Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 21/05/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 5841 fois - 2 commentaires


I.D. R Pikes PEAK : Volkswagen à l’assaut de la Course vers les nuages


Plus de 30 ans après une première tentative au cours de laquelle elle échoua de peu, Volkswagen se relance à l’assaut de la Course vers les nuages, la plus célèbre course de côte au monde qui se dispute tous les ans dans le Colorado. Pour ce nouveau défi sur les 19,9 km du parcours dont le départ s’effectue à 2 800 mètres d’altitude pour arriver au sommet à 4 300 mètres, la marque allemande a choisi un prototype électrique : l’I.D. R Pikes Peak.
Un choix qui symbolise l’engagement de Volkswagen dans l’électromobilité puisqu’elle prévoit de lancer pas moins de 20 modèles entièrement électriques d’ici à 2025. La production du premier modèle de la famille I.D. devrait démarrer fin 2019 dans son usine de Zwickau et la participation de la marque à la « Pikes Peak International Hill Climb » est conçue comme un formidable test pour le développement général des véhicules électriques, en démontrant notamment tout le potentiel d’un moteur électrique dans le sport automobile.


Un prototype électrique surpuissant

Pour relever ce défi, Volkswagen utilisera un prototype électrique entièrement nouveau, développé spécialement pour cette course dont le règlement laisse une grande liberté sur le plan technique. Tout comme le sensationnel bimoteur de la Golf qui a relevé le défi de Pikes Peak en 1985, 1986 et 1987, les ingénieurs ont opté pour une solution avec deux groupes motopropulseurs. L’I.D. R Pikes Peak est équipée de deux moteurs électriques, capables de générer 680 ch (500 kW) de puissance. Avec ses 650 Nm de couple et un poids de 1 100 kg, l’I.D. R Pikes Peak est capable de passer de 0 à 100 km/h en 2,25 secondes, de quoi surpasser les Formule 1 et les Formule E.
Lors de son développement, l’objectif n°1 était de trouver l’équilibre idéal entre la capacité énergétique et le poids. La performance maximale n’était pas le seul but visé, comme c’est habituellement le cas pour les voitures de course. Les moteurs sont alimentés par des batteries lithium-ion. Les cellules des batteries sont soumises à une demande intensive : leur densité de puissance est donc un facteur crucial pour réussir à produire un haut rendement énergétique. Contrairement aux véhicules de série, l’objectif des ingénieurs n’était pas d’optimiser l’autonomie de la voiture, mais d’obtenir une puissance utile maximale pour atteindre le sommet de Pikes Peak.



Un pilote d’expérience au volant

Pour se donner le maximum de chances de succès, Volkswagen a fait appel à un pilote d’expérience en la personne de Romain Dumas, Champion du Monde d’Endurance (WEC) en 2016 au volant d’une Porsche et double vainqueur des 24 Heures du Mans. Le pilote français sera en terrain de connaissance sur les pentes du Colorado où il s’est déjà imposé à 3 reprises. Il affectionne particulièrement cette course qui représente un challenge particulier puisque chaque pilote n’a droit qu’à une seule tentative.
Même si Volkswagen n’a pas disputé cette épreuve depuis des lustres, Romain Dumas a pleinement confiance en sa nouvelle équipe qui a déjà montré à maintes reprises qu’elle était capable d’atteindre des sommets dès la première tentative, même en terrain inconnu. Pour lui, rouler avec une voiture électrique ne constitue pas un handicap. Bien au contraire, cette dernière disposera même d’un avantage car avec elle la puissance sera constante sur les 20 km du parcours, contrairement aux véhicules équipés de moteurs à combustion qui perdent une part significative de leur puissance avec l’air raréfié des montagnes.



Des avancées en matière d’aérodynamisme

Malgré cet atout, la victoire est loin d’être assurée et le principal objectif du constructeur sera de battre le record de cette course établi par une voiture électrique en 8 minutes 57 secondes et 118 millièmes. Pour y parvenir, l’équipe de Volkswagen Motorsport a particulièrement travaillé sur l’aérodynamique de l’I.D. R Pikes Peak dont on devine dès le premier coup d’œil qu’il est taillé pour les conditions extrêmes. La faible pression atmosphérique en altitude fait que les conditions aérodynamiques y sont différentes de celles d’une piste de course sur terrain plat.
Aidés par la large marge de manœuvre laissée par le règlement de l’épreuve, les ingénieurs ont conçu un châssis particulièrement innovant, adapté aux conditions de course. En effet, durant l’ascension menant au sommet de Pikes Peak, la vitesse de pointe atteint les 240 km/h, soit assez peu pour un prototype comme l’I.D. R Pikes Peak, théoriquement bien plus performante. « C’est pour cela que nous avons surtout cherché à optimiser la vitesse en courbe. L’ensemble du châssis est conçu pour créer le plus d’appui aérodynamique possible afin de minimiser la force de traînée », explique François-Xavier Demaison, Directeur Technique chez Volkswagen Motorsport.



Un aileron arrière surdimensionné

Visuellement, cette démarche trouve son illustration la plus frappante dans l’aileron arrière surdimensionné de l’I.D. R Pikes Peak. Un aileron qui permet de compenser la perte d’appui aérodynamique (estimé à 35% par rapport à une piste au niveau de la mer) lié à la raréfaction de l’oxygène due à l’altitude. Grâce à l’imagination déployée pendant le développement de l’aérodynamique, la voiture pourra toujours bénéficier d’une force d’appui aérodynamique maximale, supérieure au poids du véhicule durant l’ascension.
Un résultat obtenu grâce à de multiples tests réalisés en soufflerie sur un modèle réduit, puis à des corrections apportées sur le châssis grandeur nature dans le centre de développement de Porsche. Bien que le moteur électrique de l’I.D. R Pikes Peak doive lui aussi être refroidi normalement, le volume d’air frais exigé est très inférieur à celui nécessaire à un moteur à combustion. Autre avantage, il n’est pas nécessaire de canaliser l’air entrant vers les deux moteurs électriques. Cela permet de réduire la dimension des admissions du châssis, véritable casse-tête en matière d’aérodynamique.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | I.D R Pikes Peak | Pikes Peak | Romain Dumas
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 21-05-2018 à 19:06:49 par VWAccro

c est qui sur la photo, manque son non

Posté le 22-05-2018 à 09:50:40 par Luck

la problématique : géré les pics d’Intensité pendant les 8 minutes 55 secondes ..... sans mettre le feu aux câblages et accessoirement à la structure carbone ...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Les trottinettes passent à l’électrique
Si le dernier Salon du Véhicule Electrique de Val d’Isère, qui s’est déroulée du 12 au 15 juillet, a naturellement fait la part belle aux constructeurs de voitures...
SAP Labs France : le cap des 100 voitures électriques est atteint
SAP Labs France, sans doute l’une des entreprises françaises les plus en pointe dans l’électrification de sa flotte de véhicules, vient de franchir un nouveau cap il y a...
Eccity : une levée de fonds d’un million d’euros pour développer son Model 3
Concepteur et fabricant de scooters 100% électrique, Eccity vient de lancer une levée de fonds d’un million d’euros afin de poursuivre sa croissance et de financer le...
Formule E : le bilan d’une saison de transition
Le championnat 2017/2018 de Formule E s’est achevé ce week-end à New York par deux ePrix disputés sur un circuit tracé dans les rues de Brooklyn, avec les gratte-ciels...
Val d’Isère : le salon du véhicule électrique en pleine ascension
La 4ème édition du Salon du Véhicule Electrique et Hybride de Val d’Isère s’est déroulée du 12 au 15 juillet. Portée par la vague du développement de la mobilité...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact