Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 27/08/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 6832 fois - 5 commentaires


La mobilité électrique en autopartage à Berlin avec Volkswagen


Après le groupe Daimler et BMW qui ont d’ailleurs décidé de fusionner leurs activités sur ce créneau, Volkswagen vient d’annoncer qu’elle allait aussi se lancer dans l’autopartage en proposant, à compter du deuxième trimestre 2019, une offre de grande ampleur dans la ville de Berlin au sein de laquelle elle compte déployer près de 2 000 véhicules. Une offre qui sera 100% électrique avec pour commencer les deux modèles électriques dont elle dispose aujourd’hui : l’e-Golf et l’e-Up! Des voitures qui seront ensuite progressivement remplacées par un véhicule de nouvelle génération: l’I.D.. Après Berlin, la firme de Wolfsburg compte bien ensuite déployer son offre dans d’autres villes, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, avec pour première cible les agglomérations de plus d’un million d’habitants.

Un service en free-floating

Baptisé « We Share », le service proposé par Volkswagen s’adressera aux personnes ne possédant pas de véhicule. La marque vise particulièrement les jeunes utilisateurs urbains qu’elle entend inciter à prendre le chemin de l’e-mobilité. Après y avoir pris goût, ces jeunes conducteurs seront plus enclins à opter pour les différents nouveaux modèles de la famille I.D. que la marque doit lancer sur le marché à partir de 2020. « We Share » sera un service en free-floating qui assure la disponibilité d’un véhicule électrique à tout moment, sans avoir besoin de se rendre à une station mais simplement en géolocalisant sur son smartphone une voiture au plus près de l’endroit où l’on se trouve. Des véhicules que les berlinois pourront utiliser moyennant le paiement d’un forfait au kilomètre ou à la minute.



1 500 e-Golf pour démarrer

De par ses dimensions et la densité de sa population, Berlin est selon Volkswagen le marché idéal pour se lancer dans l’autopartage, d’autant plus que ne nombreux habitants ont déjà fait l’expérience de l’autopartage. Pour les séduire, la marque allemande va d’abord compter sur la version électrique de sa célèbre Golf. Ainsi, 1 500 e-Golf seront déployées dans les rues de Berlin au cours du deuxième trimestre 2019.
Avec sa deuxième version commercialisée depuis 2017, l’e-Golf a beaucoup progressé notamment en termes d’autonomie puisque son rayon d’action est supérieur de 50% par rapport à la précédente version. L’e-Golf, qui affiche une autonomie de 300 km en cycle NEDC, est capable en réalité de parcourir 200 km en une seule charge. Ceci grâce à une batterie d’une capacité énergétique de 35,8 kWh alimentant un moteur électrique d’une puissance de 100 kW. Des performances tout à fait convenables pour un service d’autopartage.



500 e-up! en renfort

Assez rapidement, cette première flotte de e-Golf recevra le renfort de 500 e-Up! Si les performances de la petite citadine électrique de Volkswagen (160 km d’autonomie selon la norme NEDC ; une batterie d’une capacité de 18,7 kWh et un moteur d’une puissance de 60kW) sont bien moindres que celle de l’e-Golf, elles restent toutefois suffisantes pour l’autopartage. Fortement connectée, très maniable de par sa petite taille et dotées de certaines technologies comme le freinage d’urgence en ville, l’e-up! dispose même de certains arguments pour séduire une partie des utilisateurs de ce type de service. Néanmoins, sans doute encore plus que pour l’e-Golf, l’e-up! ne représente qu’une solution transitoire pour Volkswagen en attendant la sortie de ses nouveaux modèles à l’horizon 2020.



Les I.D. déjà en ligne de mire

Avant même le lancement de « We Share », la firme allemande a déjà prévu de remplacer progressivement les e-Golf et les e-up! par certains des modèles de la future famille I.D. qui devraient être disponibles à partir de 2020. Si, avec des véhicules conçus à partir de la même plateforme modulaire MEB, cette famille pourrait être relativement nombreuse avec l’I.D., l’I.D. Buzz ou l’I.D. Crozz, c’est l’I.D. qui devrait être utilisé en autopartage. Un autopartage qui pourrait même utiliser à terme les fonctionnalités de conduite autonome de l’I.D.
Un véhicule de la prochaine génération des modèles électriques, susceptible de parcourir jusqu’à 600 km en une seule charge et doté d’un moteur électrique d’une puissance de 125 kW. Une voiture qui ne se contentera pas de remplacer l’e-Golf dans les services d’autopartage, mais avec lequel Volkswagen souhaite partir dans les prochaines années à la conquête d’un large public soucieux de remplacer son véhicule polluant par une voiture écologique, moderne et silencieuse.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | Autopartage | Free-floating | Berlin
Catégories : Voiture électrique en libre-service et auto-partage |

Commentaires

Posté le 27-08-2018 à 08:17:25 par Christophe

Je viens de trouver une autre utilisation aux véhicules en autopartage en free floating : consigne.
Parce que si les municipalités veulent vraiment réduire la place de la voiture dans leur ville, il faut qu’elles trouvent des solutions pour que les gens voyagent autrement.
Et quand on voyage en train, les bagages représentent une problématique.
Il m’arrive souvent de saucissonner le voyage en augmentant le temps de correspondance afin par exemple d’avoir au moins deux heures pour visiter la ville et m’en imprégner un peu et me donner l’envie, ou pas, de revenir y passer un week-end. Mais si il n’y a pas de consignes et que j’ai des bagages assez lourds (par exemple pour des vacances de plus d’une semaine), la visite est difficile.
Mais heureusement comme il y a de plus en plus de voiture en autopartage, j’ai de plus en plus de consignes à disposition. Et même si les véhicules sont thermiques cela ne me dérange pas puisque pendant la location ils restent à leur place et donc n’émettent aucune pollution et aucun GES.

Posté le 27-08-2018 à 08:40:16 par Daniel

@ Christophe : Au risque de rendre un véhicule indisponible à quelqu’un qui aurait réellement besoin de se déplacer ?

Posté le 27-08-2018 à 08:56:30 par ZoéT

Marrant comme idée de prendre une voiture en autopartage comme consigne. Je n’y aurais pas pensé. L’idée pourrait me servir.

Posté le 27-08-2018 à 09:02:15 par Christophe

@Daniel
Premier arrivé premier servi. Je paye le service et en plus je fais gagner plus d’argent au gestionnaire parce que le véhicule ne roule pas.
A priori cela peut aussi m’arriver dans l’autre sens et je ne pesterai pas, c’est la règle du jeu à moi de prévoir mes besoins et de ne pas m’y prendre au dernier moment si j’ai besoin de faire un déplacement.

@ZoéT
C’est faute de trouver une consigne et voyant des véhicules non utilisés que j’ai eu l’idée.
Et si cela peut rassurer Daniel, les fois où je l’ai fait aucun véhicule n’a bougé pendant mon utilisation (mais peut-être qu’ils étaient tous utilisés en consignes ! confirmant donc l’existence d’un besoin).

Posté le 03-09-2018 à 07:56:01 par Christophe

http://www.automobile-propre.com/breves/1500-volkswagen-e-golf-en-autopartage-a-berlin/#comment-192636
"il reflechisse a Berlin a utiliser les coffres de ces vehicules comme lieu de livraison pour Amazon et autres livreurs en tout genre."
Comme quoi mon idée est loin d’être saugrenue.

Cependant cela fait double emploi avec les relais pickup approvisionnés par les véhicules propres de la Poste, ce qui est loin d’être le cas des véhicules des autres messageries dans ma ville.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème 7 mesures de la ville de Paris pour encadrer la mobilité free floating
Pour les élus et les opérateurs concernés, le développement des nouvelles mobilités en location free floating relève du casse-tête. Où faire circuler les engins ?...
Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
Les avancées de Renault en matière de véhicules autonomes
Pour Renault, le véhicule du futur sera électrique et autonome. L’Intelligence Artificielle jouera un rôle essentiel pour que les véhicules autonomes soient...
La Métropole Nice Côte d’Azur engage de nouvelles actions pour une mobilité durable
Quelques jours avant la réunion demain du Conseil métropolitain qui sera consacré aux questions environnementales, le Maire de Nice Christian Estrosi à présenter lundi à...
e.GO Life, la petite citadine allemande pointe le bout de son nez
Il y a près de 18 mois, lorsque e.GO Mobile annonçait sa volonté de construire une citadine électrique low-cost et ouvrait les commandes pour son e.GO Life, bon nombre...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact