Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 18/10/2018 à 12:14 par Philippe Schwoerer - Lu 2819 fois - 16 commentaires


L’électrique reste la meilleure solution (Ouest-France)


Dans un encadré en marge d’un article intitulé « Passer à la voiture ‘propre’… Oui, mais laquelle ? », et publié dans l’édition du 11 octobre 2018 de Ouest-France, Clément Le Roy, spécialiste énergie et environnement du cabinet de conseil Wavestone, assure que « l’électrique est la meilleure solution ».

Particules d’abrasion

Il plaira très certainement à nos lecteurs qui ont enflammé le sujet, - certains affirmant que nombre de journalistes et spécialistes divers puisent largement et de façon bénéfique dans leur débat pour leurs productions et interventions -, de constater que Clément Le Roy commence par jeter sur le tapis la question des émissions de particules liées aux frottements. Rappelant que, « par définition, un véhicule pollue, quel que soit le moteur qui le fait avancer », il met en avant : « Presque la moitié des particules fines émises par le transport routier viennent de l’usure des freins, de l’abrasion des pneus et de l’érosion du bitume ». Il en conclut qu’il « faut prendre en compte l’ensemble de l’impact environnemental d’un véhicule, de sa fabrication à son recyclage ».

Ne pas être définitif

Ne cherchant à éluder aucune des questions qui fournissent aux détracteurs de la mobilité électrique des raisons à leurs discours, Clément Le Roy reconnaît que l’extraction du lithium et du cobalt qui entrent dans la composition des batteries de traction se font « dans des conditions écologiques et sociales pas vraiment exemplaires, en particulier en République démocratique du Congo ». Egalement que « pour les fabriquer, il faut des fours très chauds qui montent à plus de 400° C, donc très énergivores ». Face à cela, comme l’Avem le répète régulièrement dans ses articles, il affirme : « on ne peut pas être définitif ! ». En resituant que « nous sommes dans une phase de transition », il modère : « Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera plus nécessairement dans 5 ou 10 ans ». Et, surtout, il donne quelques pistes concrètes à prendre en compte : « les industriels promettent, par exemple, des fours beaucoup moins énergivores », et « de nouveaux matériaux sont progressivement intégrés pour se substituer au lithium, notamment le sodium, beaucoup plus simple à extraire et à utiliser ».

La moins mauvaise des solutions

En conclusion de son analyse, Clément Le Roy indique que « malgré ses défauts, la voiture électrique reste la meilleure, ou la moins mauvaise, des solutions sur le plan environnemental », citant une étude de l’Ademe qui montre, « qu’à modèle comparable, une voiture thermique (diesel ou essence) émet 22 tonnes d’équivalent CO2, contre seulement 9 tonnes pour une voiture électrique », incluant la fabrication de l’engin et la production de l’énergie qui le fait avancer. Plus chères les voitures électriques ? Oui, à l’achat, et il le sait. Mais il parie sur « un modèle économique de plus en plus efficient ».


Mots clés : électrique | voiture | véhicule | Ouest-France | particule | Clément Le Roy | Wavestone
Catégories : Voiture électrique | Batterie | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 18-10-2018 à 17:31:54 par Bob1935

Ce journaliste oubli de dire que la voiture électrique est sans doute la meilleure solution pour les petits parcours.
Pour les grandes distances, il faut attendre encore une très nette amélioration de l’autonomie des véhicules ainsi qu’une mise en place "massive" des bornes de recharge sur tout le territoire et dans toute l’Europe.
Nous en sommes très très loin.

Posté le 18-10-2018 à 19:35:17 par Tickist

@Bob1935
Je vais vous contredire : Tesla Model S, Model X, Model 3, Kia e-Niro, Hyundai Kona, Opel e-Ampera ont toutes une autonomie réelle possible d’au moins 400 kilomètres.

Posté le 19-10-2018 à 08:58:56 par jmzoe

Je doute que la voiture electrique à batterie soit la solution pour les grands parcours,comment gerer le fait que des centaines de vehicules se rechargeraient ou meme moment sur autoroute???
Pour les grands parcours, beaucoup pense que l’hydrogène sera la solution,lorsque la technique permettra le fabriquer de façon propre.

Posté le 19-10-2018 à 09:35:15 par ZoéT

Grands parcours occasionnels oui en VE, réguliers, j’ai comme un doute aussi.

Posté le 19-10-2018 à 10:01:22 par Vérité

Le VE engendre une émission monstrueuse de GES à sa fabrication et il émet des particules d’abrasion et ce d’autant plus que la batterie est grosse.
Le VE doit embarquer uniquement des petites batteries.
Donc non le VE ne sera jamais une réponse aux grands déplacements.
Le discours des journalistes évoluent mais il doit encore évoluer mais on n’est pas aidé par les politiques qui ne tiennent pas le discours qu’il faut (dont certains sont encore dans le déni des particules d’abrasion).

Posté le 19-10-2018 à 10:34:14 par MarcR

Avec des VE avec autonomie suffisante, 1 seul véhicule nécessaire dans les foyers pour tous les déplacements. Sinon, 2 véhicules impératifs, 1 pour les petits déplacements et 1 pour les grands déplacements.

Posté le 19-10-2018 à 10:56:37 par Vérité

@MarcR
Oui et alors ?
Cela donne quoi en terme économique ?
Cela donne quoi en terme environnemental ?

Rien ne vous empêche d’avoir un véhicule électrique à petite batterie pour les trajets du quotidien et de conserver un vieux véhicule thermique pour les longs trajets.
Ou un autre moyen pour les petits trajets et de conserver un vieux véhicule thermique pour les longs trajets.

A moins que ce soit un problème de consumer quelques litres de pétrole par an ?
A moins qu’il vous semble préférable d’envoyer une grosse quantité de CO2 dans l’atmosphère pour avoir le couteau suisse quitte à ce qu’elle soit plus importante que la solution VE à petite batterie + VT pour les grands trajets.

L’UFC Que Choisir devrait peut-être faire une étude là-dessus et apprendre aux gens à compter globalement mais aussi en terme environnemental.

Posté le 19-10-2018 à 12:27:50 par MarcR

@Vérité
Cela donne 2 véhicules dans la rue au lieu d’un. Et 2 assurances, 2 CT, etc. 1 VE avec une autonomie réelle de 250 km comme seul voiture me convient.

Posté le 19-10-2018 à 13:50:16 par Vérité

@MarcR
Votre besoin est déjà couvert avec une batterie de l’ordre de 35 à 40 kWh.
Le problème risque plutôt d’être la recharge régulière.

Posté le 19-10-2018 à 14:23:04 par Christophe

@MarcR
Je ne saurai que trop vous conseiller de louer un VE pendant une semaine pour voir si il répond à vos besoins et comment vous pourrez procéder pour le recharger ("dans la rue").

Posté le 19-10-2018 à 14:28:22 par MarcR

@Vérité @Christophe
Les recharges sont effectuées en majorité sur mon lieu de travail grâce aux bornes installées par ma boîte.

Posté le 19-10-2018 à 23:43:28 par nouh

"une étude de l’Ademe qui montre, « qu’à modèle comparable, une voiture thermique (diesel ou essence) émet 22 tonnes d’équivalent CO2, contre seulement 9 tonnes pour une voiture électrique »,
Rien que cette phrase est une affirmation gratuite, car en toute honnêteté, il faudrait préciser dans quel pays, du puits à la roue, etc..
Bref, l’électrique est une des possibilités mais pas là solution car l’électricité n’est pas gratuite, il faut la fournir, la distribuer et l’utiliser avec des chargeurs. Toute cette chaine pour la réaliser dégage du CO2 et lorsque la centrale est thermique au charbon l’électricité n’est pas la meilleur solution.
Tant que l’on aura pas résolu le stockage de l’électricité "verte", on aura pas résolu le problème de l’énergie. Ce sont les entreprises qui dégagent le plus de CO2 et aujourd’hui ces gros pollueurs ne s’engagent sur rien, alors faire croire que l’automobile sur batterie va résoudre le réchauffement climatique, c’est une supercherie.
Les puissances sans cesse supérieur des postes de charge ne font que renforcer le doute sur le développement de cette technique au niveau mondiale, car le monde ne se cantonne pas qu’aux pays riches et la Chine, par exemple ne voit en la batterie qu’un moyen de relancer son industrie et sa puissance. Pas certain que la distribution électrique chinoise, indienne ou américaine et la production soit parfaite et non polluante dans ces trois grandes puissances mondiales.

Posté le 20-10-2018 à 20:33:22 par nouh

Veuillez m’excuser pour les fautes d’orthographe..... je n’ai pas relu.

Posté le 20-10-2018 à 20:33:22 par nouh

Veuillez m’excuser pour les fautes d’orthographe..... je n’ai pas relu.

Posté le 25-10-2018 à 14:51:22 par Raoul Maurice

Adepte de la petite reine, je tiens à exprimer mes remerciements aux utilisateurs de voitures électriques de plus en plus nombreux dans ma région. Moins de bruit, pas de gaz désagréables, si toutes les voitures qui nous doublent le dimanche matin étaient ainsi...

Posté le 28-10-2018 à 16:37:15 par lucien

18000km en 1 an ... économie 1500 e minimum en carburant...pas d entretien... visite annuelle ok ..Leaf 30...bien pour les trajets de 200km aller retour...sans avoir a recharger ailleurs qu au domicile..je ne changerais que pour une 60 île doublement des bornes rapides seraient bi appréciable pour les longs trajets..



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Le comparateur en énergie Sélectra sélectionne Borne Recharge Service
Avec l’objectif de permettre à chacun de baisser sa facture en énergie, Selectra compare en permanence les offres des différents fournisseurs. Le développement de la...
Prix Emergo 2018, la borne escamotable StreetPlug entre en production
Notre adhérent StreetPlug nous annonçait récemment faire partie des 5 nominés au concours régional de l’innovation Emergo 2018. La jeune entreprise a été davantage...
7% de la prime à la conversion pour les véhicules électriques ?
Alors que le quotidien La Croix (voir l’article) s’appuie sur une étude de L’Obsoco (L’Observatoire société et consommation) pour communiquer sur le part des différentes...
Plus de 1.000 stations Vélib’ Métropole ouvertes
Au 15 novembre 2018, le réseau de location libre-service Vélib’, aujourd’hui opéré par Smovengo, comptait plus de 1.000 stations (809 à Paris + 191 à l’extérieur du...
Reportage France 3 île d’Yeu. 40% de ventes en véhicules électriques
Prix de l’essence particulièrement dissuasif dans l’île d’Yeu, - un phénomène qui va en s’amplifiant -, et très certainement aussi l’impact du Vendée énergie Tour...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact