Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 14/03/2017 à 06:00 par Emmanuel MAUMON - Lu 3168 fois - Poster un commentaire


Genève 2017 : Toyota présente sa vision de la mobilité urbaine en 2030


Aux côtés de sa nouvelle Yaris et de ses voitures de compétition engagées en championnat du Monde des Rallyes ou dans les courses d’endurance, Toyota a présenté en première mondiale au salon de l’auto de Genève un concept-car illustrant sa vision de la mobilité urbaine en 2030. Conçu par Toyota Motor Europe en collaboration avec son centre de design ED2 basé à Sophia Antipolis, l’i-Tril se veut une alternative viable aux petites voitures et citadines, ainsi qu’aux transports en commun et aux deux-roues motorisées. Il se présente comme une vitrine de multiples innovations afin d’offrir des solutions de mobilité toujours plus attrayantes et plus respectueuses de l’environnement. 100% électrique, l’i-Tril s’adresse à celles et ceux qui souhaitent prendre du plaisir au volant, même à faible allure en agglomération. Grâce à sa technologie d’inclinaison Active Lean, ce concept car entend prouver que les véhicules électriques de demain peuvent être source de sensations fortes.


Priorité au plaisir de conduire


Emmenée par une motorisation électrique, l’i-Tril ne pèse que 600 kg pour 2,83 m de long et 1,46 m de haut. Grâce à l’articulation entre l’essieu arrière et l’habitacle, la carrosserie et les roues avant s’inclinent alors que les roues arrière motorisées restent constamment perpendiculaires au plan de la chaussée. Leur expérience antérieure en technologie Active Lean, acquise avec le 3-roues i-road qui circule notamment en autopartage à Grenoble, a bien servi les ingénieurs de Toyota qui ont découvert qu’un angle d’inclinaison de 10° s’avère idéal puisqu’il améliore à la fois la stabilité, l’adhérence, le côté ludique et l’agrément de conduite. Alliée aux 25° d’angle d’orientation des roues avant, cette technologie assure un rayon de braquage de 4 mètres seulement. Ainsi l’i-Tril invite à une conduite active même à faible allure, tout en faisant preuve d’une grande aisance dans les zones très embouteillées. Même si son nouveau concept-car sait conduire de façon autonome, Toyota estime qu’il donnera un tel plaisir au volant que ses utilisateurs préféreront la plupart du temps le conduire eux-mêmes.





Un véhicule conçu pour les villes moyennes


Avec l’I-Tril, Toyota cible une clientèle, celle de la femme active de 30 à 50 ans, célibataire et raffinée, qui a deux enfants, mène sa vie tambour battant et habite une ville moyenne. S’appuyant sur certaines études prospectives qui prédisent qu’au lieu d’une nouvelle expansion des grandes métropoles telles que Paris et Londres, le constructeur japonais estime que l’Europe va connaître une croissance progressive des zones construites à proximité des grandes villes, comme autant de poches de développement de densité moyenne en périphérie. Des zones dont les habitants circulent beaucoup pour emmener les enfants à l’école, faire les courses, aller au restaurant et sortir. Pour ces trajets courts et parfois difficiles, ils ont besoin de véhicules urbains et maniables. Toyota vise plus particulièrement la mère de famille active, souvent tiraillée entre l’envie de prendre du temps pour elle et celui de passer du temps avec ses enfants. Une femme qui, à mesure qu’elle prend confiance en elle, refuse d’être l’esclave de ses enfants. Selon Toyota, l’i-Tril dénoue ce conflit apparent de loyauté grâce à 3 fonctions : la technologie Active Lean, la configuration unique 1+2 places et la conduite active et détendue.





Ni volant, ni pédales


Dans l’optique de cette conduite active et détendue, Toyota a choisi d’adopter une position de conduite légèrement haute mais néanmoins détendue et calée en arrière, presque comme dans un kart, avec une bonne prise sur le module directionnelle qui remplace un volant traditionnel. Pas de pédales non plus. La direction, l’accélération et le freinage s’effectue par liaison électronique (by-wire). L’i-Tril se pilote par l’intermédiaire de commandes droite et gauche, comparables à des souris d’ordinateurs ou des manettes de jeu vidéo. Il n’y a pas d’autre élément ou panneau de commandes, ni même de tableau de bord. En conduite manuelle, un simple affichage tête haute fournit toutes les informations utiles et, grâce à une interface inédite, le conducteur communique par commande vocale avec l’intelligence embarquée afin de gérer le système multimédia et d’info-divertissement.





Un design conçu pour faire oublier qu’il s’agit d’un véhicule


Avec ses trois places disposées en 1+2, l’i-Tril redéfinit l’espace intérieur et l’habitabilité. Souvent considérés comme des citoyens de seconde classe, les occupants de la banquette arrière s’impliquent largement, grâce à la technologie Active Lean, dans l’espace de conduite tandis que leur visibilité de face n’est entravée par aucun appui tête. De part et d’autre du siège conducteur, ils bénéficient d’un ample dégagement aux jambes et l’espace à bord suffit pour accueillir trois adultes. Par ailleurs, lorsque l’on ouvre les portes, celles-ci entraînent avec elles une partie du plancher : l’empreinte au sol du véhicule est ainsi plus étroite et l’enjambée plus courte pour monter à bord. Qui plus est, le siège avant peut pivoter sur 20° afin de permettre au conducteur d’entrer et de sortir aisément. Le design de l’habitacle est spécialement conçu pour oublier qu’il s’agit d’un véhicule. Les revêtements, la sellerie tissu de la banquette arrière et la finition bois du plancher offrent ainsi un cadre particulièrement confortable qui évoque plutôt un salon cosy et raffiné.







Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Genève2017 | Toyota | i-Tril
Catégories : Voiture électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Salon de l'Automobile de Genève 2017

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez toutes les nouveautés véhicules électriques et hybrides du Salon de Genève dans notre dossier spécial...

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Formule E : Venturi laisse filer la victoire à Hongkong
La quatrième saison du championnat de Formule E a débuté ce week-end à Hongkong avec deux courses au programme. Deux courses dont les résultats laissent entrevoir une...
La Chine, champ de manœuvres sur les véhicules électriques
Même s’il occupe encore une place marginale dans ce pays qui constitue le premier marché automobile mondial avec 28 millions de voitures assemblées en 2016, le marché...
Europe : la charge ultra-rapide étend ses réseaux
La difficulté d’effectuer de longs trajets en véhicules électriques reste un frein à leur acquisition. Pourtant des progrès notables sont déjà enregistrés dans ce...
Govecs élargit sa gamme de scooters électriques
Govecs a profité du Salon international du Cycle et de la Moto qui vient de se dérouler à Milan pour dévoiler deux modèles qui viendront enrichir en 2018 sa gamme de...
Tesla : un Semi pour révolutionner le transport poids-lourd
Comme prévu, Elon Musk a bien créé l’évènement vendredi dans un hangar d’aéroport situé près de Los Angeles en dévoilant le prototype du Tesla Semi, un camion 100%...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact