Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 24/08/2015 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 5960 fois - 1 commentaire


Formule E : une saison excitante en préparation


La dernière des 3 sessions d’essais d’avant-saison de Formule E se déroule aujourd’hui et demain sur le circuit britannique de Donington où les 10 équipes participant au prochain championnat sont réunies pour tester leurs voitures qui comportent de nombreuses innovations. Après une première édition particulièrement réussie, aussi bien en raison du succès public qu’elle a rencontré que de l’incertitude qui a régné sur son dénouement, jusqu’aux derniers virages de l’ultime ePrix disputé à Londres où Nelson Piquet Jr a finalement été sacré champion du monde avec un seul point d’avance sur Sébastien Buemi, la prochaine saison qui débutera le 17 octobre à Pékin s’annonce tout aussi excitante. Elle sera notamment marquée par l’arrivée d’un ancien champion du monde de Formule 1 ; la création d’un ePrix dans les rues de Paris, ainsi que par l’adoption d’un nouveau règlement permettant à chaque équipe d’avoir sa propre chaîne de traction, ce qui risque bien de redistribuer les cartes.

Jacques Villeneuve au volant d’une Formula E

Si le plateau était déjà très relevé la saison dernière avec un grand nombre de pilotes s’étant déjà illustré en Formule 1, le championnat de Formule E va encore plus attirer l’attention avec l’arrivée de Jacques Villeneuve au volant d’une Venturi. Au sein du team du constructeur monégasque, le champion du monde de F1 1997 sera associé à Stéphane Sarrazin qui a été à deux doigts de remporter la dernière course de la saison à Londres, passant en tête la ligne d’arrivée avant d’écoper d’une pénalité pour avoir consommé trop d’énergie. Particularité de la Formule E, la complexité liée à l’énergie n’effraie pas Jacques Villeneuve qui, dès ses premiers tours de piste avec la Venturi, a éprouvé de bonnes sensations et a bien l’ambition d’être devant et de jouer les premiers rôles dans ce championnat qui s’annonce très ouvert.



DS s’associe à Virgin Racing

L’autre événement marquant de l’intersaison a été l’annonce de l’engagement d’un nouveau grand constructeur, en l’occurrence le groupe PSA, qui a choisi de participer à ce championnat sous la marque DS qui est devenue une entité à part entière avec son propre département compétition dont le programme principal sera son implication en Formule E. Les ingénieurs de DS Performance auront notamment pour mission de développer le groupe motopropulseur de la monoplace, tout en travaillant également sur son système de refroidissement, la suspension arrière et la transmission, tandis que l’exploitation en course sera assurée conjointement avec Virgin Racing, une écurie déjà présente lors du dernier championnat. Pour DS, la Formule E doit devenir la vitrine du savoir-faire technologique et de l’esprit d’avant-garde de la marque qui compte bien mettre en œuvre des solutions novatrices. Pour mener cette nouvelle voiture à la victoire, DS Virgin Racing a fait appel au talentueux pilote français Jean-Éric Vergne qui sera épaulé par Sam Bird qui courait déjà pour Virgin la saison dernière.



Une bataille technique plus intense

Si, pour minimiser les coûts et favoriser l’accès des écuries à cette compétition, toutes les équipes disposaient la saison dernière d’une même voiture : une Spark-Renault, cette année elles pourront disposer de leur propre motorisation et de leur propre chaîne de traction. Ce choix, réalisé pour l’instant par 8 équipes sur 10, risque bien de redistribuer les cartes et de donner lieu à une bataille technique plus intense. Ceci a sans doute encore augmenté l’intérêt des grands constructeurs pour la Formule E et les premiers essais de Donington ont montré que Renault e.dams, Audi ABT et DS Virgin semblaient déjà être très à l’aise avec la nouvelle règlementation tandis que l’écurie du champion du monde sortant, Nelson Piquet Jr, était plus à la peine. Une situation qui peut encore bien évoluer d’ici le premier ePrix de Pékin où l’on pourra réellement juger du potentiel de chaque écurie en situation de course.



Un ePrix à Paris

Si le calendrier de la saison débutera comme l’an dernier à Pékin, sur un circuit aux alentours du stade olympique où se déroulent actuellement les championnats du monde d’athlétisme, la grande nouveauté réside dans une course qui sera organisée le 23 avril dans les rues de Paris aux abords des Invalides. Une étape symbolisant bien la volonté des organisateurs du championnat d’opter pour des circuits en ville afin de se rapprocher au plus près du public. Avec Paris et Pékin, 10 étapes sont aujourd’hui inscrites au calendrier de la saison qui comportera des étapes en Malaisie, en Argentine, aux Etats-Unis, mais aussi à Berlin et à Moscou avant de s’achever à Londres où deux courses sont prévues lors du dernier week-end. Petite déception, la disparition de l’étape organisée à Monaco, même si les bolides électriques pourraient faire en 2017 leur réapparition en Principauté pour une course biannuelle.






Mots clés : Mobilité électrique | Formule E | Venturi | Jacques Villeneuve | Renault | DS
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 25-08-2015 à 10:22:08 par P:Fc

La formule E est la voie par excellence pour montrer aux particuliers mais aussi aux professionnels l’avancée et la fiabilité du futur, déjà bien présent, de l’automobile.
Démocratiser le VE sur nos routes nécessite un changement de paradigme, les intéressés le savent,les curieux bientôt !

Oublier la pompe à carburant et penser à la pièce de deux euros que vous insérez dans la machine à café. Pour une très large majorité des français, le trajet quotidien est de 60km, le véhicule électrique convient à merveille.

Évitons de penser, tout ou rien ou on/off en terme de marché futur de l’automobile.
Le VE se démocratise petit à petit, la part de marché reste marginale, les pétroliers n’ont aucunes craintes à avoir, la formule E permet également du spectacle et des surprises !


Le client potentiel a simplement besoin de se rassurer, après une bonne centaine d’années pendant lesquelles nous avions l’habitude de tourner la clé.

Et si la solution de développement à large échelle ( flotte par exemple) était de permettre aux potentiels acheteurs d’essayer le véhicule par lequel ils sont intéressés, pendant 2/3 jours;histoire de ne pas bouleverser les habitudes.

Nous ne sommes, pas toujours, prêt à changer, c’est pourtant l’évolution elle-même.

Une dernière chose, pensez aux poumons de vos petits enfants. Pensons long terme. La santé en 2030/2050 ?


Les sensations de conduite sont extra-ordinaire, les performances et le calme à bord hors du commun. Homme ou femme, enfant ou parent, tout le monde apprécie.

Une devise

Earth breathe pleasure !

Bonne saison see you soon.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Avec Hynomed, le Var affiche ses ambitions dans l’hydrogène
La société Hynomed a été officiellement créée le 21 octobre à Toulon. Avec des actionnaires solides : Engie Solutions (51%), la CCI du Var (24,5%) et la Banque des...
Volvo redessine son avenir avec le XC40 Recharge
Passée sous pavillon chinois en 2010 avec son rachat par le groupe automobile Geely, Volvo a entamé un premier virage cinq ans plus tard en sortant son premier véhicule...
Nissan vous invite à découvrir les coulisses de la création de l’Ariya
Nissan vient de publier un e-book dans lequel le constructeur dévoile les coulisses de la création de l’Ariya, son SUV avec lequel il entend ouvrir une nouvelle ère de...
Dacia présente la Spring Electric, sa citadine électrique low-cost
En mars dernier, lors d’un évènement se substituant au Salon de Genève, Dacia avait dévoilé un showcar préfigurant la Spring Electric avec laquelle cette marque du...
Mégane eVision, l’avenir électrique selon Renault
Luca de Meo, le nouveau CEO du Groupe Renault, a profité du lancement de Renault eWays, un évènement dédié à la mobilité électrique d’aujourd’hui et de demain, pour...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact