Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/06/2019 à 09:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2057 fois - 9 commentaires


L’hydrogène au cœur des nouveaux systèmes énergétiques


Signature la semaine dernière entre l’ETAT et les industriels du secteur du premier contrat du Comité Stratégique de Filière (CSF) des industries des nouveaux systèmes énergétiques. Une filière qui comprend les secteurs des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, du stockage de l’énergie et des réseaux énergétiques intelligents. Sur ce marché qui représente 150 000 emplois, la France dispose d’atouts indéniables, notamment par la compétence reconnue de ses grands groupes de l’énergie et la qualité de la recherche de ses laboratoires publics et privés. De plus ce marché dispose de très belles perspectives d’avenir du fait des objectifs mondiaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui représentent de belles opportunités de développement économique et de réindustrialisation.
Particulièrement concerné par la signature de ce contrat, l’hydrogène se trouve au cœur de ces nouveaux systèmes énergétiques. Des engagements précis ont été pris pour favoriser le développement des technologies liées à l’hydrogène, aussi bien pour accélérer la production d’un hydrogène décarbonné, que pour déployer la mobilité hydrogène.

Un plan d’actions en 4 axes

Pour Isabelle Kocher (Directrice Générale d’Engie et Présidente du CSF des nouveaux systèmes énergétiques) la neutralité carbone représente un immense défi technologique, social et économique. Si par ses décisions l’Etat en facilite sa réalisation, c’est aux industriels de la filière de proposer des solutions. Pour cela, ils se sont engagés à déployer un plan d’actions articulés autour de 4 axes. Il s’agit d’abord de développer une offre d’énergie décarbonée compétitive, notamment en accélérant le déploiement de l’éolien en mer et en soutenant les technologies innovantes de production et de stockage d’hydrogène.
Le plan vise également à construire une industrie française de l’efficacité énergétique et des smart grids, tout en engageant une reconquête industrielle stratégique en investissant prioritairement dans des filières d’excellence technologique dont la compétitivité de l’offre peut être garantie à moyen terme. Dans ce cadre, l’un des objectifs est de faire émerger sur le marché international des batteries, d’ici 5 ans, une offre industrielle compétitive implantée en France. Enfin, le plan doit aussi permettre de fédérer la filière pour mutualiser objectifs et dynamiques.



Vers la constitution de champions français de l’hydrogène

Selon François de Rugy, le Ministre de ta Transition écologique et solidaire, « Le contrat stratégique de filière vise à saisir les opportunités de la transition énergétique pour développer des filières industrielles compétitives et des emplois en France ». L’un des projets majeurs de ce contrat qui engage de manière réciproque l’Etat et les acteurs privés consiste à favoriser le développement d’une filière française compétitive de l’hydrogène décarboné, notamment par la massification de la demande pour les technologies matures ainsi que par le soutien à l’innovation pour les technologies d’avenir.
Pour Philippe Boucly, le Président de l’AFHYPAC, l’association qui fédère les acteurs de l’hydrogène en France, « Au-delà des réponses qu’il apporte dans la lutte contre le changement climatique et pour l’amélioration de la qualité de l’air, l’hydrogène peut contribuer à réindustrialiser notre pays. L’enjeu est majeur et les perspectives immenses. Ce contrat de filière est un pas supplémentaire vers la constitution de champions français des technologies de l’hydrogène. Il est le signe d’une filière française d’excellence qui se structure et se mobilise face à une concurrence mondiale particulièrement rude ».



Une production d’hydrogène décarbonée pour l’industrie

Outre ce Contrat Stratégique de Filière et en complément des appels à projets lancés par l’ADEME, l’Etat a mis en place un outil de dialogue pour concrétiser les objectifs du Plan National Hydrogène lancé il y a près d’un an. Il s’agit des Engagements pour la Croissance Verte (ECV) qui agissent sur l’environnement réglementaire, normatif et organisationnel des projets. Parallèlement à la signature du Contrat Stratégique de filière, deux ECV concernant l’hydrogène ont été signés par les ministres et les industriels.
Le premier est relatif à la Production d’hydrogène décarboné pour l’industrie. Alors qu’aujourd’hui l’essentiel de la production nationale d’hydrogène est obtenue par vaporeformage du gaz naturel, son ambition est de parvenir à décarboner 10% de la production d’hydrogène à l’horizon 2023 et entre 20 à 40% à l’horizon 2028. Les industriels se positionnent notamment sur la décarbonation des usages industriels actuels, en implantant des solutions de production et de stockage d’hydrogène renouvelable, mais aussi sur les marchés diffus pour dynamiser la filière française d’électrolyse.



L’hydrogène dans la mobilité routière

Le second Engagement pour la Croissance Verte concerne l’hydrogène dans la mobilité routière. Dans ce domaine, les acteurs industriels s’engagent à développer de nouveaux véhicules et composants hydrogène, des nouvelles stations de distribution d’hydrogène, mais aussi à déployer la mobilité hydrogène au travers d’écosystèmes territoriaux avec des objectifs quantifiés d’introduction de véhicules et de stations de recharge. De son côté, l’Etat prendra des dispositions législatives et réglementaires pour faciliter le déploiement des infrastructures et des véhicules hydrogène.
A noter que les industriels travaillent également sur la signature prochaine d’autres ECV Hydrogène dans les domaines de la mobilité ferroviaire, de la mobilité maritime et fluviale, ainsi que sur celui du stockage de l’énergie avec en particulier un ECV dédié aux Zones Non-Interconnectées. Si les Contrats Stratégiques de Filières et les Engagements pour la Croissance Vertes sont signés entre l’Etat et les industriels, les territoires sont également impliqués dans le déploiement de l’hydrogène en France où ils portent de nombreux projets dont plusieurs viennent d’ailleurs d’être sélectionnés par l’ADEME. D’autre part, plusieurs régions ont déjà intégré l’hydrogène comme vecteur de stockage de l’énergie solaire ou éolienne, tandis que d’autres travaillent à l’arrivée de trains à hydrogène sur leurs lignes régionales.






Mots clés : Mobilité électrique | Hydrogène | Transition énergétique | Contrats Stratégiques de Filières | Engagements pour la Croissance Verte
Catégories : Aides financières |

Commentaires

Posté le 03-06-2019 à 10:24:00 par KARMANN

Enfin une perspective de technologie qui ne nous envoie pas dans le mur, le plus important reste quand même la production d’hydrogène à un coût raisonnable et s’appuyant sur une ingéniérie respectueuse de l’environnement. Les japonais ont un projet gigantesque de production d’hydrogène mais basé sur le gaz naturel, saurons nous faire mieux?
Dépêchons nous, notre modèle actuel arrive au bout et nous promet bien des désillusions.

Posté le 04-06-2019 à 10:12:53 par JACO 83

4/6 Bonjour. Sauf erreur, qui dit "hydrogène" dit "explosion" ! Donc retour au "bon vieux moteur thermique" à pistons en ligne ou rotatifs (ces derniers chauffant peut-être moins !?) ! Et toutes les contraintes de refroidissement, d’évacuations, de bruits... Sauf à développer le remplacement des batteries au lithium par celles à l’hydrogène ! Quel est donc le projet français ? Batteries pour VE ou moteurs thermiques ?

Posté le 04-06-2019 à 10:58:37 par Phenix83

@Karmann,vous posez la bonne question.La filière pétrochimique produit beaucoup d’hydrogène nécessaire à la métallurgie par exemple mais c’est à base de pétrole ,donc du CO2 et particules nocives.Cette filière pourrait alimenter le transport et le français Air liquide est l’un des grands spécialiste mondiaux.L’utilisation du gaz naturel ou du méthane sont à privilégier parce que moins polluant .Quand à la filière hydrolyse ,elle un peu plus propre si l’électricité est produite à partir de renouvelables ou nucléaire ,tout en sachant qu’elle a un rendement énergétique déplorable (25% environ,sujet traité dans ce forum)

Posté le 06-06-2019 à 13:54:34 par @ Jaco

Non , vous faites erreur dans ce cas la l h’hydrogène est utilisé dans ce que l on appelle la pile à hydrogène ou plus souvent appelé pile à combustible qui vise la circulation d’électrons.
https://www.h2sys.fr/fr/technologies/pile-a-combustible/

donc la création d’une courant électrique

Posté le 06-06-2019 à 13:54:34 par @ Jaco

Non , vous faites erreur dans ce cas la l h’hydrogène est utilisé dans ce que l on appelle la pile à hydrogène ou plus souvent appelé pile à combustible qui vise la circulation d’électrons.
https://www.h2sys.fr/fr/technologies/pile-a-combustible/

donc la création d’une courant électrique

Posté le 06-06-2019 à 20:03:05 par Phenix83

@Jaco ,le sujet est de savoir comment on produit de l’hydrogène .Il faut comprendre la phrase :Le cracking du gaz naturel et du méthane (CH4,et autres produits C6H24 etc...)est à privilégier parce que ces gaz sont moins polluants et dégagent moins de CO2.Les spécialistes du cracking et du raffinage peuvent vous en dire plus.

Posté le 06-06-2019 à 13:54:34 par @ Jaco

Non , vous faites erreur dans ce cas la l h’hydrogène est utilisé dans ce que l on appelle la pile à hydrogène ou plus souvent appelé pile à combustible qui vise la circulation d’électrons.
https://www.h2sys.fr/fr/technologies/pile-a-combustible/

donc la création d’une courant électrique

Posté le 06-06-2019 à 13:54:34 par @ Jaco

Non , vous faites erreur dans ce cas la l h’hydrogène est utilisé dans ce que l on appelle la pile à hydrogène ou plus souvent appelé pile à combustible qui vise la circulation d’électrons.
https://www.h2sys.fr/fr/technologies/pile-a-combustible/

donc la création d’une courant électrique

Posté le 14-06-2019 à 21:28:06 par @ Jaco

Non , vous faites erreur dans ce cas la l h’hydrogène est utilisé dans ce que l on appelle la pile à hydrogène ou plus souvent appelé pile à combustible qui vise la circulation d’électrons.
https://www.h2sys.fr/fr/technologies/pile-a-combustible/

donc la création d’une courant électrique



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Les électriques rivalisent d’élégance à Pebble Beach
Organisé en Californie sur le mythique parcours de Golf de Pebble Beach, le plus célèbre concours d’élégance automobile rassemble chaque année au mois d’août les...
Les nouveautés électriques attendues à Francfort
Evènement automobile de la rentrée, le salon de Francfort sera ouvert au public du 12 au 22 septembre. Organisé tous les deux ans en alternance avec le Mondial de Paris,...
Découvrez le programme des Journées AVEM !
A deux mois du lancement de la troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, nous sommes ravis de vous annoncer le programme et les premiers partenaires de...
La Suisse se lance dans la mobilité utilitaire hydrogène avec Hyundai
Au centre du système, l’ouverture programmée fin 2019 pour le plus important site de production commerciale d’hydrogène en Suisse. Détenue à parts égales par Alpiq et H2...
LMX Bikes, une start-up prête à prendre son envol
Fabricant de motos électriques et de VTTAE ultra légers, LMX Bikes a fait de la philosophie de Colin Chapman « Light is right » (La légèreté est la solution) son credo....
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact