Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 18/02/2019 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1867 fois - 1 commentaire


Formule E : une victoire sur le fil pour Di Grassi à Mexico


Quatrième manche du championnat de Formule E, l’ePrix de Mexico s’est disputé samedi soir devant une foule considérable massée sur une partie du circuit Hermanos Rodriguez qui accueille les courses de Formule Un. Un ePrix marqué par un accident spectaculaire durant les premiers tours, ainsi que par la victoire sur le fil de Lucas Di Grassi qui, au volant de son Audi Sport Abt Schaeffler, sauta sur la ligne d’arrivée la Mahindra de l’infortuné Pascal Wehrlein.
Lucas Di Grassi en profite pour remonter à la 4ème place du championnat dont la tête du classement est toujours occupée par Jérôme d’Ambrosio sur Mahindra devant Antonio Felix Da Costa (BMW) et Sam Bird (Virgin Racing). Mais les écarts restent minimes entre les dix premiers pilotes et la saison 2018/2019 s’annonce toujours aussi indécise.

Un accident spectaculaire en début de course

Profitant de sa première place sur la grille de départ grâce à son meilleur temps lors de la Super Pole, Pascal Wehrlein prit un excellent départ et creusa rapidement un petit écart sur ses poursuivants mené par Oliver Rowland qui, au prix d’une manœuvre de kamikaze était parvenu à surprendre Lucas Di Grassi derrière lequel Sébastien Buemi et Felipe Massa entrainaient le reste du peloton. Un peloton avec des pilotes souvent à la limite. Dès lors, ce qui risquait d’arriver survint au second tour lorsque Nelson Piquet Jr accrocha l’arrière de la DS Techeetah de Jean-Eric Vergne avant de la survoler, puis de heurter violemment le mur pour terminer sa course dans l’échappatoire, laissant au passage de multiples débris sur la piste.
Le drapeau rouge était alors immédiatement actionné et la course interrompue durant de longues minutes, les pilotes étant invités à rentrer dans la ligne des stands. Un nouveau départ, derrière la voiture de sécurité, fut donné près de 30 minutes plus tard, le temps pour les mécaniciens de DS Techeetah d’effectuer une réparation de fortune sur la voiture de Jean-Eric Vergne tandis que Nelson Piquet Jr était lui contraint à l’abandon.



Un final à rebondissement

Après ce second départ, il ne se passa pas grand-chose sur la piste avant les tout derniers tours même si cinq pilotes étaient manifestement au-dessus du lot : Wehrlein, Rowland, Di Grassi, Buemi et Mortara qui avait pris le dessus sur son coéquipier de chez Venturi Felipe Massa. Quelques tours avant la fin, en s’écartant pour bénéficier du « mode attaque » qui permet de bénéficier de 25 kW de puissance supplémentaire durant 4 minutes, Oliver Rowland partit à la faute ce dont profita Lucas Di Grassi pour s’emparer de la seconde place.
Le pilote brésilien commença alors à exercer une pression sur le leader Pascal Wehrlein qui visiblement était déjà contraint d’économiser son énergie et obligé de ralentir. Au volant de sa Mahindra, l’allemand tenta bien quelques manœuvres désespérées pour tenter de contenir les assauts de Di Grassi, mais il ne put rien contre son dernier rush à l’approche du drapeau à damiers. Rasant le muret, Di Grassi doubla Wehrlein sur la ligne d’arrivée. Ce dernier but le calice jusqu’à la lie puisque les commissaires de course lui infligèrent une pénalité de 5 secondes pour avoir court-circuité une chicane dans le dernier tour, le faisant reculer finalement à la sixième place d’une course qu’il avait quasiment dominé de bout en bout.



Premier podium de la saison pour Venturi

Derrière Lucas Di Grassi qui révéla avoir vécu à Mexico le plus beau ePrix de sa carrière, c’est finalement Antonio Felix Da Costa qui prit la seconde place sur BMW, tandis qu’Edoardo Mortara complétait le podium avec sa Venturi. Un premier podium de la saison pour le constructeur monégasque qui, après un début de championnat difficile, confirme les progrès amorcés lors de l’ePrix de Santiago où Edoardo Mortara avait échoué au pied du podium. Ceci d’autant plus que, même s’il rétrograda en fin de course pour se contenter de la 8ème place, Felipe Massa démontra aussi lors des essais tout le potentiel de la Venturi, se qualifiant pour la Super Pole dont il termina troisième.
Pour la Directrice de l’équipe, Susie Wolf, la journée fut fantastique avec son premier podium en tant que Team Principal. Même si elle n’aurait osé prédire un tel résultat à l’approche du week-end, elle estime que ce podium vient consolider les progrès très importants réalisés par son équipe. Mortara était aussi très heureux de ces résultats obtenus au terme d’une course d’une « folie absolue ». Pour lui, l’équipe a désormais prouvé que ses voitures s’amélioraient de course en course et il pense que cela peut continuer encore longtemps. Seul Felipe Massa éprouvait quelques regrets en estimant avoir commis une erreur dans la gestion de l’énergie lors de l’épisode du drapeau rouge.



Une gestion de l’énergie déterminante

La gestion de l’énergie a en effet eu une influence prépondérante sur le résultat de la course et plusieurs équipes ont sans doute été piégées par l’interruption de la course suite à l’accident de Nelson Piquet Jr. Avec la nouvelle génération de Formule E qui disposent de batteries leur permettant désormais d’aller au bout de l’ePrix sans devoir changer de voiture à mi-course, lorsqu’une interruption survient suite à un drapeau jaune, les monoplaces roulent à vitesse réduite durant plusieurs tours et économisent suffisamment d’énergie pour ne plus avoir trop à surveiller leur consommation pour terminer la course sans encombre.
A l’image de ce que disait Edoardo Mortara lors d’une interview durant l’interruption, beaucoup d’équipes ont sans doute pensé que leurs voitures pourraient rouler à pleine puissance jusqu’au terme de l’ePrix qui dure désormais 45 minutes plus un tour de circuit. Mais à la reprise, la direction de course a remis le chronomètre au moment de l’activation du drapeau rouge et il restait encore 40 minutes plus un tour à accomplir. Visiblement, le leader a trop puisé dans ses réserves d’énergie d’autant plus qu’il a coupé la ligne 20 secondes avant les 45 minutes fatidiques, l’obligeant à accomplir deux tours supplémentaires. Que dire des deux Nissan de Rowland et Buemi, troisième et quatrième à l’entame du dernier tour qu’ils ne purent jamais terminer, laissant filer de précieux points dans la course au titre.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Formule E | ePrix Mexico | Audi | BMW | Nissan | Mahindra | Venturi | DS
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 20-02-2019 à 08:43:12 par KevDar

Il y a vraiment du monde à suivre ces courses ? Je ne les trouve pas passionnantes du tout.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Un Livre blanc sur la mobilité en free-floating
Depuis quelques années, dans la lignée du développement de la mobilité partagée et de l’explosion du taux d’équipement en smartphone, de nouvelles offres de transport...
50 BMW i3 équipées de la recharge bidirectionnelle pour un projet V2G
Le feu vert vient d’être lancé pour le programme BCM (Bidirectional Charging Management) porté par un consortium rassemblant des entreprises et des institutions des...
Kia dévoile un nouveau concept de SUV électrique
Après Imagine, une berline 4 portes 100% électrique, au dernier salon de Genève, Kia a présenté un nouveau concept car électrique à Shanghai lors de la China...
Expérimentation V2G réussie pour EDF à Nice
Depuis le 4 octobre, EDF mène avec succès à Nice une expérimentation « Vehicle to Grid » et « Vehicle to Home ». Une expérimentation de smart charging à l’aide de...
BMW : -6.000 euros pour les électriques et hybrides rechargeables
Jusqu’au 30 novembre prochain, et dans la limite des stocks disponibles, BMW baisse de 6.000 euros le prix de sa citadine électrique i3 et des hybrides rechargeables...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact