Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 13/02/2017 à 06:00 par Emmanuel MAUMON - Lu 2356 fois - Poster un commentaire


InterFlex : les smart grids au service du véhicule électrique


Initié et coordonné par Enedis, le projet de smart grids InterFlex a été officiellement lancé à Nice le 26 janvier en présence de tous les partenaires de ce projet qui vise à expérimenter de nouvelles formes de flexibilité dans le but d’optimiser le système énergétique à une échelle locale. Même si leur champ d’action est bien plus vaste, couvrant presque tous les enjeux de la transition énergétique, de nombreuses expérimentations concerneront les véhicules électriques et les bornes de recharge. Des véhicules électriques dont les batteries peuvent jouer un rôle intéressant dans le stockage de l’énergie nécessaire pour faire face aux pics de consommation. Quant aux réseaux électriques intelligents (smart grids), ils seront essentiels pour que les réseaux puissent répondre aux appels de puissance considérables qui seront générés par l’explosion du nombre de voitures électriques dotées de batteries aux capacités toujours plus grandes.


Un projet européen


Sélectionné et financé à 75% par la Commission européenne dans le cadre du plus grand programme européen de Recherche et Innovation, Horizon 2020, le projet InterFlex associe des fournisseurs d’électricité, des fabricants de matériel et des experts de smart grids avec 5 distributeurs d’électricité européens : Avacon (Allemagne), Enedis (France), E.ON (Suède), Enexis (Pays-Bas) et ĈEZ Distribuce (République tchèque). Durant 3 ans, les 20 partenaires du projet vont mener à bien, dans les 5 pays et sur 6 démonstrateurs, toute une série d’expérimentations complémentaires sur 4 grands thèmes : l’intégration sur le réseau électrique des énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique, le stockage de l’énergie, les véhicules électriques et le développement des bornes de recharge. L’objectif est de pouvoir appliquer les technologies smart grids à l’échelle industrielle dans un contexte de fort taux de pénétration des énergies renouvelables.





Un démonstrateur à Nice


Lors du point presse organisé dans le cadre du lancement d’InterFlex, Bernard Mouret, le Directeur Régional Côte d’Azur d’Enedis, a présenté le démonstrateur français qu’il pilotera. Basé à Nice, ce démonstrateur mènera des expérimentations sur tout le territoire azuréen, de la station de ski d’Isola 2000 aux Îles de Lérins en passant par la technopole urbaine de Nice Méridia. Ces expérimentations concerneront principalement l’îlotage, soit la façon de rendre, sur le plan de l’alimentation électrique, un quartier indépendant de l’ensemble du réseau qui l’alimente traditionnellement, en se reposant sur de l’énergie stockée dans des batteries ou de l’énergie produite localement. Dans ce cadre, pour optimiser les flexibilités en appui au réseau, des expériences seront conduites sur la charge intelligente, « smart charging », notamment avec l’utilisation du compteur Linky qui gérera la jonction entre le réseau et les bornes de recharge de sorte que les utilisateurs ne puisent de l’énergie dans le réseau que lorsque celui-ci est en mesure d’en fournir et non lors des pics de consommation.





Des expérimentations axées sur le véhicule électrique


Les véhicules électriques et les bornes de recharge seront encore plus au cœur des expérimentations menées dans deux autres démonstrateurs du projet InterFlex. Ainsi le démonstrateur tchèque conduit par ĈEZ Distribuce testera, de manière plus complète qu’à Nice, différentes fonctions intelligentes des bornes de recharge des véhicules électriques comme source de flexibilité. A Eindhoven, Enexis proposera une approche multi-services afin d’utiliser toute la flexibilité disponible comme le stockage stationnaire et les véhicules électriques, en optimisant les interactions entre les gestionnaires de réseaux électriques, les responsables d’équilibre et les opérateurs de bornes de recharge. Des expérimentations complémentaires à celles menées sur les batteries de seconde vie comme source de stockage, toujours aux Pays-Bas à l’Amsterdam Arena par Nissan, ou bien en France par Renault avec Enedis en marge du projet InterFlex.





Les smart grids bientôt indispensables


Les avancées qui découleront des expérimentations menées dans le cadre du projet InterFlex sont essentielles car les smart grids seront indispensables pour assurer la transition énergétique et en particulier le développement harmonieux des véhicules électriques. Comme l’a indiqué à Nice le Président du Directoire d’Enedis, Philippe Monloubou : « Avec l’objectif de la création de 7 millions de points de charge à l’horizon 2030, fixé par la Loi de transition énergétique, le développement du smart charging est absolument indispensable pour que les réseaux électriques puissent faire face aux contraintes posées par cette échéance et ces volumes, sans procéder à des investissements considérables pour dimensionner le réseau de manière inutile». Optimisée grâce à InterFlex, la flexibilité du réseau permettra de gérer ces contraintes qui ne manqueront pas d’émerger avec l’explosion du nombre de voitures électriques. Des véhicules dont la capacité de stockage des batteries, en première ou seconde vie, mérite bien d’être également testée.







Pour plus d'information

Enedis
Mme Esther VOLOZAN
125 avenue De Brancolar
06173 NICE CEDEX 2

Tel : 04 93 81 83 15
Site : http://www.enedis.fr/

Enedis est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Enedis


Mots clés : Mobilité électrique | Bornes de recharge | Transition énergétique | InterFlex | Enedis | Smart grids | Smart charging
Catégories : Borne de recharge |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Salon du vélo
Salon du vélo
Du 25/03/2017 au 26/03/2017 - Nice

Les 25 et 26 mars 2017 aura lieu le salon du vélo au Marché d’Intérêt National de Nice, dans un hall couvert de 5000 m². Ce salon se déroulera conjointement avec le...
A lire également / sur le même thème La nouvelle e-Golf de Volkswagen disponible à la commande
Présentée par Volkswagen lors du dernier Mondial de l’Automobile, même si elle était restée dans l’ombre de l’I.D., la nouvelle e-Golf est désormais disponible à la...
Panorama 2016 de l’électricité renouvelable
Il y a une dizaine d’années, prétendre vouloir associer mobilité électrique et énergies renouvelables semblait être une hérésie que les détracteurs des 2 univers...
SIAM 2017 : le GPL se pose en alternative
Si le SIAM 2017 qui vient de se dérouler à Monaco a fait la part belle aux voitures électriques, il a également mis en lumière un autre type de véhicules écologiques,...
Une aide de l’État de 200 € pour les vélos à assistance électrique, et pas que !
Le décret n° 2017-196 du 16 février 2017 relatif aux aides à l’achat ou à la location des véhicules peu polluants instaure une aide à l’achat pour les vélos à assistance...
SIAM 2017 : un salon princier à Monaco
La première édition du Salon International de l’Automobile de Monaco s’est achevée hier. Bien servi par le beau temps, ce salon à ciel ouvert organisé sur plusieurs...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact