Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 28/03/2017 à 09:00 par Philippe Schwoerer - Lu 4816 fois - 2 commentaires


Le MEEM confie à Bemobi une étude sur la place de la voiture demain dans les entreprises


Inscrite dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable et responsable du gouvernement, l’étude confiée à Bemobi Conseil, filiale du groupe La Poste, par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, pour le compte du Commissariat général au développement durable sera guidée par 2 questions principales : Quelle place pour la voiture demain dans les entreprises ? Quel potentiel de transition vers des véhicules ou des modes plus propres ? Les travaux débutés en février dernier devraient être menés à terme avec une livraison des conclusions et du développement programmée au quatrième trimestre 2017.

3 objectifs

L’étude d’envergure nationale commandée à notre adhérent poursuit 3 objectifs : « améliorer la connaissance des parcs de véhicules des entreprises, leur composition, leur utilisation et leur évolution ; identifier les stratégies mises en place par les entreprises, en matière de gestion de leur flotte et de la mobilité de leurs collaborateurs ; évaluer le potentiel de transition vers des véhicules moins polluants ou vers des modes de déplacements alternatifs (vélo, taxi/VTC, autopartage, covoiturage, télétravail, etc., ainsi que les impacts en termes de mobilité et de démotorisation ». Bemobi Conseil, qui devrait étendre sur 7 mois la réalisation du document, compte s’appuyer sur une enquête menée auprès de 250 entreprises et des entretiens qualitatifs ciblés pour boucler sa mission. Acteur consacré à la mobilité durable couvrant l’ensemble des problématiques d’écomobilité, l’organisme va une nouvelle fois exploiter son expertise en études et conseil dans le domaine, notamment autour des flottes de véhicules en entreprises, pour atteindre les objectifs attendu par le CGDD.

Synthèse prospective et recommandations

En réponse aux 2 questions principales concernant la place de la voiture demain dans les entreprises et le potentiel de transition vers des solutions plus vertueuses, Bemobi Conseil délivrera une synthèse prospective et des recommandations qui permettront au Commissariat général au développement durable « d’identifier les leviers en matière de réglementation et fiscalité actionnables pour favoriser la transition vers des solutions de mobilité durable ». Directeur de Bemobi Frédéric Delaval commente le nouveau contrat : « Nous sommes ravis d’avoir été choisis par le ministère de l’Environnement. Bemobi Conseil signe ici une étude d’envergure qui permettra d’améliorer la connaissance des parcs de véhicules en entreprise, de mesurer les évolutions attendues dans les prochaines années et de contribuer ainsi à l’évolution vers des mobilités alternatives. C’est l’occasion de mettre à profit l’expertise en études acquise par Bemobi Conseil durant les cinq dernières années ».



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Bemobi | La Poste | Bemobi Conseil | Greenovia | ministère écologie | étude



Commentaires

Posté le 28-03-2017 à 09:07:05 par Christophe

Dans le cadre de mon activité, depuis la création de ma société, je privilégie les modes de transports peu impactant (en terme de GES et de pollution). En d’autres termes j’adapte mon moyen au déplacement :
- moins de 3 km : marche à pied,
- de 3 à 10 km : vélo, à défaut TC de préférence électrique ou à défaut VE (en autopartage quand cela était possible),
- au-delà de 10 km : TC de préférence électrique ou à défaut VE (en autopartage quand cela était possible ou de location).
Depuis mi 2015 (arrivée des Zoé chez Regionlib) je note scrupuleusement mes utilisations et j’évalue les "gains" obtenus.
Comparativement à l’utilisation de la voiture que j’ai été obligée de reprendre suite à l’arrêt du service Regionlib, voici les émissions évitées du fait de l’utilisation d’une Zoé :
- 466 kg de CO2eq (utilisation seule hors construction),
- 36 g de NOx,
- 2,4 kg de CO,
- 136 g de HC,
- 2,4 × 10¹ #8309; particules de combustion (sur la base de 6 × 10^11 particules / km (chiffre à confirmer par un essai pour le véhicule essence à injection indirect de référence, certains produisant bien plus)).

Un calcul similaire pourrait être fait pour l’utilisation des TC en lieu et place d’un VP mais il est beaucoup plus fastidieux puisqu’il faut trouver le kilométrage pour les deux modes du trajet considéré. Cependant, comme ordre de grandeur, on peut retenir que les déplacements réalisés en TC au lieu du VT ont permis d’éviter l’émission de 1 t de CO2eq.

Je tiens à préciser que même quand le trajet est réalisable en Zoé, je privilégie les transports en commun pour la bonne raison que pendant le trajet je peux travailler. Donc économiquement, c’est intéressant je facture mon temps de trajet au client que je vais voir mais dans le même temps je peux travailler pour un autre et facturer.

Posté le 29-03-2017 à 07:46:46 par Christophe

Après m’être remémoré avoir vu des facteurs avec leur sacoche sur roulettes dans un bus, je finis par me dire qu’effectivement La Poste est très bien placée pour faire cette étude.
En effet voici un éventail non exhaustif des moyens de déplacements utilisés par ses employés :
- marche à pied dans les villes denses, avec approche en transports en commun (bus de ligne, bus mis à disposition (RATP sur Paris) ou tramway),
- vélo en agglomération moins dense et/ou les TC ne sont pas efficients pour faire l’approche par rapport à la PIC,
- deux-roues motorisés (éventuellement électrique) en fonction de la distance de la tournée à la PIC,
- VU électrique pour les colis (Coliposte),
- VU électrique pour approvisionner les boites relais,
- trains entre les différentes PIC (dommage que le TGV postal ait été radié),
- etc.

Nota : tout cela est le résultat de mes observations.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème La Poste et sa flotte de véhicules électriques distinguées par Vigéo Eiris
Le groupe a même reçu ce mois-ci la meilleure note (75/100) attribuée par l’agence de notation sociale et environnementale internationale fondée en 2002, filiale de...
1 Français sur 2 prêt à passer à l’électrique ou l’hybride sous 10 ans
C’est une des tendances mises au jour par le premier « baromètre des mobilités du quotidien » établi par la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme. Le...
Les gaz d’échappement responsables de DMLA ?
C’est en tout cas ce qu’ont cherché à démontrer les auteurs d’une étude d’observation qui se base sur des données du système d’assurance maladie de Taiwan concernant la...
La Poste va expérimenter l’utilitaire électrique Renault EZ-Flex
Révélé par son constructeur le mois dernier, l’utilitaire électrique EZ-Flex a été conçu spécialement pour la livraison du dernier kilomètre. C’est exactement l’un des...
L’étude sur la capacité des territoires à intégrer la mobilité électrique accessible
Nous l’avions présentée lors des Journées AVEM de l’électro-mobilité en septembre dernier, l’étude CATIMINI a été réalisée par le laboratoire ESPACE (Etude des...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact