Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 04/07/2017 à 12:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2320 fois - 17 commentaires


La vignette Crit’Air est devenue obligatoire


Depuis le 1er juillet dernier, rouler dans une zone concernée par les restrictions de circulation lors d’un pic de pollution coûtera de 45 à 375 euros si le fameux certificat Crit’Air n’est pas apposé derrière le pare-brise.

Fin de tolérance

Les textes administratifs et législatifs comportent parfois quelques lacunes qui font naître des distinctions parfois injustes. D’abord facultatif, le certificat Crit’Air interdit aux véhicules jugés les plus émissifs de circuler dans les zones touchées par une restriction de circulation décidée par la préfecture ou les autorités assimilées en cas de phénomène important de pollution. Vignette derrière le pare-brise : pas difficile pour les agents de distinguer les contrevenants. Mais en cas d’absence du certificat, un certain flou régnait qui aurait pu avoir valeur d’impunité. Désormais, les nouveaux textes applicables dès le 1er juillet interdisent tout simplement la circulation, lors de la mise en place de restrictions de circulation du fait de pic de pollution, des véhicules qui ne disposent pas d’un sésame adéquat. L’absence de ce dernier équivaut à rouler dans un engin des plus polluants, même si ce n’est pas le cas.

Article R. 411-19 du Code de la route

Désormais, l’article R. 411-19 du Code de la stipule que « le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux mesures de suspension ou de restriction de la circulation mentionnées au présent article, ou de circuler dans le périmètre des restrictions de circulation instaurées sans que le véhicule soit identifié conformément aux dispositions de l’article L. 318-1 et des textes pris pour son application, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe, lorsque le véhicule relève des catégories M2, M3, N2 ou N3 [NDLR : minibus (plus de 8 places assises en plus du siège du conducteur), bus, autocar ou camions dont le poids maximal est supérieur à 3,5 tonnes] définies à l’article R. 311-1 ; de la troisième classe, lorsque le véhicule relève des catégories M1, N1 ou L [NDLR : voitures particulières, fourgons pouvant transporter des marchandises et dont le poids maximal est de 3,5 tonnes, quadricycles à moteurs et deux ou trois roues à moteur] ». Autant dire que ce serait un peu comme jouer à la roulette russe que de circuler régulièrement en région parisienne, en particulier, sans le petit document autocollant !

45 à 375 euros

Ne pas arborer le certificat Crit’Air derrière le pare-brise peut coûter cher, alors que pour l’obtenir, il suffit de sacrifier à peine plus de 4 euros, en passant par le site officiel www.certificat-air.gouv.fr, absolument incontournable. Attention aux arnaques mises en place sur des sites non habilités. Prix de l’amende : 68 euros pour une voiture particulière, 45 euros pour l’amende forfaitaire minorée (jusqu’à 180 euros pour l’amende forfaitaire majorée) ; 135 euros pour un poids lourd (90 > 375 euros), - car ou camion, par exemple -.


Mots clés : Crit’Air | certificat | amende | obligatoire | pollution | restrictions de circulation
Catégories : Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 04-07-2017 à 15:01:40 par PBlanchet

Voilà qui devrait en pousser quelques uns à abandonner les voitures les plus polluantes. 68 euros, c’est peut-être pas encore assez cher !

Posté le 04-07-2017 à 21:53:16 par CZig

Laissez-nous avec nos voitures qu’on a acheté cher et qui n’avait pas l’air de déranger qui que ce soit avant !

Posté le 04-07-2017 à 22:44:44 par Daniel

Une vignette basée sur la date d’immatriculation du véhicule et non sur le degré réel de pollution ! Ma Yaris hybride à 90 gr/CO2 et un véhicule essence 6 cylindre à plus de 200 gr/CO2 ont la même vignette. MDR.

Posté le 05-07-2017 à 08:08:27 par ZoeT

Crit’Air, c’est pas le CO2, mais les particules et les polluants style Nox

Posté le 05-07-2017 à 09:07:59 par Christophe

@Daniel
Il n’y a pas de corrélation entre la consommation et la pollution du fait qu’entre le moteur et la sortie de l’échappement, il y a des systèmes de dépollution avec des débits de traitement. Donc un V8 de 10 litres ne pollue pas forcément plus que votre voiture.
Mais là où vous avez raison c’est que la vignette est basée sur la date d’immatriculation et l’énergie utilisée donc sur la norme de dépollution applicable.
@ZoéT
La vignette est basée uniquement sur la norme de dépollution applicable et comme la norme Euro ne vise pas les particules pour les essence non id on ne peut pas dire que c’est basé sur la production réelle de particules.
https://www.adac.de/_mmm/jpg/EcoTest_2017_2_01_872x492_293643.jpg
Ces tests permettent de confirmer que certains véhicules sont autorisés à rouler pendant les pics de pollution tout envoyant un maximum de particules.

Posté le 05-07-2017 à 17:16:32 par Sonia

"pour les essence non id" : quelqu’un peut m’expliquer ?

Posté le 05-07-2017 à 18:33:24 par electronlibre

Bonjour Sonia
"id" signifie injection directe: l’essence est injectée directement dans le cylindre.
"non id" signifie injection indirecte: l’essence est injectée dans une préchambre de combustion.
Si j’ai fait une erreur, quelqu’un peut rectifier mais il me semble que c’est ça.

Posté le 05-07-2017 à 19:53:43 par Christophe

@electronlibre
La préchambre de combustion c’est pour les diesel non id.
Pour les essence non id, l’injection se fait dans la tubulure d’admission.
Pour les deux types, effectivement pour les id (qui veut dire injection directe) l’injection se fait directement dans la chambre de combustion via un injecteur implanté généralement dans la culasse entre les soupapes.

Nota : pour les essence il a existé des injections monopoint qui était à peine différente d’un carburateur, le seul injecteur faisait son injection dans le collecteur d’admission et le mélange était acheminé à la chambre par aspiration du cylindre.

Posté le 06-07-2017 à 11:09:17 par electronlibre

bonjour Christophe
Merci pour cette rectification et précision.

Posté le 06-07-2017 à 14:21:36 par Sonia

Merci. Donc les voiture à essence id libéreraient des particules et pas les autres. C’est ça ?

Posté le 06-07-2017 à 14:44:43 par Christophe

@Sonia
Toute combustion libère des particules (combustion imparfaite).
L’infographie indiquée précédemment montre clairement que les essence id rejettent en général plus de particules (quand elles ne sont pas équipées de Filtre A Particules), cependant c’est une généralité et des exemples démontrent le contraire.
Par contre on a pensé pendant très longtemps que la combustion à allumage commandé (tout carburant hors diesel) n’émettait pas de particules, tout simplement parce que nous étions incapables de les mesurer (trop petites).
Mais on a fait la même erreur pour le chauffage entre le bois et le gaz, les deux émettent bien des particules et si on optimise la combustion du bois comme on le fait avec le gaz on réduit grandement la production des particules (cas des pellets par exemple).
Et donc on en est arrivé à des incohérences où l’on réglemente la production des particules pour certaines combustions (bois et gazole) donc en faisant des mesures et pas pour d’autres (gaz et essence non id par exemple).

Posté le 07-07-2017 à 07:45:13 par Sonia

Merci pour ces explications, c’est plus clair pour moi.

Posté le 08-07-2017 à 08:06:39 par Matews

Comment ça va se passer avec les prochaines normes ? Il faudra racheter une vignette parsqu’il y aura de nouvelles catégories ?

Posté le 10-07-2017 à 09:00:18 par ZoeT

Bonne question !

Posté le 10-07-2017 à 20:36:28 par Coxy

4 euros, au pire, c’est pas la mort. C’était combien le prix des vignettes avant ?

Posté le 11-07-2017 à 08:21:18 par ZoeT

…peut-être pas la mort, mais une démarche administrative en plus.

Posté le 11-07-2017 à 15:21:50 par Coxy

Une démarche peut-être à effectuer tous les 4 ou 5 ans.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Le niveau de CO2 dans l’air dépasse les 410 ppm
L’Avem rend traditionnellement et régulièrement compte de l’évolution de la situation environnementale à travers la planète qui justifie la recherche de moyens plus...
Quelles propositions des candidats à la présidentielle 2017 sur la mobilité durable ?
L’AVEM a étudié les programmes des candidats à l’élection présidentielle. Voici ci-dessous les détails des propositions liées à la mobilité durable. Les favorables,...
Genève 2017 : Dragonfly, une voiture électrique solaire à prolongateur d’autonomie et qui purifie l’air
Avec un tel titre, on aurait presque l’impression de parler d’un produit de nouvelle technologie, informatique ou pas, qui en plus ferait le café !!! Et pourtant, la...
Des années de vie de moins pour 1.200 européens à cause de Volkswagen ?
Est-il besoin de rappeler la fameuse affaire dite des moteurs truqués de Volkswagen ? Des chercheurs de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT), et d’ailleurs,...
Pollution à Strasbourg : Crit’Air et challenge de navettes autonomes électriques
L’Alsace, et en particulier l’Eurométropole de Strasbourg (67), souffre de problèmes récurrents de pollution, notamment aux particules fines. La collectivité vient...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact