Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 27/11/2017 à 09:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 3743 fois - 10 commentaires


Europe : la charge ultra-rapide étend ses réseaux


La difficulté d’effectuer de longs trajets en véhicules électriques reste un frein à leur acquisition. Pourtant des progrès notables sont déjà enregistrés dans ce domaine avec l’augmentation de la capacité énergétique des batteries qui équipent les derniers modèles de la Renault Zoé ou de la Nissan Leaf. En France, la création des corridors de charge rapide de Sodetrel sur les autoroutes ou de la CNR le long de la vallée du Rhône, facilite déjà les déplacements en itinérance. Mais avec les annonces qui se multiplient, notamment de la part des constructeurs allemands, de futurs modèles avec des batteries aux capacités bien plus grandes, le besoin de la charge ultra-rapide se fait jour. Un besoin qui devrait être satisfait dans les années qui viennent si l’on on juge par les annonces enregistrées ces derniers temps.


Ionity : un réseau pour favoriser les longs trajets


La plus marquante est celle d’Ionity concernant la création d’un réseau de charge ultra-rapide de 400 stations qui seront déployées dans toute l’Europe d’ici à 2020. Des stations équipées de bornes de recharge d’une puissance de 350 kW, soit plus de deux fois supérieure à celle des Superchargers actuels de Tesla. De quoi recharger n’importe quel véhicule en un rien de temps. Les bornes du réseau Ionity utiliseront le standard européen pour la recharge CCS (Combined Charging System). Pour l’instant rien n’est dit sur l’intégration du système CHAdeMO, mais il est probable que ces bornes pourront aussi être utilisées selon ce standard très employé par les constructeurs asiatiques. Le déploiement du réseau devrait être assez rapide puisqu’une vingtaine de stations devraient déjà être opérationnelles d’ici la fin de l’année, principalement en Allemagne, en Autriche et en Norvège. Ionity devrait ensuite, dès 2018, compter plus d’une centaine de stations susceptibles de recharger simultanément plusieurs véhicules.





Les constructeurs allemands s’organisent


Basée à Munich, Ionity est une structure créée par un consortium de constructeurs automobiles allemands (BMW, Mercedes, Volkswagen) rejoint par Ford qui est solidement implanté outre-Rhin. Comme l’a déclaré Michael Hajesch (en provenance de BMW) qui codirigera l’entreprise avec Marcus Groll (en provenance de Porsche) : « Créer le premier réseau pan-européen de stations de recharge ultra-rapide est indispensable pour que les véhicules électriques continuent leur déploiement au sein du marché automobile. IONITY a pour ambition de fournir aux particuliers une recharge rapide et facile grâce notamment au paiement en direct en ligne et ainsi faciliter les longs trajets en véhicules électriques ». Dès la fin 2016, ce groupe de constructeurs s’est engagé sur ce projet qui se matérialise un an après. Un consortium qui se veut ouvert et qui invite d’autres constructeurs à se joindre à son projet.





E.ON et Clever lancent leur corridor


Ionity n’est pas le seul réseau de charge ultra-rapide en cours de constitution en Europe. En partenariat avec l’opérateur danois Clever, le géant allemand de l’énergie E.ON vient également d’annoncer la création d’un corridor de bornes ultra-rapides entre la Norvège et l’Italie. Les ambitions des deux partenaires sont très élevées puisqu’ils visent un objectif de 10 000 points de charge à l’horizon 2020. Une première vague sera lancée rapidement avec 180 sites répartis entre sept pays européens. La majorité d’entre eux serait implantée en Allemagne, suivis par la France, la Norvège, la Suède, le Royaume-Uni, l’Italie et le Danemark. Pour son déploiement, le projet bénéficie d’un financement de 10 millions d’euros de la Commission Européenne. Installées principalement le long des autoroutes, les stations seraient distantes de 120 à 180 kilomètres et équipées chacune de 2 à 6 points de charge. Les bornes seront capables de délivrer au départ jusqu’à 150 kW de puissance, avec une mise à niveau envisagée ensuite à 350 kW.





Les fabricants de bornes se préparent


Si les réseaux de bornes de charge ultra-rapide sont en cours de déploiement à travers l’Europe, les fabricants de bornes, à l’image d’ABB, se préparent également à cette évolution. Après avoir mené au printemps des expérimentations en Californie avec EVgo, ABB se positionne clairement sur ce marché émergent. Le stade de la pré-industrialisation est même dépassé avec le lancement, en octobre dernier à Stuttgart lors de l’EVS30, de la borne de recharge ultra-rapide Terra HP. Une nouvelle borne capable de délivrer une puissance de 150 kW et qui, accompagnée d’une technologie de répartition de la puissance, peut gérer jusqu’à 350 kW sur deux points de charge en optimisant la fourniture d’énergie aux deux véhicules. ABB travaille déjà pour faire monter prochainement la puissance de ses bornes jusqu’à 350 kW. De quoi pouvoir équiper les futures stations des réseaux en cours de constitution par Ionity et E.ON, ou ceux qui viendraient à être créés par d’autres opérateurs.






Mots clés : Mobilité électrique | Bornes de recharge | Charge ultra-rapide | Ionity | E.ON | ABB
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 28-11-2017 à 09:34:47 par ZoéT

350 kW, est-ce bien raisonnable ?

Posté le 28-11-2017 à 09:45:50 par PSyl

@ZoéT

Qui peut le plus peut le moins.
Et dans 10 ans, 350 kW, ça nous fera rigoler.

Posté le 28-11-2017 à 11:09:11 par Marlot

Annoncer des puissances élevées, c’est facile et commode pour faire parler de soi.
Annoncer le diamètre et le poids au mètre des câbles de recharge semble plus difficile.
Pour info, le câble de recharge d’un Superchargeur Tesla de 100/120 kW est déjà aussi gros que celui d’une pompe à essence et certains sont même refroidis par une petite circulation d’eau pour limiter l’échauffement provoqué par le passage de courant de plusieurs centaines d’ampères.

Posté le 28-11-2017 à 14:34:41 par PMC

350 kW, c’est pour rapprocher le temps de recharge d’une voiture électrique de celui d’un plein d’essence ou de diesel. Mais a-t-on vraiment besoin de calquer cela, quand on voit ce qu’il faut mettre en oeuvre derrière ?

Posté le 28-11-2017 à 16:05:22 par Chris95

Pour faire accepter massivement les voitures électriques, je pense qu’il faut rapprocher le plus possible le temps de recharge des batteries de celui d’un plein de carburant.

Posté le 30-11-2017 à 07:03:24 par ZigBoum

Et si vous profitiez des véhicules électriques pour changer vos habitudes de consommation ?

Posté le 30-11-2017 à 14:21:26 par Canu

Passer 20 minutes pour faire une charge toutes les 2 ou 3 heures de route, c’est acceptable et ça correspond à un besoin de pause.

Posté le 30-11-2017 à 21:07:10 par ZoéT

D’accord avec Canu et ZigBoum !

Posté le 01-12-2017 à 10:43:22 par VWAccro

Pas de VE snas recharge ultra rapide...

Posté le 16-12-2017 à 09:19:36 par Lucien

D accord avec Ça nu passer 20 min pour récupérer 80 a 90 % pour peu qu il y ait de quoi prendre un petit café a proximité ...sur un trajet de 250 a 300 km ...ça permet d envisager sereinement certains déplacements ...ce sera sûrement possible le jour ou chaque borne permettra une charge quelque soit le véhicule et le mode de paiement...l espoir fait vivre



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
Les avancées de Renault en matière de véhicules autonomes
Pour Renault, le véhicule du futur sera électrique et autonome. L’Intelligence Artificielle jouera un rôle essentiel pour que les véhicules autonomes soient...
La Métropole Nice Côte d’Azur engage de nouvelles actions pour une mobilité durable
Quelques jours avant la réunion demain du Conseil métropolitain qui sera consacré aux questions environnementales, le Maire de Nice Christian Estrosi à présenter lundi à...
e.GO Life, la petite citadine allemande pointe le bout de son nez
Il y a près de 18 mois, lorsque e.GO Mobile annonçait sa volonté de construire une citadine électrique low-cost et ouvrait les commandes pour son e.GO Life, bon nombre...
Voitures électriques : des start-up ambitieuses à l’assaut de Wall-Street
Le journal Les Echos a fait sa Une lundi sur les start-up qui se ruent sur l’eldorado électrique. La montée en puissance du véhicule électrique pourrait bien en effet...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact