Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 14/02/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 3283 fois - 12 commentaires


Le Club Smart Grids Côte d’Azur veut accompagner le développement de la mobilité électrique


Sous l’impulsion de la CCI, la filière azuréenne des réseaux électriques intelligents s’est structurée depuis 2015 autour du Club Smart Grids Côte d’Azur. Porté par le démonstrateur Nice Smart Valley créé dans le cadre du projet européen InterFlex ainsi que par le projet régional Flexgrid par lequel la Région Provence Alpes Côte d’Azur est devenue la région française pilote en matière de smart grids, le Club n’a cessé de gagner en attractivité et compte aujourd’hui plus de 110 membres dont une trentaine a adhéré en 2017. Des membres présents sur les 6 briques technologiques des smart grids et qui font converger les métiers du bâtiment, du numérique et de l’énergie. Le Club, qui a tenu sa réunion annuelle le 8 février, comprend aussi bien des grands groupes comme EDF, Enedis ou Schneider Electric que des PME dynamiques, des institutionnels et des startups innovantes.

Un des objectifs prioritaires pour 2018

Après avoir mené en 2017 de nombreuses actions pour rendre les bâtiments « smart grids ready » ou pour mettre en valeur les savoir-faire azuréens en matière de réseaux énergétiques intelligents, le Club Smart Grids Côte d’Azur vient de se fixer de nouveaux objectifs. Parmi eux figure l’accompagnement du développement de la mobilité électrique érigé par la dynamique Présidente du Club Fabienne Gastaud au rang de principal enjeu pour 2018. Les smart grids doivent en effet jouer un rôle majeur pour que les réseaux puissent supporter le boom de la consommation électrique que va générer dans les prochaines années la multiplication des véhicules électriques dont les nouvelles batteries réclament de surcroit toujours plus de puissance. Le Club Smart Grids Côte d’Azur s’attachera notamment à produire de nombreuses fiches techniques à destination des promoteurs, des syndics et des installateurs afin qu’ils puissent mesurer les nouvelles contraintes qui s’imposent à eux, mais aussi connaître les différentes solutions permettant de les surmonter.



Une Commission EcoMobilité

Pour mener à bien cet accompagnement du développement de la mobilité électrique, le Club s’appuiera sur les travaux d’une nouvelle commission. Animée par Geneviève Ceragioli d’EDF, la Commission EcoMobilité s’attachera à ce que les entreprises du territoire œuvrant dans ce secteur puissent trouver de nouveaux marchés mais aussi lever certains freins qui nuisent encore au développement de la mobilité électrique. Des freins concernant notamment la recharge des véhicules en immeubles collectifs. La Commission entend également travailler sur le développement de l’autopartage et de l’écomobilité maritime. Enfin, elle souhaite également réfléchir à la création de nouveaux services comme ceux tournant autour des technologies « Vehicle to Grid » ou « Vehicle to Home ». Sur ces domaines, elle pourra notamment s’appuyer sur les expérimentations menées au sein du démonstrateur Nice Smart Valley. Des expérimentations autour de la charge intelligente permettant de lisser les pics de demande et de favoriser une meilleure utilisation des énergies renouvelables.



Des membres concernés par le sujet

Caractéristique du Club Smart Grids Côte d’Azur, la Commission EcoMobilité, pourra compter sur la très forte implication de ses membres pour mener à bien des travaux collectifs. Si le Club aborde cette année un sujet nouveau pour lui, plusieurs de ses membres sont déjà pleinement concernés par le sujet de la mobilité électrique. Constructeur de bornes, Schneider Electric est particulièrement bien placé pour faire le lien avec le secteur de la Construction. Entreprise exemplaire en matière d’incitation à la mobilité électrique, SAP Labs France est doublement présente en soutenant l’initiative lancée par deux de ses salariés qui mettent à disposition un logiciel en Open source pour gérer efficacement la recharge d’une flotte de véhicules. Un logiciel expérimenté avec succès chez SAP à Mougins où elle dispose du plus grand parc de recharge des Alpes-Maritimes avec 28 points de charge de 22 kW et 2 de 50 kW. Autre expertise également avec Mobendi, une startup très souvent récompensées pour ses solutions de recharge solaires et ses stations multimodales.



L’AVEM impliquée dans la démarche

Dans sa volonté d’accompagnement du développement de la mobilité électrique, le Club Smart Grids Côte d’Azur pourra compter sur le soutien de l’AVEM et de son réseau d’experts qui partagent le même objectif depuis plusieurs années. L’AVEM est devenue un membre du Club et son Président Jean-Paul Faure a, tout comme une vingtaine de nouveaux adhérents, pitché lors de la réunion du 8 février pour présenter les buts et les différentes actions de l’association qui rassemble les professionnels de la chaîne de valeur de l’électromobilité. Sa contribution à l’accélération de la transition énergétique, via la promotion de la mobilité électrique, passe principalement par la diffusion d’informations grâce à son site internet qui est l’un des deux plus gros sites sur le sujet avec près de 10 000 connexions/jour. La mobilisation du grand public et des professionnels passe également par l’organisation d’événements comme le Riviera Electric Challenge, qui se déroulera cette année les 9 et 10 avril avec un parcours transfrontalier, ou les Journées AVEM de l’Electromobilité qui permettent de multiplier les contacts B to B, de découvrir des innovations et de partager des retours d’expérience.





Mots clés : Mobilité électrique | Smart Grids | Côte d’Azur | Borne de Recharge | AVEM



Commentaires

Posté le 17-02-2018 à 14:37:24 par LeGallic77

Depuis le temps qu’on parle des réseaux intelligents, quand verrons-nous le premier cas vraiment concret. On peut supposer que ce serait une entreprise avec une grande flotte de VE qui reviendrait avant le pic de consommation, avec des batteries encore suffisamment chargée.

Posté le 17-02-2018 à 19:54:39 par HMDis

Un peu de patience, ça arrive !

Posté le 18-02-2018 à 10:11:39 par LeGallic77

Si vous avez des infos précises, HMDis, merci de les indiquer.

Posté le 18-02-2018 à 18:49:27 par HMDis

C’est trop tôt pour en parler. Il y a les entreprises qui aiment faire des annonces sans que ça avance vraiment, et celles qui travaillent sans bruit et qui communiquent quand leur R D a déjà débouché sur du concret.

Posté le 18-02-2018 à 20:56:17 par SoSo44

Tant de projets en cours en réseaux intelligents et des enjeux trop importants pour que la technologie restent au niveau de démonstrateur. La voiture autonome, par exemple, qui semblait encore impossible à imaginer sur nos routes il y a quelques années est bien là aujourd’hui. Idem pour le V2G.

Posté le 19-02-2018 à 07:09:32 par LeGallic77

Ca pour des projets en cours, il y en a. Mais puisque c’est au point, je me demande bien pourquoi il n’y a rien de concret depuis 4 ou 5 ans qu’on dit que c’est opérationnel ?

Posté le 19-02-2018 à 09:44:09 par ZoéT

@LaGallic77
Vous le disiez vous même dans votre premier message : "On peut supposer que ce serait une entreprise avec une grande flotte de VE qui reviendrait avant le pic de consommation, avec des batteries encore suffisamment chargée". Il ne doit pas y en avoir beaucoup des entreprises avec une grande flotte de VE qui reviennent avec des batteries encore bien chargées en fin de journée.

Posté le 19-02-2018 à 21:25:25 par LeGallic77

Une entreprise avec une grande flotte de véhicules électriques en France : La Poste !?

Posté le 20-02-2018 à 06:57:34 par Christophe

Une entreprise avec une grande flotte de véhicules électriques en France et qui reviennent avec des batteries encore bien chargées en fin de journée : les flottes en autopartage par exemple Autolib, BlueLy et BlueCub.

Posté le 20-02-2018 à 07:28:56 par ZoéT

Bien vu les flottes en Autopartage. Mais n’est ce pas aux heures des pics de conso d’électricité qu’elles sont le plus utilisées ? Du coup, je verrais plutôt aux heures creuses les périodes où elles le sont le moins. Peut-être pas si comptables en fait. Pour La Poste, je pense plutôt que les batteries sont bien vides quand les voitures reviennent.

Posté le 20-02-2018 à 07:44:46 par Christophe

@ZoéT
Les pics de conso d’électricité ce n’est pas quand les gens sont chez eux le soir en hiver entre 18 et 20 h ?
A cette heure les véhicules de la Poste sont rentrés depuis longtemps et ont déjà pu pas mal se recharger. Mon facteur avec son tricycle électrique termine sa tournée en début d’après-midi mais il a commencé bien tôt tout d’abord par trier son courrier au centre avant de démarrer sa tournée.
Pour avoir utilisé pas mal un service d’autopartage de VE, les véhicules sortaient bien plus fréquemment la journée, que le soir et la nuit. Moi le premier la très grande majorité de mes locations, le véhicule était de retour en milieu d’AM quand ce n’était pas au moment du pic de production des PV.
Donc les véhicules de la Poste et ceux en autopartage peuvent bien restituer de l’électricité au réseau au moment des pics de conso en plus de pouvoir consommer l’électricité des PV.

https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/le-developpement-durable/pics-de-consommation-electrique-en-hiver
"Chaque hiver, les vagues de froid entraînent des pics de consommation d’électricité. Souvent, ces pics sont enregistrés le soir, entre 18 h et 22 h car tous les français rentrent chez eux. Ils allument alors simultanément le chauffage, la lumière et leurs autres appareils électroménagers (lave-linge, télévision, …) ce qui provoque une très forte demande en électricité."

Posté le 20-02-2018 à 09:16:58 par ZoéT

J’étais dans l’idée que le pic se produisait surtout vers 18 19 h, et qu’à cette heure les Autolib étaient le plus utilisées.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Faucon Moto : du nouveau pour les scooters électriques
Avec des produits performants venus de Chine mais préparés spécialement pour la clientèle française et allemande, une nouvelle marque française, Faucon Moto, tente de se...
Venturi fournira sa Formula E à HWA AG
Déjà partenaire cette saison, Venturi et HWA AG vont faire évoluer leur relation lors du prochain championnat de Formula E. Le constructeur monégasque de véhicules...
Le salon e-Mobility au Pradet (83) : Une première très concluante
Le salon e-Mobility a fermé ses portes dimanche au Pradet, près de Toulon, dans le Var. Malgré un temps annoncé mitigé, les visiteurs étaient présents en nombre pour...
Tesla et Elon Musk font toujours la Une de l’actualité
Portée par son charismatique patron, Tesla fait régulièrement la Une de l’actualité. Après une période euphorique durant laquelle le cours de ses actions s’est envolé,...
Mobilité électrique : la vague SUV prête à déferler
Le marché du véhicule électrique s’apprête à vivre une spectaculaire évolution avec l’arrivée massive de SUV 100% électriques. Les constructeurs ne sont pas restés...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact