Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 27/05/2014 à 12:20 par Michaël Torregrossa - Lu 4826 fois - 5 commentaires

Interopérabilité – Entretien avec Bruno Lebrun, Président de GIREVE SAS
Interopérabilité – Entretien avec Bruno Lebrun, Président de GIREVE SAS
Officiellement créée en juillet 2013, GIREVE vise à faciliter l’accès à la mobilité électrique en proposant une plateforme de services destinée à répondre aux besoins des opérateurs de charge et de mobilité.

Du référencement des points de charge en temps réel, à l’interopérabilité de la recharge en passant par l’étape indispensable de la standardisation, l’AVEM vous invite à découvrir les dernières avancées de la société avec Bruno Lebrun, Président de GIREVE SAS et nouveau membre de l’AVEM.


La première mission de GIREVE consiste à réaliser un état des lieux des points de charge déployés. Aujourd’hui, où en est-on ?

Le tout premier objectif reste essentiellement le déploiement de services dynamiques autour des points de charge, plutôt que le seul référencement statique (localisation). Evidemment pour détecter les bornes libres dans les véhicules électriques il faut savoir où elles sont positionnées. Donc, ce référencement statique est pour nous un moyen et non une fin en soi. Le but de GIREVE est plutôt, de délivrer des services connectés dans les véhicules, permettant de repérer en temps réel des points de charge en fonction de leur disponibilité, leur état de fonctionnement, leur compatibilité au véhicule, etc.

Néanmoins, il est vrai qu’on répertorie les points de charge de façon systématique. Nous avons aujourd’hui un référentiel contenant plus de 8.000 points de charge. Nous avons commencé par les modes 3 prioritairement car ce sont ces points de charge qui sont potentiellement communicants, supervisés et qui peuvent supporter le type de service que nous proposerons.

Aujourd’hui, notre référentiel est assez complet. Au-delà de la localisation, on référence systématiquement les informations techniques sur chaque point de charge : opérateur, modes d’accès, exploitant etc…


Ce référentiel est-il destiné à rester en interne ou sera-t-il commercialisé ?

C’est sur ce référentiel que seront bâtis nos services par la suite mais on le propose aussi comme gamme de produits ou service que l’on peut rendre accessible à des prospects et clients éventuels.

On peut donc effectivement vendre des POI (uniquement la location des points de charge ndlr) mais on préfère bien sûr les options où on « package » l’ensemble du service.


Au-delà du référencement, le but « ultime » de GIREVE est d’assurer l’interopérabilité des points de charge ? Pour cela la standardisation est indispensable ?

Oui, notre finalité c’est bien de faciliter l’interopérabilité des opérateurs de la mobilité électrique, via une plateforme de service B2B dont nous allons commercialiser l’accès: le « roaming » de la recharge (faculté pour l’abonné d’un opérateur à utiliser le réseau d’un autre opérateur au cours de ses déplacements) illustre la valeur de cette interopérabilité du service pour l’usager. On s’intéresse donc prioritairement aux bornes communicantes et supervisées qui ont un potentiel pour ce type de services.

Nous travaillons également sur les standards d’échanges. Les actionnaires de GIREVE avaient dès le départ dans l’idée de créer une instance de concertation, adossée à GIREVE permettant de favoriser l’émergence de ces standards.

Gireve et Hubject avaient choisis les Assises 2014 pour annoncer leur partenariat. De g à d : Bruno Lebrun, Président de GIREVE SAS, et Andreas Pfeiffer, CEO d'Hubject.
On appelle cette instance le comité consultatif de GIREVE. Elle regroupe des acteurs du domaine afin de pouvoir élaborer, ensemble, ces normes et standards qui faciliteront demain le déploiement des services de « roaming » de la recharge, et plus tard, de l’énergie. Nous y travaillons également avec nos partenaires d’Hubject et avec d’autres acteurs en Europe, que ce soient e-clearing.net en Hollande ou Mobi.E au Portugal.

Nous sommes convaincus que GIREVE ne peut pas survivre sans protocoles relativement ouverts qui structurent le marché en Europe et qui rejoignent les ambitions de la future Directive Européenne.

Un parallèle avec le monde des autoroutes

On peut faire un parallèle assez étonnant avec le secteur autoroutier. De la même façon qu’avec les bornes, il y a d’un côté des exploitants d’infrastructures et de l’autre des opérateurs de services qui donnent accès aux infrastructures (les lecteurs de télépéage).

Autour de cette interopérabilité, une association a été assez active et déterminante dans la structuration du marché, il s’agit de l’association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA).

Ainsi, il serait sans doute intéressant d’avoir une association similaire pour les opérateurs de mobilité et de la recharge, avec pour objectif de structurer et de travailler à l’émergence de ces standards en liaison avec les instances européennes, eMI3 et tous ceux qui peuvent conduire à cette standardisation.

Cette standardisation est également l’un des sujets prioritaires pour les pouvoirs publics qui s’appuient aujourd’hui sur GIREVE pour créer les conditions de cette interopérabilité du service.




En termes de calendrier, quelles sont les prochaines étapes de GIREVE ?

En ce moment, le gros de notre activité se concentre donc sur les services connectés autour de la recherche dynamique des points de charge. Notre objectif est de nous connecter aux opérateurs de charge, pour ensuite faire redescendre l’information dans les systèmes télématiques des véhicules et ce, dès que le nombre de bornes connectées est suffisant sur le territoire (à partir du 3° trimestre).

D’ici la fin de l’année également, nous devrions démarrer nos opérations de roaming de la recharge.



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : GIREVE | Bruno Lebrun
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 27-05-2014 à 19:49:27 par soub56

En allant sur le site CHARGEMAP, on a tous les renseignements nécessaires pour trouver un point de charge.
Quant à la standardisation, c’est déjà un peu tard pour définir une norme : autant laisser le marché en imposer une, comme le standard VHS s’était imposé pour les magnétoscopes il y a de nombreuses années.
Alors, à quoi sert ce GIREVE? Par qui est-il financé? Par nos impôts? Combien cela nous coûte-t-il par an, pour un organisme en grande partie inutile, à part faire de belles phrases?

Posté le 27-05-2014 à 20:44:01 par ho ho ho

et de beau costumes verts et de belles cravates roses ...

Posté le 29-05-2014 à 17:50:52 par metalrod11

Le but de GIREVE, c’est de faire émerger un modèle économique d’interopérabilité. ça veut dire :
* Connaitre l’ensemble des points de charge ouverts au public en France et leurs caractéristiques sans erreur
* Pouvoir diffuser l’information sur l’occupation du point de charge en temps réel
* Disposer d’une interface permettant de créer le lien entre la borne de recharge et un fournisseur de service

Ex. si demain, j’achète une voiture Renault avec le R-link, je devrais pouvoir voir la répartition de l’ensemble des bornes françaises, leur occupation et les réserver (si c’est possible) et ensuite m’y brancher avec ma carte sans contact (si nécessaire) sans avoir celle du coin... et comme il y a un partenariat avec Hubject, la démarche doit aussi s’étendre à l’Allemagne, aux Pays-Bas... Et enfin, dès que ce sera possible, le but sera de pouvoir être facturé par son opérateur électricité (si on en a un et qu’on fait ce choix). Pour comparer, lorsqu’on sot du territoire français avec un mobile, on peut appeler de étranger sans avoir besoin de s’inscrire à l’opérateur local.

Chargemap n’est actuellement pas capable de fournir ces services et quelles que soient les qualités de Yohan, je ne sais pas s’il est prêt à se lancer dans une aventure d’une aussi grande ampleur !

C’est à ça que ça sert et que c’est financé par des entreprises (même si certaines ont une part plus ou moins importante de capitaux publics).

On a souvent tendance à croire que quelque chose n’est pas utile quand on ne sait pas à quoi ça sert pourtant ça n’est pas logique...

Posté le 23-09-2014 à 09:22:55 par yvon44

encore EDF et GDF, on va encore mettre le doigt dedans, et ça va nous coûter un max.
on ré-invente Chargemap méthode EDF.
Quand on voit les carences de SODETREL (100% EDF)on n’imagine la suite...
http://www.automobile-propre.com/2014/09/18/bornes-recharge-colere-monte/

Posté le 23-09-2014 à 09:22:55 par yvon44

encore EDF et GDF, on va encore mettre le doigt dedans, et ça va nous coûter un max.
on ré-invente Chargemap méthode EDF.
Quand on voit les carences de SODETREL (100% EDF)on n’imagine la suite...
http://www.automobile-propre.com/2014/09/18/bornes-recharge-colere-monte/



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Infrastructures de charge pour véhicules électriques

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez notre dossier complet sur les infrastructures de charge pour les véhicules électriques : actualités, vidéos, fournisseurs, localisation des bornes, différents types de bornes...

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème 7.105 points de recharge accessibles avec le KiWhi Pass
Dans sa lettre adressée aux inscrits, Easytrip fait le tour des bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables nouvellement accessibles depuis...
Interopérabilité et financement de la recharge
Grâce au déploiement progressif des infrastructures de recharge sur l’ensemble du territoire et aux progrès réalisés dans l’autonomie des véhicules électriques, la...
Interopérabilité de la recharge : NewMotion se connecte à Gireve et Belib’
Dans un communiqué de presse envoyé lundi 3 juillet dernier, NewMotion annonce sa connexion à la plateforme d’interopérabilité Gireve, ce qui permet, entre autres, à ce...
ChargeMap va lancer son système d’accès aux bornes de recharge
ChargeMap va très prochainement lancer une offre de mobilité électrique pour permettre à ses utilisateurs d’accéder aux bornes d’une vingtaine de réseaux de recharge en...
Signature de la convention d’itinérance du maillage Brev’Car : L’Avem en témoin
Hier, lundi 5 décembre 2016, Bruno Lebrun et Jean Gaubert, respectivement président de Gireve et du syndicat départemental d’énergie des Côtes-d’Armor, ont signé la...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact