Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 08/03/2018 à 10:27 par Philippe Schwoerer - Lu 3123 fois - 10 commentaires


Immatriculations des voitures électriques : janvier et février 2018


Le marché de la voiture particulière électrique démarre l’année 2018 de façon plutôt morose. Les chiffres pour janvier ont en général été assez mauvais pour les modèles les plus vendus habituellement. En février, tout en restant en retrait par rapport à 2017, la situation s’est heureusement considérablement améliorée. Les VPE ne profitent donc pas vraiment de la hausse enregistrée pendant ces 2 derniers mois sur le marché plus global des voitures particulières (+2,5% en janvier 2018 par rapport à janvier 2017, +4,3% en février), toutes énergies d’alimentation confondues. En dépit d’une offre qui s’est un peu diversifiée en 2017, la Renault Zoé représente toujours plus de la moitié des ventes de VPE.

1.375 + 2.071 VPE

Avec respectivement 1.375 et 2.071 voitures particulières électriques immatriculées pour la première fois en janvier et février 2018, la nouvelle année démarre doucement, toujours chahutée par les nouveaux modèles attendus des automobilistes français. En pourcentages : -40% en janvier 2018 par rapport à janvier 2017 (contre +2,5% pour les VP), et -12,5% en février (contre +4,3%). La situation devrait s’améliorer rapidement pour la Nissan Leaf dont les chiffres sont passés de 48 à 306 exemplaires enregistrés neufs en préfecture pour les 2 premiers mois de l’année, à comparer avec ceux de 2017 : 145 pour janvier et 277 pour février. Mais tant que les Tesla Model 3 et Opel Ampera-e ne seront pas en France dans une phase de livraison représentative des (pré-)commandes validées, le marché sera particulièrement flou et difficile à interpréter. A ce jour, avec les aides gouvernementales en cours et la menace de restrictions de circulation dans les villes et de difficultés prévisibles à la revente des modèles thermiques, les ventes de voitures particulières électriques devraient s’envoler. Ce n’est pas le cas, alors que le scénario espéré est bien observable pour les utilitaires électriques et les voitures particulières hybrides rechargeables.



Top 5 de janvier et février 2018

C’est sans surprise que la Renault Zoé reste indélogeable de la première marche du Top 5 des immatriculations mensuelles de voitures particulières électriques. Elle enregistre respectivement 633 et 1.155 nouvelles réceptions en préfectures en janvier et février 2018, à comparer à ces mêmes mois de 2017 : 1.646 (-61,5%) et 1.565 (-26%). De telles variations ne pouvaient qu’emporter le marché des véhicules électriques dans un contexte où la citadine branchée du Losange représente toujours plus de la moitié des ventes. Derrière, la Nissan Leaf revient en février sans doute durablement sur la deuxième marche après avoir un temps disparu du Top 5. Pour ce modèle : nouvelles immatriculations en janvier 2018 = 48 (contre 145 en janvier 2017 ; -67%) ; en février = 306 (277 ; +10,5%). L’on doit pouvoir compter, la concernant, sur une belle progression dès le mois de mars prochain. En janvier, c’était la BMW i3 (avec et sans prolongateur d’autonomie) qui occupait cette seconde place (172 nouvelles immatriculations, contre 109 en janvier 2017 ; +58%). Elle migre en conséquence à la 3e marche en février (181 ; 172 ; +5%). En janvier 2018, c’était le Kia Soul EV qui s’y tenait (136 ; 93 ; +46%), relégué à la 4e place en février (73 ; 79 ; -7,5%). Collant les 2 mois derniers au SUV coréen, la Smart Fortwo ED. Pour cette astucieuse citadine qui correspond bien à l’idée générale de la mobilité durable et rencontre désormais un succès certain : nouvelles immatriculations en janvier 2018 = 98 (nulle en janvier 2017) ; en février = 72 (0). En janvier 2018, la Peugeot iOn terminait le Top 5 (56 ; 110).

Au moins 25 exemplaires

En cumul sur les mois de janvier et février 2018, 8 autres voitures particulières électriques ont été nouvellement immatriculées en 25 exemplaires au minimum : Peugeot Partner (cumul = 85 ; 40 exemplaires en janvier 2018 ; 45 en février 2018), Citroën C-Zero (78 = 43 + 35), Hyundai Ioniq (64 = 42 + 22), Tesla Model S (47 = 9 + 38), Smart Forfour ED (38 = 27 + 11), Volkswagen e-Golf (36 = 16 + 20), Bolloré Bluecar (33 = 10 + 23), Citroën Berlingo (28 = 14 + 14). Compte tenu de leur autonomie restreinte par rapport à une exploitation familiale, on peut estimer que les ludospaces Peugeot Partner et Citroën Berlingo affichent des ventes honorables, certes inférieures aux versions utilitaires. Après avoir été dans le Top 5 pendant longtemps, dopée par son utilisation dans les services d’autopartage, la Bolloré Bluecar a traversé une période où elle avait quasiment disparu des ventes. Le peu d’attrait qu’elle offre à l’achat pour les automobilistes, du fait de ses batteries LMP à maintenir à une température d’environ 60° C, la rend dépendante, dans le classement, des contrats passés pour le renouvellement d’exemplaires HS en services d’autopartage ou l’ouverture de nouveaux sites.

A la traîne

Quatre modèles de voitures particulières électriques ferment le classement des immatriculations mensuelles de ce début d’année 2018 : Volkswagen e-up! (cumul janvier + février 2018 = 19), Citroën E-Méhari (18), Tesla Model X (16), Nissan e-NV200 (13). Ce dernier va-t-il quitter cette dernière place, maintenant qu’il est disponible avec une batterie de 40 kWh de capacité ?

Chiffres : Avere-France / AAA Data


Liens supplémentaires pour nos membresImmatriculations VPE - Janvier 2018




Mots clés : Immatriculation | vente | voiture | électrique | véhicule | janvier | février | 2018 | particulière | Zoé | Renault | marché
Catégories : Voiture électrique | Marché & statistiques |

Commentaires

Posté le 09-03-2018 à 10:35:37 par AA

C’est la fin des voitures électriques qui est annoncée par ces mauvaises ventes.

Posté le 09-03-2018 à 12:34:39 par ZoéT

C’est vraiment ce que vous croyez ! On en reparle en 2020 ou 2025 héhéhé !

Posté le 09-03-2018 à 12:40:02 par Vérité

La réalité sera très certainement très différente de ce que beaucoup pensent.
Pour réduire la pollution sous les seuils de l’OMS et atteindre les objectifs de la COP21, il n’y a pas beaucoup de solutions.
La Voiture Electrique en fait partie si et seulement si elle est très légère et remplie.

Posté le 09-03-2018 à 17:08:13 par Sénéchal

"Pour réduire la pollution sous les seuils de l’OMS et atteindre les objectifs de la COP21…" : il faudrait déjà que chaque Français soit conscient de l’urgence, agisse en conséquence, sans sombrer dans le pessimisme ni la dépression. Il faudrait faire coïncider emploi et lieu de résidence ou faire du télétravail en se déplaçant à pied au coin de chez soi, dans des bâtiment de coworking. Possible !?

Posté le 10-03-2018 à 16:46:03 par carmin88

Je pensais que le marché était plus vivant. Déception !

Posté le 10-03-2018 à 17:06:32 par ZoéT

C’est une période de transition.

Posté le 11-03-2018 à 10:51:11 par PMC

Tout à fait d’accord avec cette vision d’une période de transition.

Posté le 11-03-2018 à 14:09:17 par DeD75

Elle va durer longtemps votre période de transition. Bien plus que vous croyez. Attendez-vous à moins de ventes en 2018 qu’en 2017. Ce sont les hybrides rechargeables qui vous au contraire se vendre bien mieux. Ce sont les seules voitures qui ne vous laissent pas en panne aux bornes de recharge.

Posté le 12-03-2018 à 07:36:07 par ZoéT

Ce n’est pas l’avis de tout le monde. Une voiture électrique peut satisfaire les besoins de beaucoup de monde.

Posté le 13-03-2018 à 19:26:51 par Philippe Schwoerer

Ajouts des tableaux des immatriculations à télécharger.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Plus du million de kilomètres parcourus avec le réseau Brev’Car (22)
Jean Gaubert, en sa qualité de président du syndicat de l’énergie des Côtes-d’Armor, a donné hier, mardi 18 septembre 2018, une conférence de presse, en marge de la...
Les échos de l’Electric Tour 35 organisé par le SDE d’Ille-et-Vilaine
A la croisée des genres, et avec quelques jours d’avance sur la 17e édition de la Semaine européenne de la mobilité programmée du 16 au 22 septembre 2018, l’Electric...
Des Swincar à louer pour s’éclater en Bretagne
L’Avem avait déjà croisé la route du Swincar, à l’édition 2015 du salon du véhicule électrique de Val-d’Isère (73). Emmanuel Maumon avait écrit de ce quadricycle léger :...
Un budget de 350 millions d’euros pour le plan vélo
Si des associations, - dont la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) -, espéraient pouvoir compter sur un budget de 200 millions par an pour encourager le...
Renault Nice partenaire des journées Avem de l’électromobilité
Plus que quelques jours pour s’inscrire aux journées Avem de l’électromobilité (voir le site dédié) qui se tiendront à Cagnes-sur-Mer, du jeudi 20 au samedi 22 septembre...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact