Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 13/12/2019 à 12:45 par Philippe Schwoerer - Lu 3914 fois - 4 commentaires


La conversion électrique pour les professionnels avec e-Néo


Filiale de Brouzils Auto installé en Vendée, à 30 kilomètres au Nord de La Roche-sur-Yon, la société e-Néo a été créée pour réaliser des conversions de véhicules à moteur thermique en électriques à batterie de traction ou pile à combustible hydrogène. Déjà 7 engins transformés à ce jour pour un usage hors routes. En attendant la légalisation de l’opération qui devrait entrer en vigueur l’année prochaine.

B2B

Membre fondateur de l’AIRe (Acteurs de l’industrie du rétrofit électrique), président de la branche Maintenance - Vente et chargé des questions liées à l’électromobilité pour la Fédération nationale de l’artisanat automobile (FNA), et infatigable militant du rétrofit électrique pour lequel il a beaucoup fait, Jérémy Cantin dirige la startup e-Néo, membre de l’Avem. « L’entreprise e-Néo a vocation à apporter à des professionnels et garagistes locaux des solutions de conversion », commente-t-il. « Nous avons déjà travaillé sur des véhicules évoluant en sites fermés pour des entreprises installées dans les départements de la Vendée et de Loire-Atlantique », poursuit-il.

Artisans

« Dans les premiers temps qui suivront la légalisation du rétrofit électrique, le coût des conversions sera trop lourd à supporter pour la plupart des automobilistes. En revanche, c’est une opération qui a du sens pour transformer des utilitaires jusque 3,5 T - notre cible -, exploités en particulier par les artisans du bâtiment et des métiers de bouche », explique Jérémy Cantin qui travaille sur des solutions « concrètes et cohérentes » à leur intention. « Quand les entreprises du rétrofit seront bien lancées, elles pourront proposer aux particuliers des offres qui leur seront davantage accessibles, d’abord sur des familiales et des SUV, avant de s’attaquer aux citadines », estime-t-il.

Hydrogène

Depuis que l’affaire du rétrofit électrique est poussée par l’AIRe et la FNA, l’opération a été vue comme le remplacement d’un GMP thermique par un moteur électrique alimenté uniquement par une batterie de traction. Les architectures à pile à combustible H2 sont aussi possibles. « C’est une question de coût », assure Jérémy Cantin. « Plus chère, la solution à batterie est plus adaptée aux véhicules légers. L’hydrogène permet sur les utilitaires et poids lourds de disposer d’une bonne autonomie sans réduire de façon trop importante le volume et la capacité de charge », évalue-t-il. « Nous développons nos compétences H2 avec le département et la région, en parallèle à l’ouverture d’une station à Bouin qui fournira de l’hydrogène vert produit localement », se réjouit-il.

Solutions portables

Le texte sur la légalisation du rétrofit, produit par la direction générale de l’Energie et du Climat (DGEC) qui dépend du ministère de la Transition écologique et solidaire, devrait revenir en France en février prochain, après une présentation - actuellement en cours - aux autres gouvernements des pays membres de l’Union européenne. La portabilité des éléments utilisés pour effectuer une conversion est prévue. « Ca permettra de migrer progressivement à l’électrique des flottes d’entreprises, pour un coût moins élevé et plus étalé. Imaginons un parc composé principalement de Fiat Ducato, il pourra être décidé d’en convertir un certain nombre achetés neufs en diesel, puis, au bout de quelques années, au moment de s’en séparer du fait de l’usure des caisses et de l’amortissement comptable, de reprendre leurs GMP électriques pour modifier des exemplaires plus récents du même modèle », illustre le dirigeant de e-Néo.

Montée en puissance progressive

« Tant que la légalisation du rétrofit n’est pas actée, e-Néo fonctionne avec un effectif réduit. Cependant je pensais que nous ne serions que 2 au départ, mais nous sommes déjà 4 à travailler sur 5 prototypes différents à batterie uniquement ou avec une pile à combustible hydrogène », témoigne Jérémy Cantin. « Dans 5 ans, je pense que nous devrions être une douzaine, pour des conversions réalisables en 8 jours sur des utilitaires de 3 à 15 ans d’âge », anticipe-t-il.

Zéro déchets

« Nous visons le zéro déchet pour notre activité. Nous avons prévu de séparer les différents matériaux, comme la fonte, l’acier, et le carton qui sera compacté, avant de transmettre le tout à des recycleurs locaux », conclut notre interlocuteur.



Pour plus d'information

e-Néo
Jérémy Cantin
ZA la Colonne 2
85260 LES BROUZILS

Tel : 02 85 29 91 91
Mail : contact@eneo-ve.fr
Site : http://www.eneo-ve.fr/

e-Néo est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de e-Néo


Mots clés : e-Néo | conversion | électrique | véhicule | rétrofit | hydrogène | batterie
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 13-12-2019 à 15:34:59 par Philippe Schwoerer

Texte modifié à la demande de Jérémy Cantin.

Dans le paragraphe "Montée en puissance", dans le passage "pour des conversions réalisables en 8 jours sur des utilitaires de 1 à 15 ans d’âge", l’intervalle d’âge vient d’être modifié en "3 à 15 ans". Le véhicule ne doit plus être sous garantie pour le convertir.

Posté le 13-12-2019 à 17:55:21 par Christophe

Pour ceux que cela intéresse, le projet d’arrêté tel que soumis à la commission est disponible ici : https://ec.europa.eu/growth/tools-databases/tris/fr/search/?trisaction=search.detail year=2019 num=560
La fin de la période de statu quo est le 13/02/2020

Posté le 13-12-2019 à 18:02:09 par Christophe

Sur le lien mis précédemment on peut télécharger le projet d’arrêté.
L’annexe III est intéressante, je retiens :
"4.5 La masse maximale techniquement admissible du véhicule, la masse en charge maximale de l’ensemble admissible ainsi que les charges maximales admissibles sur chacun des essieux, ne doivent pas être modifiées par la transformation"
"4.6 Le poids à vide du véhicule en ordre de marche du véhicule après transformation ne peut excéder de plus ou moins 20 % du poids à vide en ordre de marche du véhicule de base."
"4.7 La répartition du poids à vide en ordre de marche entre les essieux après transformation ne peut excéder de plus ou moins 10 % la répartition entre les essieux du véhicule de base."

Si on reprend l’exemple de la 107 cité sur ce lien http://avem.fr/actualite-la-conversion-electrique-aussi-pour-l-hydrogene-et-les-poids-lourds-7784.html
"Poids à vide 800 kg
PTAC 1 190 kg
Charge utile 390 kg
4 places sur le CI."
Le PTAC ne pourra pas dépasser 1190 kg (normal c’est cette valeur qui est à l’origine du dimensionnement du châssis, des suspensions et des freins).
Le poids à vide peut donc augmenter de 20 % soit 960 kg maxi. mais dans ce cas la charge utile diminue de 160 kg, elle devient donc 230 kg autant dire qu’elle ne pourra pas accueillir plus de 3 adultes pas trop gros (75 kg maxi.) et sans bagage.

Posté le 14-12-2019 à 11:07:21 par Christophe

Si le lien précédent ne marche pas, utiliser celui-ci : https://ec.europa.eu/growth/tools-databases/tris/fr/search/
et faire une recherche pour l’année 2019 et la France.
Le document porte la référence : 2019/560/F

Par contre cette justification "Cette démarche dans laquelle se sont engagés plusieurs transformateurs s’inscrit dans le sens de la transition énergétique en permettant à d’anciens véhicules thermiques de pouvoir circuler sans émettre de polluants grâce à un moteur électrique ou à pile à combustible" me laisse pantois.
La conversion (même si PAC) va entraîner une augmentation de la masse à vide du véhicule (avec une autorisation jusqu’à 20 %) sans augmentation de la masse maxi. Autant dire que le véhicule transformé sera systématiquement plus lourd que le véhicule initial pour les mêmes usages. De plus, cette augmentation de masse à vide sans augmentation de la masse maxi. réduit les usages possibles par réduction de la charge utile, entraînant l’utilisation d’un autre véhicule pour ces usages.
Et qui dit masse en mouvement plus importante dit abrasion (donc particules) plus importante. On est très loin du "sans émettre de polluants". En plus, on n’est même pas sûr qu’il y en ait moins.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème A partir de 55 euros la location d’un vélo électrique avec Decathlon
Début juin, l’entreprise va tester à Lyon et Paris son service de location par abonnement sans engagement avec 5 modèles de vélo de sa marque B’Twin, dont 2 à assistance...
Total et Gaussin développent un camion avitailleur électrique
Il s’agit d’une première mondiale. L’engin baptisé « Art Full Elec » (ART = Aircraft Refueller Transporter = Transporteur de ravitailleur pour l’aviation) sera capable...
Blabla Ride : Les trottinettes électriques par BlaBlaCar et Voi
En établissant un partenariat avec la startup suédoise Voi Technology fondée en 2018, BlaBlaCar étend son offre multimodale à la micro-mobilité. A partir du 5 juin 2020,...
Plan pour l’automobile : la FNA regrette l’oubli des services
La Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile (FNA) attendait impatiemment l’annonce d’Emmanuel Macron en ce qui concerne le plan de relance du secteur automobile....
Nouvelles aides pour voitures électriques et hybrides rechargeables
Emmanuel Macron a présenté hier, mardi 26 mai 2020, un plan de soutien à la filière automobile française qui devra faire face, fin juin, à un retard de 500.000 ventes de...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact