2018 à 22:27:41 par electronlibre

"Je croyais que la lutte contre la pollution était importante pour vous, vous qui refusez d’admettre la réalité du réchauffement climatique lié aux activités humaines."
Je pensais avoir été clair sur la lutte contre la pollution, dont les facteurs sont identifiés et réels. Par contre je ne vois pas le rapport avec un pseudo réchauffement climatique anthropique; oui je dis pseudo parce que pour devenir réalité, il faudrait prouver scientifiquement la théorie des GES, ce qui n’est pas le cas... hormis violer les lois de la thermodynamique!
"Faites-vous aussi partie des gens qui remettent en question la relation automobile et pollution, en plus de refuser la relation automobile et réchauffement climatique ?"
Pourquoi toujours faire l’amalgame entre pollution et climat? Il n’y a aucun indice permettant de relier les deux, tout simplement parce que le climat change naturellement. La réalité est ainsi même si vous ne voulez pas le voir: oubliez une fois pour toutes le climat et vos bilans carbone!

Posté le 08-10-2018 à 13:46:45 par Christophe

@Thibault-CH
Compte-tenu du rapport publié ce jour par le GIEC, on voit bien qu’il va falloir faire preuve de pédagogie concernant le réchauffement climatique.
Et tout le monde a un rôle à y jouer.
Il y a bien une relation entre pollution et climat notamment en terme de combustion des énergies fossiles.

Posté le 08-10-2018 à 17:07:15 par Thibault-CH

@Christophe
Parce que vous croyez que le personnel soignant ne fait pas de pédagogie lorsqu’un enfant va au bloc. Il doit lui dire, en amont de l’intervention comment il doit se comporter, ce qu’il ne pourra pas faire, ce qu’il devra obligatoirement faire en attendant le jour. Puis il devra lui dire ensuite ce qu’il ne pourra peut-être pas faire ou plus jamais faire : manger des sucreries, faire des manèges à sensation, du cheval, du vélo, avoir des animaux, etc. Parfois qu’il ne faudra pas non plus qu’il fume ou boive de l’alccol.
Et il faudrait qu’on lui dise aussi, selon vous, que ce n’est pas bien de se déplacer en voiture.
Le gamin, on va lui ôter toute envie de vivre, non !
J’ai l’impression que vous ne mesurez pas du tout la charge du personnel soignant face à un enfant qui va subir une intervention lourde.
Que faites-vous comme métier ? Vous semblez vouloir distribuer des rôles aux autres, mais pas d’engagement de votre côté. Pas d’écho à la proposition de créer une association pour que vous-même ayez un rôle pédagogique auprès des enfants. Pas de retour sur des jouets alternatifs.
Vous savez, pour des enfants dont les parents ont à se plaindre fréquemment des transports en commun, surtout en IDF, l’image des trains et trams ne font pas rêver. L’enfant qui rêve devant un TGV qui entre en gare, c’est bon dans les petites villes de province et pas longtemps.

Posté le 08-10-2018 à 18:33:56 par Christophe

@Thibault-CH
Votre métier, je le connais parfaitement d’une pour avoir une mère qui a été ASH, puis aide soignante, puis infirmière et pour finir cadre infirmier par concours internes et de deux cela m’a donné le droit d’occuper des emplois saisonniers d’ASH pendant plusieurs années pendant mes études.
J’ai moi-même subi une intervention chirurgicale enfant. Donc oui je mesure bien la charge de travail du personnel soignant.
Je ne vous demande pas de lui dire "que ce n’est pas bien de se déplacer en voiture." juste de ne pas utiliser une image de voiture.
Votre couplet sur les transports en commun en dit long sur votre conscience de l’impact de l’utilisation individuelle d’une voiture individuelle en terme de pollution et de réchauffement climatique. Comme si la vie de l’homo automobilus francilien était de tout repos et sans embûche. Les problèmes sont tels qu’il est affligeant que certains en soit encore à se trouver des excuses à 2 balles.
Votre couplet sur le TGV est bien du même acabit, je le prends régulièrement pour me rendre au chevet de mes patients, qui eux ne sont pas déplaçables, et je ne subis pas plus de retard que quand je prends une voiture voir même moins avec l’immense avantage de pouvoir faire autre chose pendant le trajet et sans le stress des bouchons et sans subir les incivilités récurrentes, ce qui excuse les quelques désagréments rencontrés.
Et ce sont bien des dénigrements de la sorte envers les trains et les TC en général qui expliquent les choix politiques de non investissement dans les TC voir de disparition au profit du tout voiture (par exemple abandon des tramway puis réimplantation par la suite) avec les conséquences que l’on connaît maintenant et que l’on ne peut ignorer (si ce n’est à faire l’autruche comme vous le faites).
Manifestement c’est auprès de vous, et donc en général auprès des parents, qu’il y a besoin de faire de la pédagogie et cela explique votre incompréhension vis-à-vis de la pertinence de la remarque de NadineS.
Pour ma part je préfère largement honorer la mémoire des victimes de la pollution, dont une bonne part aurait été évité par éradication de l’autoslisme, que de véhiculer l’image que vous vous évertuez à défendre. Chacun sa conscience.

Posté le 08-10-2018 à 17:52:24 par electronlibre

@Christophe
Je me doutais que vous alliez nous sortir le "rapport" du GIEC.
Le GIEC ne fera jamais de rapport disant qu’il n’y a pas de réchauffement climatique parce que sa raison d’être est d’étudier le réchauffement climatique anthropique(c’est inscrit dans ces statuts), même s’il n’existe pas(le réchauffement climatique naturel s’est arrêté il y a 20 ans), alors les études sont biaisées comme la plupart des études cliniques pour les médicaments...

"Il y a bien une relation entre pollution et climat notamment en terme de combustion des énergies fossiles. "
Désolé de vous contredire, la combustion des énergies "fossiles" pollue l’atmosphère certes, mais n’a aucune influence sur les changements du climat: les 20 dernières années nous avons brûlés le quart des EnF depuis leur extraction, et pourtant la température moyenne dans l’atmosphère n’a pas augmentée. Ce fait valide les lois de la thermodynamique, une fois de plus...

Posté le 08-10-2018 à 19:22:14 par Thibault-CH

@Commentaire
Vous êtes rapide à juger et critiquer, mais vos longues interventions ne répondent jamais aux questions que l’on vous pose. C’est pourtant là que je vous attends.

Posté le 09-10-2018 à 07:22:50 par Christophe

@Thibault-CH
L’article est-il sur moi ? Non. Donc vous risquez d’attendre longtemps les réponses à vos questions qui sont totalement hors sujet. Par contre, je vous précise qu’il y a eu des articles sur moi et notamment un sur ce média, donc vous pouvez aller "juger et critiquer".
Les commentaires sont-ils possibles ? Oui, la preuve est que vous ne vous privez pas de commenter et d’exprimer que vous n’êtes pas content que l’on vous dise que la représentation d’une voiture dans ce protocole thérapeutique n’est pas pertinente à l’heure où la relation automobile - pollution et automobile - réchauffement climatique n’est plus à faire, même si certains remettent en question le second point (sur ce sujet vous n’avez manifestement rien à dire).

@electronlibre
Vous nous dites que le réchauffement climatique naturel s’est arrêté il y a 20 ans (sachant que personne ne remet en cause l’existence de cycles naturels d’évolution du climat - un reportage sur F5 avait d’ailleurs bien analysé cela depuis JC) mais le réchauffement ne faisant aucun doute (à moins que vous remettiez aussi en doute les relevés météo), c’est bien qu’il y a réchauffement anthropique lié aux activités humaines, l’homme est donc bien en train de contrecarrer l’évolution naturelle.

Posté le 09-10-2018 à 08:34:26 par Thibault-CH

@Christophe
J’attends toujours votre proposition de jouet alternatif existant, selon l’invitation de Kateline.

Posté le 09-10-2018 à 09:11:22 par Christophe

@Thibault-CH
Je vous l’ai déjà donné : changer la carrosserie pour celle d’un TGV.

Posté le 09-10-2018 à 09:46:17 par Thibault-CH

@Christophe
...EXISTANT...

Posté le 09-10-2018 à 10:06:47 par Christophe

@Thibault-CH
Si cela existait vu que vous êtes parfaitement conscient de la non pertinence de l’image véhiculée, vous l’auriez déjà trouvé et mis en oeuvre.

Posté le 09-10-2018 à 14:15:26 par idée

Demandez à Alsthom et à la SNCF de vous faire des moulages en les autorisant à apposer leurs logos dessus.
Si le voyage se passe mal vous aurez un bouc émissaire.

Posté le 09-10-2018 à 14:21:54 par electronlibre

@Christophe
"mais le réchauffement ne faisant aucun doute (à moins que vous remettiez aussi en doute les relevés météo), c’est bien qu’il y a réchauffement anthropique lié aux activités humaines, l’homme est donc bien en train de contrecarrer l’évolution naturelle. "
Vous persistez dans le dogme du RCA alors que celui-ci n’est pas prouvé scientifiquement et ce n’est certainement pas les relevés météo biaisés(stations dans les villes où il fait plus chaud; pratiquement pas de stations au niveau des océans)qui primeront sur les relevés de températures satellitaires: ces dernières ne révèlent aucune augmentation depuis au moins 20 ans.
Je maintien donc que le RCA n’existe pas et qu’il vaut mieux se préoccuper de la pollution des terres, de l’eau, de l’atmosphère et des organismes vivants; ce qui dépasse largement le cadre des transports et notamment de l’automobile...

Posté le 09-10-2018 à 15:16:44 par Christophe

@electronlibre
Pour avoir travaillé pour Météo France sur leurs radars météo, je peux vous dire que peu de stations sont en ville.
La plupart sont sur les aéroports qui comme chacun le sait pour réduire les nuisances sonores ont été implantés en dehors des villes.
Donc les relevés météo sont biaisés uniquement pour ceux qui les veulent biaisés.

Posté le 09-10-2018 à 15:44:15 par MélanieB

Maman d’un petit garçon qui a pu mieux vivre son hospitalisation grâce à la générosité du personnel qui a acheté ces petites voitures électriques, je trouve scandaleuse la façon d’utiliser ce geste d’humanité pour faire passer des messages écolos. Prenez vous en à ceux qui ont la véritable responsabilité des transports, et non à un personnel qui fait déjà beaucoup dans leur domaine.

Posté le 09-10-2018 à 16:20:15 par Hécatombe

@MélanieB
"Prenez vous en à ceux qui ont la véritable responsabilité des transports" merci d’éclairer notre lanterne et de nous dire à qui nous devons nous adresser pour que le message de responsabilité de l’automobiliste seul dans sa voiture des morts dus à la pollution et du réchauffement climatique soit entendu et pris en compte.
C’est pas parce que l’on fait des routes qu’il faut que les gens les utilisent sans parcimonie, à moins que vous vouliez une interdiction pure et simple de l’utilisation de la voiture ?
Merci pour votre geste d’humanité d’éclairement de notre lanterne qui permettra de faire baisser sans aucun doute le nombre de morts dus à la pollution.

Posté le 09-10-2018 à 17:38:41 par Christophe

@MélanieB
"Prenez vous en à ceux qui ont la véritable responsabilité des transports"
Les responsables de la pollution dues aux voitures, ce ne sont pas les automobilistes ?
"je trouve scandaleuse la façon" de dédouaner les automobilistes de leur propre responsabilité.
Finalement on est dans le même schéma que de ne pas comprendre que la représentation d’une voiture dans ce protocole thérapeutique (qui lui est pertinent) n’est pas pertinente à l’heure où la relation automobile - pollution et automobile - réchauffement climatique n’est plus à faire.
Pour ma part je préfère largement honorer la mémoire des victimes de la pollution, dont une bonne part aurait été évité par éradication de l’autosolisme (image véhiculée par l’utilisation d’une voiture), que d’essayer de les dédouaner de leur responsabilité. Chacun sa conscience. Et à ce que je sache, je n’ai pas remis en question la pertinence de ce protocole thérapeutique.

Posté le 09-10-2018 à 18:15:10 par MélanieB

Les responsables de la pollution dues aux voitures, aussi : les responsables des transports en commun mal organisés, les employeurs qui vous imposent de travailler sur un autre site, les astreintes 24, une société avec laquelle il faut faire toujours plus dans le même temps, des conditions de logement, etc.

Posté le 09-10-2018 à 18:54:36 par Christophe

http://www.fondation-nature-homme.org/sites/default/files/presse/dp_giec_fnh_05102018.pdf
"Adopter une réforme de la mobilité qui soit un véritable plan de bataille pour faire sortir les Françaises et les Français du véhicule diesel-essence : fin des ventes en 2030, fin des aides à l’achat de diesels en 2020, développement massif des alternatives telles que le vélo, les transports en commun, le train et le partage de véhicules électriques."
L’ère n’est vraiment pas à véhiculer une image qui incite à l’utilisation individuelle d’une voiture individuelle. La remarque de NadineS est bien très pertinente, "je trouve scandaleuse" les réactions qu’elle a essuyée.

Posté le 09-10-2018 à 19:00:01 par Christophe

@MélanieB
Autant je suis d’accord avec vous sur tous les points sauf "les responsables des transports en commun mal organisés", d’une ils sont organisés en fonction de la ville et plus particulièrement doivent tenir compte de son étalement (et cela c’est clairement un choix politique d’urbanisme à privilégier les logements individuels avec terrain individuel) et de deux ils sont organisés en fonction de l’argent que l’on veut bien leur allouer. Et là les entrepreneurs ont aussi leur responsabilité.

Posté le 09-10-2018 à 20:21:17 par electronlibre

@Christophe
Je rappelle que le trafic aérien à beaucoup augmenté et logiquement les températures sur les aéroports aussi; cela n’a rien à voir avec le RCA dû aux soi-disant GES ni avec les relevés satellite de la T° dans l’atmosphère.
Le dogme du RCA est une erreur scientifique, à l’image du cholestérol bouchant les artères...

Quand à l’image véhiculé par un jouet qui de toutes façons n’a qu’une seule place, elle ne peut marquer, l’enfant n’ayant pas le temps de s’y habituer. Le débat n’a pas lieu d’être...

Posté le 10-10-2018 à 07:21:19 par Christophe

@electronlibre
Donc d’un côté vous nous dites qu’il n’y a pas de RCA (réchauffement climatique anthropique) mais qu’à proximité des aéroports avec le trafic aérien qui a beaucoup augmenté il y a bien réchauffement.
A part la combustion du kérosène (activité anthropique par excellence) je ne vois pas ce qui pourrait entraîner ce réchauffement.
Et la combustion du kérosène libère bien du CO2. Donc évaluer le réchauffement avec comme base du CO2eq est donc loin d’être aberrant.
Alors pas de réchauffement climatique du aux activités humaines ? Vous venez pourtant d’en faire la démonstration inverse.

Posté le 10-10-2018 à 16:05:52 par electronlibre

"Alors pas de réchauffement climatique du aux activités humaines ? Vous venez pourtant d’en faire la démonstration inverse. "
Absolument pas, vous me faites dire ce que je n’ais jamais dis. Ici vous faites l’amalgame entre points chauds (zone urbanisée et d’activités humaines localisées) et le RCA que l’on doit retrouver sur tout le globe, ce qui est loin d’être le cas...

Posté le 10-10-2018 à 16:23:18 par Christophe

@electronlibre
Je note quand même que vous confirmez que les activités humaines amènent bien des réchauffements.
Je ne sais pas comment fonctionne le chauffage chez vous mais dans bien des cas, ce n’est pas parce que je chauffe d’un côté d’une maison que j’ai de la chaleur de l’autre côté. La chaleur ne se déplace pas encore ni à la vitesse de la lumière ni à celle du son.
Chez moi les pièces bénéficiant de l’apport solaire (effet de serre recherché) sont toujours plus chaudes que les pièces n’en bénéficiant pas, heureusement la ventilation double flux brasse tout cela et équilibre la chose.
Alors imaginez à l’échelle du globe.

Posté le 10-10-2018 à 20:16:39 par electronlibre

@Christophe
Oui des réchauffements locaux, tout comme les volcans en éruption et ne me dites pas que les éruptions sont provoquées par les activités humaines... et oui les courants aériens brassent et équilibrent la choses;)

Posté le 10-10-2018 à 20:28:47 par Christophe

@electronlibre
Donc on a des réchauffements locaux anthropiques avec des courants aériens qui brassent et équilibrent la chose.
Et cela ne fait pas de réchauffement global ?

Posté le 10-10-2018 à 20:32:57 par Christophe

A l’instant reportage sur l’interdiction des cabines UV parce que dangereuses pour la santé, risque de cancers.
Combien de morts tous les ans du fait du bronzage en cabine ?
Là on interdit purement et simplement mais pour le tabac ou pour la voiture qui font bien plus de morts, rien.
C’est pas incohérent tout cela ?

Posté le 10-10-2018 à 21:35:50 par electronlibre

@Christophe
Bien sûr c’est incohérent, sauf si on se place du point de vue gouvernemental: les cabines de bronzage ne rapporte pas grand chose par rapport à l’automobile ou le tabac! C’est malheureusement toujours comme ça...

"Donc on a des réchauffements locaux anthropiques avec des courants aériens qui brassent et équilibrent la chose.
Et cela ne fait pas de réchauffement global ?"
Peut on parler de réchauffement à ce niveau là? Si tel était le cas, l’atmosphère se réchaufferait constamment et nous serions tous cuits depuis longtemps, non?
Vous savez, je peut prédire qu’à la fin de l’année les médias annonceront que cette année est la plus chaude de la décennie.
J’avoue, je n’est pas de mérite puisqu’ils font cette annonce tous les ans, depuis... environ une décennie;)

Posté le 11-10-2018 à 21:06:38 par NadineS

Thibault-CH, MélanieB et à tous ceux qui se sont sentis jugés et blessés suite à mon intervention. Je viens de découvrir que des personnes sont allés trop loin en récupérant et en interprétant à leur manière ce que j’ai dit. Je ne suis pas solidaire avec eux. Je tiens à m’excuser auprès de vous d’avoir été la cause de tout cela. Je respecte pour ma part le travail du personnel hospitalier, ainsi que les parents dans l’angoisse de l’opération d’un enfant. Après tout, ce n’est pas un problème d’utiliser ces petites voitures électriques pour une ou quelques fois dans la vie d’un enfant. Ce n’est pas ça qui va les rendre addicts. Je réfléchirai par 2 fois à l’avenir avant de déposer un commentaire. C’était la première fois.

Posté le 12-10-2018 à 07:31:10 par Christophe

Reprenons les chiffres :
- tabac 72 000 morts par an, sonnette d’alarme tirée par le corps médical ayant conduit à l’interdiction de la "publicité" du tabac,
- maladie de peau (https://www.lemonde.fr/sante/article/2018/10/10/l-agence-de-securite-sanitaire-recommande-la-fermeture-des-cabines-de-bronzage_5367010_1651302.html) : "14 325 nouveaux cas de mélanomes ont été recensés en 2015 en France, et 1 773 morts, selon les chiffres de l’Institut national du cancer." "« 382 cas de mélanomes pouvaient être attribués à l’exposition aux appareils de bronzage », pointe l’avis de l’Anses.", sonnette d’alarme tirée par le corps médical ayant conduit à une proposition d’interdiction des cabines UV,
- pollution : 56 200 morts en 2012, sonnette d’alarme tirée par le corps médical ayant conduit à une fronde anti-diesel (http://avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html) même si le bouc-émissaire désigné occulte une grosse partie du problème.
Donc d’un côté on a le corps médical qui alerte sur la dangerosité de certains produits ce qui amène à leur interdiction à minima de publicité et de l’autre le corps médical qui véhicule l’image d’un produit dont il qualifie lui-même les émissions de dangereuses.
C’est tout bonnement incohérent.
C’est bien cela que je dénonce et pas autre chose (même si en toute ignominie certains veulent voir autre chose dans mon message).
Mais je ne me contente pas de dénoncer j’ai proposé une solution simple qui permet de conserver ce protocole thérapeutique dont l’efficacité est réelle sans véhiculer l’image négative qu’il véhicule actuellement.

Posté le 12-10-2018 à 09:11:30 par PB

1 - Pour la majorité des enfants, l’image d’une voiture est plus amusante qu’un train. Ils aiment choisir le modèle avec lequel ils vont aller jusqu’à la salle d’opération.
2 - Vous faites bien une proposition mais sur de l’inexistant. C’est donc tout sauf simple. Devenez acteur de cette proposition, et ça marchera peut-être. Essayez de nous convaincre par le résultat, ce serait plus efficace.
3 - Comme ça a été dit déjà, ce n’est pas ces voitures utilisées 1 ou 2 fois qui vont entraîner les enfants à devenir automobiliste individualiste. Le risque est plus grand avec certaines expériences qui découlent de traitement médicamenteux d’arriver vers des addictions dangereuses.

Posté le 12-10-2018 à 10:11:46 par Christophe

@PB
Avez-vous remarqué que nous ne discutons pas sur un site dédié à la médecine mais sur un site grand public dédié à l’information sur la voiture électrique et hybride ?
Ce site communique bien sur cette image de véhicule, tout comme il fait souvent référence à la pollution.
L’image véhiculée est bien positive aux yeux des lecteurs, il suffit de voir les différents réactions. Comme vous le confirmez elle est bien positive aux yeux des enfants.
Vous minimisez bien l’impact de cette image véhiculée.
Ce protocole n’aurait pas été repris sur ce site et serait resté au sein du corps médical, il n’y aurait même pas eu de débat.
Sur les paquets de cigarette on a bien des images d’affections dues au tabac qui renvoient une image négative de la cigarette et du tabac. On est même allé plus loin avec différentes interdictions en plus de celle d’en faire la publicité.
Pourtant la voiture est bien responsable de morts prématurés, je note que vous ne remettez pas en cause cette analyse.
Donc pour deux choses dangereuses, on a bien deux visions et actions totalement contradictoires. Vous confirmez qu’il y a donc besoin de beaucoup de pédagogie pour faire prendre conscience de la dangerosité d’une voiture (électrique y compris qui est très loin du zéro émission très souvent entendu).
Si sur les portières des voitures vous mettiez des images des affections dues à la pollution dont une bonne part est attribuable à la voiture, croyez-vous que les enfants prendraient le même plaisir à aller au bloc avec ?
Pourtant on serait bien dans le même traitement amplement mérité.

Posté le 12-10-2018 à 11:59:49 par electronlibre

@Christophe
Je serais presque d’accord, mais je ne peut pas l’être sur le fait qu’un jouet puisse être dangereux: cela reste un jouet(sans émissions) utilisé quelques minutes par l’enfant, qui ne peut être comparé à un véritable véhicule automobile dont on se sert tout les jours ou presque et pendant des années.
Quand j’étais enfant, j’étais tous les week-ends chez mon grand-père qui fumait comme un pompier(il en est mort), cela ne m’a jamais donné l’envie de fumer. Plus tard au lycée, des camarades me proposaient une cigarette, j’ai toujours refusé poliment.

Maintenant, il est sûr qu’il faut développer la pédagogie sur la question de la pollution environnementale, notamment celle des transports.

Posté le 12-10-2018 à 13:54:31 par Christophe

@electronlibre
Quand j’étais enfant les méfaits du tabac étaient connus et il y avait déjà des campagnes de sensibilisation aux risques de fumer. Ma mère était d’ailleurs bien placée pour le savoir et m’en parler.
Par contre à aucun moment elle ne m’a dit que l’usage d’une voiture était dangereux.
Maintenant c’est clairement établi que quelque soit le mode de propulsion il y a émission de particules.
Pourtant certains sont encore capables de dire que certains véhicules sont zéro émission et d’en faire la promotion.
"Maintenant, il est sûr qu’il faut développer la pédagogie sur la question de la pollution environnementale, notamment celle des transports. " Donc je vous rejoins sur cette conclusion.

Posté le 12-10-2018 à 14:12:02 par PMC

Pourquoi pas un affichage dans les stations essence à l’identique des messages sur les paquets de cigarettes ?

Posté le 12-10-2018 à 14:39:29 par Christophe

@PMC
Moi cela me va mais il faut aussi le faire sur les bornes de recharges de véhicules électriques qui n’émettent pas moins de particules que les véhicules thermiques récents voir plus pour ceux à grosse autonomie.
On pourra noter que votre message est orienté et ne prend pas en compte la réalité de la pollution quelquesoit le mode de propulsion, ce que j’appelle être dans le déni.

Posté le 12-10-2018 à 18:56:09 par Quel...

Mr Christophe, j’ai lu toutes vos interventions sur ce fil, je trouve que vous être un sacré ... et je m’autocensure pour la suite. Quoique les gens disent vous avez toujours à redire. Il suffit de lire ce que vous venez encore de répondre à PMC : ’message orienté’ / ’être dans le déni’. Simplement parce qu’il n’a rien dit sur les VE. Si vous ne vous promenez pas dans le rue avec une pancarte dans le dos pour dénoncer la mobilité sous toutes ses formes alors on peut aussi dire selon votre façon que vous êtes dans le déni. Par ommision, comme pour PMC de fait.
Pour mes déplacements j’ai une voiture électrique et je marche à pieds aussi beaucoup en ville. Mes pneus et plaquettes de frein sont d’origine depuis 4 ans avec environ 3OOOO km au compteur. Mais je change de chaussures tous les 8 ou 9 mois. Ce sont des modèles type randonnée pour le confort, avec des semelles d’environ 1,5 cm d’épaisseur que j’use au maximum. Ca doit faire aussi pas mal de particles ça. Pour beaucoup moins de distance parcourue au bout du compte. En 4 ans = 12 chaussures usées sur 1,5 cm d’épaisseur. Vous allez me répondre quoi ?

Posté le 12-10-2018 à 19:43:05 par Patrick

30 000 km avec des pneus, qu’est-ce qu’il y a d’exceptionnel ?
Pareil avec des freins.
Des semelles de 1,5 cm d’épaisseur usées tous les 8 à 9 mois et quoi encore ? Vous devriez consulter parce que vous ne savez pas marcher et vous traînez les pieds.
Plus c’est gros plus ça passe.

Posté le 12-10-2018 à 19:57:55 par Quel...

Issy-les-Moulineaux > Madeleine et retour pour aller au taf. Calculez.

Posté le 12-10-2018 à 20:17:40 par Patrick

8 km, 16 km aller-retour.
Et vous l’utilisez quand le VE ?
Faut pas prendre les gens pour...

Posté le 12-10-2018 à 22:04:09 par electronlibre

@ Patrick
Je ne vous conseille pas de faire 16 km par jour en trainant des pieds, vous aurez très vite des problèmes.
Arrêtez de prendre les gens pour...

P.S. Le VE on l’utilise pour les distances que l’on sait ne pouvoir faire à pied ou en vélo.

Posté le 13-10-2018 à 09:40:29 par Quel...

Mr Patrick, quand on rentre pas dans vos cases ça vous défrise. 16 km par jour en IDF c’est pas exceptionnel. Faut sortir. C’est pas en prenant le métro qu’on se fait ça : https://www.schneiderelectricparismarathon.com/fr.

Posté le 14-10-2018 à 08:48:16 par Samir

Tous ces marcheurs hier mais que de particules.

Posté le 15-10-2018 à 08:00:43 par Christophe

Les particules des semelles de chaussures l’autre diversion favorite des proVE (avec l’absence de particules de freinage, ce qui est faux) quand on leur met sous le nez la pollution de leur engin.
Chacun pourra aller mesurer l’épaisseur des semelles de ses chaussures. Toutes mes paires ont une semelle de moins de 1,5 cm d’épaisseur, les plus épaisses sont sur mes chaussures de sécurité et mes bottes de sécurité qui intègrent un écran antiperforation. Avec mes chaussures de rando., ce sont les seules qui intègrent des crampons d’au plus 0,4 cm de hauteur.
Chacun pourra méditer sur d’un côté un humain de 80 kg reposant sur une surface représentant 84 % d’une feuille A4 de 300 W de puissance et allant au maxi. à 6 km/h et un véhicule électrique de 1500 kg reposant sur la surface d’une feuille A4 de 65 000 W de puissance et n’allant jamais à une vitesse inférieure à 6 km/h.
Chacun pourra aussi méditer que d’un côté mes chaussures de rando. pèsent 1 kg les deux et que l’usure des crampons et d’au plus 1 mm en 2000 km soit une production d’au plus de 23 mg/km, que de l’autre un pneu en 185×65R15 présente une masse usable de 1,9 kg et que sur un véhicule de 1 500 kg utilisé uniquement en ville, il ne fera jamais plus de 50 000 km soit 38 mg/km pour un seul pneu soit 152 mg/km pour les 4. Il faut ajouter l’usure du revêtement proportionnel à l’usure des pneus et la remise en suspension des particules émises précédemment mais tombées au sol. Chacun pourra méditer à ce titre sur la capacité d’un marcheur à remettre en suspension des particules compte-tenu de son volume et de sa vitesse.
Chacun pourra aussi méditer que le même pneu monté sur un véhicule 300 kg plus léger durera forcément plus longtemps et qu’à ce titre 2 000 km en plus pour le train, cela représente 6 mg/km en moins.

Ce qui prouve bien que ceux qui visent expressément les véhicules thermiques récents comme producteurs uniques de particules sont bien dans le déni.

Posté le 15-10-2018 à 09:22:50 par PMC

@Christophe
"On pourra noter que votre message est orienté et ne prend pas en compte la réalité de la pollution quelquesoit le mode de propulsion, ce que j’appelle être dans le déni" : on est vite dans le déni avec vous. Parce que je ne parle que de stations essence, c’est que je suis dans le déni concernant les voitures électriques. Je suis donc aussi forcément dans le déni et vous aussi concernant les avions, les trains au fioul, les paquebots, et quoi encore que je n’ai pas cité ? A vous lire, il n’y a que vous à bien faire. Un article disait dernièrement que consommer tous végan aurait un impact positif CO2 supérieur sur l’environnement que l’arrêt de tous les véhicules. Vous consommez végan ? Chacun ses solutions, chacun ses engagements. Ce que fait l’un n’est pas forcément moins méritant que ce que fait l’autre. Pas la peine de scander qu’une personne est dans le déni quand elle n’écrit pas ce que vous aimeriez lire. Il y a des comportements qui donnent envie d’arrêter tout effort. Quand l’effort quotidien, difficile à tenir, est mitraillé, c’est là qu’arrive l’immobilisme. On appelle ça tirer sur l’ambulance. Suis-je le seul à ressentir cela à la suite d’un tel commentaire ?

Posté le 15-10-2018 à 10:40:59 par Christophe

@PMC
"Suis-je le seul à ressentir cela à la suite d’un tel commentaire ?" donc uniquement du ressenti.

Pour votre gouverne les trains ne sont pas alimentés au fioul mais au GNR et ils sont soumis à des normes d’émission (Tier ou Stage) aussi contraignantes que celle des camions ou des bus pour lesquels les performances sont remises en doute uniquement quand l’utilisateur décide de désactiver les systèmes. Pour une personne qui fait attention à ses impacts, et qui à ce titre limite son usage de la voiture parce qu’elle sait qu’un VE en possession n’amène rien en terme de lutte contre le réchauffement climatique et qu’un VE n’est pas zéro émission, qui par exemple a un déplacement Saint-Gilles-Croix-de-Vie Strasbourg à faire est-il préférable qu’elle fasse : Saint Gille Croix de Vie - Nantes en TER thermique puis Nantes Strasbourg en TGV ou tout en voiture électrique ? Sachant qu’en l’absence d’un système d’autopartage en free floating sur le département de la Vendée permettant de prendre un VE léger à Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de la poser à La Roche-sur-Yon, il est inenvisageable de choisir une solution plus efficiente qui serait de la multimodalité électrique.
En terme de pollution et d’émission de GES, il est indéniable que la première solution est bien plus efficiente bien qu’il y ait l’utilisation d’un TER thermique sur une petite partie du parcours.
A votre avis, comment ressentirait-elle votre réaction épidermique sur "les trains au fioul" ?
Donc si j’interviens régulièrement sur ce site, c’est bien pour relever les dénis, les contre-vérités énoncés par certains et une forme d’imposition d’une solution unique sans prendre en compte tous les aspects du problème.
O combien même, il y aurait de nombreux lecteurs qui exprimeraient le même ressenti que vous, cela ne changerait rien, l’heure est bien trop grave et ce n’est pas des mesurettes dont on a besoin mais d’un profond changement de mode de vie et donc d’une prise de conscience pas d’un ressenti ou d’une position de victime. Camper sur vos positions si vous voulez, restez immobile si vous voulez, vous allez être rattrapé par la lame de fond de la prise de conscience des changements profonds à opérer.

Posté le 15-10-2018 à 12:04:49 par PMC

@Christophe
1 - Je cite "les trains au fioul" sans jugement particulier, et chez vous ça devient "votre réaction épidermique sur "les trains au fioul"". Suit tout un couplet sur le train c’est mieux que le VE, totalement HS avec ma remarque. C’est pas grave, on a l’habitude de ces réponses.
2 - "Un VE en possession n’amène rien en terme de lutte contre le réchauffement climatique" : une contre-vérité quand c’est dit si radicalement.
3 - Une nouvelle couche sur le déni dont je ferais preuve.
4 - Réduction de mon commentaire à du ressenti, ce ressenti ne portant clairement que sur votre comportement qui ne donne pas du tout envie de persévérer dans ses propres efforts. Le reste du message n’est pas dans le ressenti. Une astuce que vous maitrisez bien pour tenter de rendre les commentaires des autres pas dignes d’intérêt.
5 - "Camper sur vos positions si vous voulez" : c’est quoi mes positions déjà ?
6 - "Restez immobile si vous voulez" : Parce que je reste immobile ? Vous vous basez sur quoi pour affirmer cela. Ca frise la calomnie.
7 - Vous savez très bien que ce changement profond que vous évoquez implique de revoir complètement la société, ce qui signifie des prises de positions extrêmes de tous les gouvernements auxquelles doit adhérer l’économie mondiale. Au niveau du citoyen, toute action restera modérée si elle n’est pas regroupée, largement anéantie par 2 ou 3 autres qui ne font pas attention à l’environnement.
8 - Rien sur le véganisme ? Déni ? Déni !

Posté le 15-10-2018 à 13:04:56 par L.Berthier

Positions extrêmes des gouvernement : le départ de Nicolas Hulot prouve qu’on en est loin.

Posté le 15-10-2018 à 13:47:59 par Christophe

@PMC
Les désignations fioul et Gazole Non Routier correspondent à deux produits différents répondant à deux normes différentes. Utiliser du fioul dans un train constitue un délit.
En accusant la SNCF de faire circuler ses trains thermiques au fioul, c’est vous qui êtes dans la diffamation. J’espère que vous avez la preuve de ce que vous affirmez.
Commencez par utiliser les bons termes et on pourra avoir une discussion sérieuse.

Idem Greenpeace et la commission environnement de la commission européenne ont confirmé que remplacer tous les VT par des VE ne permettra pas d’atteindre les objectifs de la COP21, ce qui constitue bien ce qu’il faut faire pour lutter contre le réchauffement climatique. Greenpeace a ajouté qu’il fallait réduire le parc de 80 % et donc partager les 20 % restants. Donc oui dire qu’un VE en possession n’amène rien en terme de lutte contre le réchauffement climatique est bien la réalité.

Vos positions vous les avez exprimé suffisamment avec vos digressions : remplacer les VT par des VE, ne pas prendre les trains thermiques, etc.

Comment voulez-vous qu’en démocratie les gouvernements prennent des positions extrêmes si il n’y a pas une demande de la population ?
Cette demande est en train de poindre et va gonfler.

Vous balancez des données sur le veganisme sans même donner le lien vers l’article, étant mesuré je ne peux réagir sans l’ensemble des données ayant abouti à cette conclusion. Une chose est sûre c’est que hors transport, le bilan carbone d’un kg de boeuf est bien supérieur à celui d’un kg de céréales. Si cela se trouve la réflexion est du même accabit que le comique qui avait voulu démontrer que le bilan carbone d’un cycliste était supérieur à celui d’un automobiliste parce que le cycliste devait consommer plus d’énergie que l’automobiliste.

Posté le 15-10-2018 à 14:14:08 par Christophe

100 g de boeuf hors transport c’est 250 cal mais c’est aussi 1,28 kg CO2eq hors transport, conservation et préparation.
On obtient la même énergie avec 290 g de pommes de terre qui représente 0,0261 kg CO2eq hors transport et préparation.

Posté le 15-10-2018 à 14:17:20 par PMC

@Christophe
Vous êtes vraiment le roi de la transformation et de l’interprétation.
- Je parle de "trains au fioul" et chacun aura compris que je parlais des trains à moteur thermique (fioul étant pris au sens de dérivé du pétrole plus lord que l’essence), et vous transformez en accusation de ma part contre la SNCF qui utiliserait selon moi un carburant pas conforme. Ce n’est pas du tout ce que j’ai dit et je ne cherchais même pas à enterrer ces trains. c’était un exemple pour montrer à quel point votre raisonnement était stupide en me prétendant dans le déni du fait que je ne citais que les stations essence. Je faisais juste la liste d’autres véhicules pas cités.
- Greenpeace est pour le développement des VE, conjointement aux énergies renouvelables et au développement du covoiturage et de l’autopartage. Ce qui ne signifie pas du tout "qu’un VE en possession n’amène rien en terme de lutte contre le réchauffement climatique" comme vous le dites. Il y a bien un gain, qui n’est cependant pas suffisant selon Greenpeace, vu l’urgence. Greenpeace donne alors une projection idéale. Idéaliste, mais hélas pas réaliste.
- La demande en train de poindre et de gonfler, je n’y crois pas du tout en Europe ou l’individualisme et le confort priment sur l’environnement. Elle va plutôt venir des pays où de gros déplacements de populations ont lieu : les naufragés climatiques. Et là, oui, ça va faire mal à un moment.
- Et non, mes positions intimes ne sont pas exprimées avec des exemples que je donnais et que vous avez transformé en position. Vous interprétez ce que j’écris selon ce qui vous arrange. Comme souvent.

Posté le 15-10-2018 à 15:20:59 par Christophe

@PMC
Vous avez bien écrit "les trains au fioul" et le fioul n’est pas le gazole. Vous pouvez ergoter tant que vous voulez, vous avez bien écrit fioul, la pollution n’est pas la même.
"Idéaliste, mais hélas pas réaliste." c’est sûr que quelqu’un qui confond fioul et gazole est très certainement mieux armé pour savoir ce qui est réaliste ou pas. C’est étonnant mais je ne trouve pas Greenpeace "pour le développement des VE" mais plutôt pour l’arrêt des véhicules essence et diesel. Je peux donc affirmer que vous interprétez ce qu’ils ont écrit.
"je n’y crois pas du tout en Europe ou l’individualisme et le confort priment sur l’environnement", et les marches pour le climat ? Que vous vouliez rester dans votre petit confort et votre individualisme est un fait indéniable et stupide mais ne sous-estimez pas les demandes de ceux qui se lèvent.
Je remarque que dans vos écrits il n’y a aucune chose concrète (j’attends toujours vos éléments prouvant qu’un vegan a un impact sur le climat supérieur à un mangeur de viande rouge, parce qu’au final c’est bien ce qui compte) et beaucoup de choses subjectives. Et après c’est moi le roi de l’interprétation.
Il vaut mieux en rire.

Posté le 15-10-2018 à 17:05:18 par PMC

@Christophe
- Relisez ce que j’ai écrit précédemment. Je ne confond pas fioul et gazole, j’emploie ce mot ironiquement. J’aurais pu le dire aussi pour les voitures diesel. Encore une fois, vous interprétez et transformez comme bon vous semble ce que j’écris. Très psycho-rigide et manipulateur comme manière de faire. S’il y a quelqu’un qui ergote, c’est vous, puisque vous ne tenez pas compte des explications des autres. A pinailler sur des broutilles, vous diluez l’essentiel. Encore une fois, vous cherchez à rendre mes commentaires ridicules et déformés par ce biais.
- "Les constructeurs automobiles doivent investir dans de nouveaux modèles de véhicules électriques abordables, plus petits et à faible consommation d’énergie (également pour limiter la taille de la batterie nécessaire)", écrit Greenpeace (et d’autres passages dans ce goût), page 11 http://www.greenpeace.org/belgium/Global/belgium/report/2018/POD%20Media%20Report%20-%20FR%20-%20vFINALb.pdf. Si ce n’est pas se positionner en faveur du développement des VE !
- Encore une fois vous transformez mes propos quand vous écrivez "Que vous vouliez rester dans votre petit confort et votre individualisme est un fait indéniable et stupide".
- Pas encore retrouvé l’article végan, pas arrêté non plus les recherches.

Posté le 15-10-2018 à 17:25:12 par Christophe

@PMC
"j’emploie ce mot ironiquement" et donc quel sera le ressenti de celui qui emprunte un TER thermique sur une partie très courte d’un trajet sachant que la solution adoptée est préférable en terme de pollution et de GES par rapport à une solution tout voiture (même électrique) ?
Donc vous avez le droit de faire de l’irone mais pas les autres vis-à-vis de vous. Très égocentrique comme comportement.
"plus petits et à faible consommation d’énergie (également pour limiter la taille de la batterie nécessaire)", ce n’est certainement pas le discours des proVE qui veulent toujours plus d’autonomie et toujours plus de recharge rapide pour faire des trajets toujours plus long. C’est bien aussi le discours que je tiens afin de réduire la pollution dans les villes, pour autant je ne suis pas en faveur du développement du VE mais pour une réduction de l’usage du VP (même électrique). Je peux donc dire que vous interprétez leurs propos "selon ce qui vous arrange".

J’attends toujours le lien de l’article sur les vegan pour me prononcer. Et contrairement à ce que vous dites, je ne suis pas dans le déni sur ce point puisque j’ai déjà donné des pistes de réflexion qui tendent bien à prouver qu’un régime alimentaire végétarien peut être moins impactant qu’un régime carné à moins de transporter les produits sur des longues distances.

Posté le 15-10-2018 à 18:01:00 par PMC

J’arrête de perdre mon temps avec vous. Vous dites encore que j’interprète selon ce qui m’arrange les suggestions de GreenPeace, ce qui n’est pas du tout le cas. Mais sans doute les autres n’ont-ils pas le droit d’avoir le même avis que vous sur certains points. Où ai-je écrit par exemple que j’étais contre la réduction du nombre de VP ou contre une limite de la taille des batteries ? Vous avez aucune idée de ce que je fais dans la vie, des actions que je mène pour l’environnement, de mes idées, mais avec quelques mots que vous déformez, vous êtes prêt à faire mon portait robot. C’est fort ! Mon ironie ne portait pas sur une personne ou une entreprise, mais sur une technologie, le diesel pour les trains. Y a pas à chercher autre chose, mais vous si, vous en déduisez que je suis égocentrique. Moi j’arrête là cet échange avec vous qui ne mène à rien et ne sert pas du tout les intérêts environnementaux, et pas plus vos idées. Qui voudrait vous suivre si chaque mot ou action est sujet à interprétation ? Pas moi, c’est sûr.

Posté le 15-10-2018 à 18:26:12 par ZoéT

waouah c’est chaud là.

Posté le 15-10-2018 à 18:55:02 par ThibaultV

Bonne résolution PMC. Plus de querelles persos et inutiles que d’éléments constructifs dans les commentaires. Ce n’est pas ce que j’attends. J’adhère à l’initiative prise par les hôpitaux et cliniques, véritable sujet de l’article. Je compte la proposer dans mon établissement.

Posté le 15-10-2018 à 19:20:12 par electronlibre

@ThibaultV
Je vous souhaite bonne chance, je pense que cette initiative va progressivement s’étendre. On ne peut pas faire l’impasse sur l’amélioration du bien-être des patients et notamment des jeunes enfants plus susceptibles de stresser lors d’un séjour en établissement hospitalier.

@ZoéT
J’ai dû aussi désamorcer le débat qui tournait au dialogue de sourd...
Je continue le combat contre la pollution environnementale que je distingue d’un hypothétique RCA(toujours hypothétiquement causé par les émissions de CO2) qui viole les lois élémentaires de la thermodynamique.

Posté le 16-10-2018 à 07:21:19 par Christophe

@PMC
Donc si vous êtes pour la réduction du nombre de voitures et pour la réduction de la taille des batteries des VE qui est bien la proposition de Greenpeace ("Le nombre de voitures particulières doit être considérablement réduit" page 7 du document que vous avez mis en lien)., vous ne pouvez qu’abonder dans le sens du développement des TC.
Et comme cela a déjà été démontré un bus diesel et un TER thermique sont bien pertinents pour réduire la pollution et les émissions de GES par rapport au tout voiture.
Donc comment peut-on être ironique vis-à-vis d’une solution qui représente pourtant une réelle plus-value en terme de réduction de la pollution et des émissions de GES ?
Et comme je l’ai déjà expliqué les moteurs thermiques des trains sont implantés dans des power pack qui pourront être remplacés dès qu’une technologie plus propre sera pertinente. Chose qui ne sera jamais faite sur les VP mais qui est envisageable aussi pour les bus.

Posté le 16-10-2018 à 09:12:17 par PMC

@Christophe
Retrouvé la vidéo qui va avec l’article végan publié dans Le Monde https://www.youtube.com/watch?time_continue=68 v=ojsmoEqtNwU

Posté le 16-10-2018 à 12:36:00 par Fioul...

Sans vouloir jeter de l’huile sur le feu, un titre qui devrait plaire à PMC : "Mercedes Classe C 220 d Break – ESSAI : fioul domestique" (http://www.auto-moto.com/essais/mercedes-c-220-d-amg-line-break-fioul-domestique-181402.html)

Posté le 16-10-2018 à 13:02:20 par ThibaultV

@electronlibre
Merci de vos encouragements. Les collègues de mon service sont partants. Nous allons soumettre le projet à la direction vendredi en fin de matinée.

Posté le 16-10-2018 à 15:17:40 par PMC

@Fioul...
Ben oui, c’est courant ! Merci. Sourire.

Posté le 16-10-2018 à 16:29:36 par Christophe

@PMC
Le lien ne fonctionne pas pour moi.
Par contre j’ai trouvé cela : https://www.lemonde.fr/festival/video/2017/08/30/que-se-passerait-il-si-tout-le-monde-etait-vegan_5178386_4415198.html
Je retiens :
"1 - les émissions de gaz à effet de serre diminueraient drastiquement
15 % des GES sont dues à l’élevage plus que tous les moyens de transports
- 70 % d’émissions de GES si tous les habitants de la terre étaient vegan"
Cela confirme donc vos propos "Un article disait dernièrement que consommer tous végan aurait un impact positif CO2 supérieur sur l’environnement que l’arrêt de tous les véhicules."
Autre point :
"Il y aurait moins de :
- maladies cardiovasculaires,
- diabète,
- cancers."
Donc cela réduit énormément les émissions de GES (malgré tout il faudra toujours transporter les produits du champ à l’assiette) et c’est bien pour cela que l’on dit souvent que notre alimentation est le premier émetteur de CO2 mais cela n’enlève rien de la pollution engendrée par les moyens de transports et plus particulièrement la voiture individuelle en usage individuel si on n’en réduit pas l’usage.

@ThibaultV
Toutes les initiatives permettant de faire en sorte que le processus de soins des enfants se passe mieux sont bonnes à mettre en place (je n’ai jamais dit le contraire).
Cependant vous ne pourrez m’empêcher ni de penser que d’utiliser la représentation d’une voiture n’est pas judicieuse ni de l’exprimer.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème Motos électriques Sur-Ron Light Bee : Du nouveau pour 2019
Dans sa dernière lettre d’information, notre adhérent Electric Vehicle Engineering, - ou EVE -, se réjouit du succès rencontré par sa moto électrique classée dans la...
Les nouvelles formations qualifiantes de Blue2BGreen
« Comme tu peux l’imaginer, la mobilité bouge ! », m’écrit Jean-Luc Coupez en m’envoyant les liens qui amènent sur son site Web au nouveau catalogue des formations. En...
BurBy’s et ses citadines et utilitaires électriques
Installée à Villefranche-sur-Saône, la société BurBy’s propose principalement 2 gammes de véhicules électriques : des engins de marque Eagle dont la palette s’étend de...
Bornes de recharge, lubrifiants... : Total et le véhicule électrique
Offre en électricité d’origine renouvelable spécifique aux propriétaires de voitures branchées, développement d’un réseau de bornes rapides et acquisition de G2...
Overboat : Un bateau électrique individuel à foils autorégulés
Conçu et produit dès l’été prochain à Montpellier (34) par la startup Néocéan créée par Vincent Dufour en 2018, l’Overboat est un catamaran électrique léger, futuriste,...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact