Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 20/01/2020 à 06:01 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2478 fois - 14 commentaires


L’explosion des tarifs de Ionity, une mauvaise affaire pour la mobilité électrique


Ionity, le réseau européen de charge rapide et ultra-rapide vient d’annoncer sa nouvelle stratégie tarifaire qui entrera en vigueur le 31 janvier. Une stratégie marquée par une envolée des tarifs, en particulier pour les possesseurs d’un véhicule de marque n’appartenant pas aux constructeurs membres du consortium regroupant BMW Group, Mercedes-Benz AG, Ford Motor Company et Volkswagen Group, rejoints depuis peu par le groupe coréen Hyundai. Alors que depuis sa création en 2018, Ionity facturait 8€ la recharge, quelle que soit sa durée ou la quantité d’énergie délivrée, le tarif de base en payant via l’application Ionity passera à 0,79€/kWh. Une augmentation colossale puisque pour récupérer 50 kWh, il faudra bientôt débourser 39,50€ contre 8€ aujourd’hui.
Pour le Président de Ionity, Michael Hajesch, cette augmentation se justifie par la qualité de son réseau : « Nous disposons d’un réseau dense et ultra-rapide, faisant des voyages longues distances à travers l’Europe une réalité. Apporter un service de qualité incomparable est la clé de notre modèle économique ». Si avec ses plus de 200 stations offrant plusieurs points de charge délivrant jusqu’à 350 kW, le réseau Ionity est effectivement de qualité, même s’il n’a pas été totalement épargné par les incidents, l’augmentation qui peut facilement atteindre 500% semble totalement abusive.

Des tarifs différenciés selon les constructeurs

Une augmentation qui, outre le fait de pouvoir financer la poursuite de l’extension du réseau qui devrait compter près de 400 stations d’ici la fin de l’année, masque sans doute la volonté de donner un net avantage concurrentiel aux marques des constructeurs parties prenantes dans le consortium à l’origine de la création du réseau. Des constructeurs qui bénéficieront de tarifs privilégiés. Des tarifs qui ne seront néanmoins pas homogènes et seront différenciés en fonction de chaque marque. Ainsi, si Volkswagen devrait conserver une tarification au forfait, chez Audi et Porsche, les clients bénéficieront d’un tarif de 0,33€/kWh mais à condition de souscrire un abonnement facturé près de 17€/mois.
Pour les clients de BMW et de Mercedes, les tarifs devraient être de l’ordre de 0,30€/kWh avec sans doute un abonnement dont le prix n’a pas encore été communiqué. Les marques Hyundai et Kia, qui viennent de rejoindre le consortium n’ont pas encore communiqué sur les modalités d’accès au réseau Ionity, mais elles devraient bénéficier de tarifs privilégiés. Les autres constructeurs comme Renault, le groupe PSA ou Jaguar seront marginalisés et leurs clients devront payer le prix fort pour se recharger sur les bornes Ionity. Le réseau a toutefois indiqué qu’il restait ouvert à d’autres opérateurs de mobilité. Une manière sans doute de les inviter à mettre la main au portefeuille pour participer au financement du réseau.



Un mauvais coup porté à l’essor de la mobilité électrique

Visiblement, Ionity tente de profiter de sa position dominante sur les grands axes de circulation européens pour limiter l’accès au réseau aux clients des marques qui ont participé financièrement à sa mise en place. Une politique qui rappelle celle de Tesla avec ses Superchargeurs mais qui va à l’encontre des principes d’ouverture affichés lors du lancement du réseau et qui lui ont sans doute valu d’obtenir un financement de la part de l’Union européenne. S’il est logique que les marques fondatrices bénéficient de tarifs préférentiels, l’écart de prix avec les autres marques ne devrait pas être aussi conséquent.
Mais le plus grand tort de la nouvelle stratégie tarifaire de Ionity est qu’elle porte un mauvais coup à l’essor de la mobilité électrique. Un essor qui passe par la nécessité de briser certaines barrières psychologiques. Or, si le développement du réseau Ionity facilite l’itinérance et les voyages longues distances en véhicule électrique, la nouvelle stratégie tarifaire remet en question l’un des atouts majeurs de la mobilité électrique, à savoir son moindre coût d’utilisation. Un avantage réduit à néant par les nouveaux tarifs qui rendent les trajets sur autoroute parfois deux fois plus cher en électrique qu’en voiture thermique équivalente. Même s’il est logique qu’une recharge ultra-rapide soit assez onéreuse, c’est un très mauvais message envoyé par des constructeurs qui font de la mobilité électrique le pilier de leur développement futur.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Charge rapide | Ionity | Volkswagen | Mercedes | BMW | Hyundai | Kia
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 20-01-2020 à 07:53:55 par Christophe

Vous nous indiquez d’un côté un tarif de 0,79€/kWh et de l’autre un abonnement annuel de 17 € avec un tarif qui passe à 0,33€/kWh.
La question que je me pose quand je vois cela c’est : à partir de combien de kWh mensuels devient-il intéressant financièrement d’avoir l’abonnement ?
A partir de 37 kWh.
A vous entendre, le véhicule électrique, même avec une batterie de 40 kWh, convient pour 95 % des déplacements.
Autant dire que l’abonnement est intéressant uniquement pour ceux qui font au moins un grand trajet avec besoin de recharge en route par mois (37 kWh c’est 200 km d’autoroutes à 130 km/h par température négative).
PSA n’a donc aucun intérêt à rejoindre ce consortium. Renault encore moins vu la limite de puissance de charge.
Cette décision tarifaire n’a qu’un intérêt réduire l’utilisation de ce réseau par des véhicules, capables d’en tirer la quintessence, d’un constructeur qui fait cavalier seul en ayant son propre réseau et en en refusant l’ouverture.
Cela a bien du faire rire les tenants de ce consortium quand pour montrer l’"avance" de la dernière création de ce constructeur, les journalistes la rechargeaient sur les bornes Ionity.

Posté le 20-01-2020 à 08:12:14 par Christophe

un abonnement annuel de 17 €, il faut lire mensuel au lieu de annuel dans mon commentaire précédent.
Le calcul a bien été fait avec ce tarif mensuel.

Posté le 20-01-2020 à 13:25:37 par Eric-M

Cette augmentation des prix de Ionity n’est peut etre pas forcement un mauvais coup porté à la mobilité électrique.
1 - les possesseurs de Volkswagen paieront toujours autours de 8 €. C’est eux qui ont financé le réseau Ionity.C’est un peu logique qu’ils en bénéficient.Les ventes d’ID3 ne devraient pas en patir...
2 - Les clients des autres constructeurs hors du reseau Ionity paieront le prix fort: Cela financera Ionity et permettra ( je l’espère) un déploiement plus rapide du réseau et une meilleure maintenance des bornes.
3- Les autres constructeurs qui ne font aucun efforts pour développer un réseau de bornes ( ex: PSA,Jaguar...) se rendront peut etre compte que leurs futurs clients electromobile financent Volkswagen et son réseau de bornes en se rechargeant chez Ionity et se décideront enfin à réagir pour participer au développement d’un réseau de bornes rapides.
L’avenir de l’electromobilité va être passionnant.

Posté le 20-01-2020 à 17:55:41 par electronlibre

A ce tarif là, je garde mon VT au gaz; je reste même au niveau des tarifs des constructeurs...

@Eric-M
C’est surtout UE qui a financé le réseau Ionity, soit tout les pays contributeurs net, et donc tous les européens de ces pays, qu’ils aient un véhicule(VE mais majoritairement VT) ou pas!
Dans quelques jours, l’Angleterre se libèrera du carcan économique de l’UE; les anglais vont enfin respirer, ils attendent ça depuis trois ans...

Posté le 20-01-2020 à 19:00:30 par PHIL28

il serait bien que IONITY fasse comme tesla mettre des bornes en dehors des autoroutes et comme total un tarif en fonction de la puissance max que peus suporter le vehicule

Posté le 21-01-2020 à 22:17:33 par lol

EDF 100KW ==> 17E charge en ~2.4KW
Ionity 100KW ==> 79E et avec la charge rapide (batterie aime pas trop)


EDF vainqueur ou thermique.
Bravo Ionity ¯\_( #12484;)_/¯

Posté le 22-01-2020 à 10:24:36 par Didier

Cette augmentation est normale, et si elle permet un développement des réseaux de charge rapide c’est très bien. Et sincèrement avoir une borne disponible et en état de fonctionner et sans avoir à quitter l’autoroute ça vaut bien 80 centimes du kWh. Ce qui est par contre très mauvais c’est la couverture médiatique qui fait croire que du coup rouler électrique revient aussi cher que rouler thermique, comme si un conducteur de véhicule électrique se chargeait systématiquement sur des bornes rapides. Bêtise des journalistes ? Journaux financés par des publicités de véhicules thermiques ? Mauvaise communication de Ionity ? Jalousie et mauvaise conscience des journalistes roulant en thermique ? Probablement un peu tout ça, avec au final toujours autant de thermiques malgré les millions de morts chaque année du fait de la pollution de l’air, et l’enfer sur terre que nos enfants vont "vivre" du fait d’une crise climatique qui va s’emballer faute d’une chute des émissions de gaz à effet de serre dans les 10 ans.

Posté le 22-01-2020 à 11:58:19 par Vérité

@Didier
"Bêtise des journalistes ? [...] ? Jalousie et mauvaise conscience des journalistes roulant en thermique ? Probablement un peu tout ça, avec au final toujours autant de thermiques malgré les millions de morts chaque année du fait de la pollution de l’air"
Lier pollution, morts et voitures thermiques, n’est-ce pas de la bêtise et de la mauvaise foi ?
Remplacer les voitures thermiques par des voitures électriques ne permettra pas de faire baisser suffisamment la pollution pour atteindre les seuils OMS synonyme de réduction très significative des morts.
Idem avec le réchauffement climatique. C’est pas faute de le répéter régulièrement. Ne pas l’intégrer c’est de la mauvaise foi et faire croire que la voiture électrique le permet c’est se donner bonne conscience.

Posté le 24-01-2020 à 10:47:06 par CHL17

@Christophe Vous parlez bien sûr de Tesla, je ne vois pas pourquoi vous ne le nommez pas !
Tesla fait cavalier seul parce qu’il a financé seul son réseau en absence d’infrastructure publique à l’époque et sans demander de subvention comme l’a fait IONITY. En outre Tesla a souhaité ouvrir son réseau de Superchargeurs aux autres constructeurs mais aucun n’a souhaiter participer au déploiement en échange de pouvoir y faire accéder leur production.Il faut dire qu’à ce moment là les autres constructeurs n’avaient que très peu de considération pour Tesla et pour les VE en général. Il est donc légitime qu’aujourd’hui ce réseau Tesla soit à l’usage des seuls véhicules de la marque.
Indépendamment des Superchargeurs (120 à 145kW), Tesla a fourni gratuitement à tous les exploitant hôtels restaurants.... qui en faisaient la demande, des bornes 22kW (dit Chargeurs à Destination) dont l’accès sont mixtes: bornes réservées à Tesla et bornes ouvertes à tous les VE disposant d’une prise Type 2 (norme européenne). En général Tesla suggérait à ces exploitants volontaires d’avoir au moins une borne de chaque (une réservée Tesla et une pour les autres VE).
Aujourd’hui le marché a compris que le réseau de charge très rapide, fiable, peu onéreux et bien déployé était incontournable pour voyager en dehors des déplacements péri-urbain, c’est pourquoi sur 2019 en Europe, plus d’un VE sur 4 achetés était une Tesla Model 3.

Posté le 24-01-2020 à 11:12:36 par jdfcar

Toutes les discussions sont inutiles sur le pour ou contre le VE...car c’est le client qui a l’argent, qui décide et s’il dit non, c’est non !
On ne fera jamais boire un âne qui n’a pas soif !

Posté le 24-01-2020 à 15:23:22 par Christophe

@CHL17
https://www.automobile-propre.com/dossiers/la-prise-type-2/
"Tesla qui a adopté un usage « hybride » avec une technologie située entre la configuration AC Triphasée et DC-Mid. Le constructeur a toutefois apporté quelques modifications physiques sur le connecteur Type 2 pour lui permettre les 120 kW nécessaires pour le réseau superchargeurs"

"En outre Tesla a souhaité ouvrir son réseau de Superchargeurs aux autres constructeurs mais aucun n’a souhaiter participer au déploiement en échange de pouvoir y faire accéder leur production", on comprend pourquoi.

C’est comme si je vous proposai de vous acheter votre Tesla mais que je vous proposai de me payer pour le faire.
Ensuite je pourrai crier sur les toits que j’ai proposé de vous l’acheter en omettant de préciser les conditions qui amènent inévitablement à un refus de votre part.

Posté le 25-01-2020 à 12:21:33 par Chl17

@Christophe,
Je vous rappelle qu’à l’époque en 2013, il n’y avait pas d’autre standard de charge DC hormis le CHADEMO . Tesla a donc choisi habilement de conserver la même embase Type 2 (standard europe AC) en la modifiant uniquement sur la voiture pour passer allègrement 150kW en DC ce qui avait le mérite de n’avoir qu’une seule prise sur la voiture et une grande facilité d’usage pour l’utilisateur (Plug and play).
Aujourd’hui, alors que le déploiement des Superchargeurs Tesla de fait en CCS COMBO, + T2 DC et bien sûr petit à petit en V3 250kW .

Posté le 27-01-2020 à 07:34:09 par Christophe

@Chl17
https://www.automobile-propre.com/bmw-i3-la-voiture-electrique-selon-bmw/
Article de juillet 2013
"La recharge peut être effectuée soit sur une prise domestique traditionnelle, une wallbox ou une borne de recharge rapide. Notons à ce sujet que c’est le connecteur « combo » qui est présent sur la voiture, donc la recharge s’effectue via un cordon avec une prise de type 2 ou de type combo."

Posté le 20-02-2020 à 11:05:20 par jdfcar

J’ai déjà dit ici début janvier que les ânes n’ont pas soif...et il est évident qu’il faut une période de transition, à savoir le passage par l’hybride rechargeable, pour que le VE s’impose, dans dix/vingt ans peut-être !!!
Le développement DANS LE MONDE des infrastructures de recharge est extrêmement FAIBLE et c’est un EUPHÉMISME de le dire ! Le parc de bornes de recharge dans les pays du nord développé est l’arbre qui cache la forêt !
En dehors de Tesla tous les autres constructeurs se fourvoie, car ils continuent de ne pas penser UTILISATEUR, et ceci c’est est un aveuglement comme fut celui de ne pas comprendre l’hybride il y a vingt ans ! Maintenant ils sont piégés et réduits à fabriques des VE que pour les villes et PERDRE de l’argent, sur les gros VE.
Nous le voyons déjà. Pire encore ils continuent de mal les concevoir et sur un secteur de niche ! Les grosses valeurs boursières de certains constructeurs allemands leur permettent de travailler à perte, mais jusqu’à quand ??
Quand Tesla se permets d’annoncer le roadster VE le plus rapide du monde au prix à moins de 180000 euros...jamais ses concurents peuvent gagner de l’argent à ce tarif là !
Depuis le début Tesla à déjà vendu plus de 900000 exemplaires de leurs voitures tout modèles confondus !
Le MARCHE va assainir tout cela, et même les petits margoulins du marché des bornes de recharge seront balayés !!




Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Une analyse très fine de l’évolution de l’écosystème de la recharge
Fondé en 1886, Arthur D. Little (ADL) est un cabinet de conseils en stratégie regroupant aujourd’hui plus de 1000 consultants dans une vingtaine de pays. Un réseau...
L’électrique sera encore au premier plan à Genève
Comme toutes les grandes messes de l’automobile aujourd’hui, le salon de l’Auto de Genève souffrira de l’absence de certains constructeurs qui rebutent à engager des...
Volkswagen va exposer l’ancêtre de l’ID.BUZZ
Lors du Techno Classica qui se déroulera du 25 au 29 mars à Essen, Volkswagen va exposer son « Elektro-Transporter » qui viendra rejoindre la collection des modèles...
Un concours d’innovation sur le thème des transports et de la mobilité durable
L’appel à projets du concours d’innovation i-Nov vient d’être lancé. Dispositif de soutien financé par le Programme d’Investissements d’Avenir, ce concours porte sur 9...
Kia Sorento : bientôt en hybride et hybride rechargeable ?
Le nouveau Kia Sorento fera sa première apparition mondiale lors du Salon International de l’Automobile de Genève 2020. Plateforme de nouvelle génération Conçu...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact