Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 06/01/2017 à 11:22 par Philippe Schwoerer - Lu 3127 fois - 3 commentaires


Immatriculations des voitures électriques : +28% en 2016


Avec un marché de la voiture particulière en hausse de 5,8% en décembre 2016 par rapport au même mois de 2015, celui des électriques renoue avec une belle progression de 29%. A l’année, elle est quasi identique : 28%. Cette proximité masque les irrégularités que la courbe a connues. Pour le dernier mois de l’année 2016, la Renault Zoé revient en force, toujours en tête d’un classement qui joue plutôt la stabilité. A l’autre extrémité, les productions Bolloré semblent s’éclipser.

2.908 VPE

Comme on l’espérait, la barre symbolique des 20.000 voitures particulières électriques nouvellement immatriculées en 2016 a bien été franchie en décembre, avec très exactement 22.700 exemplaires enregistrés en préfecture. Par rapport aux 17.779 unités lancées sur les routes en 2015, le marché a connu une progression annuelle de 28%. On s’attendait forcément à mieux, après celle de 67,5% entre 2014 et 2015. Comme on peut faire dire à peu près ce qu’on veut aux chiffres, alors amusons-nous, sans trop dénaturer la réalité, bien entendu ! Les nouvelles immatriculations de voitures particulières électriques ont doublé entre 2014 et 2016, ce que confirme leur cumul respectif : 10.612 et 17.779, pour une augmentation de presque 114%.

La Zoé s’active

On attendait, au moins pour la Renault Zoé, les effets du Mondial de l’Automobile de l’automne dernier. Avec un joli 1.909 exemplaires enregistrés en préfecture en décembre, la citadine du Losange passe elle même une barre symbolique, celle des 10.000. Pour être plus précis : 11.402 unités en VPE. Il en résulte tout de même une timide progression de 9,5%, si on raisonne à l’année. Au mois, avec 1.581 Zoé VP pour décembre 2015, la hausse frôle les 21%. En 2015, la Zoé, à elle seule, représentait environ 58% des ventes de voitures particulières électriques. Elle fait un peu moins bien en 2016 : 50,2%, très précisément. Si on l’exclut, la progression du peloton des modèles de VE restants n’est plus de 28, mais supérieure à 53%.

Top 5 de décembre 2016

Derrière la Zoé, on retrouve naturellement la Nissan Leaf avec 313 nouveaux exemplaires enregistrés par l’administration française en décembre dernier. Plus du triple, si on compare aux 92 de la même période de 2015. Suit la BMW i3 : 135, dont 89 avec le prolongateur d’autonomie, contre respectivement, en 2015, 73 et 34. A noter que la part des modèles équipés du rex progresse. Elle représentait seulement 46,5% en 2015, contre 66% en 2016. Arrive derrière la Model S de Tesla, avec 120 cartes grises délivrées pour elle en décembre dernier, contre 97 le même mois de 2015. Pour fermer le Top 5 de décembre 2016, la Peugeot iOn (92 contre 111).

Top 5 annuel

Le Top 5 annuel, lui, est un peu différent. On retrouve bien sûr la Zoé sur la première marche, puis la Leaf qui connaît une progression annuelle de 75% (3.880 exemplaires enregistrés en préfecture en 2016, contre 2.219 en 2015). Toujours conforme au classement mensuel de décembre dernier, la BMW i3 en hausse de 64% (1.349 contre 822). A l’année, la Peugeot iOn est sur la 4e marche, avec 64% de mieux (1.191 contre 725). Puisque la Bluecar, qui chute brutalement fin 2016 et globalement de 19% sur les 12 mois, lui cède la place qu’elle avait au Top 5 2015, la Kia Soul EV s’y glisse en 2016 avec 104% d’unités en plus (992 contre 485). Autres progressions à signaler : Tesla Model S = 11% (785/705) ; Citroën C-Zero = 82% (722/396) ; Volkswagen e-Up! = 29,5% (215/166) ; Nissan e-NV200 = 82% (138/76) ; Mitsubishi i-MiEV = 85% (100/54). A noter la chute de 34% pour la e-Golf (82/125), Volkswagen se débrouillant manifestement mieux avec les hybrides rechargeables.



5 nouveaux VE en 2016

En 2016, nous avons vu arriver sur le marché français de la voiture particulière électrique 5 nouveaux modèles qui n’ont cependant pas bouleversé le classement dédié : Citroën E-Méhari en mars (479 immatriculations à fin décembre), Toyota Mirai en mai (4 en cumul annuel), Tesla Model X en août (159), Hyundai Ioniq (153) et ix35 Fuel Cell en novembre (2). En 2017, nous devrions connaître des améliorations d’autonomie pour les Renault Zoé et Kangoo, ainsi que pour les Volkswagen e-Up! et e-Golf. Les Opel Ampera-e et Tesla Model 3, annoncées au départ pour 2017, pourraient bien ne parvenir dans l’Hexagone qu’en 2018. En revanche, nous devrions accueillir les nouvelles Smart ForFour et la version cabriolet de la ForTwo. D’autres voitures particulières électriques sont dans les cartons chez quelques constructeurs, mais nous ne connaissons pas à ce jour leur disponibilité.

2017

Les annonces effectuées courant 2016 par quelques constructeurs déjà bien impliqués dans la mobilité électrique, et par d’autres qui semblent vouloir freiner un peu train qu’ils essayent de prendre en marche a eu pour effet de créer une situation d’attente. Cette dernière s’est ressentie sur les immatriculations dès le mois de juin dernier, et même depuis avril, d’une telle manière qu’elle pourrait laisser croire en l’affaiblissement de la vague électromobile. Par ailleurs, la Californie fait encore rêver nombre d’automobilistes branchés ou prêts à l’être, avec une Tesla Model 3 qui devait arriver en France en 2017, mais qui ne fera sans doute son apparition que l’année prochaine chez nous. Que faire ? Acheter un autre modèle tout de suite, ou attendre que celui convoité soit disponible ? La courbe des nouvelles immatriculations dépend beaucoup de la réponse qu’ils se donneront à cette dernière question. Globalement, 2017 devrait enregistrer à nouveau plus de ventes en voitures particulières électriques que l’exercice précédent. Sans doute pas avec une progression exceptionnelle, mais avec des à-coups marqués en fonction des livraisons des tout nouveaux modèles et sans lien avec le marché plus global des voitures particulières, toutes énergies d’alimentation confondues. En 2014, 2015 et 2016, la progression sur les 3 premiers mois de l’année bénéficiait d’une certaine constance. En 2017, qu’en sera-t-il ? Sur ces mois-là, c’est de toute façon encore la Renault Zoé qui fera la tendance !


Liens supplémentaires pour nos membresImmatriculations VPE - Décembre 2016




Catégories : Voiture électrique | Marché & statistiques |

Commentaires

Posté le 06-01-2017 à 12:01:45 par vachinu

Il y a un paradoxe à considérer
Ce qui fera franchement décoller la vente des VE ce sera surtout la mise en oeuvre et la disponibilités partout avec un bon maillage, des bornes de recharges rapides de 150 KW. C’est pour bientot !
Viendront ensuite les Bornes de 350 KW. Il ne faut pas que la France soit en retard pour le développement de la filière française des VE

Posté le 07-01-2017 à 08:56:16 par Daniel

Et encore faudra-t-il que ces bornes soient accessibles avec une simple carte bleue comme n’importe quelle pompe à essence, sans aucune carte d’accès spécifique à chaque réseau. Mais ce n’est pas encore gagné.

Posté le 12-01-2017 à 17:27:57 par electronlibre

Pour faire décoller le marché du VE, le réseau de recharge est bien sûr important, mais il faut aussi une (r)évolution dans la technologie de stockage de l’énergie et cela pourrait arriver dans le domaine peu évoqué du supercondensateur:
http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en to=fr a=http%3A%2F%2Fwww.surrey.ac.uk%2Fmediacentre%2Fpress%2F2016%2Fscientific-breakthrough-reveals-unprecedented-alternative-battery-power

Gardons nous d’un excès d’optimisme avec ce genre d’annonce, les technologies étant parfois difficiles à industrialiser ou au performances décevantes.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Salon du vélo
Salon du vélo
Du 25/03/2017 au 26/03/2017 - Nice

Les 25 et 26 mars 2017 aura lieu le salon du vélo au Marché d’Intérêt National de Nice, dans un hall couvert de 5000 m². Ce salon se déroulera conjointement avec le...
A lire également / sur le même thème SIAM 2017 : un salon princier à Monaco
La première édition du Salon International de l’Automobile de Monaco s’est achevée hier. Bien servi par le beau temps, ce salon à ciel ouvert organisé sur plusieurs...
Les premiers drones taxis EHang 184 devraient prendre leur envol à Dubaï cet été
Alors que les autorités en charge de l’espace aérien rechignent un peu partout dans le monde à délivrer des autorisations d’exploitation de drones pour divers services,...
Progression continue pour le vélo, à assistance électrique ou non
Dans le cadre de l’Observatoire des mobilités actives créé en 2010, le Club des villes et territoires cyclables a mené sa petite enquête en 2016, qui confirme la place...
Pollution à Strasbourg : Crit’Air et challenge de navettes autonomes électriques
L’Alsace, et en particulier l’Eurométropole de Strasbourg (67), souffre de problèmes récurrents de pollution, notamment aux particules fines. La collectivité vient...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact