Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 09/03/2017 à 12:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1262 fois - 2 commentaires


Genève 2017 : Le Pop.Up, une voiture-drone autonome électrique présentée par Airbus et Italdesign


Est-ce là l’engin le plus spectaculaire qu’Italdesign, associé à Airbus, aura présenté à ce jour au salon Geneva International Motor Show ? En tout cas, il fait sensation ! Son élément principal : une capsule monocoque 2 places en carbone, sans motorisation propre, conçue pour la multimodalité, qui peut être déposée sur un châssis pour devenir une voiture, ou recevoir sur le toit une structure la transformant en un drone capable de décollages et d’atterrissages verticaux. Le Pop.Up est un véhicule électrique autonome, pilotable via une application. D’autres exploitations du concept sont imaginables : il suffit simplement de prévoir un ancrage pour intégrer la structure à d’autres moyens de transport.

Concept terrestre et modulaire

Italdesign et Airbus définissent le Pop.Up, présenté en première mondiale au salon de Genève, comme étant « un système de véhicule concept terrestre et aérien modulaire d’avant-garde pour le transport de personnes ». Selon les porteurs du projet, l’engin fait entrer les transporteurs urbains « dans la troisième dimension ». Il rejoint le rêve d’une voiture volante qui permet de s’affranchir des encombrements des rues, participant à les désengorger, mais aussi à alléger le poids environnemental des déplacements individuels devenus plus sûrs grâce à un système autopiloté. C’est « une plateforme d’intelligence artificielle [qui] gérera les trajets, permettant aux passagers de choisir parmi de nombreuses combinaisons de moyens de transport optimisées selon leurs préférences de voyage », explique le communiqué de presse commun aux 2 entreprises et émis à l’occasion de la présentation du Pop.Up au Geneva International Motor Show. Il précise : « Les passagers pourront interagir avec le système de transport multimodal au travers d’une simple application ».



Voiture + drone

Selon le type d’engin et/ou d’évolution qui sera le plus judicieux ou efficace, l’habitacle (L x l x h = 2,6 x 1,5 x 1,4 mètres) prévu pour embarquer jusqu’à 2 personnes s’appuiera sur une structure roulante afin d’évoluer dans les rues comme une voiture électrique autonome, ou sera suspendu à un module aérien (L x l = 5 x 4,4 mètres) qui le fera ressembler à un drone, propulsé par huit rotors contrarotatifs disposés par 2 en 4 coins. Les batteries et la motorisation, spécifiques à chacun des 2 usages, sont intégrées à ces équipements. C’est sur eux qu’agit le système de pilotage autonome. Ce qui ouvre de très nombreuses perspectives, dont celle d’une autonomie illimitée. Comment ? Tout simplement en développant un réseau constitué des structures roulantes et volantes qui pourront prendre le relais de celles dont les batteries auront besoin d’être rechargées ! En cours de déplacement, tout en restant dans la même capsule, les passagers pourront d’ailleurs parfois voyager dans les airs, parfois sur l’asphalte.

Hyperloop

Rien ne semble interdire que la capsule intègre également une plateforme flottante pour évoluer sur l’eau, ou soit pris en charge par un système de câblage téléphérique ou sur un train. A partir d’une bulle aussi simple, on peut imaginer bien des applications et formes d’exploitation : autopartage, location libre-service, achat, etc. Ne serions-nous pas sur le point de nous égarer à l’Avem ? Si Italdesign et Airbus mettent principalement en avant un usage aérien et terrestre individuel, les 2 partenaires évoquent toutefois le concept de train ultrarapide et futuriste Hyperloop d’Elon Musk. Signe qu’il est bien permis de rêver avec Pop.Up ! A la genèse du concept, « une réflexion commune entre Italdesign et Airbus sur la meilleure façon de résoudre les problèmes de mobilité dans les mégapoles ». Les 2 entreprises cherchent à anticiper « l’augmentation considérable de l’encombrement du trafic prévue d’ici 2030 », décidant « de combiner leur expertise en ingénierie pour déterminer la meilleure façon d’obtenir un système de mobilité urbaine multimodale modulaire et durable ».



Mode opératoire

Le scénario qui permet d’utiliser le Pop.Up se veut aussi simplifié pour les utilisateurs qu’avec la plupart des nouveaux modes de transport : « Les passagers planifient leur trajet et réservent leur voyage via une application conviviale. Le système suggère automatiquement la meilleure solution de transport - en fonction des connaissances de l’utilisateur, des horaires, de l’encombrement du trafic, des coûts, des demandes de covoiturage, etc. - reliant le module aérien ou terrestre, ou d’autres moyens de transport, à la capsule du passager selon ses préférences et ses besoins ». Une fois le voyage terminé ? L’élément mobile utilisé, qu’il soit aérien ou terrestre, retourne de manière autonome avec l’habitacle à une station de recharge dédiée. Jusqu’au prochain besoin !

Informations techniques

Sur route ou dans les airs, la vitesse maximale du Pop.Up est de 100 km/h. Equipé d’une batterie de 15 kWh de capacité, rechargeable en 15 minutes, le module terrestre permet à l’engin d’avoir une autonomie d’environ 130 kilomètres sur le papier. Le pack alimente une motorisation de 60 kW au total, qui entraîne les roues arrière. La structure pèse 200 kilos, auxquels il convient d’ajouter le même poids à la capsule. Dimensions : (L x l x h = 3,12 x 1,9 x 0,68 mètres). Pour un temps de recharge identique, le module aérien reçoit une batterie d’une capacité très nettement supérieure : 70 kWh. Essentiel pour emmener le Pop.Up jusqu’à 100 kilomètres de son point de départ. Un chiffre toutefois calculé « sans charge utile », précise le communiqué de presse. Chacun des 8 moteurs dispose d’une puissance de 17 kW. Cet ensemble autorise le déplacement d’une charge totale de 600 kilos, ce qui ne doit pas laisser une marge considérable aux passagers



Commentaires des partenaires

« L’ajout de la troisième dimension aux réseaux de transport continus multimodaux va sans aucun doute améliorer notre façon de vivre et de nous déplacer d’un point A à un point B, » a commenté Mathias Thomsen, directeur général pour la mobilité aérienne urbaine d’Airbus, à l’occasion de la présentation du Pop.Up. « Concevoir et mettre en œuvre avec succès des solutions qui fonctionneront à la fois dans les airs et sur terre nécessite une réflexion commune des secteurs de l’aéronautique et de l’automobile, ainsi qu’une collaboration avec les organismes gouvernementaux locaux chargés des infrastructures et des cadres réglementaires. Italdesign, avec sa longue expérience éprouvée en matière de conception de véhicules d’exception, est un formidable partenaire pour Airbus dans ce projet de concept unique », a-t-il complété. PDG d’Italdesign, Jörg Astalosch, brosse le contexte vers lequel tend la mobilité individuelle qui explique le projet Pop.Up : « De nos jours, les automobiles font partie d’un écosystème beaucoup plus vaste : si vous souhaitez concevoir le véhicule urbain du futur, la voiture traditionnelle ne peut être la seule solution pour les mégapoles : vous devez également prévoir une infrastructure durable et intelligente, des applications, l’intégration, des systèmes d’énergie, la planification urbaine, les aspects sociaux, etc. Dans les prochaines années, le transport terrestre va passer au niveau supérieur : en plus d’être partagé, connecté et autonome, il va véritablement entrer dans la troisième dimension et devenir multimodal ».


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

CP Airbus Italdesign




Mots clés : Airbus | Italdesign | Pop.Up | Popup | Pop up | voiture électrique | drone | voiture autonome | Genève 2017 | Hyperloop | véhicule électrique | véhicule aunotome
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 10-03-2017 à 11:45:58 par PMC

très intéressant comme concept, mais j’aurai tout de meme un peu peur que la cabine se décroche du module avec les hélices !!! Je ne vois pas ce truc compatible avec hyperloop.

Posté le 10-03-2017 à 12:19:30 par Nico

C’est complètement bidon, le bureau d’études Airbus Hélicoptères doit avoir des poussées d’adrénaline quand ils voient l’argent gaché en communication par le siège alors qu’ils n’ont pas un rond pour développer de nouveaux produits.

Sans parler des problèmes d’autonomie (où est la batterie et combien pèse-t-elle ?) Il n’y a pas le quart de la surface d’hélice nécessaire pour soulever tout ce bazar. Mais je suis quand meme content d’apprendre que "Le module qui accueille les passagers est de structure monocoque et constitué de fibre de carbone". Super ! Et on peut voir autre chose qu’une vue d’artiste ???



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Salon de l'Automobile de Genève 2017

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez toutes les nouveautés véhicules électriques et hybrides du Salon de Genève dans notre dossier spécial...

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème The Green Expedition : Sojasun, partenaire du périple en véhicules électriques pour l’Argentine
En avril 2018, le raid pour l’Argentine en véhicules électriques organisé par Atypik Travel Organisation sera autant l’occasion pour les participants de vivre une belle...
Citroën lance son E-Berlingo multispace
Citroën a révélé hier son nouveau E-Berlingo Multispace dans une vidéo en direct sur Facebook. Le ludospace, aux caractéristiques semblables au Peugeot Partner Tepee...
Pink Mobility : Des scooters électriques pour démocratiser la mobilité branchée
Nouvel acteur français du scooter électrique à destination des professionnels et des particuliers, Pink Mobility s’appuie sur le parcours déjà long en mobilité branchée...
Sodetrel - Indigo : Renouvellement de partenariat pour 600 points de charge installés en 2019
C’est en janvier 2014 que Sodetrel, filiale d’EDF dédiée à la mobilité électrique, et Indigo, leader mondial du stationnement, ont signé le contrat initial de...
Quand la presse généraliste parle aujourd’hui de voitures électriques
Il n’y a pas encore si longtemps, juste quelques années en arrière, la presse généraliste ou spécialisée en automobiles se montrait le plus souvent très critique...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact