Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 14/01/2020 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2364 fois - 56 commentaires


L’épineuse question des particules d’abrasion


Parmi les arguments contre les voitures électriques revient toujours avec plus d’insistance celui des particules d’abrasion (garnitures de freins, gomme des pneus) qui seront nécessairement plus nombreuses avec des véhicules alourdis par le poids des batteries. Sur ce sujet, quelques informations nouvelles.

Nocivité

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de King’s College de Londres, les particules métalliques provenant de l’abrasion des plaquettes de frein provoqueraient une inflammation qui serait la cause d’une réduction de la capacité des cellules immunitaires à tuer les bactéries qui peuvent agresser le corps humain. Exactement comme celles produites par les moteurs diesel. En clair, ces 2 sources seraient tout autant responsables d’aggraver les infections et autres problèmes des voies respiratoires, dont les toux et rhumes chroniques, l’asthme, les bronchites et pneumonies. En cause, selon les chercheurs londoniens, pour les particules des systèmes de frein, le vanadium qui entre dans la composition des garnitures.



20% de la pollution routière aux PM2,5

D’après ces scientifiques, seulement 7% des PM2,5 émises par le trafic routier proviennent des gaz d’échappement, contre 20% pour les poussières de freins. L’étude ne prend cependant pas en compte celles des pneus, ce qui rend toujours aussi difficile la comparaison entre les véhicules thermiques et électriques. Ces derniers libèrent beaucoup moins de déchets issus des systèmes de frein, les jeux de plaquettes pouvant durer 2 ou 3 fois plus longtemps, et mieux encore avec les modèles pouvant s’immobiliser complètement en n’agissant que sur la pédale d’accélérateur. Connaître la nocivité des gommes des pneumatiques est donc essentiel. A noter que l’association Transport & Environment vient d’indiquer que les filtres à particules embarqués dans les nouveaux diesel sont inefficaces, émettant jusqu’à, à la louche, 1.000 fois plus de poussières à l’échappement lors de leur décrassage.

Aspirateurs à particules

Sans distinguer les sources des particules, le système imaginé par l’entreprise britannique Pollution Solution permet de nettoyer à 99% l’air au bord des routes et rues, éliminant les particules de PM1 à PM10, ainsi que différents gaz nocifs dont les oxydes d’azote, le monoxyde de carbone, les hydrocarbures et l’ozone. Installées à même la chaussée, des trappes aspirent l’air ambiant à travers des conduits enterrés à 50 cm qui mènent vers une unité de traitement avant libération en surface. L’entretien du matériel s’effectuerait tous les 3 à 12 mois en fonction du trafic et des conditions de circulation. Ne manque plus que la validation des pouvoirs publics et une véritable volonté d’exploiter cette solution...


Mots clés : particule | abrasion | frein | pollution | aspirateur
Catégories : Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 14-01-2020 à 08:41:08 par Christophe

"D’après ces scientifiques, seulement 7% des PM2,5 émises par le trafic routier proviennent des gaz d’échappement, contre 20% pour les poussières de freins."
7 + 20 = 27 pour faire 100 il manque 73 %.
D’où peuvent provenir les 73 % manquants :
- abrasion des pneus,
- abrasion du revêtement,
- remise en suspension de particules produites par le trafic routier.

Il est plus qu’urgent de s’intéresser aux 73 %, surtout quand l’on connaît la composition des pneus et des enrobés.
A moins que l’on ne veuille pas résoudre le problème de la pollution et que l’on désigne des boucs émissaires tout en mettant en avant une solution qui ne résout en rien le problème.

Posté le 14-01-2020 à 09:41:25 par Phenix83

@christophe.L’abrasion des pneus est il vraiment plus important avec un VE ? Ma ZOE a roulé 65000 km,les pneus sont d’origine ,mème à l’avant.La manière de conduire et de la vitesse ,surtout dans les virages et rond-points joue sur l’usure ,probablement autant que le poids du véhicule.Mais c’est vrai ,la batterie de ZOE pèse 280 kg ,c’est le poids de 4 passagers en permanence en plus de la charge utile.
L’usure des routes provoquée par le passage de tous types de véhicules est indéniable puisque le revètement routier doit ètre refait régulierement.L’enrobé routier de surface(asphalte) est composé de cailloux liés par du bitume.Le bitume est un pétrole lourd de qualité très variable.L’élaboration de l’enrobé à base de bitume génère des émanations gazeuses très polluantes ,la plupart cancérigènes dont le benzène .En dehors de tous débats sur les VE ,il est important de connaitre la composition des particules résultant de l’usure de ces enrobés routiers,en fonction de la température (été-hiver).
Le VE alimenté par hydrogène est probablement plus léger que celui à batterie ,à autonomie égale.Mais se pose le pb du cout de production de H2 (environ 60 kWh pour produire 1 kg de H2 par hydrolyseur).
Sans étude plus précise condamner le VE parce qu’il userait davantage les pneus qu’un véhicule thermique me parait un faux débat.

Posté le 14-01-2020 à 11:13:52 par Christophe

@Phenix83
Ce n’est pas un conditionnel, c’est un fait un véhicule plus lourd émet plus de particules d’abrasion de pneus et de revêtements qu’un véhicule plus léger.
Ces particules sont maintenant suffisamment connues (voir dernier rapport de l’ANSES) pour dire qu’elles entraînent les mêmes problèmes que celles des autres types, le critère prépondérant étant leur taille. Si les particules d’abrasion des pneus et du revêtement sont tant déniées c’est surtout parce qu’elles ne sont pas visibles. Mais si elles ne sont pas visibles, c’est qu’elles sont fines et donc dangereuses.
Le principe de précaution impose de prendre les mêmes décisions pour toutes les particules jusqu’à démonstration irréfutable de non dangerosité de tel ou tel type. Quand il s’agit d’un industriel notamment alimentaire on sait très bien appliquer ce principe de précaution et même s’il s’avère ensuite que le problème était mineur.

Posté le 14-01-2020 à 14:30:40 par Daniel

1 X 2 + on parle de la pollution engendrée par la voiture. Tout ce qui se déplace pollue, y compris la bicyclette dont les pneus et les patins de freins s’usent en émettant des particules. Ou alors, on peut dire que la voiture, c’est comme la pile qui Wonder qui ne s’use que si l’en s’en sert. Laissons la donc au garage et finie la pollution.

Posté le 14-01-2020 à 18:02:26 par Vérité

@Daniel
Un vélo pollue-t-il moins l’air qu’une voiture électrique ?
Si oui, il est préférable de laisser sa voiture au garage et de prendre son vélo.

Posté le 14-01-2020 à 23:25:22 par nouh

Sur les filtres à particules des moteurs diesel vous devriez un peu mieux vous renseigner avant de reproduire des imbécilités d’une étude publiée par l’ONG Transport Environment.
Le filtre à particule émet des particules simplement lors de sa régénération ce qui est "ponctuel" et donc pas "continuellement" et de plus, ils sont très efficaces car les derniers diesels émettent moins de particules que les seuil admis par les commissions européennes.
Les derniers moteurs à essence émettent bien plus de particules que les diesel(10 fois plus) et c’est pour cela que l’on met des filtres aussi sur les essences......qui ont aussi besoin de se régénérer.
Merci de rectifier!!!

Posté le 14-01-2020 à 23:45:44 par Phenix83

@Christophe et Daniel,oui que ce soit sur rail ou sur tous type de route ,mème dans le désert ,le déplacement des trains ,voitures ou camions produit des particules et soulève toutes sortes de poussières .Le métro sur rail ou sur pneu ,circulant dans des tunnels mal aérés ,avec ses nombreux freinage n’est il pas une source de pollution autant que les VE qui circulent en surface ? Les opposants aux VE doivent apporter les preuves que les particules fines résultant du roulage des VE sont des sources de pollution plus dangereuses pour la santé que celles des véhicules à moteur thermique .

Posté le 15-01-2020 à 07:47:52 par Christophe

@Phenix83
http://avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html
Posté le 23-09-2019 à 18:13:55 par Christophe
"Livrons-nous à un petit calcul.
Ligne 1 du métro parisien 16 km en tunnel de 7,75 m de diamètre 181 millions de voyageurs annuel.
Que donnerait les émissions de particules de ces voyageurs en voiture électrique ?
Rapport ANSES cité avant : voiture électrique moyenne IdF 27,23 mg/km PM10 d’abrasion dont 14,49 mg/km PM2,5 d’abrasion dont 2,00 mg/km PM1,0 d’abrasion (freins + pneus)
Taux de remplissage des voitures des navetteurs sur Paris : 1,1. Si voiture 164 545 454 millions de voitures.
Considérons un déplacement d’un kilomètre (descente après 2 stations) –> 164 545 454 km parcourus.
Avec 2 mg/km de PM1 –> 329 090 909 mg de PM1 produits.
Considérons que la pollution d’une journée est introduite dans le tunnel du métro 1 soit 329 090 909 / 365 = 901 619 mg de PM1 dans 754 767 m3 --> 1,2 mg/m3 à comparer aux 500 microg/m3 relevés (donc à minima 2 fois moins que ce donnerait les voyageurs du métro dans une voiture électrique au taux de remplissage habituel).
Cela permet de relativiser la pollution mesurée dans le métro.
Cela permet aussi de confirmer que le vrai fléau c’est l’autosolisme qu’il faut donc combattre en priorité.
Mais il y en a qui préfèrent se focaliser sur le diesel et sur la pollution dans le métro. "

Pour ce qui est de la dangerosité des particules, je vous renvois vers le rapport de l’ANSES cité plus haut qui dit bien que la solution passe par "réduction du trafic (-25 % des voitures particulières, -20% des véhicules utilitaires légers et camions) compensé par +75% du trafic bus Diesel et électriques, +50% du trafic deux-roues (essence et électrique)".

"les particules fines résultant du roulage des VE sont des sources de pollution plus dangereuses pour la santé que celles des véhicules à moteur thermique" pour avoir déjà comparé grâce à l’application Gécoair (http://www.gecoair.fr/2018/04/19/des-particules-fines-quelque-soit-le-vehicule/), le roulage d’une Zoé et celui d’une 108, j’ai systématiquement beaucoup plus de particules avec la Zoé qu’avec la 108. A ceux qui me disent que la 108 n’est pas équivalente à la Zoé, je leur réponds que la 108 me permet de faire tous les trajets où la voiture reste le moyen le plus pertinent pas la Zoé, donc une Ion qui serait selon eux équivalente à une 108 est encore moins polyvalente qu’une Zoé (ce type de voiture ne me sert strictement à rien).

Posté le 15-01-2020 à 08:58:03 par PMC

@nouh
Un filtre à particules sera efficace quand il sera débarrassé des crasses dans un centre dédié. Dans le cas contraire, comme actuellement, il n’y pas de mystère, les particules sont rejetées périodiquement dans l’atmosphère. Comment pouvez-vous croire le contraire ? Ces filtres, c’est de la poudre au yeux et c’est bien le cas de le dire.

Posté le 15-01-2020 à 09:07:42 par Christophe

@PMC
C’est bien pour cela que je milite pour un classement prenant en compte tous les polluants et leur dangerosité :
http://www.avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html
Posté le 15-10-2019 à 08:24:43 par Christophe
"C’est là que mettre en place le système de notation « Air’volution » prévu par la Ville de Paris dans son plan climat prend tout son sens ssi aux conditions suivantes :
- que l’organisme qui fait les mesures soit indépendant (avec preuve de cette indépendance),
- que tous les polluants soient mesurés (donc pour les particules en masse et en nombre) dont y compris celle d’abrasion,
- que le test (style rde) soit reproductible pour tous les véhicules dans les mêmes conditions,
- que les classements soient établis en fonction des pondérations liées à la dangerosité des différents polluants établies par un collège d’experts indépendants (avec pondération la plus forte pour les particules ultrafines, etc.)."

Posté le 16-01-2020 à 11:05:43 par Titi

@PMC
Attention, le fonctionnement n’un FAP n’est pas de retenir les particules pour les relâcher plus tard, mais bien de les retenir en faisant passer les gaz à travers une céramique puis de périodiquement brûler les suies accumulées en envoyant des gaz plus chauds.
La voiture choisi de déclencher une régénération quand le moteur est chaud et dans une phase d’utilisation intensive, donc à priori en périurbain.
Les particules mesurées par l’association sont celles qui se forment après le FAP, justement dûes aux gaz chauds.

Posté le 17-01-2020 à 09:59:32 par PMC

@Titi
Au final, ce sont bien des particules, plus fines donc plus dangereuses, qui sont rejetées lors des décrassages. Ceux qui sont au bord de la route à ce moment là en profitent malheureusement.

Posté le 17-01-2020 à 10:05:35 par Phenix83

@Christophe,le rapport ANSES paru en janvier 2019 (277 pages)n’alarme absolument pas sur les particules fines qui seraient émises par les véhicules électriques,bien au contraire .Je lis en page 105/277 que les particules PM1.0 sont d’origine 95 %combustion ,le carbone suie 92% dont frein 1% ,que les PM2,5 sont d’origine combustion à 72% et 28% abrasion (allant jusqu’à 41 % pour les véhicules lourds),que les PM10 et sont d’origine combustion entre 43 et 61 %,le reste étant réparti à égalité entre l’abrasion des pneus,freins,routes.Malgré un poids plus élevé en 2020 ,il n’est pas mentionné par l’ANSES que les VE légers produisent significativement plus de particules d’abrasion que les véhicules thermiques .Le VE ne produit aucune particule de combustion au roulage,c’est un avantage indéniable.

Posté le 17-01-2020 à 10:42:42 par Christophe

@Phenix83
En juillet 2019 ils ont publié une étude comprenant trois parties de respectivement 118, 284 et 494 pages qui dans une partie analyse toute la littérature sur les différentes études sur la pollution et dans une autre fait des simulations.
Ils y relèvent que les améliorations, plus limitées, observées pour les concentrations de PM2,5 et PM10 sont liées [...] au maintien des émissions du trafic par abrasion (pneus, freins, chaussée).
Ils martèlent aussi que le levier le plus efficace est la réduction du trafic automobile ("plus encore d’une diminution ambitieuse du trafic en zones denses, contribuant d’une part à une réduction supplémentaire des émissions et anticipant d’autre part une réduction de l’exposition des personnes et de la pollution de proximité" ou "en regard avec d’autres mesures comme la maîtrise du trafic (zones à faibles
émissions, péages urbains, etc.), la promotion des transports en commun, de l’intermodalité, des modes actifs, de l’autopartage, du covoiturage et des logistiques marchandises (ecommerce, livraison du dernier kilomètre, plates-formes logistiques urbaines), porteuses de
bénéfices pour la qualité de l’air par la réduction éventuelle de la contribution du trafic routier.).")
Il y a même une annexe qui montre clairement que le VE ne produit pas significativement moins de particules qu’un VT.
Ce qui va à l’encontre de l’analyse que vous faites de leur rapport de janvier 2019.

Pour votre information, PM2,5 signifie de 0 à 2,5 et intègre bien la fraction 0 à 1 (PM1).

Vous défendez votre liberté de rouler en ville avec votre voiture électrique en voulant démontrer que vous polluez moins que si vous le faisiez en voiture thermique. Moi je cherche à réduire significativement la pollution pour réduire ses impacts sur la santé et à ce titre, un véhicule qui émet des particules (ce qui est bien le cas de votre voiture électrique) doit être éliminé et d’autant plus quand il y a d’autres solutions.

Posté le 17-01-2020 à 13:07:18 par Phenix83

@Christophe.ce forum n’a pas pour ojectif de remettre en cause la liberté individuelle de se déplacer sur les routes pour des besoins lies a l’activite economique ou aux loisirs .Le sujet est d’analyser si oui ou non les VE sont un moyen de reduire la pollution résultant du trafic routier.En depit de toutes vos élucubrations et sauf a presenter des arguments techniques irrefutables,que vous le vouliez ou non,pour un trafic equivalent les VE permettent de reduire la pollution atmospherique .Pour ce qui me concerne le debat est clos.

Posté le 17-01-2020 à 14:06:51 par Christophe

@Phenix83
Vous parlez uniquement de réduire la pollution automobile pas de la supprimer, c’est bien que vous êtes conscient qu’il y a pollution.
Si il y a pollution il y a incidence sur la santé des riverains soit la remise en cause de leur liberté de vivre ou de vivre en bonne santé.
Vous opposez la liberté de se déplacer à la liberté de vivre. Pourtant on peut très bien se déplacer sans polluer et donc sans impacter les populations sur son passage.

Les arguments techniques irréfutables ont bien été présentés mais vous ne vous voulez pas les entendre. De toute façon, ils sont maintenant dans les mains des autorités pour qu’ils prennent les décisions qui s’imposent.

Contrairement à ce que vous affirmez un trafic de Peugeot 108 est moins polluant qu’un trafic équivalent de Renault Zoé. Si la première est interdite de circuler, la seconde doit l’être aussi.

Posté le 18-01-2020 à 08:19:37 par Julien

Bonjour,
@Phenix83
Bien sûr que c’est un faux débat. Les VE sont loin d’être parfaits mais sont attaqués de tous les côtés. Les PM générées par le freinage sont moindre que sur un véhicule thermique et donc même si les PM liées à l’abrasion sont un peu plus nombreuses, le total est globalement comparable avec les VT. Cela n’empêche pas d’espérer la diminution des émissions de PM.

@ Christophe
Si un 108 doit disparaitre, c’est parce qu’elle a moins d’avenir dans la baisse des émissions de CO2 qu’une Zoé qui sera bien plus efficace dans les années qui viennent. C’est ça le plus important. Rien à voir avec la pollution sanitaire.

Posté le 18-01-2020 à 09:04:01 par Vérité

@Julien
"elle a moins d’avenir dans la baisse des émissions de CO2 qu’une Zoé qui sera bien plus efficace dans les années qui viennent".
C’est reconnaître qu’elle ne l’est pas à l’heure actuelle.
Comment pourrait-elle alors le devenir ?

Posté le 18-01-2020 à 10:42:08 par Julien

@Vérité
Oui nous avons déjà "débattu" de cela tous les deux. Pour l’instant les VE en circulation sont loin d’être parfaits, juste moins pire que les VT. Mais il y a beaucoup de pistes d’amélioration et c’est très encourageant.
Il y a des trolls bien plus efficaces que vous, Vérité !

Posté le 18-01-2020 à 11:17:29 par electronlibre

@ Julien
En quoi un VE est il moins pire qu’un VT? Au niveau émission de particules? On s’aperçoit maintenant que non!
Au niveau émission de CO2? Sans doute mais ça n’a aucune importance puisque le CO2 n’est pas un polluant et qu’il n’a aucune influence, son effet de serre étant saturé depuis bien longtemps!
Le VE n’a aucun intérêt environnemental, désolé pour ceux qui se sont précipités sur le VE, mais on vous a trompé et je sais qu’il est difficile de reconnaître que l’on a été dupé!
Pour les villes, la seule solution est la diminution des voitures particulières, remplacées par les TC et les modes de déplacement ultralégers...

Posté le 18-01-2020 à 11:44:55 par Vérité

@Julien
Rien ne permet d’affirmer une telle généralité : "un VE est moins pire qu’un VT", c’est un peu plus complexe que cela.
Si pour vous rétablir la vérité c’est être un troll manifestement vous êtes dans l’erreur la plus complète.

@electronlibre
N’ont été dupés que ceux qui ont voulu l’être et qui défendent leur mode de vie d’ultra-dépendance à la voiture.
"light is right"

Posté le 20-01-2020 à 07:23:59 par Christophe

C’est tellement un faux débat que dans le Techni.cités n° 328 de décembre 2019 (le magazine des cadres techniques de la fonction publique) dans un article sur la pollution un ingénieur de l’IFSTTAR indique que l’atteinte des valeurs guides de l’OMS impose la réduction du trafic automobile à travers notamment le renforcement des autres modes de mobilité du fait que les progrès technologiques (en terme de motorisation) ne règle pas les émissions de particules par abrasion des freins, des pneus et de la route.
Il parle aussi du coût environnemental du remplacement accéléré des véhicules.
Il n’y a qu’un pas pour que cette analyse arrive dans les rangs de la préfectorale.

@Julien
J’ai toujours tenu le discours tenu dans le Techni.cités de décembre 2019 à savoir que la baisse de la pollution passe par une baisse drastique de l’usage de la voiture.
Comme j’ai toujours dit que si l’on intégrait cela, l’intérêt de changer les voitures était plus que limité en terme d’impact environnemental.
Si j’intègre un usage moindre, l’intérêt environnemental d’une Zoé s’amenuise, d’autant plus que l’impact environnemental d’une 108 peut grandement s’améliorer avec divers kits.

Posté le 21-01-2020 à 08:33:22 par Christophe

On me souffle dans l’oreillette que cette analyse est déjà arrivée dans les rangs de la préfectorale.
http://www.rhone.gouv.fr/Actualites/Activation-du-niveau-d-alerte-N1pollution-de-l-air-particules-fines-bassin-lyonnais-Nord-Isere
"un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur »" la vignette verte c’est zéro émission moteur et pas zéro émission.
Le fait de ne pas écrire zéro émission mais zéro émission moteur est lourd de sens.

Des arrêtés, qui pour cause de pollution aux particules, interdiraient la circulation de Peugeot 107 et 108 tout en autorisant la circulation de véhicules 1,5 fois plus lourds, avec les connaissances actuelles seraient annulés par les tribunaux.
En cas de pollution aux particules si les citadines de moins d’une tonne sont interdites, les voitures électriques de plus de 1400 kg doivent elles aussi interdites.

Posté le 22-01-2020 à 16:27:41 par CHL17

Une chose est certaine, sur un VE bien conçu les particules emisies par les plaquettes de freins sont bien inférieures en quantité que sur un véhicule thermique. La raison est que l’on utilise quasiment plus du tout les freins !
Le freinage régénératif ( les moteurs deviennent génératrices) permet au véhicule de ralentir voir s’arrêter sans usage de la pédale de frein. On utilise alors les freins que dans les rares circonstances d’urgences.
Après 110000 km mes plaquettes étaient encore quasi neuves et il faut s’astreindre à donner un petit coup de frein une fois par mois pour éviter que les disques ne soient rouillés ce qui serait néfaste à la distance de freinage en cas d’urgence.

Posté le 22-01-2020 à 16:25:39 par Julien

Bonjour,
Je suis d’accord pour dire que la meilleure solution pour diminuer les pollutions est de diminuer les voitures particulières. Pour l’instant, les VE sont intéressants car leur bilan carbone global est déjà meilleur que celui des VT (même celui d’une 108 qui est pourtant un des véhicules les moins polluants car qui consomme très peu) et promet d’être nettement meilleur dans les années qui viennent : fabrication des batteries en Europe, électricité de plus en plus verte, recyclage des batteries de plus en plus efficace. Tout le monde ne peut pas habiter en ville et/ou prendre les transports en commun.
Je mets en second plan la pollution sanitaire car je pense que les émissions de CO2 et leurs conséquences sur le climat sont beaucoup plus importantes.

Posté le 22-01-2020 à 18:57:21 par electronlibre

@Julien
"Je mets en second plan la pollution sanitaire car je pense que les émissions de CO2 et leurs conséquences sur le climat sont beaucoup plus importantes."
C’est bien le discours des pro-VE de mettre la pollution sanitaire au second plan, alors que c’est l’urgence primordiale.
L’idéologie giecienne du RCA conséquence des émissions de CO2 ne tiendra plus la route très longtemps et J’ai déjà expliqué pourquoi...

Donc non, les VE ne sont pas intéressants car leurs émissions de particules sont encore trop élevées!

Posté le 23-01-2020 à 09:34:45 par Christophe

Sur une citadine avec des tambours à l’arrière les freinages pour ne pas voir apparaître la corrosion sur les disques avant c’est 1 mg/km d’émission (la combustion pour les véhicules qui polluent le moins est du même ordre d’idée). Le calcul est simple à faire quand on connaît la pénétration de la corrosion sur un métal nu. Si disque à l’arrière, c’est à multiplier par 2 et si disques plus grands à augmenter en proportion de la surface des plaquettes.

Dernièrement j’ai utilisé une voiture électrique que j’ai récupérée dans une gare pour me rendre dans une ville à moins de 40 km mais non desservie en train. Il faisait une température négative à aller et proche de zéro au retour.
Les premiers kilomètres (pourtant en ville), je n’ai eu aucun freinage par régénération (température basse et batterie pleine).
Il a fallu attendre de descendre sous les 80 % de batterie pour avoir un freinage régénératif supérieur au frein moteur d’une citadine essence.
Mon RdV était en plein centre où le stationnement est payant mais où il y a une borne de recharge avec stationnement et charge gratuits.
Donc au retour même topo.
Autant dire qu’avec plus de 1400 kg à arrêter l’énergie à dissiper par les freins mécaniques était supérieure à celle d’une minicitadine de 840 kg. Plus d’énergie à dissiper = plus de frottements = plus de pollution.
J’aurai fait le même trajet avec une minicitadine essence de 840 kg ou moins, j’aurai moins pollué.

Mais l’utilisation du train + de la voiture électrique pour finir me permet d’afficher un bilan carbone réglementaire neutre et ceci tant que cette supercherie n’est pas connue.

Posté le 23-01-2020 à 14:50:13 par Julien

Bonjour,
Je ne vois vraiment pas l’urgence sanitaire en comparaison avec les décennies d’utilisation des véhicules à moteur thermique et toutes les particules en sortie des pots d’échappement. Oui il faut s’en préoccuper, penser aux gens qui ont des problèmes respiratoires, mais je le redis, je pense que c’est vraiment secondaire.

J’ai un Kangoo ZE maxi de 2011, j’en suis très content. C’est vrai que c’est con qu’il n’y ait pas d’effet régénératif au début suite à un chargement de la batterie. Mais pour ma voiture, ça ne dure que quelques centaines de mètres, ensuite le fonctionnement est normal.
Je freine très peu et je pense que la plupart des utilisateurs habitués de VE conduisent comme moi, souplesse et anticipation. Les plaquettes sont très peu sollicitées. Donc même si l’abrasion des pneus est un peu plus forte pour un VE en raison de son poids, les particules rejetées ne sont globalement pas plus importantes que pour un VT.

Pourquoi se permettre de critiquer les gens qui font des efforts pour tenter de réduire leurs émissions de CO2, quand peut-être 95% de gens ne font aucun effort ? Alerter sur le fait que les VE sont loin d’être des véhicules non polluants, je suis d’accord, mais crier au scandale, c’est vraiment faire de la comédie !
Vous devriez plutôt polluer les forums de sites de fans de camions ou de tunning qui font de leurs pneus des burns pour le plaisir !

Posté le 23-01-2020 à 15:35:30 par Christophe

@Julien
"Alerter sur le fait que les VE sont loin d’être des véhicules non polluants, je suis d’accord", donc c’est un scandale de
1/ les faire passer pour des véhicules propres,
2/ leur donner des avantages, qui sont donc injustifiés,
3/ interdire, pour cause de pollution, des véhicules qui ne sont pas plus polluants.

"C’est vrai que c’est con qu’il n’y ait pas d’effet régénératif au début suite à un chargement de la batterie." merci de confirmer que mon analyse est bonne.

"Je suis d’accord pour dire que la meilleure solution pour diminuer les pollutions est de diminuer les voitures particulières." Idem.

"les VE sont intéressants car leur bilan carbone global est déjà meilleur que celui des VT", la baisse de la pollution passant par la baisse de l’utilisation des voitures, ce postulat perd tout son sens.

Posté le 24-01-2020 à 16:51:51 par Julien

@Christophe

""C’est vrai que c’est con qu’il n’y ait pas d’effet régénératif au début suite à un chargement de la batterie." merci de confirmer que mon analyse est bonne." J’ai bien précisé que cela fonctionnait de cette façon pendant quelques centaines de mètres. Il faut savoir relativiser ! Quel véhicule aviez-vous utilisé ? Je serai curieux de vérifier vos dires auprès du constructeur car 80%¨me semble vraiment très très bas.

"1/ les faire passer pour des véhicules propres,
2/ leur donner des avantages, qui sont donc injustifiés,""
Finalement, c’est bien la démarche marketing des constructeurs de VE qui vous dérange. Et je suis d’accord que c’est plein de mensonges, comme pour les constructeurs de VT, mais aussi les vendeurs de cuisines et de régimes alimentaires....
Certaines personnes un peu naïves croiront sans doute tous ces faux arguments. Peu importe ! Les VE sont déjà moins polluants que les VT et ont probablement beaucoup d’avenir ! Donc peu importe ce que peuvent raconter ces menteurs !

"3/ interdire, pour cause de pollution, des véhicules qui ne sont pas plus polluants."
Une 108 ne sera pas interdite et c’est normal.
Par contre, une vieille 205 diesel le serait, non pas parce qu’elle pollue plus en terme de CO2, c’est bien ça le paradoxe de cette règlementation à mon avis, mais bien parce que les particules fines rejetées par le pot d’échappement sont très toxiques. Si j’ai bien compris, c’est surtout cet aspect de la pollution qui vous gêne donc vous en plaindre n’est pas du tout cohérent. Je ne vous comprends pas.

Posté le 24-01-2020 à 16:51:51 par Julien

@Christophe

""C’est vrai que c’est con qu’il n’y ait pas d’effet régénératif au début suite à un chargement de la batterie." merci de confirmer que mon analyse est bonne." J’ai bien précisé que cela fonctionnait de cette façon pendant quelques centaines de mètres. Il faut savoir relativiser ! Quel véhicule aviez-vous utilisé ? Je serai curieux de vérifier vos dires auprès du constructeur car 80%¨me semble vraiment très très bas.

"1/ les faire passer pour des véhicules propres,
2/ leur donner des avantages, qui sont donc injustifiés,""
Finalement, c’est bien la démarche marketing des constructeurs de VE qui vous dérange. Et je suis d’accord que c’est plein de mensonges, comme pour les constructeurs de VT, mais aussi les vendeurs de cuisines et de régimes alimentaires....
Certaines personnes un peu naïves croiront sans doute tous ces faux arguments. Peu importe ! Les VE sont déjà moins polluants que les VT et ont probablement beaucoup d’avenir ! Donc peu importe ce que peuvent raconter ces menteurs !

"3/ interdire, pour cause de pollution, des véhicules qui ne sont pas plus polluants."
Une 108 ne sera pas interdite et c’est normal.
Par contre, une vieille 205 diesel le serait, non pas parce qu’elle pollue plus en terme de CO2, c’est bien ça le paradoxe de cette règlementation à mon avis, mais bien parce que les particules fines rejetées par le pot d’échappement sont très toxiques. Si j’ai bien compris, c’est surtout cet aspect de la pollution qui vous gêne donc vous en plaindre n’est pas du tout cohérent. Je ne vous comprends pas.

Posté le 24-01-2020 à 18:41:40 par Vérité

@Julien
Paris va interdire tous les véhicules thermiques en 2030.
Ces édiles utilisent les arguments des points 1, 2 et 3.

Posté le 25-01-2020 à 14:44:48 par Julien

@Vérité
Oui c’est vrai. A mon avis parce que ces personnes n’ont pas pris 5 minutes pour s’intéresser de près aux sujets sauf à écouter les lobbies (les lobby du VE existent aussi on le sait bien, comme les lobbies du VT mais sans Total (pour le moment), donc moins à blâmer d’après moi) ce qui leur revient à sortir les arguments marketing des constructeurs !
On en revient à dire la même chose : peu importe ! puisque le VE va vraiment dans la bonne direction.


- Les gens qui veulent faire baisser les émissions de CO2 croient dans les VE associés au co-voiturage et aux transports en commun (voir avis de WWF et Greenpeace sur leur sites Internet).

- Les gens qui font une priorité de la pollution sanitaire, parce que le sujet leur tient particulièrement à coeur parce qu’il connaissent quelqu’un qui souffre de problèmes respiratoires par exemple, ou parce qu’ils se fichent du réchauffement climatique, ne croiraient pas dans le VE, d’après vous, Christophe, et Electronlibre, si j’ai bien compris. Je crois que c’est une belle erreur : le VE émet moins de particules fines, c’est sûr puisque pas de pot d’échappement et sera probablement toujours privilégié par les personnes fragiles pour se déplacer au métro (pour parler des grandes villes) où les particules fines dégagées par les plaquettes et/ou les frotteurs de traction (selon le type de métro) le sont en très grandes quantités dans un espace confiné.
Dans toutes les villes (petites et grandes), on aura aussi de plus en plus de transports en commun électrifiés (tramway, bus/navettes alimentés par catener ou sur batterie, VE en autopartage, etc.

Pour l’instant, il nous revient d’encourager tout cela et non pas le contraire !

Posté le 25-01-2020 à 18:02:10 par Vérité

@Julien
Les particules du métro (uniquement électrique) sont uniquement des particules d’abrasion.

"le VE émet moins de particules fines", j’attends une étude indépendante qui confirme cela. Celles que je connais arrivent à un statu quo.

Mettre en avant les transports en commun et les véhicules partagés c’est très différent de mettre en avant les VE en remplacement des VT. C’est pourtant la première solution qui est à privilégier à la fois en terme d’émissions de CO2 et de pollution.

Posté le 25-01-2020 à 23:23:30 par electronlibre

@Julien
Comme Vérité, j’attends aussi que vous donniez le lien vers une étude indépendante démontrant que le VE émet significativement moins de particules fines.

Idem pour le réchauffement climatique, citez une étude indépendante prouvant la réalité de celui-ci, ou si réel, la responsabilité du CO2.

La solution du VE n’aura d’avenir que si celui-ci parvient à résoudre son problème de surpoids du fait des batteries...

Posté le 26-01-2020 à 10:12:39 par Julien

@Vérité et Electronlibre
Je ne chercherai pas d’étude indépendante puisque c’est juste logique.
Le statuquo dont parle vérité ma convient très bien. J’ai donc bien raison quand je dis qu’il n’y a pas du tout lieu de crier au scandale à propos des particules fines émises par les VE, comme vous le faites. C’est ridicule.

@Vérité
"Les particules fines du métro sont uniquement des particules d’abrasion". Et alors ? Elles ne sont pas toxiques ? Les VE aussi n’émettent que des particules d’abrasion.

Mettre en avant les transports en commun et les véhicules partagés a tout à voir avec les VE puisqu’à l’avenir ces modes de transport seront réalisés par des VE pour toujours améliorer les bilans carbone.

@Electronlibre
Je suis persuadé que le problème du poids des VE sera progressivement résolu avec l’augmentation de l’autonomie, une petite autonomie étant suffisante au quotidien.
Je ne perdrais pas plus de temps à discuter avec un climatosceptique. Je ne comprends pas pourquoi vous vous amusez à perdre le vôtre sur un tel site Internet. C’est pervers.

Posté le 26-01-2020 à 12:08:51 par electronlibre

@Julien
Il n’y a pas de climato-sceptique sur ce site, je dis simplement que s’il y a réchauffement climatique, il ne peut être mis sur le dos du CO2 comme tous les scientifiques honnêtes le savent(mais certains ne le disent pas de peur de perdre leurs places voir de faire une croix sur leurs carrières).
Donc prendre comme argument que le VE émet moins de CO2 que le VT est nul et non avenu...
Un autosoliste en VE pollue-t-il moins qu’un covoiturage en VT?
Je ne crois pas... donc remplacer les VT par des VE n’est pas la solution, il faut réduire les déplacements en VP le plus possible(ce que je fais depuis des années).

Posté le 26-01-2020 à 10:12:39 par Julien

@Vérité et Electronlibre
Je ne chercherai pas d’étude indépendante puisque c’est juste logique.
Le statuquo dont parle vérité ma convient très bien. J’ai donc bien raison quand je dis qu’il n’y a pas du tout lieu de crier au scandale à propos des particules fines émises par les VE, comme vous le faites. C’est ridicule.

@Vérité
"Les particules fines du métro sont uniquement des particules d’abrasion". Et alors ? Elles ne sont pas toxiques ? Les VE aussi n’émettent que des particules d’abrasion.

Mettre en avant les transports en commun et les véhicules partagés a tout à voir avec les VE puisqu’à l’avenir ces modes de transport seront réalisés par des VE pour toujours améliorer les bilans carbone.

@Electronlibre
Je suis persuadé que le problème du poids des VE sera progressivement résolu avec l’augmentation de l’autonomie, une petite autonomie étant suffisante au quotidien.
Je ne perdrais pas plus de temps à discuter avec un climatosceptique. Je ne comprends pas pourquoi vous vous amusez à perdre le vôtre sur un tel site Internet. C’est pervers.

Posté le 26-01-2020 à 10:12:39 par Julien

@Vérité et Electronlibre
Je ne chercherai pas d’étude indépendante puisque c’est juste logique.
Le statuquo dont parle vérité ma convient très bien. J’ai donc bien raison quand je dis qu’il n’y a pas du tout lieu de crier au scandale à propos des particules fines émises par les VE, comme vous le faites. C’est ridicule.

@Vérité
"Les particules fines du métro sont uniquement des particules d’abrasion". Et alors ? Elles ne sont pas toxiques ? Les VE aussi n’émettent que des particules d’abrasion.

Mettre en avant les transports en commun et les véhicules partagés a tout à voir avec les VE puisqu’à l’avenir ces modes de transport seront réalisés par des VE pour toujours améliorer les bilans carbone.

@Electronlibre
Je suis persuadé que le problème du poids des VE sera progressivement résolu avec l’augmentation de l’autonomie, une petite autonomie étant suffisante au quotidien.
Je ne perdrais pas plus de temps à discuter avec un climatosceptique. Je ne comprends pas pourquoi vous vous amusez à perdre le vôtre sur un tel site Internet. C’est pervers.

Posté le 26-01-2020 à 14:34:14 par Vérité

@Julien
Quand je dis ""le VE émet moins de particules fines", j’attends une étude indépendante qui confirme cela. Celles que je connais arrivent à un statu quo.", il faut comprendre que toutes les études sérieuses arrivent à la conclusion qu’un VE n’émet pas moins de particules qu’un VT.
La pollution dans le métro le confirmant.
Oui il faut mettre en avant les TC et les véhicules partagés mais c’est une erreur d’inciter à remplacer les voitures à pétrole par des voitures électriques. Il est préférable d’inciter à l’abandon des voitures à pétrole pour les TC.

Posté le 26-01-2020 à 14:34:44 par jed63

@ Julien
Bonjour. Je suis de votre avis, il y a quelques pervers qui viennent polluer ce site.

Dans mon métier, nous apprenons à les repérer, puis à les soigner. En dehors de la démarche de soins, il convient de ne jamais répondre à un pervers car cela attise sa jouissance. Ne pas lui répondre le déçoit, le contrarie, et lui fait chercher d’autres sujets à maltraiter...

Je vous invite donc à ne jamais poursuivre ou entamer une discussion quand vous identifiez un tel comportement. Ce n’est pas toujours évident mais la redondance des propos, le manque d’imagination et surtout le manque d’empathie aide assez à les identifier.

En ce qui concerne notre intérêt pour ce site internet :
beaucoup de chauffeurs de taxis ont acquis des voitures hybrides. Sont-elles moins chères ? Non.
Sont-elle plus confortables ? Pas vraiment...
Mais elles consomment moins de carburant, moins de plaquettes de freins et moins de pneus... Donc avantageusement économes en argent -et en pollutions diverses- sur le long terme. Je pense que nous les verrons peu à peu adopter des véhicules 100% électriques pour les mêmes raisons.

Les particuliers y viennent doucement, aux voitures hybrides et électriques pures, car ils connaissent moins ces notions, doivent se documenter pour les appréhender et accepter de payer plus cher maintenant pour gagner en économie et en moindre pollution sur le long terme. Cela est difficile, nécessite de la réflexion sur le long terme à laquelle beaucoup ne sont pas habitués.

Ce n’est évidemment pas la réponse suffisante au réchauffement climatique mais seulement une réponse adaptée parmi d’autres, comme lutter contre l’autosolisme, l’absence de taxe sur le kérosène des avions et promouvoir les énergies renouvelables telles que les éoliennes qui ne font que copier les moulins à vent de nos ancêtres, les centrales hydro-électriques qui copient nos moulins à eau historiques.

Il convient cependant de ne pas condamner trop vite l’autolisme. Mon arrière grand-père était cocher et élevait des chevaux. En ce temps, beaucoup aspiraient à la fortune pour pouvoir s’offrir un cheval et s’affranchir des distances, du temps, des transports en commun qui existent depuis le début de la civilisation humaine. Mais les chevaux sont infiniment moins toxiques pour l’environnement et pour nous que les automobiles, à vapeur ou à pétrole...

Le lobby climato-sceptique est puissant en raison des enjeux économiques formidables et majeurs, il est omniprésent, dans tous les pays et pour l’instant il n’existe que peu de structures en lutte contre ce lobby mais les citoyens évoluent dans leur réflexion, ce qui panique ce lobby et le rend plus agressif avec des agents aux ordres.

Je lis que la plupart des contributions des visiteurs de ce site vont dans ce sens. Cela sera-t-il suffisant ? Je le souhaite.

Bonne et heureuse année à toutes et tous, réfléchissons et agissons...


Posté le 26-01-2020 à 15:57:09 par Julien

@jed63
Ouaaahh ! Merci !

Posté le 27-01-2020 à 08:33:24 par Christophe

Rapport ADEME de décembre 2018 Panorama et évaluation des différentes filières d’autobus urbains page 62 concernant la "Filière tout électrique" : "Une augmentation de l’usure des pneumatiques".

Les bus électriques ont exactement les mêmes pneus que les bus thermiques (monte standard) mais comme ils sont en permanence plus lourds, ils usent plus leur pneu.

Il est logique que les mêmes causes produisent les mêmes conséquences sur les voitures.

Posté le 27-01-2020 à 11:41:56 par Christophe

@Julien
Dans votre discours il manque une donnée pourtant essentielle, l’usage.
Si il est évident qu’une Peugeot 205 diesel pollue plus (en mg/km) qu’une voiture électrique notamment en terme de particules, il n’empêche que cette 205 utilisée par un urbain au plus 12 fois par an pour ses week-ends et vacances polluera toujours moins qu’une voiture électrique utilisée tous les jours.
En terme de CO2, quel est l’intérêt d’obliger cet urbain, à l’usage limité, à changer de voiture pour une électrique qui plus est qui ne correspond pas à ses besoins ? Une 205 diesel peut fonctionner avec un carburant diesel renouvelable, le HVO.
Le développement des transports en commun permettra de réduire encore l’usage de cette 205.
C’est bien l’objet du propos dans Techni.cités n° 328 de décembre 2019 (voir plus haut).

Posté le 27-01-2020 à 15:10:26 par Julien

@Christophe,
J’ai remplacé ma 205 diesel de 450000KMS il y a un an et demi, car trop de réparations à faire dessus, pour un Kangoo ZE. Personne ne m’a obligé à mettre ma 205 à la casse, personne ne m’a obligé à acheter un VE.

Si on compare les VT et les VE pour le mêmes usages alors tout ce que je dis est cohérent.

En ce qui concerne le HVO, je suis très surpris que vous proposiez cela, Christophe, depuis le temps que je vous lis dans les forums, je croyais que vous aviez un point de vue objectif. Travaillez-vous directement pour Total ou pour une de ses filières ? Heureusement que des ONG comme Greenpeace sont là pour nous expliquer ce qui se passe dans le monde.
https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1096/huile-de-palme-stop-a-la-raffinerie-de-total-a-la-mede

Posté le 27-01-2020 à 15:27:01 par Christophe

@Julien
Dire que le HVO se résume à la raffinerie Total de la Mède, c’est comme dire que les VE sont rechargés avec de l’électricité renouvelable.
Ce n’est pas très objectif.
On peut produire de l’HVO avec des huiles végétales et des graisses animales, de préférence après un premier usage (par exemple récupération des huiles de friture - et même si huile de palme utilisée par les industriels agro-alimentaires).
Il y a dans ma région un équarrisseur qui récupère la graisse des cadavres pour produire du carburant.

Si je compare les VT et les VE pour les usages d’urbains qui utilisent les TC ou les modes doux quand ils sont plus pertinents, tout ce que je dis est cohérent.
Ne pas voir que pour adapter les villes au réchauffement climatique, il va falloir réduire drastiquement la place de la voiture, c’est avoir des grandes œillères. En intégrant cette donnée, ce que je dis est cohérent.

Posté le 27-01-2020 à 16:36:39 par Julien

Je suis tout à fait d’accord que l’autosolisme doit disparaitre au fur et à mesure.
Prendre les transports en commun, le vélo, marcher ou ne pas se déplacer, rien de mieux pour la planète !
Mais pour ce qui doit rester motorisé, le VE doit être encouragé !

Posté le 27-01-2020 à 18:10:32 par Christophe

@Julien
Un urbain qui prend les transports en commun, son vélo ou marche dans ses déplacements de tous les jours n’a pas besoin d’une voiture pour cela. Au passage, on remarquera que les transports en commun et le vélo (ou assimilé) peuvent être électriques.
Que lui reste-t-il comme déplacements ?
Potentiellement des déplacements longues distances, dont il peut faire l’approche en train (électrique) et louer éventuellement une voiture à destination, mais à la condition que cette solution soit plus rapide que la solution voiture.
Si la voiture apparaît comme étant la solution la plus pertinente, est-ce pertinent qu’il utilise absolument une voiture électrique ?
En terme de pollution, on a vu que non puisque la voiture électrique nécessitant une grosse autonomie va nécessiter une grosse batterie donc émettre plus de particules par abrasion (fonction de la masse en mouvement).
L’électrification des véhicules doit être encouragé mais en analysant globalement le problème en étudiant le gain obtenu.
Le comportement décrit doit devenir la règle et l’utilisation d’une voiture en ville l’exception.

Au passage, on remarquera que cette imposition, par certains, de la voiture électrique amène à une moindre pertinence de la voiture par rapport au train + voiture de location et donc de facto annihile l’intérêt de la voiture elle-même.

Posté le 27-01-2020 à 22:42:35 par jed63

@Christophe
Bonjour.
Lutter contre l’autosolisme est pertinent quant il existe des solutions alternatives.
Vous omettez le déplacement en deux roues motorisées, tels que les scooters thermiques, dont la consommation moyenne oscille autour de 2,5 L / 100 km. Cf les fiches techniques. L’apparition de deux roues motorisées électriques est fort discrète pour l’instant.
Au plaisir de la promiscuité dans les TC, j’ajouterais le "bénéfice" des grèves de transport cette année : pas d’épidémie de grippe à ce jour en Ile-de-France... Cela se mesure en décès évités et en soins économisés... Alors les TC à tout crin... Vive le vélo (électrique) et les scooters thermiques en attendant les électriques. Bien cordialement.

Posté le 28-01-2020 à 08:19:55 par Christophe

@jed63
Les scooters thermiques sont encore plus polluants que les voitures : http://www.airparif.fr/calculateur-emissions/
Pour 100 km pour avoir des valeurs significatives (classement en fonction des particules) :
"- bus moyen IdF : 0,43 g de particules PM10 et 18,1 g d’oxydes d’azote avec 60 passagers,
- 2 roues CRIT’AIR 1 (EURO 4) : 1,9 g de particules PM10 et 6,2 g d’oxydes d’azote,
- 2 roues CRIT’AIR 2 : 2,11 g de particules PM10 et 8,6 g d’oxydes d’azote.
- VE moyen : 2,7 g de PM10
- VT essence moyen : 2,8 g de particules PM10 et 19,5 g d’oxydes d’azote
- 2 roues CRIT’AIR 3 : 3,09 g de particules PM10 et 11 g d’oxydes d’azote,
- 2 roues moyen : 3,1 g de particules PM10 et 11 g d’oxydes d’azote,
- 2 roues CRIT’AIR 4 : 5,28 g de particules PM10 et 16,9 g d’oxydes d’azote."
Les deux-roues Euro 4 viennent seulement d’être introduits.

Ce qui démontre bien qu’il faut lutter contre l’autosolisme (une personne seule sur son scooter c’est aussi de l’autosolisme) en mettant en oeuvre les solutions alternatives.

Sans parler des nuisances sonores et des problèmes de stationnement et de comportement des 2 roues qui posent des problèmes aux modes doux.

Posté le 30-01-2020 à 19:38:17 par jed63

@Christophe.
Bonjour.

Je conteste votre assertion que les scooters thermiques sont "encore plus polluants que les voitures"

Les 2 roues CRIT’AIR 1 et 2 sont moins polluants que les VE et les VT moyens d’après les données que vous citez d’AIRPARIF.

Vous écrivez que les deux-roues Euro 4 / CRIT’AIR 1 viennent seulement d’être introduits, c’est erroné.

Ils ont été introduits le 1er janvier 2017 pour les plus de 125 cm2 et depuis le 1er janvier 2018 pour les moins de 125 cm2. Donc depuis 3 ans.

C’est la norme EURO 5 qui est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2020.

Merci de définir l’autosolisme adapté aux scooters. Le scootosolisme ? Et pourquoi pas aux vélos ? Le vélosolisme ? Pourquoi pas deux, trois ou quatre personnes sur un vélo ? Il faut raison garder...

De même, la notion de "transport doux" est discutable. En cette récente période infernale de grève en région parisienne, j’attends une évaluation de la mortalité et de la morbidité au kilomètre parcouru des trottinettes versus vélos / vélos électriques / scooters / automobiles / Transports en commun. La notion de "douceur" en dépend.

Bien cordialement


Posté le 31-01-2020 à 08:11:49 par Christophe

@jed63
Les constructeurs ont pu vendre des machines Euro 3 jusqu’au 31/12/2018 (il y a un an). Donc autant dire qu’au 31/01/2020, le nombre de machines conformes à l’Euro 4 en circulation en France est un faible pourcentage du nombre de machines en circulation.
La norme Euro 5 est mise en place en deux temps : à partir du 1/01/2020 pour les nouveaux modèles homologués à partir de cette date et à partir du 1/01/2021 pour les modèles déjà homologués au 31/12/2019. Donc autant dire qu’au 31/01/2020, il ne doit pas y avoir beaucoup de machines conformes à l’Euro 5 en circulation en France.

Donc le deux-roues motorisé moyen reste bien plus polluant que la voiture moyenne (chose confirmée par l’ICCT lors de ses tests à Paris).

Posté le 31-01-2020 à 22:49:53 par jed63

@Christophe
Bonjour. Donc, donc donc... Très convaincant ! Vous avez raison, en dehors de la confusion entre CRIT’AIR et EURO... Mais vous avez raison, je vais remiser par devers moi mon scooter de 2013 (7 ans !) CRITAIR’2 et reprendre mon véhicule thermique "moyen" diesel de 2007 CRITAIR’3 de 2007, bien plus confortable... Répondez moi pour avoir le dernier mot puisque cela semble important pour vous mais j’arrête les frais de l’échange avec vous qui ne m’intéresse plus. Cordialement.

Posté le 03-02-2020 à 09:54:36 par Christophe

@jed63
Le classement Crit’Air est fonction des normes Euro avec des différences entre les différents types de véhicules et le "carburant" utilisé.
Ainsi une VP essence Euro 4 est Crit’Air 2 quand un 2 roues Euro 4 est Crit’Air 1.
Votre scooter Euro 3 Crit’Air 2 de 2013 n’est pas moins polluant qu’une minicitadine essence Euro 4 Crit’Air 2 d’avant 2010 et d’autant plus quand elle transporte au moins 2 passagers.

La lutte contre l’autosolisme est primordiale pour réduire la pollution, c’est aussi valable pour les 2 roues motorisés thermiques.

Vous ne voulez pas discuter avec moi parce que cela remet en cause vos fondamentaux.

Posté le 03-02-2020 à 22:43:17 par jed63

@Christophe.
Bonjour.Vous évoquez mes fondamentaux ? Car ce qui se dit ici concerne vos fondamentaux à vous ? Mais c’est terrible.. Ici ce n’est qu’un site de discussion sur le VE et les VT... Fondamental ? Merci mais non, mes fondamentaux sont d’une autre nature et sur d’autres sujets. Si les vôtres sont ici, c’est votre droit mais c’est pour le moins... étriqué ! Nos échanges sont pauvres car vous égrenez des poncifs, des lieux communs sur l’autosolisme, qui maintenant concerne d’après vous les scooters thermiques... Redondance dans vos propos et dans vos sujets, déconnexion de la réalité, absence d’empathie.. Vous me rappelez le comportement d’un autre contributeur... D’ailleurs vos contributions aux heures de bureau et en semaine donnent à réfléchir ! Bon vent dans vos certitudes.

Posté le 04-02-2020 à 15:41:09 par Christophe

@jed63
Parmi mes fondamentaux, il y a ballades dans la nature que je pratique le soir et le week-end.
Lors de mes ballades je vois bien les ravages faits par l’homme sur la nature et plus particulièrement le règne du tout voiture qui a permis le mitage du territoire. J’ai de l’empathie pour les espèces détruites pas pour les destructeurs.
Le relever sur un site d’information sur le véhicule électrique et hybride tenu par une association agréée environnement, quoi de plus normal ?
Concernant mes pseudo poncifs, j’ai la mauvaise nouvelle à vous annoncer que je les vois développer par de nombreuses autres personnes. Au moins, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas, vous avez pu suffisamment les lire.
Le chef de mon entreprise sait parfaitement que je poste sur ce site "aux heures de bureau et en semaine" et il n’y voit rien à redire donc votre avis importe peu.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Interview vidéo de Louis Nègre - Maire de Cagnes-sur-Mer
La Ville de Cagnes-sur-Mer soutient les Journées AVEM depuis maintenant 3 ans, son Maire Louis Nègre a ouvert la troisième édition par une allocution dans laquelle il...
Les gaz d’échappement responsables de DMLA ?
C’est en tout cas ce qu’ont cherché à démontrer les auteurs d’une étude d’observation qui se base sur des données du système d’assurance maladie de Taiwan concernant la...
Transport & Environnement plaide pour les bus électriques
Dans une actu mise en ligne sur son site en date du 12 novembre 2018, la Fédération européenne pour le transport et l’environnement se réjouit de la position de l’Europe...
L’électrique reste la meilleure solution (Ouest-France)
Dans un encadré en marge d’un article intitulé « Passer à la voiture ‘propre’… Oui, mais laquelle ? », et publié dans l’édition du 11 octobre 2018 de Ouest-France,...
Tamic : le dispositif qui dépollue les systèmes de freinage
Parmi les oppositions plus récentes au développement de la mobilité électrique, l’émission de particules en provenance des systèmes de freinage et des pneumatiques. Un...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact