Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 09/03/2017 à 16:00 par Philippe Schwoerer - Lu 5395 fois - 27 commentaires


Genève 2017 : La monstrueuse nanoFlowcell Quant 48Volt


Voilà plusieurs années que nanoFlowcell AG présente à Genève quelques concepts bâtis autour de sa technologie révolutionnaire qui a fait dire qu’ils rouleraient à l’eau salée. On attendait déjà une mise en production en 2015 ! La nouveauté pour l’édition 2017 du salon, c’est que cette Quant 48Volt, en réalité à propulsion intégrale électrique, serait désormais animée sous une tension de seulement 48 V qui éliminerait définitivement tout risque de choc électrique, pour un prix de vente qui serait plus bas.

Des chiffres monstrueux

Quand nous disons « monstrueux », n’y voyez aucune connotation négative ! C’est tout simplement que si cette voiture est prochainement proposée à l’achat, avec de telles caractéristiques, à un prix relativement abordable, ça risque d’être l’émeute devant les points de vente ! Essayez d’imaginer : une vitesse de pointe de 300 km/h, l’exercice du 0 à 100 km/h en 2,4 secondes, une autonomie possible de 1.000 kilomètres permise par une batterie d’une capacité de 300 kWh, une puissance de 560 kW sur une propulsion intégrale (4 moteurs de chacun 140 kW) avec un couple de 2.000 Nm par roue. Trop beau pour être vrai !? On ne demande qu’à être convaincu que cet engin est capable de tenir ses promesses et pourra un jour prochain être commercialisé. Ce jour-là, peut-être qu’il y aura quelques inquiétudes du côté de Palo Alto ! Quoique…



48 V

nanoFlowcell AG justifie une tension de 48 V sur sa Quant pour une utilisation par les automobilistes et une intervention par les professionnels (entretien, secours, etc.) sans risque. Pour comparaison, un vélo à assistance électrique est le plus souvent soumis à un courant de 36 V, et, pour terminer notre sandwich, la tranche de pain supérieure peut être symbolisée par le quadricycle Renault Twizy sous 60 V. L’une des plus hautes valeurs en la matière ne revient pas à Tesla (375 V), mais à la Toyota Mirai avec ses 650 Volts, ou plutôt à la Quant FE, l’ancien prototype de nanoFlowcell AG (700 V) ! Le constructeur installé au Lichtenstein prévient que « l’industrie automobile envisage même d’augmenter la tension des véhicules électriques à 800 V à l’avenir pour obtenir des performances plus attrayantes pour leurs modèles électriques ». Il assure que sa technologie élimine aussi complètement les départs d’incendie. Et, pour enfoncer le clou, ce choix permettrait aussi d’éliminer de 50% les pertes électriques à l’utilisation des VE et de s’affranchir d’une plage de refroidissement de la batterie et des moteurs après de très fortes accélérations qui peuvent temporairement diminuer les performances.

Batterie à flux

Si les productions de nanoFlowcell AG sont de véritables voitures électriques, on ne les branche pas sur une prise ou une borne pour en recharger les batteries. La technologie exploitée est inspirée d’une application de la Nasa qui date des années 1970, adaptée pour la première fois à l’automobile avec la série des Quant. Au cœur du système, une batterie à flux. Pour produire et fournir de l’électricité à ces engins qu’il m’est désormais impossible de qualifier de « survoltés », le dispositif a recours à un flux de deux fluides ioniques, ni toxiques, ni inflammables, l’un chargé positivement, l’autre négativement. Cette architecture combine à la fois et en partie le fonctionnement des batteries électrochimiques et celui des piles à combustible. Avec une différence majeure : l’électrolyte. Dans les cellules à flux (flow cell), ce dernier est habituellement constitué de sels métalliques contenus dans des solutions aqueuses. Pompés dans les réservoirs, ces fluides se rejoignent à contre-courant dans la batterie. Au cœur de cette dernière, une membrane sépare les deux liquides électrolytiques, laissant passer le flux électrique. Pour charger ou décharger les accumulateurs, les deux solutions sont mises en présence à travers la cellule appropriée dans laquelle se situe une électrode (anode ou cathode).



Mots clés : Genève 2017 | nanoFlowcell | Quant 48Volt | Quant | voiture électrique | véhicule électrique | batterie à flux
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 09-03-2017 à 19:04:35 par Mihai

La seule chose qui est incroyable c’est que vous faites encore de la pub pour ce charlatan mythomane. Vous avez déjà écrit un article sur lui:

http://www.avem.fr/actualite-geneve-les-etonnantes-quant-f-et-quantino-de-nanoflowcell-ag-5580.html

Comment pouvez-vous exhiber une telle naïveté, pour la deuxième fois? C’est volontaire de vouloir nuire à l’image de ce site avec un article aussi irréfléchi?

Posté le 10-03-2017 à 07:25:59 par Philippe Schwoerer

Cher Monsieur Mihai,

1 - Cet article fait partie de notre dossier "Genève 2017" avec lequel nous comptons donner un retour des différents véhicules électriques présentés en première mondiale au salon, quels qu’ils soient. La nanoFlowcell Quant48Volt en fait partie, et a donc toute sa place ici.

2 - Effectivement, j’ai déjà produit un article sur ce constructeur… EN 2015 !!! Ca ne me semble pas une fréquence particulièrement élevée. C’était d’ailleurs dans les mêmes conditions : des modèles présentés en avant première au salon de Genève.

3 - Naïveté, dites-vous !? Alors dites-moi comment vous interprétez ces phrases issues du présent article :
- "On attendait déjà une mise en production en 2015 !"
- "Trop beau pour être vrai !? On ne demande qu’à être convaincu que cet engin est capable de tenir ses promesses et pourra un jour prochain être commercialisé".
- Ce jour-là, peut-être qu’il y aura quelques inquiétudes du côté de Palo Alto ! Quoique…
Alors, verdict : Naïveté, vraiment !?

4 - En revanche, ce concept soulève une véritable question qui demande à être débattue, et je vous attends plutôt sur ce terrain : "Quid d’une voiture électrique de bonne puissance sous une tension de 48 Volts ?" Et c’est la véritable nouveauté de la Quant 2017.

5 - Vous voyez, pas si irréfléchi que ça, cet article, finalement ! Peut-être lu trop rapidement en diagonale !?

Posté le 10-03-2017 à 10:06:46 par Rickobotics

Pour avoir récemment critiqué Philippe sur sa naïveté, pardon, ton optimisme (batteries au Graphene), on remarque ici qqs touches de sarcasme bienvenues. Mais justement, ds cette histoire ce sont les 48V qui frisent le ridicule ! Vu la puissance je vous laisse calculer l’amperage nécessaire et donc la section du câblage pour aller de la batterie aux moteurs ... de 48V ?? Même avec un stockage tampon utilisant des supercapas il va falloir à un moment passer à du plus haut voltage. L’argument de la sécurité est ridicule !! On a tous des dizaines de prises électriques à 220V jusque ds nos salles de bain et si une décharge de 1A vous mets déjà par terre, j’imagine même pas en kA !
Les premières annonces datent de 2009, et n’étaient déjà pas crédibles à l’époque, il serait effectivement temps de passer à autre chose...

Posté le 10-03-2017 à 11:18:13 par Philippe Schwoerer

J’estime que c’est important de parler de tout ce qui peut sembler incohérent. Parce que parfois, une technologie ou un concept surprenant peut déboucher sur du concret. Mais plus certainement, ça permet de mettre le doigt sur ce qui fait que ce qui est annoncé est impossible. C’est justement le rôle des commentaires des lecteurs.

En exemple, je citerai, sans le nommer, un "technicien-constructeur" assez gonflé (un mot qui a tout son sens), aujourd’hui décédé, qui a mené en bateau et à la ruine bien des investisseurs. Evoquer ses travaux négativement dans un article était suivi d’un flot de menaces sérieuses. C’était pourtant nécessaire de la faire. Un petit article assez neutre, suivi des commentaires des Internautes qui, eux, pouvaient se lâcher, faisaient très bien l’affaire.

A croiser avec ces quelques commentaires agressifs déposés parfois dès que l’on écrit quelque chose qui ne plaît pas sur un modèle ou une marque.

Pas simple le métier de rédacteur !

Posté le 10-03-2017 à 11:44:05 par PMC

Qu’est-ce qu’il est devenu l’exemplaire immatriculé je cois en 2014 ? Le premier d’une longue série disait-on.

Posté le 10-03-2017 à 12:20:38 par CHL17

Merci Rickobotics, en effet "cette histoire de 48v frise le ridicule ! "
Les 560kW annoncés imposeraient un courant de 11666 A .....
Mieux vaut en rire :)

Posté le 10-03-2017 à 13:23:00 par Elo

Pourquoi les constructeurs hésitent encore? Je ne peux pas m’imaginer que les voitures à hydrogène sont mieux et moins cher. Je serais intéressé á une comparaison si une voiture avec une batterie à flux est vraiment mieux que d’autres voitures.

Posté le 10-03-2017 à 14:22:38 par Didier pour CHL17

Non, parce qu’il y a 4 moteurs, donc ça fait 3000 A et non "11 666 A". Par ailleurs l’ampérage dépend de la charge, aussi le seul moment où l’ampérage pourrait monter à 3000 A c’est durant les 3 secondes nécessaires pour passer de 0 à 130 km/h, ce qui n’arrive pas si souvent que ça en condition réelles d’utilisation. Et encore, ce n’est pas parce que les moteurs ont une puissance cumulée de 560 kW que la batterie pourra les fournir, et encore moins la technologie des "fluides ioniques". Surtout, pour rouler en ville, ou à vitesse stabilisée à 130 km/h sur autoroute, l’ampérage serait tout à fait raisonnable pour peu que les câbles qui relient la "batterie" aux moteurs soit d’une section suffisante.

Alors je ne sais pas si c’est pertinent mais ça n’a rien de "ridicule", du moins pas plus qu’avoir un VE avec 400 voire 600 V en continu pour la batterie et certains câbles.

Quant à la technologie des fluides, si la promesse est tenue et qu’on a 300 kWh pour 500 kg c’est pas ridicule non plus ; pas plus que penser qu’on pourra rapidement produire du graphène en quantité pour un prix non astronomique, ni qu’on peut faire une voiture crédible et abordable avec 1,5 tonnes de batteries ! Etc.

Posté le 10-03-2017 à 15:05:20 par Equipe de l’AVEM

L’article de Philippe s’inscrit dans la légitimité de notre volonté de présenter les véhicules électriques exposés à Genève.

Posté le 10-03-2017 à 16:32:01 par Harrah

Pourquoi les fabricants hésitent? Imaginons que les fabricants vendent moteur et carburant. Peut-être qu’ils auraient peur de s’inféoder à un monopole? Moi, je ne ferais pas ça aussi longtemps que seul un fournisseur contrôle les composants techniques et le fluide.

Posté le 10-03-2017 à 16:02:52 par Mihai

Nunzio, ce n’est pas le Toni Stark italien, mais il voudra bien l’être. Voici Nunzio la Vecchia, l’autodidacte génie de toutes choses “nano” et “quantique”:

http://www.blick.ch/news/schweiz/zentralschweiz/nunzio-l-47-erschlich-sich-44-mio-von-goldkuesten-grosi-der-falsche-physiker-und-sein-solar-wunderauto-id2477217.html

Article qui décrit comment il a arnaqué une vielle dame de 89 ans de 44 millions euros, pour développer sa nouvelle gamme des panneaux photovoltaïques « nano-quanto ». Voilà pour qui vous faites de la pub, pour la deuxième fois.

Lorsque Nunzio n’est pas occupé dans son laboratoire nano-quantique, il fait aussi de la musique:

https://www.youtube.com/watch?v=jkvUpja623k

Professeur Jens Ellermann, président du conseil d’administration de « Nanoflowcell » est bien un professeur...de musique:
http://www.jensellermann.de/templates/tyTP_standard.php?topic=home amp;newLanguage=en

En 2018 ils reviendront encore à Genève avec un autre prototype
En 2019 ils reviendront encore à Genève avec un autre prototype
En 2020...

Désolé pour le ton désagréable mais arrêtez de vous ridiculiser ainsi! Ensuite vous vous plaignez quand la presse fait un mauvais reportage plein d’erreurs sur les VE...

Posté le 10-03-2017 à 17:36:22 par Philippe Schwoerer

@Mihai

Il ne s’agit aucunement de faire de la publicité pour ce "constructeur" ou qui que ce soit à travers ce dossier "Genève 2017". Je suppose cependant que vous ne percevez pas les quelques subtilités dans l’écriture de l’article qui sont là pour appeler à prendre avec prudence les caractéristiques annoncées dans la communication officielle.

Il n’y a aucun ridicule à porter à la connaissance de tous la présence dans un salon d’un véhicule dont chacun peut commenter ici la véracité et la légitimité des informations transmises par son concepteur. C’est justement, en quelque sorte, une tribune ouverte pour cela. Et vous en profitez, justement, puisqu’elle vous permet d’exposer vos arguments.

Tout ce que vous apportez comme éléments pour mettre en doute les travaux et propos de ce dernier peuvent tout à fait être exposés sans chercher à nous (me) discréditer. C’est le principe même de l’ouverture des articles aux commentaires, ce que ne proposent d’ailleurs pas tous les médias qui verrouillent cette possibilité. Inutile d’utiliser une attitude qui semblerait en faire une affaire personnelle entre vous et nous (moi) : cela n’a pas lieu d’être.

Quand un rédacteur spécialisé écrit un article pour présenter les oeuvres d’une exposition artistique, que doit faire un lecteur qui n’apprécie pas le talent particulier de l’artiste : s’en prendre au rédacteur de l’article ou exprimer ce qui ne lui plaît pas ! Même chose s’il s’agit de la personnalité même de l’artiste.

Posté le 10-03-2017 à 17:36:40 par CHL17

@Didier
je comprends bien qu’il y a 4 moteurs et que donc la puissance de chacun est de 140kW. Mais il me semble que ces moteurs sont censés fonctionner en même temps et que puisqu’il n’y a qu’une seule batterie, elle devra donc bien délivrer toute la puissance nécessaire aux 4 moteurs. D’où les plus de 11000A (max et théorique si cette batterie est sous 48V et bien sûr si la batterie à la faculté de délivrer cette puissance sans voir sa tension s’écrouler !).
Juste pour vous amusez à faire des simulations, faites un tour sur ce calculateur de section:

http://www.plaisance-pratique.com/spip.php?page=imprimir_articulo id_article=88

C’est la raison pour laquelle les futures Porsche et Audi électrique seront équipées de batteries 800V afin de limiter le poids, la taille des câbles, les pertes joules et faciliter ainsi la charge rapide. Baisser la tension de la batterie pour soit disant plus de sécurité, va à l’encontre des réalités physiques quand on manipule de fortes puissances.
Alors quand bien même la puissance annoncée de cette QuantE ne serait demandée que pendant très peu de temps, il faut que l’électronique de puissance soit capable de tenir ces chiffres tout comme la Tesla est capable de délivrer ses 1600A en pointe sous 350V (batterie 90kWh fusible Ludicrus).

Posté le 10-03-2017 à 18:06:27 par Electro

La batterie a une puissance de 300kWh, avec un ampérage maximum de 6259 [A]. Sur le site web ils écrivent que le véhicule est équipé de moteurs avec 45 phases. Cela signifierait qu’ils ont maîtrisé le problème de la tension.

Posté le 10-03-2017 à 18:44:48 par Harrah

Pardon Mihai, mais utilises-tu cette plate-forme pour diffamer des gens et citer des articles qui ont déjà été réfutés? Regardes cet article: http://www.zsz.ch/meilen/ein-skurriler-fall-und-seine-nachwehen/story/19117646
Si tu n’est pas capable de contribuer à la discussion technique avec des informations pertinentes, tu devrais plutôt faire ta vendetta personnelle envers La Vecchia sur un autre blog.

Posté le 10-03-2017 à 20:49:34 par RJ

@CHL17
c’est parce qu’il fait partie de la vieille école qui se contente de défendre le système au lieu de le changer

Posté le 10-03-2017 à 20:36:26 par Mihai

@Harrah - L’article que vous proposez confirme que Nunzio a bien été ordonné de rembourser la somme qu’il a escroqué.

@Philipe – vous avez parfaitement le droit de faire aussi un troisième article en 2018 ou 2019 sur le prochain prototype « Nanoflowcell » même si c’est EVIDENT pour tous que c’est un escroc. En même temps, comprenez que présenter un deuxième article de la même manière que toutes les autres articles/nouvelles sur ce site nuira à votre image et réputation. Ce n’est vraiment pas suffisant « d’appeler à prendre avec prudence » dans ce cas.

Si Samsung avait annoncé avoir développé une nouvelle batterie avec 3X de capacité, je vais prendre cela avec prudence.

Si NanoflowCell (c’est-à-dire Nunzio) annonce pour la énième fois un prototype...faites plutôt un article qui se moque de ce genre d’escroqueries. Ça aurait été peut-être une opportunité d’éduquer les visiteurs de ce site.

Même si votre but n’était pas de faire de la pub pour lui, vous apportez une légitimité à cet escroc avec un tel article, sur ce site, même sans le vouloir.

Posté le 10-03-2017 à 21:26:26 par Philippe Schwoerer

Désolé Mihai, mais vous êtes dans l’erreur, et heureusement, sinon cela signifierait que le journalistes politiques, par exemple, légitiment toutes les actions des personnalités qu’ils présentent, que ceux qui écrivent sur les dictatures dans le monde les cautionnent.

Ce qui pourrait nuire à mon image et ma réputation serait surtout que je ne rectifie pas les fausses intentions que l’on me prête et que je ne réagisse pas lorsque l’on met mes productions en cause. Et ça, j’y veille !

Posté le 11-03-2017 à 11:02:55 par Harrah

@Mihai. Il s’avère aussi, que les plaignants ont menti et ont trompé dans le but que La Vecchia soit dénoncé et condamné à tort, et que actuellement ces mêmes accusateurs se retrouvent eux-mêmes devant la justice, car ils sont accusés de fraude relative à la procédure. C’est ton souci de propager des absurdités ? Mais si tu veux t’en tenir aux faits, tu devrais te renseigner sur la situation réelle de l’affaire.

Posté le 12-03-2017 à 12:25:25 par PMC

Finalement, c’est possible ou pas cette technologie?

Posté le 12-03-2017 à 12:42:15 par mdb92

@PMC
Bien sur que cette technologie est possible, la batterie Redox a été développée par la NASA début 70 pour la conquête spéciale, rien de nouveau, puis abandonnée car a base de vanadium extrêmement cher et rare.
Mais l’idée a été reprise dans les années 2000 car le vanadium a pu être remplacé par des particules de métal (de mémoire du nickel chrome) ce qui rend cette techno beaucoup moins cher.
C justement ce qu’a fait nanoflowcell, ils n’ont pas inventé la technologie, ils l’ont adapté à la voiture.
Une centrale de stockage solaire test tourne très efficacement sur ce principe en Californie à Turlock depuis 2014.
Depuis Harvard a poursuivi la recherche et ils ont réussi a remplacer les particules métal par des particules organiques en 2014, ce qui rendra la batterie Redox encore moins chère.
Donc oui cette technologie fonctionne très bien et de mieux en mieux, et sera surtout efficace pour le stockage d’électricité car le principal défaut de cette batterie est son encombrement, d’ailleurs la nano embarque 2 réservoirs de 170L pas facile à caser.
Pour moi il ne s’agit pas du tout d’une escroquerie mais juste d’un artisan-constructeur qui a repris l’idée et a le mérite d’essayer de proposer une alternative au gazout, batteries chimiques, hydrogène, ce qui va a l’encontre des constructeurs mondiaux et de leurs intérêts.
Je pense que cette techno serait très efficace par exemple pour les poids lourds, navigation, etc... ou la place et le poids n’est pas un problème.
La batterie Redox est bien plus efficace, moins dangereuse et bien moins cher que l’hydrogène, mais ça rendrait les gens un peu trop indépendant énergétiquement aux gouts de certains lobbies... c un réel danger pour eux.
Quand au donneur de leçon, je lui suggère d’essayer de monter une marque automobile pour voir si les constructeurs se précipiteront pour lui distribuer leurs millions, et si on peut commercialiser un modèle du jour au lendemain en partant de rien, il risque d’être déçu, pour l’instant le seul à avoir réussit c Tesla, avec beaucoup plus de moyen et un génie en affaires à sa tête...

Posté le 12-03-2017 à 18:34:08 par PMC

Merci mdb92

Posté le 13-03-2017 à 02:43:08 par Mihai

##### born every minute...

Posté le 13-03-2017 à 08:44:48 par Avem

Partie inappropriée du commentaire ci-dessus effacée

Posté le 13-03-2017 à 20:00:40 par pascal

Au risque d’ajouter de l’huile sur le feu, les batteries redox n’ont jamais depassé le lithium en poids/volume, c’est plutot largement l’inverse.
Alors, que penser d’un constructeur qui annonce 300kw:h pour 500kg ?

Il aurait donc développé tout seul une techno trois fois plus performante que le reste du monde ? (chez tesla, on est à 100kw:h pour 500kg....) , ça fait du 600wh/kg en pack, soit environ 750 à 1000wh/kg pour la chimie, c’est simplement impossible.
Mais chacun à le droit d’y croire, tout comme à l’air comprimé qui fait rouler une voiture 200km !!!

Posté le 10-03-2017 à 16:36:40 par CHL17

@Didier
je comprends bien qu’il y a 4 moteurs et que donc la puissance de chacun est de 140kW. Mais il me semble que ces moteurs sont censés fonctionner en même temps et que puisqu’il n’y a qu’une seule batterie, elle devra donc bien délivrer toute la puissance nécessaire aux 4 moteurs. D’où les plus de 11000A (max et théorique si cette batterie est sous 48V et bien sûr si la batterie à la faculté de délivrer cette puissance sans voir sa tension s’écrouler !).
Juste pour vous amusez à faire des simulations, faites un tour sur ce calculateur de section:

http://www.plaisance-pratique.com/spip.php?page=imprimir_articulo id_article=88

C’est la raison pour laquelle les futures Porsche et Audi électrique seront équipées de batteries 800V afin de limiter le poids, la taille des câbles, les pertes joules et faciliter ainsi la charge rapide. Baisser la tension de la batterie pour soit disant plus de sécurité, va à l’encontre des réalités physiques quand on manipule de fortes puissances.
Alors quand bien même la puissance annoncée de cette QuantE ne serait demandée que pendant très peu de temps, il faut que l’électronique de puissance soit capable de tenir ces chiffres tout comme la Tesla est capable de délivrer ses 1600A en pointe sous 350V (batterie 90kWh fusible Ludicrus).

Posté le 09-10-2017 à 23:48:35 par titan64

Salut a tous.

Je comprend votre incredulite mais il a au moins le merite
de montrer des prototypes et de communiquer sur la technologie utilisee.
Quand j ai eu ma 1 er Tesla il y a 3 ans toutes les marques se moquait et disait ne jamais ceder au sirene de l electrique et finalement avec les milliards qu il ont (sans compter ce qu il ont payer en amende pour avoir fait les voyous) ils on 10 ans de retard.
Je pense tout a fait possible que NanoFlowcell peux lancer un proceder
de pile a combustible efficace . A voir les japonais ont une petite voiture qui fonctionne au liquide et c est pas une vue d esprit.
Ok elle est toute petite Genepax



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Salon de l'Automobile de Genève 2017

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez toutes les nouveautés véhicules électriques et hybrides du Salon de Genève dans notre dossier spécial...

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Allemagne : Les acquéreurs de Model S ne recevront pas de subvention
Accusée de concurrence déloyale, Tesla a vu l’office fédéral des affaires économiques et des contrôles à l’exportation allemand (BAFA) annoncer le retrait du Model S de...
Tesla Model 3 - Jusqu’à 499 km d’autonomie selon l’EPA
La dernière née du constructeur californien est passée sur les bancs d’essais de l’agence américaine de protection de l’environnement. Selon la norme du cycle EPA, la...
Nouveau Roadster : Le futur monstre électrique de Tesla
Si l’arrivée d’une nouvelle version du Roadster avait déjà été évoquée par le passé, la présentation d’un premier prototype en marge de la présentation du Tesla Semi a...
Retour sur les Workshops des Journées AVEM de l’électro-mobilité
Durant les Journées AVEM de l’électro-mobilité des 28 et 29 septembre, les adhérents de l’association ont pu se retrouver en petits comités durant une demi-journée pour...
Journées AVEM de l’électro-mobilité : l’ADEME pousse au mix-énergetique
Les premières Journées AVEM de l’électro-mobilité ont réuni à Cagnes-sur-Mer, les 28 et 29 septembre, les spécialistes des nombreux sujets ayant trait au développement...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact