Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 11/02/2021 à 08:53 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1922 fois - Poster un commentaire


La mobilité électrique en bonne place dans le Plan Climat de la Métropole Nice Côte d’Azur


A l’occasion de la première réunion de son Conseil territorial pour le Climat, la Métropole Nice Côte d’Azur a présenté le 4 février de nouvelles mesures pour diminuer de 55%, d’ici à 2030, les émissions de gaz à effet de serre sur son territoire. Des mesures qui s’inscrivent dans le cadre de son Plan Climat 2019-2025 dont le grand objectif est d’atteindre la neutralité carbone avant 2050, avec un cap intermédiaire en 2026 visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 22% et l’ensemble des polluants de 44%.

Si certaines de ces nouvelles mesures d’accélération concernent la rénovation énergétique des bâtiments avec un objectif de 1500 logements rénovés/an contre 500 prévus initialement dans le Plan Climat, bon nombre d’entre-elles visent à développer la mobilité électrique au sein de la Métropole. Une mobilité électrique sous toutes ses formes, concernant aussi bien les déplacements en voitures individuelles, qu’en vélos électriques ou en transports en commun (tramway, bus électriques ou bus à hydrogène).



Un renforcement des aides à l’achat

Pour compenser la baisse du bonus écologique de l’Etat à compter du 30 juin 2021, le Président de la Métropole, Christian Estrosi, a annoncé le renforcement du dispositif d’aide à l’acquisition de véhicules électriques. La subvention accordée passera ainsi de 2000 à 3000 euros. Par ailleurs, la Métropole va également créer, en partenariat avec l’ADEME, un fonds d’aide à l’achat de véhicules propres pour les entreprises. Il s’agira d’un outil de soutien économique des professionnels (TPE, PME et associations), grâce à l’attribution d’une aide pouvant aller jusqu’à 55% du surcoût du véhicule à motorisation électrique, GNV, Bio GNV ou hydrogène.

Par ailleurs, la Métropole a également prévu des aides à l’installation de bornes électriques de recharge dans les copropriétés, dans le cadre des conventions de partenariat pour la transition écologique de l’habitat. Elle porte en outre le déploiement de bornes de recharge publiques sur son territoire. Actuellement, le réseau « Prise de Nice » exploité par Izivia compte 280 points de charge mais la majorité d’entre eux, issus du réseau historique Autobleue, sont de faible puissance et doivent être progressivement remplacés par des bornes accélérées.



Des transports en commun toujours plus propres

La réalisation des objectifs ambitieux du Plan Climat de la Métropole passe par des transports en commun toujours plus propres, ce qui se traduira là encore par un développement de la mobilité électrique. L’axe majeur de cette politique a été l’extension du réseau de tramway, un autre mode de transport zéro émission. L’arrivée de la ligne 2 du tramway, du Port à l’Aéroport, a ainsi permis la suppression de 20 000 voitures/jour sur la Promenade des Anglais, générant notamment une baisse importante des émissions de Nox et de particules fines.

Outre l’extension du réseau de tramway avec la création de la Ligne 4 desservant Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer, la Métropole Nice Côte d’Azur a toujours l’ambition d’avoir une flotte de bus totalement zéro émission à l’horizon 2025 (électriques, bio GNV, hydrogène). La nouvelle mesure annoncée lors de ce Conseil Métropolitain pour le Climat est le lancement, dès cet été, d’une navette maritime de transport de passagers entre le port de Nice et celui de Cap d’Ail, proche du quartier d’affaires de Fontvieille. Une navette dédiée avant tout aux milliers d’actifs faisant chaque jour l’aller-retour domicile-travail entre Nice et Monaco. Si cette navette maritime sera hybride au démarrage, il est d’ores et déjà prévu qu’elle sera ensuite électrique ou fonctionnera à l’hydrogène.



Un nouveau service de vélos électriques

Pour réduire la pollution et améliorer la qualité de l’air sur son territoire, la Métropole Nice Côte d’Azur mise également sur le développement de la pratique du vélo. Pour cela, un ambitieux Plan Vélo métropolitain 2021-2025, doté de près de 3,5 millions d’euros par an, sera mis en œuvre. Il prévoit notamment l’aménagement de 160 km de pistes cyclables supplémentaires, qui viendront s’ajouter aux 176 km de pistes existantes aujourd’hui, ainsi que la création de nouveaux parkings vélos sécurisés. De quoi offrir un réseau maillé et cohérent favorisant l’intermodalité.

Par ailleurs, en plus du service de vélos électriques en libre-service, qui sera renforcé, un service de location longue durée de vélos électriques sera proposé aux habitants de la Métropole d’ici la fin de l’année. Une nouvelle extension du service VéloBleu créé en 2009 et complété en 2019 par la mise en place de plus de 285 vélos électriques en libre-service. Ce dispositif « e-VéloBleu » a d’emblée rencontré un large succès puisqu’il compte déjà plus de 6000 adhérents, tandis que 2 000 à 2 500 niçois utilisent quotidiennement VéloBleu qui lui compte plus de 17 000 abonnés et a enregistré plus de 12 millions de locations depuis son lancement.



Une orientation vers l’hydrogène

Le dernier volet des mesures visant à accélérer la transition énergétique au sein de la Métropole niçoise concerne l’hydrogène, une énergie d’avenir qui sera utilisée principalement pour élaborer les transports de demain, mais aussi pour produire du gaz, de l’électricité ou de la chaleur. Pour développer l’utilisation de l’hydrogène, la Métropole va lancer une véritable stratégie de production et d’’utilisation locale de cette énergie. Deux unités de production et d’avitaillement en hydrogène vert seront ainsi créées d’ici 2025, l’une à l’Ouest et l’autre à l’Est de Nice. Une première capacité de production annuelle de 260 tonnes est visée. Selon la Métropole, 60 000 tonnes de CO2 et 25 millions de litres de gasoil seront évités grâce à ce carburant propre et produit localement.

Ces unités de production et d’avitaillement auront vocation à décarboner les lignes de bus à haut niveau de service, les navires, les taxis et les camions. Concernant les bus, un premier test sera lancé avant l’été, grâce à la mise à disposition de deux bus à hydrogène « Businova H2 » par un consortium d’acteurs de cette filière. Développé par Safra qui a adapté un système hydrogène sur la chaîne de traction initiale de 250 kW alimentée par un pack de batterie d’une capacité de 132 kWh, le Businova H2 est équipé d’une pile à combustible de 30 kW fournie par Symbio et dispose d’une autonomie supérieure à 350 km. Enfin, l’hydrogène sera également utilisé dans le cadre du plan d’électrification des quais du port de Nice. Un plan qui permettra aux yachts de couper leurs moteurs et de se brancher à deux postes électriques d’une puissance totale de 1 200 ampères.




Pour plus d'information

Metropole Nice Cote d'Azur
Véronique PAQUIS

06000 NICE



Metropole Nice Cote d'Azur est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Metropole Nice Cote d'Azur


Mots clés : Mobilité électrique | Transition énergétique | Plan Climat | Nice | Métropole NCA | Bus électriques | Hydrogène
Catégories : Aides financières |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Eurométropole de Strasbourg : un transport à la demande très électrique
Pour étendre son service de transport à la demande Flex’hop et desservir ainsi 25 communes de la seconde couronne de l’Eurométropole, la Compagnie des Transports...
Immatriculations : les véhicules électriques à la peine
Les chiffres pour le mois de février du baromètre mensuel de la mobilité électrique de l’Avere-France viennent d’être publiés. Après une année 2020 durant laquelle le...
Une nouvelle enquête d’Enedis sur les possesseurs de véhicules électriques
Enedis vient de publier une nouvelle enquête comportementale sur les possesseurs de véhicules électriques. Marquée par la crise sanitaire liée à la Covid-19, l’année...
ë-Berlingo, une version électrique pour le ludospace de Citroën
Après avoir présenté en janvier l’ë-Berlingo Van, la version électrique de son utilitaire léger, Citroën a dévoilé cette semaine la version électrique de son ludospace...
Avec Ioniq 5, Hyundai veut redéfinir la mobilité électrique
Hyundai vient de dévoiler en première mondiale Ioniq 5, un SUV compact 100% électrique dont les premières livraisons en France sont attendues à la fin du premier...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact