Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 05/03/2020 à 11:21 par EMMANUEL MAUMON - Lu 4310 fois - 14 commentaires


Fermeture du réseau Corri-Door : les éclaircissements d’Izivia et d’EVBox


Par principe de précaution, Izivia, l’exploitant du réseau de charge rapide Corri-Door, a décidé le 7 février d’arrêter, puis de retirer définitivement 189 bornes sur les 217 bornes de son réseau. Les 189 bornes incriminées ont été fabriquées par EVTronic, une société rachetée en 2018 par EVBox. Cette dernière a publié le 3 mars un communiqué dans lequel elle pointe la responsabilité d’Izivia dans cette fermeture en mettant en cause un manque d’entretien des bornes. Pour tenter d’éclaircir ce sujet, nous avons contacté Izivia et EVBox afin que les deux parties puissent expliciter leur point de vue. Pour Izivia, c’est Michel Cozic (Directeur Développement et Projets) qui a répondu à nos questions, tandis qu’EVBox a souhaité répondre par écrit aux questions que nous leur avons transmises.


Retour sur les incidents ayant conduit à la fermeture du réseau

Michel Cozic, peut-on tout d’abord commencez par un rappel des faits. Quelles sont les raisons qui ont incité Izivia à fermer une grande partie du réseau Corri-Door ?

Deux incidents sur le réseau nous ont amené à mener une enquête sur leur cause et, une fois que nous avons constaté ces dysfonctionnements, en l’occurrence des percements de la tôle par un arc électrique, nous avons fait appel à un bureau de contrôle indépendant. Ce dernier nous a remis un rapport sans aucune ambiguïté en précisant qu’il y avait avec ces bornes des risques d’accidents susceptibles de menacer la sécurité des utilisateurs de ces bornes. Dès lors, en application du principe de précaution d’Izivia et du Groupe EDF, nous n’avons eu aucune hésitation et nous avons décidé de fermer les 189 bornes. Imaginez s’il y avait eu un accident sur ces bornes, les conséquences que cela aurait pu avoir pour l’ensemble de la filière.

Question à EVBox : Izivia a décidé, par principe de précaution, d’arrêter définitivement toutes les bornes de son réseau Corri-Door fabriquées par EVTronic, une société que vous avez rachetée en 2018. Votre société a été mise en cause. Quelle est votre première réaction ?

Izivia est propriétaire et opérateur des bornes de recharge de son réseau. Izivia a toute liberté sur ses décisions sur la continuité ou la suspension de son infrastructure. EVBox, fournisseur de solutions de recharge pour de nombreux réseaux en France et à l’étranger, respecte les décisions prises par ses clients et ne commentera pas ces décisions.


Une réaction trop tardive ?

Question à EVBox : Dans le communiqué que vous avez publié, il est fait mention que les incidents en cause datent d’avril et de juin 2019. Vous dites avoir réalisé une enquête approfondie. Pour EVBox, ces incidents sont liés à une configuration spécifique à Izivia. En quoi cette configuration est-elle source de problème ?

Cette configuration fait partie des éléments confidentiels du contrat que Izivia a avec le fournisseur de nos bornes de charge rapide, donc nous ne pouvons pas communiquer davantage sur ce sujet.

Question à Michel Cozic : EVBox évoque des incidents s’étant déroulés en avril et en juin 2019. Pourquoi un tel délai entre les incidents et la fermeture des bornes ?

EVBox annonce cela, mais c’est complètement faux. Ces incidents ont eu lieu en fin d’année 2019. Nous avons réagi rapidement pour enquêter sur le problème, puis pour mandater un cabinet indépendant pour une expertise qui a eu lieu en janvier. Notre décision a été prise en février dès qu’on a eu le retour de l’expertise. Nous avons mobilisé nos équipes tout le week-end pour consigner les bornes afin de nos prendre aucun risque avec la sécurité de nos clients.


Un manque de maintenance ?

Dans votre communiqué, vous concluez également qu’il n’y avait pas de risque de sécurité pour les utilisateurs finaux. La décision d’arrêt définitif des bornes ne s’imposait donc pas pour EVBox ?

Comme pour toute technologie, une maintenance régulière et professionnelle est essentielle pour garantir la sécurité, la disponibilité, la performance et le rendement financier des réseaux de recharge pour véhicules électriques. Dès la livraison de ses bornes pour le réseau Corri-Door en 2014 et 2015, EVBox a prescrit à Izivia une maintenance professionnelle régulière. Cependant, EVBox a constaté que ces dernières années, la maintenance n’a pas été effectuée de manière continue.
La maintenance préventive prescrite par EVBox à Izivia est le standard dans l’industrie des infrastructures de recharge. Celle-ci doit être réalisée annuellement par une entreprise formée et comprend des opérations telles que la vérification des systèmes de sécurité, le resserrage des borniers, la vérification de la qualité de la mise à la terre, etc. ainsi que quelques éléments propres au matériel EVBox.

Dans son communiqué, EVBox incrimine le manque d’entretien des bornes du réseau Corri-Door et évoque des actions préventives pour remédier au problème. Quelle est la réaction d’Izivia sur ce sujet ?

C’est justement une opération de maintenance préventive qui a révélé ces incidents et nous a permis de découvrir des défauts majeurs sur la tôle des bornes. L’investigation plus poussée, puis l’expertise indépendante réalisées ensuite a montré que ces défauts faisaient peser des risques sur la sécurité des utilisateurs.
Par ailleurs, il n’y a pas eu de propositions d’actions préventives de la part d’EVBox. S’il y en avait eu, notamment après les gros problèmes de fiabilité rencontrés cet été sur le réseau, nous n’aurions pas été obligé de les assigner devant le Tribunal de Commerce de Paris, notamment pour faire toute la lumière sur la cause de ces problèmes.


Quel avenir pour le réseau Corri-Door ?

Quelle suite envisage EVBox à cette affaire ?

EVBox continue de proposer à Izivia son aide pour la réouverture de ce réseau public de charge rapide. Les plus de 40 000 sessions de charge en 2018 sur le réseau Izivia montrent un réel besoin des conducteurs de véhicules électriques et la position stratégique des sites de recharge.

Comment Izivia envisage l’avenir pour son réseau Corri-Door ?

Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous avons pris notre décision de retirer la majeure partie des bornes de ce réseau. Un réseau nous avons pris le risque de créer à une époque où il n’y avait pas beaucoup de voitures électriques. Même si nous décidions de remettre le réseau en état, cela nous prendrait plusieurs mois. De plus, la difficulté sur les autoroutes est que la majorité des concessions arrivent à leur terme dans deux ans. Nous ne pouvons engager des investissements lourds sans certitude de la pérennité des installations sur le réseau.
Il faut cependant relativiser les choses. Avec ce réseau, nous parlons de 189 bornes sur les 9 000 que nous exploitons par ailleurs un peu partout en France. Aujourd’hui, nous rentrons dans une nouvelle phase et nous avons lancé un projet d’un second réseau de bornes de charge rapide qui seront déployées dans les prochains mois, en dehors des autoroutes et sous forme de stations. Un réseau de près de 70 station et d’environ 300 bornes, qui permettra d’offrir un service beaucoup plus adapté aux enjeux et aux besoins actuels, c’est-à-dire avec des stations qui auront de 4 à 6 bornes dont certaines allant jusqu’à 150 kW.



Pour plus d'information

EVBOX France
112 Avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE

Tel : 07 86 93 20 89

info.fr@evbox.com
https://www.evbox.fr/
IZIVIA
Immeuble Le Colisée
92419 COURBEVOIE Cedex

Tel : 0 969 322 333

www.izivia.com

Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Borne de recharge | réseau Corri-Door | Charge rapide | Izivia | EVBox
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 05-03-2020 à 12:03:56 par Palm35

Michel Cozic, ex-Bouygues Energies Services parti ensuite chez Izivia, peut il nous expliquer pourquoi les mêmes bornes EV Tronic utilisées sur les réseaux Réveo, MobiVE, Mayenne, etc..et qui sont gérées par BYES (son ancien employeur), n’ont pas eu de souci alors que les mêmes bornes chez Izivia sont arrêtées.
C’est une bonne question qu’il aurait fallu lui poser...
Mais aurait il répondu ??

Posté le 05-03-2020 à 13:48:13 par Pierre B

EVBox fait de la langue de bois.

Et Izivia oublie totalement de parler de ses clients et du drame que cet arrêt constitue pour eux.

Enfin, quid des subventions publiques et privées? Izivia va-t-il rembourser les subventions nationales, européennes et les subventions des constructeurs?

Posté le 05-03-2020 à 16:58:43 par Rémy

1) Il faudrait plusieurs mois pour remettre le réseau en état.
2) Dans deux ans on n’est pas sûr de conserver les emplacements.

Les clients auraient donc pu utiliser le réseau rénové pendant au moins 18 mois, au lieu de ça ils n’ont qu’à se débrouiller pendant les trois prochaines années.

Personnellement, j’ai résilié mon abonnement.

Posté le 05-03-2020 à 21:10:05 par Didier

Vont-ils rembourser les aides de l’État et de l’Europe ? Parceque c’est un peu facile d’arrêter comme ça. La conclusion pour moi est très simple, hors de Tesla point de salut.

Posté le 05-03-2020 à 22:08:31 par JEFF85

"Aujourd’hui, nous rentrons dans une nouvelle phase et nous avons lancé un projet d’un second réseau de bornes de charge rapide qui seront déployées dans les prochains mois, en dehors des autoroutes et sous forme de stations. Un réseau de près de 70 station et d’environ 300 bornes, qui permettra d’offrir un service beaucoup plus adapté aux enjeux et aux besoins actuels, c’est-à-dire avec des stations qui auront de 4 à 6 bornes dont certaines allant jusqu’à 150 kW"
Si les besoins actuels sont bien de disposer de bornes multiples à chaque station, avec des puissances allant jusqu’à 150 kW au moins, il reste que c’est bien sur les autoroutes que ces besoins se font sentir en priorité.
C’est les autoroutes que privilégient ceux qui font de grands trajets (par exemple plus de 4oo km dans la journée) et ont besoin de charges rapides.
Quand on peut se contenter de routes à 80 km/h on se contente aussi de bornes à 50 kW.

Posté le 06-03-2020 à 07:57:01 par Vérité

"par exemple plus de 4oo km dans la journée".
Pour cela, il y a un moyen beaucoup plus efficace et moins polluant qui s’appelle le TGV. En plus, il est tellement sûr que même quand il rencontre un obstacle sur ses voies il ne fait pas de mort, mais cela n’empêche pas des mauvais journalistes de faire du SNCF-bashing, cela leur donne une bonne raison de ne pas parler des choses qui fâchent.

Posté le 06-03-2020 à 08:37:17 par Daniel

@ Vérité
Allez expliquer à un commercial qui fait 300 ou 400 kms dans la journée, et pas d’une seul traite, comment il peut faire en TGV ou autre moyen de transport public.

Posté le 06-03-2020 à 09:01:23 par Vérité

@Daniel
https://forums.automobile-propre.com/topic/je-vais-recevoir-mon-ve-et-jai-limpression-que-jai-fait-une-b%C3%A9tise-22099/?do=findComment comment=565873
Ce n’est manifestement pas le cas de Jeff85. La Vendée l’Hérault se fait bien en TGV et beaucoup plus vite qu’en voiture.
Quel pourcentage d’utilisateurs de VP correspond au cas que vous citez ? Très peu, d’un cas hyper particulier vous faites une généralité.

Posté le 06-03-2020 à 16:07:39 par Christophe

@Daniel
Cela m’est déjà arrivé d’avoir une réunion dans la capitale régionale le matin et une visite l’après-midi dans la sous-préfecture d’un département limitrophe de celui où j’habite.
Cela ne m’a pas empêché de faire mes déplacements en train (plus de 650 km), en empruntant les TC avant ou après le train ou une voiture en autopartage.
Une journée de ce type ne s’est pas produite qu’une seule fois.
Il m’est déjà arrivé de faire un déplacement en train sur une demie-journée et en voiture sur l’autre, le faire tout en voiture ne m’aurait rien amené ni en temps ni en distance, pire je n’aurai pas pu travailler pendant une partie du déplacement.

On ne peut donc pas tout de go décréter qu’il est impossible de faire 300 à 400 km dans une journée avec plusieurs étapes en empruntant le train. Il faut sortir des schémas classiques.

Posté le 06-03-2020 à 18:17:47 par Daniel

@ Vérité et Christophe
Un de mes enfants est dans ce cas, parfois
300 kms dans la journée pour voir ses clients, et je peux vous dire que ce n’est pas possible en TC.

Posté le 07-03-2020 à 08:11:14 par Vérité

@Daniel
Si une partie du trajet ne peut pas être fait en TC cela démontre un aménagement du territoire fait pour et autour de la voiture.
Pour atteindre la neutralité carbone, il va falloir procéder à de très gros ajustements.

Posté le 07-03-2020 à 22:57:08 par Daniel

@ Vérité
A mon avis, vous ignorez complètement les conditions de travail des commerciaux pour qui la voiture reste l’instrument de travail incontournable, notamment quand ils ont un secteur d’activité très large géographiquement. Tout le monde n’est pas bobo habitant et travaillant en centre ville.

Posté le 08-03-2020 à 10:17:42 par Vérité

@Daniel
Espèce en voie de disparition, en effet un site internet pollue beaucoup moins et émet beaucoup moins de CO2 qu’un commercial qui sillonne les routes en voiture, et même électrique.
Vous auriez répondu à ma question sur ce fil : http://avem.fr/actualite-dacia-leve-timidement-le-voile-sur-sa-future-citadine-electrique-7916.html vous le sauriez.

Posté le 14-03-2020 à 20:38:02 par Le terrible

Izivia. Et l utilisateur dans tout cela ?
Vous pensez qu une expertise judiciaire qui durera un an vous sortira de ces problèmes
A quand des vrais opérateurs de service, des pros, pas des sous produits de l EDF qui n ont pu faire leur chemin dans la voie royale nucléaire
Un désastre qui était annoncé d avance



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème EVBox fait la une
Directrice d’EVBox France, Corinne Frasson a été l’invitée des rédactions de L’Automobile et l’Entreprise et du Journal du Net. D’autres informations complètent...
Volkswagen ouvre les commandes de son ID.3
Six semaines après avoir ouvert les réservations aux personnes ayant précommandé l’un des 30 000 exemplaires de sa série spéciale de lancement ID.3 First, Volkswagen...
PSA annonce une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques
Lors de la présentation des comptes semestriels du groupe PSA, son Président Carlos Tavares a annoncé l’arrivée d’une nouvelle plateforme destinée principalement aux...
Cityscoot déploie ses scooters électriques à Barcelone
Après Paris et Nice en France, Milan et Rome en Italie, Cityscoot est aujourd’hui présente en Espagne où elle commence à déployer ses scooters électriques en...
DBT se positionne sur le marché des véhicules lourds électriques
Le groupe français DBT qui développe, fabrique et distribue des solutions de recharge pour véhicules électriques vient d’annoncer un accroissement de sa capacité de...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact