Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 28/04/2011 à 08:00 par Michaël Torregrossa - Lu 7754 fois - 1 commentaire

Mardi 26 avril 2011, le livre vert a été remis en main propre par le sénateur Louis Nègre à Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson. Crédit Photo : G. Crossay
Mardi 26 avril 2011, le livre vert a été remis en main propre par le sénateur Louis Nègre à Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson. Crédit Photo : G. Crossay
D'abord annoncé pour octobre 2010, le Livre-Vert sur les infrastructures de recharge des véhicules électriques a été remis en main propre par le sénateur Louis Nègre à Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Ecologie, et Eric Besson, Ministre de l'Industrie, le 26 avril 2011.

Véritable guide destiné aux collectivités territoriales, il apporte des précisions indispensables sur le dimensionnement des infrastructures, ainsi que sur les modèles économiques et juridiques pour leur déploiement.

Il précise également les modalités d'intervention de l'état qui a débloqué une enveloppe de 50 millions d'Euros pour subventionner les infrastructures de recharge.


La recharge normale à privilégier

Selon le rapport, "La recharge normale (3 kVA) est le type de recharge à systématiquement privilégier. Elle s’impose notamment pour les places de stationnement dites principales, sur lesquelles les véhicules rechargeables stationnent pendant de longues durées et peuvent assurer la majorité de leur recharge électrique.



Les autres modes de charge ne sont pour autant pas écartés et "répondent à des configurations de stationnement de courte durée, d’appoint ou de réassurance, et répondent tous à des besoins de recharge dits secondaires - si elles débitent une plus faible partie des kWh carburants consommés par un véhicule rechargeable, leur présence est toutefois essentielle pour assurer à l’usager le niveau de flexibilité et le sentiment de sécurité nécessaire au décollage du marché...

Et afin d'aider les collectivités dans l'installation, le livre-vert envisage différentes configurations d'installation avec une estimation financière de leurs coûts d'installation et de raccord au réseau électrique.




Une procédure pour le dimensionnement du réseau de bornes

Afin d'aider les collectivités à chiffrer le nombre de points de charge à mettre en place, le rapport propose une procédure détaillée qui repose sur le plan national des véhicules décarbonés, annoncé en octobre 2009, qui prévoit de l’ordre de 2 millions de véhicules rechargeables à horizon 2020.

Ainsi, "Pour une agglomération de 500 000 habitants et un parc de véhicules de l’ordre de 275 000 véhicules, tous usages confondus (particuliers et professionnels) - les objectifs du plan national se traduisent par un parc de 3.300 véhicules rechargeables à horizon 2015, et d’environ 15 000 véhicules en 2020" explique le rapport. Le nombre de bornes de charge normales à installer serait donc de 3300 environ, dont 500 sur la voirie et 160 dans les parkings publics. Le reste est situé au domicile des particuliers ou sur leur lieu de travail.





Des subventions de l'Etat

Afin d'accompagner le développement des infrastructures, le rapport recommande "que L’Etat intervienne auprès des collectivités pour la mise en place de l’infrastructure de recharge dans le domaine accessible au public au cours de la première phase de déploiement (2011-2015)" :

Le déploiement d'infrastructures de recharge publiques, normales ou accélérées, dans les espaces hors concession (régie) pourra bénéficier d'un taux de soutien de l'Etat à hauteur de 50 % du coût d'investissement. Ce coût intègre les coûts du matériel, les coûts de génie civil, les coûts d’ingénierie et le raccordement au réseau (point de livraison) du distributeur d’électricité. Ne sont pas éligibles dans l’assiette les coûts de maintenance, les coûts d’abonnement ni les coûts liés au renforcement du réseau primaire.


Les infrastructures de recharge rapide (43KVA), installées dans des stations services, pourront bénéficier d’un taux de soutien de l’Etat à hauteur de 30% du coût d’investissement.


La contribution de l'État se fera sous forme de subvention et sera attribuée par l'ADEME dans le cadre d'un AMI.

Le montant total affecté à cette initiative est limité à 50 millions d'euros. Ces sommes seront attribuées au fur et à mesure de l’arrivée des dossiers complets, jusqu’à épuisement éventuel de l’enveloppe. Date limite de dépôt des dossiers auprès de l'ADEME : 16 décembre 2013...




Mots clés : Louis Negre | Livre-Vert sur les infrastructures de recharge des véhicules électriques | Eric Besson | Nathalie Kosciusko-Morizet
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 04-10-2012 à 11:29:45 par Energies-Sol

Très intéressant ce document, mais c'est regrettable de ne pas mentionner les stations de recharge mixtes, (solaire + réseau).
Cette solution permet de s'approcher vraiment d'une énergie verte et écologique, et utiliser le réseau (nucléaire) en cas de absolut besoin.
Le recharge lente (de nuit) c'est suffisant pour 85% d'utilisateurs de voitures électriques, puisque en moyenne le parcours journaliers sont de 80 km/jour, et l'autonomie des véhicules actuellement est de 120 à 250 km.
Pour le trajets plus importants, on peut très bien utiliser le train/avion + voiture de location.

Les mesures d’accompagnement pour le déploiement d'infrastructures de recharges actuelles, peuvent aider à l'investissement de structures de recharge à base d’énergies renouvelables (solaire, éolienne par ex.) en proposant une tarif d'achat produite par ces énergies et destinés à la recharge des véhicules électriques.

Bien sur, l’utilisation des matériaux CEE, c'est une excellente solution !!.
Cordialement



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Le point sur le transport en France, interview de Louis Nègre, Président du GART
Le GART, Groupement des Autorités Responsables de Transport, est l’association des collectivités au service de la mobilité. Cette association agit en faveur du...
Entretien avec Louis Nègre, nouveau Président du GART
« Je salue la nomination de Louis Nègre à la Présidence du GART, homme politique engagé, il a toujours soutenu les actions de l’AVEM et a participé à la réussite des...
Bornes de recharge et réseau national – La proposition de loi adoptée au Sénat
Suivant les travaux de la Commission du Développement Durable, la proposition de loi facilitant le déploiement d'un réseau d'infrastructures de recharge de véhicules...
PlugBoat 2013 - Le bateau électrique est lancé
PlugBoat 2013, la première réunion européenne des bateaux électriques, s'est tenue à Nice les 10 et 11 octobre 2013. Elle a réuni une centaine d'industriels, de...
Nice – « Une Métropole pionnière dans la santé publique et l'environnement » – Entretien avec Louis Nègre
Sénateur-Maire de Cagnes-sur-Mer et 1er Vice-président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Louis Nègre a prononcé le discours des 2èmes Assises Nationales des...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact