Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/04/2017 à 06:00 par Emmanuel MAUMON - Lu 1548 fois - Poster un commentaire


ePrix de Mexico : l’incroyable victoire de Lucas Di Grassi


Parti du fin fond de la grille de départ après des essais qualificatifs calamiteux, puis victime d’un accrochage en début de course qui l’obligea à s’arrêter aux stands, Lucas Di Grassi est tout de même parvenu à s’imposer au volant de son Audi Sport Team Abt lors de l’ePrix de Mexico disputé dans la nuit de samedi à dimanche. Une victoire obtenue grâce à un incroyable pari effectué alors qu’il était bon dernier de la course. Conjugué aux déboires de Sébastien Buemi et de sa Renault e.Dams, ce succès relance totalement le championnat de Formule E dont le prochain rendez-vous est fixé à Monaco pour une étape qui marquera le début des ePrix européens avant de terminer la saison outre-Atlantique, aux Etats-Unis et au Canada.


Un coup de poker gagnant


Lorsque, quelques encablures après le départ, sa Formule E fût percutée à l’arrière on ne donnait pas cher des chances de Lucas Di Grassi de terminer cet ePrix de Mexico. Mais l’entrée sur le circuit de la voiture de sécurité lui donna l’opportunité de rentrer aux stands sans trop de dommages pour changer son aileron arrière. Au 16ème tour, le retour de la Safety Car pour dégager la monoplace en panne du leader Oliver Turvey fût l’occasion pour Di Grassi de tenter un véritable coup de poker en rentrant de nouveau aux stands pour changer de voiture alors qu’on était très loin de la moitié des 45 tours à couvrir. Dans son audacieuse tentative pour rallier l’arrivée, le pilote brésilien fût aidé par Jérôme d’Ambrosio qui avait adopté la même stratégie et se retrouva en seconde position devant la meute des poursuivants lorsque ces derniers changèrent de voiture à mi-course. Sur un circuit où il est extrêmement difficile de doubler, il bouchonna le peloton et permit à Di Grassi de creuser un petit écart tout en économisant suffisamment l’énergie de sa voiture pour aller jusqu’au drapeau à damier. Le coup de poker s’avéra donc gagnant et Di Grassi s’imposa devant Jean-Eric Vergne et Sam Bird qui réussirent sur la fin à faire sauter le verrou d’Ambrosio.





Un Coup d’arrêt pour Buemi et Renault e.Dams


Le grand perdant de l’ePrix de Mexico est Sébastien Buemi qui, au volant de sa Renault e.Dams, avait remporté les trois premières courses de la saison. Dominateur lors des premiers essais, le pilote suisse ne parvint à réussir que le dixième temps des essais qualificatifs. Dépassant rapidement Rosenqvist, on pensa que Buemi était parti pour une belle remontée vers les premières places de la course, mais les dépassements sur ce circuit s’avérèrent presque impossibles. Buemi fût également victime du passage dans les stands et des entrées successives sur la piste de la voiture de sécurité. Le coup de grâce lui fût porté par la sortie de route de José Maria Lopez qui provoqua un gros ralentissement dans le peloton qui entraîna un tête-à-queue de Buemi qui se retrouva dans les profondeurs du classement. Le suisse se contenta du petit point réservé à l’auteur du meilleur tour en course, preuve que les Renault e.Dams étaient compétitives malgré un résultat très décevant pour elles bien que Nicolas Prost parvint tout de même à décrocher la cinquième place.





Un championnat totalement relancé


Les résultats de l’ePrix de Mexico relancent totalement le championnat de Formule E qui était jusqu’à présent outrageusement dominé par Sébastien Buemi et les Renault e.Dams. Grâce à sa victoire, Lucas Di Grassi, déjà deux fois sur le podium cette saison, revient à seulement 5 points (71 contre 76) de Sébastien Buemi. Un nouveau duel se profile entre ces deux pilotes qui n’ont été départagés l’an dernier qu’à l’issue de l’ultime ePrix. Derrière eux, Nicolas Prost (46 pts), Jean-Eric Vergne (40 pts) et Sam Bird (33 pts) semblent déjà bien décrochés. Dans le championnat des constructeurs, Renault e.Dams conserve une belle avance avec 122 pts contre 91 pour l’écurie Abt Schaeffler Audi Sport, mais a tout de même perdu 20 points dans l’étape de Mexico. Une nouvelle fois le championnat de Formule E s’avère très indécis et les prochains ePrix en Europe seront passionnants avant le final qui aura lieu cette année outre-Atlantique avec à chaque fois deux courses en juillet à New York, puis à Montréal.





Prochain rendez-vous à Monaco


Après cet ePrix de Mexico, le prochain rendez-vous de la Formule E aura lieu le 13 mai à Monaco. Comme il y a deux ans, les voitures emprunteront la partie basse du mythique circuit du Grand Prix de Formule Un. Sébastien Buemi espère bien profiter de ce premier ePrix européen de la saison pour renouer avec la victoire et oublier sa déconvenue en terre mexicaine. Le pilote suisse a d’ailleurs de bons souvenirs en Principauté où il remporta il y a deux ans le seul ePrix à s’y être disputé. Renault e.Dams compte aussi sur le rendez-vous monégasque et celui qui suivra la semaine suivante à Paris pour conforter sa domination et prendre une belle option sur le championnat des constructeurs. Un titre qui serait le troisième obtenu consécutivement dans un championnat qui attire de plus en plus les grands noms de l’automobile. La FIA vient en effet de confirmer qu’outre Renault et Jaguar, BMW, DS et Audi augmenterait leur implication dans ce championnat à compter de la saison 2018. Une saison au cours de laquelle ce championnat devrait prendre une nouvelle dimension avec des voitures disposant d’une autonomie suffisante pour parcourir l’intégralité d’un ePrix.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Formule E | ePrix Mexico | Lucas Di Grassi | Renault e.Dams | Sébastien Buemi
Catégories : Voiture électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Hikob, des solutions pour rendre les bornes de recharge plus efficientes
Spécialisée dans les systèmes d’acquisition de données sans fil, la startup lyonnaise Hikob a adapté une technologie, conçue au départ pour la gestion de parkings ou de...
Electric Motion : les motos électriques made in France
Créée en 2010 par Philippe Aresten qui voulait réconcilier la moto tout terrain avec la nature, Electric Motion conçoit, développe et produit des motos électriques....
Jean-Claude Le Maire raconte ses actions pour la mobilité électrique
Adhérent à l’Avem à titre particulier, Jean-Claude Le Maire tient depuis le Gers le blog Le VE Je le veux depuis qu’il a reçu sa première Nissan Leaf en 2013. D’abord...
Porsche quitte le LMP1 pour la Formule E
Après Audi, c’est une autre marque du groupe Volkswagen qui s’engage en Formule E, et pas la moindre : Porsche ! Et c’est bien la volonté de se démarquer sur ce terrain...
Continental et Michelin s’intéressent aux véhicules électriques
Il est probable que la très grande majorité des fabricants de pneumatiques proposant dans leurs catalogues des modèles pour voitures particulières s’intéressent d’une...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact