Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 31/05/2019 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2648 fois - 6 commentaires


L’actu par BMZ. Baisse du prix des VE, incendies de trottinettes, etc.


Dans sa lettre d’information régulière, notre adhérent BMZ fait une large place aux actualités qui peuvent concerner la mobilité électrique sur le territoire allemand, et plus largement. On doit cet angle à l’implantation de son siège social à Karlstein-am-Main, non loin de Francfort. Sans toutefois reprendre celles que nous avons déjà traitées, nous vous proposons de retrouver rapidement ici une sélection de ces infos, dont certaines le concernent directement. Dans la liste : Le problématique recyclage des trottinettes électriques ; Bosch en fournisseur de systèmes pour les taxis aériens électriques ; Le prix des voitures électriques baissera automatiquement après 2021 ; Batteries auto-réparatrices ; Avancée majeure sur les batteries métal-air ; Processus de dégradation des batteries lithium ; etc.

Cellules 18650 et 21700

Concepteur et fabricant de systèmes de batteries, en particulier pour la mobilité électrique, BMZ développe sur ses propres lignes des packs à partir de cellules 18650 et 21700 de dernière technologie provenant de divers fournisseurs qui respectent ses normes de qualité. « Les cellules lithium-ion présentent une densité d’énergie et une énergie spécifique supérieures à celles des autres technologies disponibles à ce jour », assure le service de communication de l’entreprise allemande. Ce qui n’empêche pas BMZ de s’intéresser au développement des batteries qui ont recours à d’autres chimies.

Le problématique recyclage des trottinettes électriques

Notre adhérent a choisi de relayer le message d’alarme de l’association fédérale allemande de recyclage (BDE) au sujet d’un problème qui va s’intensifier avec le développement des trottinettes électriques : L’élimination de leurs batteries sans attention particulière va coûter plusieurs millions d’euros de dégâts. Elles sont la cause d’incendies qui se déclarent, non seulement dans les collecteurs de déchets, mais aussi pendant leurs transports et même dans les centres de traitement. « Le lithium est un matériau réactif et facilement inflammable. Si des dommages entraînent un court-circuit, il en résulte souvent un incendie », avertit l’organisme qui espère que les consommateurs prennent davantage conscience des risques. Il milite aussi pour un étiquetage qui classe en marchandises dangereuses les appareils électroniques qui utilisent des batteries lithium-ion. Un message d’alarme qui tombe au moment même au l’Allemagne vient d’autoriser la circulation des trottinettes électriques dans les rues et sur les pistes cyclables.

Bosch en fournisseur de systèmes pour les taxis aériens électriques

Chez Bosch Automotive Electronics, on estime que les premiers taxis aériens électriques décolleront dans les grandes villes au plus tard en 2023. L’équipementier souhaite se placer sur ce futur marché qui pourrait peser à moyenne échéance environ 1 milliard d’euros. Comment ? Comme un des fournisseurs principaux de capteurs dédiés. Bosch Automotive Electronics estime que les équipements de ce type exploités dans l’aviation conventionnelle sont trop chers, trop volumineux et trop lourds pour être utilisés dans les taxis aériens autonomes. D’où l’idée de partir des technologies les plus modernes qui sont de plus en plus employées dans le secteur automobile. La solution que l’équipementier met actuellement au point : une fusion de différents capteurs de voitures pour former une unité de contrôle universelle à embarquer dans ces futurs appareils de transport.

Baisse du prix des voitures électriques après 2021

Comment Ferdinand Dudenhöffer, expert en automobile, peut-il être aussi affirmatif en prétendant que le prix des voitures électriques baissera forcément après 2021 ? Il s’appuie sur le durcissement des normes européennes d’émissions carbonées qui, si elles ne sont pas atteintes à cette échéance, placera les constructeurs sous le coup de lourdes amendes. Pour être dans les clous, ils n’auront d’autre choix que de vendre de façon massive des voitures électriques. Si les contraintes imposées par l’UE n’étaient pas atteintes, il reviendrait bien moins chers aux industriels de rogner sur leurs marges, voire même de vendre ces modèles à perte, que de régler les lourdes amendes prévues par l’institution.

Batteries auto-réparatrices

BMZ rapporte que « des chercheurs de l’université de Tokyo ont mis au point un matériau permettant de produire des batteries auto-réparatrices. Ces recherches devraient non seulement améliorer de manière significative la durée de vie, mais également la capacité énergétique des batteries ». Ce scénario se jouerait, non pas au sein de cellules lithium-ion, mais avec la chimie sodium.

Avancée majeure sur les batteries métal-air

Bien que dotée d’une capacité de stockage énergétique 10 fois supérieure au lithium-ion, la chimie métal-air semblait n’avoir que peu d’avenir pour la mobilité électrique. En cause, une libération rapide d’oxygène qui endommage l’anode. En employant du plastique comme barrière dans des cellules potassium-air, le problème semble en passe d’être résolu. Une autre raison de s’intéresser à cette technologie de batterie : un coût beaucoup plus faible pour les produire.

Processus de dégradation des batteries lithium

On sait que les cellules lithium perdent de leur capacité avec le temps qui passe et le nombre de cycle de recharge/décharge. En cause, la formation de microstructures sur les électrodes. BMZ met en avant les travaux de l’équipe HZB et de partenaires chinois qui ont documenté pour la première fois et en détail le processus de dégradation des électrodes au lithium. Pour y parvenir, ils ont exploité la technique d’imagerie tomographie 3D utilisant le rayonnement synchrotron.



Pour plus d'information

BMZ France SARL
BRUNET Jean-Marc
45 Boulevard Vincent Auriol
75013 PARIS

Tel : 09 87 37 42 62
Mail : jean-marc.brunet@bmz-group.com
Site : https://www.bmz-group.com/

BMZ France SARL est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de BMZ France SARL


Mots clés : BMZ | batterie | électrique | véhicule | trottinette | lithium
Catégories : Voiture électrique | Batterie |

Commentaires

Posté le 31-05-2019 à 16:23:23 par Sonia

C’est dangereux à ce point là les batteries des trottinettes électriques ? Je n’imaginais pas.

Posté le 31-05-2019 à 18:21:35 par VTTAE74

@Sonia
Ca peut l’être. L’alarmisme de BDE m’étonne quand même aussi.

Posté le 01-06-2019 à 11:19:44 par PMC

Si le danger est réel, et je pense qu’il l’est, on va vite le savoir aussi en France, à la vitesse à laquelle se développent les trottinettes électriques aussi chez nous.

Posté le 03-06-2019 à 07:12:28 par Lola

Vous avez vu toutes ces trottinettes électriques cassées sur les trottoirs à Paris... Ca fait peur !

Posté le 04-06-2019 à 16:35:41 par Christophe

Je viens de me livrer à un petit calcul.
Admettons un constructeur qui a une moyenne à 120 g/km, quel pourcentage de véhicules électriques (considéré à 0) doit-il vendre pour ne pas payer d’amendes sachant qu’un véhicule électrique compte pour 1,67 ? La réponse est moins de 15 %. Ce n’est pas si massif que cela.
Sachant que si la masse moyenne de son parc vendu en Europe dépasse les 1392 kg son objectif est supérieur à 95 g. C’est ainsi que l’objectif de Volvo est à 104 g et celui de Fiat à moins de 90.
C’est finalement beaucoup plus difficile pour Fiat d’atteindre l’objectif que pour Volvo.
Pour ce dernier une hybridation même avec une petite batterie permet d’atteindre l’objectif et le surcoût est vendable au client.
Pour Fiat, pour descendre une mini-citadine sous les 90 g en wltp (une 108 de 840 kg est à 109) est impossible à vendre.
Pourtant je suis sûr qu’une Fiat est moins polluante et moins émettrice de CO2 qu’une Volvo d’autant plus si on le regarde en ACV.

On va surtout voir disparaître les véhicules les moins chers. Les mini-citadines ne seront plus proposées qu’en électrique. C’est bien vers quoi s’oriente VAG avec ses marques VW, Skoda et SEAT.

Posté le 04-06-2019 à 17:37:36 par Christophe

https://ec.europa.eu/clima/policies/transport/vehicles/cars_fr
"The binding emission targets for manufacturers are set according to the average mass of their vehicles, using a limit value curve. This means that manufacturers of heavier cars are allowed higher emissions than manufacturers of lighter cars. The curve is set in such a way that the targets for the EU fleet-wide average emissions are achieved."
Ce qui se traduit par "Les objectifs d’émission contraignants des constructeurs sont définis en fonction de la masse moyenne de leurs véhicules, à l’aide d’une courbe de valeurs limites. Cela signifie que les fabricants de voitures plus lourdes sont autorisés à émettre de plus grandes émissions que les fabricants de voitures plus légères. La courbe est définie de manière à ce que les objectifs fixés pour les émissions moyennes de l’ensemble du parc de l’UE soient atteints.".

Le règlement https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:02009R0443-20180517 from=EN
nous donne la formule de calcul "Émissions spécifiques de CO 2 = 95 + a × (M-M0)
Dans laquelle:
M = la masse du véhicule en kilogrammes (kg)
M0 = 1 379,88 (le 1392 kg est pour 2019)
a = 0,0333
On voit que pour ne pas payer de pénalités sur une mini-citadine de 840 kg elle ne doit pas émettre plus de 77 g à l’échappement, ce qui n’est possible qu’avec un PHEV ou en 100 % électrique mais avec une masse qui augmente de 150 à 300 kg. Ce qui revient à émettre plus de particules.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Wello : un tricycle solaire à assistance électrique et connecté
Un moteur d’une puissance de 250 W (rendement supérieur à 90%), une assistance qui s’inhibe aux environ de 25 km/h mais qui laisse la possibilité de rouler jusque 40...
Nouveau scooter électrique Unu
Créée en 2013 afin de développer des scooters électriques, l’entreprise allemande Unu présente son nouveau modèle, « plus moderne et plus connecté, grâce à une...
Les deux-roues électriques Askoll au salon Autonomy (Paris)
C’est à la grande Halle de la Villette que la 4e édition du salon Autonomy, dédié à la mobilité urbaine, a ouvert ses portes aujourd’hui, pour 2 jours. Plusieurs...
Europcar complète sa flotte électrique avec des Kia e-Niro
Au total, ce sont 50 Kia e-Niro qui ont été commandés par Europcar Mobility Group France. Les livraisons sont déjà en cours. Une opération appréciée par Kia Selon...
Acoze France : 5 ans au service des usagers de véhicules électriques
Avec 163 membres cotisants et environ 3.300 sympathisants, les effectifs de l’Acoze France montrent que cette association a su gagner la confiance de nombreux...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact