Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 02/07/2019 à 09:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3621 fois - 9 commentaires


La recharge à domicile incontournable pour 85% des Français


Plus précisément, « la recharge des véhicules électriques à domicile est un élément décisif pour 85% des Français en copropriété ». C’est la principale information qui ressort d’un sondage réalisé par Ipsos à la demande de Zeplug, adhérent à l’Avem. Si la jeune entreprise a souhaité qu’une telle enquête soit effectuée, c’est tout simplement parce que son équipe se consacre à faciliter l’installation de prises et bornes sur les places des parkings qui dépendent d’immeubles à usage d’habitation. L’étude a été menée entre les 4 et 17 juin derniers, auprès d’un panel de 1.000 personnes âgées d’au moins 18 ans, vivant en appartement, dans un immeuble collectif (39% de propriétaires).

Un ensemble de questions

Zeplug a cherché à dresser un état des lieux des souhaits des habitants en copropriété en matière de mobilité branchée. « Quelle est leur appétence pour le véhicule électrique ? Quels sont les éléments qui pourraient les inciter à franchir le pas ? Quelles solutions de recharge plébiscitent-ils pour leur immeuble ? » : telles sont plus précisément les questions générales autour desquelles s’est articulée la démarche. « Alors que le véhicule électrique apporte une réelle réponse aux problématiques de pollution en centre-ville, il est essentiel de comprendre les facteurs favorisant son développement en copropriété (qui représente plus de 60% de l’habitat dans les villes de plus de 100.000 habitants et plus de 80% en Ile-de-France) et de mesurer l’impact de l’accès à la recharge sur la décision d’achat », commente Frédéric Renaudeau, fondateur de Zeplug.

Le souhait de passer à la voiture électrique

Selon les résultats de l’étude, « près de la moitié des français vivant en immeuble collectif (48%) sont prêts à passer au véhicule électrique dans les prochaines années ». Et pour 85% d’entre eux, « le domicile est de loin le lieu préféré pour la recharge ». Pour autant, la communication est loin d’être satisfaisante, notamment de la part des gestionnaires d’immeubles. Ainsi, seulement 11% des copropriétaires interrogés « ont reçu une information sur l’existence de solutions de recharge par le biais de leur copropriété ». Ils sont 80% à assurer n’avoir jamais été informés de cette possibilité par ce canal, et 9% ne s’en souviennent pas. Autres implantations mises en avant par les sondés : sites accessibles au public proche du domicile tels des parkings, places réservées en ville, stations-essence (79%) ; leur lieu de travail (46%) ; un endroit à proximité de ce dernier (35%).

7% de copropriétaires équipés

Ils sont 7% du panel à avoir accès à une solution de recharge connectée à leur lieu d’habitation. Un faible taux qui constituerait la 2e raison (34%) évoquée comme frein à l’achat d’un véhicule électrique, après la question du prix de l’engin (48%). « Des chiffres qui portent à réfléchir lorsque l’on constate que l’accès à la recharge dans leur immeuble aurait un impact fort sur la décision d’achat », traduit Zeplug. D’autant plus que s’y ajoute une grande méconnaissance des économies réalisées sur le budget en énergie grâce à un véhicule électrique. Ainsi, 73% des sondés estiment que les baisses sont inférieures à 50%. « Dans les faits, l’économie sur le carburant réalisée par un possesseur de VE avec une solution de recharge comme Zeplug atteint 50 à 80%, selon le kilométrage annuel », assure l’adhérent à l’Avem.

Aides financières à l’installation de bornes

Le sondage réalisé par Ipsos a mis au jour que seulement 5% des personnes qui ont accepté de répondre connaissent précisément le contour des aides financières proposées pour l’installation de bornes de recharge en logement collectif. Et si 26% de sondés supplémentaires savent qu’il en existe, ils sont 69% à totalement les ignorer. « Si le syndicat de copropriété prenait l’initiative de proposer une solution de recharge, ce serait un facteur décisif pour 23% et de réflexion pour 60% des Français intéressés par l’achat d’un VE, soit 83% des personnes intéressées par le VE », chiffre le commanditaire de l’enquête.

Acteur intermédiaire

S’appuyant sur les chiffres communiqués par l’institut de sondage, il poursuit : « Et si un acteur prenait en charge la totalité des démarches (dossier d’assemblée générale, frais d’installation et demandes de subvention), 77% des Français intéressés par un VE seraient prêts à amorcer les démarches d’installation d’une borne de recharge (57% probablement, 20% certainement) ». Autres chiffres : 7 personnes sur 10 se prononcent en faveur d’une solution de recharge sans frais pour la copropriété et gérée par un opérateur extérieur, contre 3 qui préfèrent une infrastructure financée et gérée par l’intermédiaire du gestionnaire de l’immeuble.

Travail de sensibilisation à effectuer

« Cette étude confirme que tous les voyants sont au vert pour le développement du VE en copropriété : les intentions d’achat sont élevées, et des solutions de recharge adaptées et répondant aux attentes des copropriétaires existent. Ceci révèle que nous devons poursuivre notre travail de sensibilisation des copropriétaires et d’accompagnement des syndics pour faciliter le déploiement du véhicule électrique dans les villes », conclut Frédéric Renaudeau. En prolongement, l’équipe de la startup communique quelques chiffres internes : la solution de recharge Zeplug, sans frais pour la copropriété et sans gestion pour le syndic, a déjà été retenue par près de 1.000 copropriétés ; dans pas loin de 2.000 autres immeubles elle est en cours de validation.



Pour plus d'information

ZEPLUG

32 rue des Jeuneurs
75002 Paris

Tel : 01 88 24 40 00
Mail : contact@zeplug.com
Site : https://www.zeplug.com/

ZEPLUG est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de ZEPLUG


Mots clés : recharge | borne | électrique | véhicule | voiture | copropriété | Ipsos | sondage
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 02-07-2019 à 09:24:18 par Sof

Des copropriétaires dans mon immeuble sont contre les Ve à cause des risques d’incendies. J’arrive tout de même à rouler en ZOE en rechargeant 2 ou 3 fois par semaine sur l’une des bornes de mon Leclerc.

Posté le 02-07-2019 à 11:55:50 par Daniel

Dans mon immeuble datant de 1971, l’installation de bornes de recharge dans les garages fermés qui ne sont pas regroupés dans un sous-sol est très compliquée et sans doute onéreuse. Mais je continue à explorer les diverses pistes. J’avais pris contact avec ZePlug, mais la configuration des lieux ne convient pas pour leur système collectif.

Posté le 02-07-2019 à 11:57:54 par Toomy75

@Sof,
Depuis plusieurs années maintenant avec le droit à la prise, votre demande à l’AG ne devrait pas être refusée si l’installation est à vos frais (ou si vous choisissez une installation commune comme Zeplug, à 0 frais pour la copro)

Posté le 02-07-2019 à 12:12:06 par Toomy75

@Sof,
Je précise que seule l’installation a vos frais ne devrait pas être refusée, une install commune comme Zeplug même a 0 frais pour la copro peut être refusée.
Quant à la crainte d’incendie, il faut faire preuve de pédagogie en présentant les stats thermique vos électrique :)

Posté le 02-07-2019 à 20:25:45 par nouh

Cela ne répond pas à toutes personnes qui sont en location sans garage. A Paris, c’est une majorité car la construction d’immeuble n’imposait pas d’avoir un stationnement, aérien ou en sous-sol, par logement. Idem dans la majorité des villes françaises.
Mon fils et sa compagne, habite Paris, en location car l’achat est impossible même pour un couple de cadres gagnant très bien leur vie. Ils n’utilisent pratiquement jamais la voiture(mon ancienne voiture) et pour l’instant ne compte pas investir dans une voiture et encore moins une électrique car actuellement ils ne se servent de la voiture que pour les trajets longs et emmener leurs vélos pour des grandes randonnées de vélo-tourisme en province.
Beaucoup de leurs amis sont dans le même cas, la voiture, ils l’utilisent de moins en moins et se tournent vers la location épisodique pour partir avec les enfants, pour ceux qui en ont, sinon, vélos, scooters, transports en commun, train(TGV).
Attention, la vie dans les grandes villes rend l’utilisation de la voiture quasi impossible à cause de toutes les contraintes et la VE avec son prix, la charge et son autonomie en rajoute sans en enlever(sauf la pollution bien entendue!!).

Posté le 03-07-2019 à 08:39:58 par Luck

Ex une installation reliée à un appartement : la borne est raccordée au tableau électrique de l’appartement concerné et un câble passe par les parties communes pour le relier jusqu’au point d’alimentation de la voiture situé dans le parking de la copropriété...Problème une entreprise intervient sur les communs, coupe le courant et son personnel est électrocuté par ce câble cheminant en partie commune... Quid du repérage et de la protection ??

Posté le 03-07-2019 à 10:47:09 par Christophe

Le fils de nouh et sa compagne sont l’archétype du foyer parisien qui n’utilise pas une voiture tous les jours (90 % des foyers parisiens sont dans ce cas).
Donc leur voiture qui sort très peu participe très peu à la pollution parisienne et au réchauffement climatique.
Cependant il y a des élus, pourtant élus par les parisiens eux-mêmes, bien intentionnés qui veulent leur interdire de l’utiliser et leur imposer de la remplacer par un véhicule électrique ou un hybride rechargeable.
Mais quand on est dans ce cas d’utilisation d’une voiture uniquement pour des longs trajets, cela implique une grosse batterie si ce n’est à se mettre des contraintes. Qui dit grosse batterie dit surpoids important. Qui dit masse roulante importante dit pollution par abrasion importante. Dans ce cas précis, cette imposition n’enlève aucunement de pollution mais en rajoute, idem pour les émissions de GES. J’ai un couple d’amis dans le même cas tel que relaté ici : http://avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html

Conclusion de l’histoire : les élus parisiens agissent bien à l’encontre de leurs propres électeurs plutôt que d’agir contre les vrais responsables de la pollution de la ville. Mes amis ne vont pas voter pour quelqu’un qui agit à leur encontre.

Posté le 04-07-2019 à 15:37:17 par Bruce

Pour Luck: D’abord il y a une protection anti-électrocution efficace sur le tableau. Deuxièmement un(e) électricien(nne) vivant(e) ne coupe jamais un câble sans savoir d’où ça vient ou où ça va.

Posté le 06-07-2019 à 14:27:20 par Lahire

Bonjour,

Pour Luck:

"Le raccordement sur les compteurs d’appartement peut être pertinent pour certains copropriétaires où la distance entre la place de parking et l’appartement est peu important puisque cela permet dans certains cas de limiter les coûts, mais les coûts d’installation peuvent rapidement devenir très importants en raison de la distance entre le compteur et l’emplacement de la borne.
De plus, ce type de raccordement est déconseillé pour des questions de sécurité (câble qui chauffe): voir guide IRVE (Infrastructures de recharge pour véhicules électriques),rédigé par ENEDIS, FFIE, GIMELEC, IGNES, SERCE, en page 32)."

Cette remarque n’est pas la mienne, mais celle d’un représentant de ZePlug que j’ai contacté (d’autres entreprises aussi) pour étudier cette question "d’installation de bornes de recharges dans une copropriété. Quelle que soit le prestataire que j’ai rencontré (il y en a 3), tous m’ont fait la même réponse et ont déconseillé le branchement depuis son appartement.....qui passe par les parties communes de l’immeuble

Pour notre copropriété, ce choix est éliminé d’office.
Bonne journée.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème La conversion électrique aussi pour l’hydrogène et les poids lourds
Alors que la France est sur les rails pour légaliser le rétrofit électrique des véhicules, la Fédération nationale de l’artisanat automobile rappelle son rôle de...
700.000 km en Model S avec une même batterie : exploit ou banalité ?
Un automobiliste allemand a parcouru plus d’un million de kilomètres avec une Tesla Model S, dont environ 700.000 km avec la même batterie et le même moteur. Une...
Mobilité électrique : La Chine est la nation la mieux préparée
Selon L’index de la mobilité électrique 2019 proposé par FKA et le cabinet Roland Berger, la Chine est désormais seule en tête comme nation la mieux préparée à...
Kia e-Niro : Nouvel opus de la saga publicitaire avec Robert De Niro
Le 1er décembre, Kia Motors France a lancé une nouvelle campagne publicitaire pour son crossover familial 100% électrique le Kia e-Niro. Ce nouveau spot est le 3e opus...
De 230.000 à 1 million de véhicules électriques en 2022
Hier, lundi 2 décembre 2019, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, s’est exprimé sur l’avenir de la mobilité électrique dans le cadre d’une journée...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact