Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 21/11/2017 à 16:10 par Philippe Schwoerer - Lu 3414 fois - 11 commentaires


Industrie : Ambition de la France autour des véhicules électriques


Edouard Philippe, premier ministre, était en visite lundi dernier, 20 novembre 2017, sur le site de Valeo à Bobigny (93), d’où il a présenté ses projets pour l’industrie. Un dossier de presse a été émis en parallèle, à retrouver en fin du présent article. Concernant la mobilité électrique, l’émergence d’une filière pour les batteries intéresse la mission 2. En rapport également, la mission 1, qui s’attache au développement des véhicules autonomes.

10 milliards d’euros

Avec, pour héritage, le programme de Nouvelle France industrielle défendu par Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, Edouard Philippe a présenté les grandes lignes de la stratégie actuelle afin de soutenir le secteur dans l’Hexagone pour qu’il soit demain « haut de gamme et innovant », tout en tenant compte des exigences de la transitions énergétique et écologique. Une enveloppe de 10 milliards d’euros est prévue, dont 2 obtenus via les récentes cessions de participations dans Renault et Engie, le solde provenant du rendement de participations publiques. En chiffres : l’industrie représente 12,6% du PIB en France, emploie 3,2 millions de salariés, et dépensent chaque année 52 milliards d’euros en investissements.

Une filière pour les batteries

Le Conseil national de l’industrie qui pilote le programme s’aligne sur les chiffres de l’Agence internationale de l’énergie pour anticiper la circulation de 9 millions de véhicules électriques à travers le monde en 2020. « Les besoins en stockage de l’énergie en mobilité vont se développer massivement », prévoit le gouvernement qui rappelle, qu’actuellement, les batteries de traction sont pour la plupart fabriquées en Asie. Si une offre industrielle européenne semble nécessaire au CNI dans le domaine, c’est en bonne partie pour des raisons stratégiques : les accumulateurs représentent une part importante de la valeur des véhicules électrifiés et constituent une solution de stockage de l’énergie en réponse à l’intermittence de l’éolien et du solaire.

3 axes de mobilisation

Le CNI propose aux industriels 3 axes de mobilisation pour une filière dédiées aux batteries : « renforcer la coopération entre offreurs de technologies, constructeurs et énergéticiens ; investir dans l’innovation, en l’orientant vers les technologies matures qui doivent encore réduire leurs coûts (lithium-ion), mais aussi des technologies moins matures ayant un fort potentiel de différenciation ; engager un travail sur la seconde vie des accumulateurs, visant à offrir aux batteries de véhicules en fin de vie des débouchés vers d’autres applications (stockage stationnaire) ».

Développement des véhicules autonomes

Le dossier de presse n’indique pas les chaînes de traction qui seront privilégiées dans les véhicules autonomes. Mais tout porte à croire, en raison des expérimentations en cours (une quarantaine en France), des enjeux environnementaux et de santé publique, et de la facilité qu’elle offre pour cet usage, que l’électromobilité sera ici particulièrement bien représentée. Le CNI s’attend à l’arrivée d’une première génération de véhicules autonomes entre les mains des automobilistes à horizon 2020, encore limités aux autoroutes. Pour le gouvernement, « il est nécessaire que les acteurs industriels français, constructeurs, équipementiers et partenaires technologiques, prennent position sur ce marché émergent en développant une offre ambitieuse ».


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

DP du gouvernement




Mots clés : Industrie | ambition | France | voiture | véhicule | mobilité | électrique | autonome | batterie | filière | Nouvelle France industrielle
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Batterie |

Commentaires

Posté le 24-11-2017 à 19:49:14 par Mangin

Avec des batteries fabriquées en Europe et même en France on aura peut être la certitude que les composants sont obtenus selon les obligations de la RSE.

Posté le 26-11-2017 à 11:00:59 par Mat

Et les bornes de recharge !

Posté le 26-11-2017 à 12:29:44 par HMDis

Peu de batteries des voitures électriques sont fabriquées en France, alors que la majorité des bornes le sont déjà. Les technologies spécifiques, comme la recharge par induction sont vues de façon englobée.

Posté le 27-11-2017 à 08:18:53 par Condam

Est-ce bien à l’Etat d’encourager le développement des véhicules autonomes ? Est-ce même souhaitable que ce type de véhicules se développent pour devenir ceux de demain, exclusivement. Ce sera encore une occasion de travailler à l’intérieur, c’est-à-dire de ne plus déconnecter du travail. On nous prépare de belles générations de dépressifs !

Posté le 27-11-2017 à 09:29:08 par ZoéT

La voiture autonome ne me tente pas non plus. Conduire est un plaisir et le vivre est bénéfique à mes relations avec mon entourage.

Posté le 27-11-2017 à 09:36:47 par ZOEWill

ZoéT est addict à sa roulotte de décompression pour être sociable !!! Faut pas y toucher !

Posté le 27-11-2017 à 10:16:43 par Mat

@HMDis
Je voulais parler de l’installation des bornes en France.

Posté le 27-11-2017 à 11:16:28 par SEN14

Le déploiement des bornes de recharge n’est pas directement en objet de ce programme.

Posté le 27-11-2017 à 14:35:40 par Maldiuk

10 milliards d’euros !? Avec ça, j’espère que les industriels aidés sauront être reconnaissants ! C’est avec nos impôts ! Il ne faudrait pas oublier de faire perdurer les allocations comme la retraite.

Posté le 27-11-2017 à 15:46:32 par HMDis

@Maldiuk

Une bonne activité des entreprises génère de plus importantes rentrées fiscales et développe l’emploi.

Posté le 28-11-2017 à 07:29:28 par Crep-s

Merci à l’Etat d’encourager les entreprises à être performantes dans les technologies d’avenir. C’est effectivement important pour l’emploi et le dynamisme de notre pays.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Des véhicules branchés primés par Automotive Science Group
Créé en 2007 par Eco-innovations LLC, - un groupe de conseil en politique environnementale -, l’Automotive Science Group a réalisé une étude sur les voitures...
Entre pollution automobile et stress des transports en commun
Comme solution aux maux créés par l’usage à grande échelle de la voiture individuelle, - en particulier dans les villes -, les transports en commun sont mis en avant...
Que retenir sur la mobilité, de l’interview de Nicolas Hulot à BFMTV ?
Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique et solidaire, était à nouveau interviewé, mercredi 16 mai dernier, sur BFMTV par Jean-Jacques Bourdin. Quelques...
Risque de pénurie de cobalt : menace sur la voiture électrique ?
Depuis 1986, le Rapport Cyclope analyse sur plusieurs centaines de pages les marchés mondiaux des matières premières. L’édition 2018 est nouvellement disponible, qui...
The Green Expedition Argentine : Une folie en véhicules électriques ?
C’est avec un décalage de presque 3 semaines que nous vous proposons de vivre l’arrivée de la Green Expedition, cet éco-raid en Argentine à vivre en voitures, à motos et...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact