Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 01/05/2019 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1543 fois - 1 commentaire


La Volkswagen ID. R prête à affronter « L’Enfer vert »


Après avoir triomphé dans la célèbre « course vers les nuages » de Pikes Peak et avant d’aller se frotter en Chine à la « route vers le ciel » qui gravit le mont Tianmen, la Volkswagen ID. R va s’attaquer cet été à un record de vitesse électrique sur le mythique circuit du Nürburgring que l’ancien grand champion de Formule 1 Jackie Stewart avait surnommé « L’Enfer vert ». Avec ses deux moteurs électriques, le nouveau fleuron de course de la firme de Wolfsburg ambitionne de faire mieux que les 6’45’’90 réalisées en 2017 par la Nio EP9 pilotée par Peter Dumbreck sur la boucle Nord du circuit, la fameuse Nordschleife qui serpente au sein de la forêt du massif de l’Eifel.
Pour relever ce challenge, Volkswagen Motorsport pourra toujours compter au volant sur le talent de Romain Dumas qui connait parfaitement ce circuit sur lequel il a remporté à 4 reprises les 24 Heures du Nürburgring. L’équipe a également apporté de nombreuses modifications à son prototype qui s’est imposé dans le Colorado, ne serait-ce que pour l’adapter aux caractéristiques très particulières du circuit sur lequel la nouvelle version de l’ID. R a effectué ses premiers essais la semaine dernière, au lendemain de la présentation officielle.

La nouvelle version de l’ID. R

Lors de cette présentation, Sven Smeets (Directeur de Volkswagen Motorsport) a confirmé que l’ID. R avait toujours pour mission d’être l’emblème de la famille ID. 100% électrique et de démontrer la capacité de la marque à produire des voitures électriques rapides qui stimulent les émotions de leurs utilisateurs. La nouvelle version de l’ID.R prouve d’ailleurs tout le potentiel des moteurs électriques. Ses deux moteurs développent une puissance de 500 kW (680 ch) et ont été adaptés pour répondre aux spécificités de la Nordschleife où, avec des pointes à 270 km/h en ligne droite, les vitesses atteintes sont considérablement plus élevées qu’aux Etats-Unis. Par ailleurs, la réserve d’énergie est assurée par deux blocs de batteries lithium-ion dont la structure est comparable à la technologie qui sera utilisée dans les futurs véhicules de série de la famille ID.
A noter qu’à l’occasion de la présentation de la nouvelle version de l’ID. R, Volkswagen a également lancé un simulateur de course en ligne qui permettait aux joueurs de parcourir les 20,832 km de la Nordschleife et de se mesurer à Romain Dumas. Le modèle de véhicule utilisé sur le simulateur a été créé sur la base des données de la véritable ID. R et les ingénieurs de Volkswagen Motorsport ont fourni aux développeurs du jeu de nombreuses informations sur la dynamique de conduite de l’ID. R afin de rendre l’expérience virtuelle aussi réaliste que possible.



L’utilisation de la technologie de la Formule 1

Outre les adaptations réalisées sur les moteurs de l’ID R, un gros travail a été effectué sur l’aérodynamisme de la voiture. Contrairement au Colorado où tout reposait sur des appuis maximums, sur le Nürburgring la priorité réside dans la traînée qu’il faut diminuer, d’autant plus que l’air y est beaucoup plus dense qu’à Pikes Peak où l’arrivée était jugée à 4 302 mètres d’altitude. Outre un plancher adapté et un nouveau spoiler à l’avant, la nouvelle version de l’ID. R arbore un aileron arrière entièrement repensé. Beaucoup plus bas, il oppose une moindre résistance à l’air, tout en offrant un appui maximum en virages moyens et rapides sur les 73 courbes de la Nordschleife.
Pour réduire encore la traînée sur certains tronçons du circuit, cet aileron arrière est doté d’une technologie connue pour être utilisée en Formule 1 : le DRS. A bord de l’ID. R, le DRS n’est pas utilisé pour faciliter les dépassements mais pour préserver les réserves d’énergie restantes. Il a notamment sa pleine utilité dans la longue ligne droite, de près de 3 kilomètres, du circuit. DRS activé, l’ID. R atteint sa vitesse de pointe plus rapidement tout en consommant moins d’énergie. Ce système aérodynamique a été testé par Volkswagen en soufflerie, d’abord avec un modèle à l’échelle ½, puis avec la voiture de course grandeur nature.



Des développements tous azimuts

Avant d’arriver à la présentation de la nouvelle version de l’ID. R, Volkswagen a procédé pendant plusieurs mois à des développements dans de multiples directions. Outre les adaptations réalisées sur la motorisation et sur l’aérodynamisme de la voiture, les ingénieurs de Volkswagen ont beaucoup travaillé sur l’amélioration de la gestion de la batterie. Selon le Directeur Technique de Volkswagen Motorsport, François-Xavier Demaison : « Il faut de l’ingéniosité pour trouver le bon équilibre et pour atteindre la vitesse maximale avec l’énergie électrique limitée disponible. C’est pourquoi nous nous concentrons sur le développement continu de la technologie de conduite et de gestion de la batterie ».
Avec l’appui du développement technique de la marque à Wolfsburg, de très nombreuses simulations ont été réalisées sur ordinateur afin d’optimiser la gestion de la batterie et d’adapter les composants de la suspension aux charges plus élevées du Nürburgring. Au final, Romain Dumas est enthousiasmé par le développement continu de la voiture. Pour lui : « Vues séparément, les différentes modifications ne semblent pas très prononcées, mais l’ID. R forme un tout très complexe. Tout se résumera à une somme de petits détails. »


Premiers essais sur le Nürburgring

Un enthousiasme qui ne s’est pas démenti lors des premiers essais effectués sur le circuit du Nürburgring, au volant de deux modèles de l’ID. R afin de mieux utiliser le temps disponible. Si, comme prévu, la Nordschleife a présenté son lot de difficultés, ces essais ont permis de vérifier que l’ID. R était parfaitement optimisée pour ce circuit, particulièrement au niveau du châssis. Selon Sven Smeets, la gestion de l’énergie ayant montré son bon fonctionnement, il a été possible de se focaliser sur les divers points du programme d’essais, tout en évaluant et en comparant différents pneus de course fournis par Bridgestone.
Pour Romain Dumas, ce fut un grand moment de se retrouver sur son circuit fétiche pour la première fois au volant de l’ID. R. Si les vitesses de passage en virages étaient beaucoup plus élevés que celles auxquelles il est habitué dans les voitures de course GT, il s’est néanmoins senti très à l’aise dans le cockpit, ce qui est particulièrement important sur cette piste où les bosses sont nombreuses. Les données récoltées lors de ces premiers essais vont permettre aux ingénieurs de Volkswagen Motorsport de continuer à peaufiner les différents réglages de l’ID. R avant qu’elle ne revienne cet été au Nürburgring pour faire tomber le record de vitesse électrique.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | ID. R | Nürburgring | Romain Dumas
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 15-05-2019 à 15:12:04 par Luck

Vu le Proto et la gestion de ses appuis aérodynamiques/ consommation électrique ...va faire un chrono "électrisant"



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème EVS 32 : l’écosystème du véhicule électrique se met en place
EVS32, le grand rendez-vous mondial du véhicule électrique, a fermé ses portes hier à Lyon. En parcourant les stands de la zone d’exposition durant 4 jours, les 5 000...
Pour Renault, la mobilité partagée commence à devenir une réalité
Dans le prolongement de sa présentation l’an dernier de 3 concept-cars qui dessinaient les contours de sa vision de la mobilité du futur, Renault a profité du salon Viva...
Hydrogène : 11 projets sélectionnés par l’ADEME
Dans le cadre du Plan national de déploiement de l’hydrogène lancé en juin 2018 par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, l’ADEME a ouvert un appel à...
Avec l’ID.3, Volkswagen lance son offensive dans l’électrique
En ouvrant la semaine dernière les précommandes de l’ID.3 qui sera présentée officiellement en septembre lors du salon de Francfort, Volkswagen a véritablement lancé...
EVER Monaco : quand les économistes se penchent sur la mobilité électrique
Outre son salon qui permet aux visiteurs de découvrir et de tester dans les rues de la Principauté de nombreux véhicules électriques, comme la DS 3 Crossback E-Tense,...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact