Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 13/10/2017 à 18:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 3269 fois - Poster un commentaire


Interopérabilité et financement de la recharge


Grâce au déploiement progressif des infrastructures de recharge sur l’ensemble du territoire et aux progrès réalisés dans l’autonomie des véhicules électriques, la culture de l’itinérance commence à se développer fortement en France. Pour ne pas brider cette envolée, encore faut-il que les usagers n’aient pas à multiplier les abonnements auprès des différents opérateurs de charge et que ces derniers parviennent à rentabiliser leurs investissements et les coûts d’exploitation des bornes. Des sujets au cœur de la table ronde : « Interopérabilité et financement de la recharge » organisée le 29 septembre dans le cadre des Journées AVEM de l’électromobilité. Sodetrel a tout d’abord délivré les premiers résultats de la fréquentation de son réseau de recharge rapide Corri-Door. Des résultats qui démontrent que l’interopérabilité fonctionne bien, notamment grâce à la plateforme Gireve et à des opérateurs de mobilité comme Easytrip qui font en sorte de faciliter l’accès aux bornes et le paiement de la recharge.


Le retour d’expérience du réseau Corri-Door


Avec ses 200 stations de charge rapide (bornes de 50 kW multistandard) implantées à 90% sur les aires de services des autoroutes, le réseau Corri-Door joue un grand rôle dans le développement de l’itinérance pour les possesseurs de véhicules électriques. Une itinérance qui progresse fortement comme en témoignent les chiffres de la fréquentation estivale du réseau qu’a révélés Juliette Antoine-Simon, la Directrice Générale de Sodetrel, la filiale d’EDF qui exploite le réseau Corri-Door. Des résultats qui montrent un triplement des recharges réalisées dans les stations, avec des bornes particulièrement sollicitées en région parisienne et dans le Sud même s’il n’y a pas encore la queue dans les stations. L’itinérance commence véritablement à rentrer dans les mœurs et ne concerne plus uniquement des Tesla puisque les stations du réseau sont aussi fréquentées par des Renault Zoé, des Nissan Leaf ou des BMW i3. Cette progression de l’itinérance va aussi de pair avec la forte croissance des recharges en interopérabilité.





L’interopérabilité à l’épreuve du réseau Corri-Door


Sur les 3 000 charges estivales, plus de 1 000 en été réalisées en interopérabilité, c’est-à-dire grâce à un badge d’un opérateur de mobilité qui n’est pas l’opérateur du réseau. Pour Juliette Antoine-Simon, c’est la preuve que l’interopérabilité fonctionne bien, notamment avec les usagers étrangers. Pour autant se pose un problème de répartition des coûts, ce qui a d’ailleurs incité Sodetrel à augmenter récemment ses tarifs pour les opérateurs de mobilité afin de prendre en compte des coûts de relations clients qui ont tendance à retomber sur les opérateurs de charge car c’est leur numéro qui est inscrit sur les bornes et c’est donc celui-ci qu’appellent les clients. Malgré cette augmentation, les coûts de la recharge sur Corri-Door restent peu onéreux, comparativement à ceux des réseaux de même nature fonctionnant à l’étranger, alors que les coûts d’exploitation sont tout de même assez élevés et qu’ils ne bénéficient d’aucune subvention. Ces ajustements tarifaires ne remettent cependant pas en cause le bon fonctionnement de l’interopérabilité, en particulier grâce à des plateformes de mobilité comme Gireve.





Gireve étend sa toile et multiplie les accords


L’objectif de Gireve est justement de mettre en place cette interopérabilité dans les bornes de recharge en France et en Europe. Pour cela cette plateforme BtoB fait le lien entre le monde des exploitants d’infrastructures et le monde des gestionnaires d’utilisateurs : les opérateurs de mobilité. Gireve a commencé par référencer l’ensemble des points de charge disponibles. Directeur commercial de Gireve, Vianney Devienne a dressé l’état du déploiement de la plateforme qui couvre 11 pays et référence aujourd’hui 63 500 points de charge dont elle donne la disponibilité en temps réel pour plus de 20 000 d’entre eux. Des informations qu’elle diffuse ensuite aux opérateurs de mobilité qui les répercutent auprès des utilisateurs via leurs applications smartphones. Outre ce référencement, Gireve fait aussi en sorte que les utilisateurs puissent accéder au service avec le même badge ou la même application quelle que soit la borne. Via son portail « Connect Place », les opérateurs de recharge publient les conditions d’accès à leur réseau à destination des opérateurs de mobilité. Ces derniers choisissent ensuite les opérateurs de charge avec lesquels ils souhaitent contractualiser. A ce jour, 268 accords d’itinérance ont été signés, générant 7 millions de transactions chaque mois. En France, 63 réseaux, représentant 3 566 stations et 7904 points de charge sont ouverts à l’itinérance.





Easytrip, un pionnier de l’itinérance


Startup du groupe Caisse des Dépôts, Easytrip France est l’un de ces opérateurs de mobilité, qui gère un bouquet de services à la mobilité routière dont la carte KiWhi Pass qui a été l’une des premières solutions en France à faire de l’interopérabilité native. Directeur Général d’Easytrip, Claude Muller a rappelé que l’accès et le paiement de la recharge était souvent complexe pour l’usager. La mission d’Easytrip est justement de surmonter ces difficultés par la mise en place d’une plateforme dédiée à l’accès et au paiement. Il a profité des Journées AVEM de l’électromobilité pour annoncer la mise en place sur cette plateforme du protocole international OCPI qui est le pendant du protocole choisi (OCPP) pour qu’une borne communique avec son superviseur technique. L’OCPI vise à faciliter les échanges en direct entre un opérateur de mobilité et les opérateurs de recharge. De quoi permettre à un maximum de personnes d’utiliser les bornes de recharge. Un moyen d’améliorer la rentabilité des opérateurs de recharge et de minimiser leurs risques financiers. Le protocole OCPI permet également d’envisager à l’avenir de pouvoir réserver son accès à la borne afin de pouvoir être sûr de recharger à l’heure voulue. Une manière de répondre aux attentes des usagers.






Mots clés : Mobilité électrique | AVEM | Journées AVEM de l’électromobilité | Sodetrel | Réseau Corri-Door | Gireve | Easytrip | Interopérabilité | Bornes de recharge
Catégories :

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Journées AVEM

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez toutes les actualités et interviews réalisées aux Journées AVEM des 28 et 29 septembre 2017

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Formule E : une Saison 5 particulièrement excitante
La saison 2018-2019 du championnat de Formule E débute samedi sur le circuit de Dariya en Arabie Saoudite, dans les faubourgs de la capitale Riyad. Les 22 pilotes et les...
Opel : une année 2019 placée sous le signe de l’électrification de ses véhicules
Si l’année 2019 verra Opel célébrer ses 120 ans de fabrication d’automobiles, elle sera aussi marquée pour le constructeur allemand par le véritable lancement de...
Salon de Los Angeles : BMW précise sa vision de la voiture électrique du futur
Après avoir dévoilé sa BMW Vision iNext en septembre dernier, BMW a profité du salon de l’Auto de Los Angeles qui se déroule jusqu’au 9 décembre pour apporter des...
PSA lance à Paris son service d’autopartage Free2Move
L’arrêt définitif d’Autolib’ le 31 juillet dernier n’a pas laissé trop longtemps les parisiens sans services d’autopartage de véhicules électriques. Après Renault qui a...
Loi LOM et mobilité électrique
La Ministre des Transports Elisabeth Borne a présenté lundi la Loi d’Orientation sur les Mobilités (LOM) qui venait d’être examinée au Conseil des Ministres. Une loi qui...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact