Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 02/05/2017 à 10:37 par Philippe Schwoerer - Lu 2287 fois - 16 commentaires


Le niveau de CO2 dans l’air dépasse les 410 ppm


L’Avem rend traditionnellement et régulièrement compte de l’évolution de la situation environnementale à travers la planète qui justifie la recherche de moyens plus vertueux pour se déplacer. En octobre dernier, nous avions relayé dans un article les inquiétudes de l’Organisation météorologique mondiale consignées dans leur bulletin annuel numéro 12. Son message principal : un niveau de concentration en CO2 dans l’air supérieur installé à 400 parties par million. En outre, les scientifiques de l’organisme cherchait à attirer l’attention sur l’accélération du mécanisme de hausse, selon un scénario réel plus pessimiste que les prévisions validées quelques années plus tôt. L’OMM s’attendait au franchissement d’un nouveau palier à 410 PPM. Il semblerait que ce soit le cas depuis le 18 avril 2017, selon l’Institut d’océanographie Scripps de San Diego, en Californie.

Concentration / émissions instantanées

Les mesures prises à l’Observatoire de Mauna Loa (Hawaï) depuis 1958 par l’Institut d’océanographie Scripps, marquent un nouveau record dont la planète se serait bien passé ! Depuis plusieurs mois, les scientifiques s’attendaient à ce que le cap des 410 PPM de dioxyde de carbone soit franchi en avril ou mai 2017. Cette période de l’année est classiquement propice à une hausse de cet indice témoin. Ce dernier ne s’intéresse pas aux nouvelles émissions, mais bien à la concentration installée plus ou moins sur le terme. L’habituelle variation cyclique devrait néanmoins permettre de redescendre au-dessous du chiffre symbolique des 410 PPM. Mais pour combien de temps ? A priori jusqu’à la même période de 2018 si l’on en croit les prévisions à moyen terme habituellement fiables du Met Office, le service national britannique de météorologie qui travaille en collaboration avec l’Institut d’océanographie Scripps.

Eviter les 450 PPM

Pour beaucoup, l’indice de concentration en PPM dans l’atmosphère n’est qu’un chiffre de plus sans signification précise. Pourtant, il est lié à l’élévation de la température sur notre planète. Autour des 450 PPM en CO2, nous atteindrions les 2° C que les scientifiques estiment dangereux pour notre avenir et celui des générations futures. Pour enrayer l’emballement climatique qui se nourrit à notre époque de phénomènes dont on ne connaît pas les conséquences à court, moyen et longs termes, il faudra réduire de façon conséquente sur plusieurs dizaines d’années les activités humaines s’appuyant sur la combustion. Or, les pics successifs et toujours plus importants de concentration en PPM semblent être le résultat de nouvelles exploitations en quantités considérables de combustibles fossiles. Si nombre de pays s’accordent pour chercher à inverser la tendance, depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir outre-Atlantique, les robinets du charbon et du pétrole s’ouvrent de plus en plus fort, jusqu’à jeter une ombre menaçante dans les parcs nationaux américains !


Mots clés : 410 PPM | CO2 | pollution | réchauffement climatique | emballement climatique



Commentaires

Posté le 02-05-2017 à 11:33:15 par Christophe

"il faudra réduire de façon conséquente sur plusieurs dizaines d’années les activités humaines s’appuyant sur la combustion" à mon avis il faut compléter par d’énergie d’origine fossile.
En effet le remplacement d’une chaudière gaz ou fioul par une chaudière à pellets ou à plaquettes est très favorable pour les émissions de GES. Le CO2 dégagé par la combustion du bois est en fait du CO2 capté dans l’atmosphère il y a une vingtaine d’années, on parle de CO2 biogénique par opposition au CO2 fossile.
Il en est de même pour la combustion de bioéthanol, de biogaz, etc.
Mais évidemment il serait préférable dans le même temps de réduire notre consommation énergétique.

Posté le 02-05-2017 à 11:33:52 par electronlibre

"Pour beaucoup, l’indice de concentration en PPM dans l’atmosphère n’est qu’un chiffre de plus sans signification précise. Pourtant, il est lié à l’élévation de la température sur notre planète."
Faux, faux et archifaux. CO2 et température ne sont pas liés et ne peuvent pas l’être. Beaucoup d’études l’ont démontré sur les périodes récentes comme sur les plus anciennes.
Il faut le dire une bonne fois pour toute, le réchauffement climatique d’origine anthropique est arnaque! Devinez qui va en profiter?

Posté le 03-05-2017 à 08:25:04 par Rickobotics

@Christophe: d’autant plus qu’une forêt arrivée à maturité ne stocke plus de co2 atmosphérique. Donc l’exploitation du bois de chauffage s’annule donc au bout de 20ans, à condition bien sûr de replanter ce qui a été coupé et même si ds la période transitoire du cycle il y a bien augmentation du co2 le temps que les arbres repoussent.
@electronlibre: tu nous explique alors d’où vient l’augmentation de la température sachant que le cycle solaire va vers un minima centenaire ?? Je ne sais pas qui est le plus naïf: celui qui croit aux lobbys ou celui qui croit les scientifiques ?! Continue de te faire entuber par tes gourous pro consommation.

Posté le 03-05-2017 à 11:02:06 par electronlibre

@Rickobotics
Parce que tu crois qu’il y a une augmentation des températures?
Les données des satellites montrent que les T° n’augmentent plus depuis 20 ans et baissent même légèrement. Même le GIEC a fini par l’admettre!
Parce que tu crois les "scientifiques" payés par les lobbies?
Quand je pose la question: Devinez qui va en profiter? je fais référence aux multinationales donc ce n’est pas moi qui me fait "entuber" comme tu le dis.
Mais vu les résultats des élections présidentielles, je constate que les français ne voit toujours pas plus loin que le bout de leur nez

Posté le 03-05-2017 à 11:24:40 par PMC

tout montre qu’il y a une élévation de la température : fonte des glaciers, fleurs qui fleurissent plus tôt dans l’année, moins de neige de gel et de givre en hiver... chacun peu le constater en effectuant ses propres mesures avec une station météo personnelle. Je ne comprends pas votre intervention electronlibre

Posté le 03-05-2017 à 15:52:40 par pas de réchauffement climatique et la Terre est plate !

electronlibre ne voit plus le bout de son nez, sans doute aux enfumeurs à la Trump

Posté le 04-05-2017 à 11:41:22 par electronlibre

Avant de continuer le débat, je vous invite à regarder ce documentaire: https://www.youtube.com/watch?v=y3MYKWEPnus
Et ceci aussi: https://www.youtube.com/watch?v=ozmQeNDyV5g

Je ne demande qu’une chose, réfléchissez sur ces vidéos, c’est scientifique.

Posté le 05-05-2017 à 09:21:16 par Rickobotics

Il est scientifique de douter et émettre de nouvelles hypothèses pour les prouver ou les répudier. Tes vidéos ne prouvent rien et n’ont rien de scientifiques ni même de journalistiques, tout simplement parce qu’elles sont un méli-mélo d’extraits totalement à charge. L’inverse est vrai ds l’autre sens, j’en conviens. Maintenant, que peut on dire de réellement scientifique ? Que la température du globe monte. Remets tes chiffres à jour. En effet il y a eu un plateau durant quasiment 20ans. Et alors ? À l’échelle du climat ça ne signifie rien. 2015 a battu un nouveau record, et 2016 également. Ta "théorie" d’un arrêt de la hausse du climat tombe à l’eau. Bien sûr, il peut y avoir de multiples causes. Ex: l’activité solaire qui a eu son pic en 2016 et descend désormais vers un plus bas encore pire que le petit age glaciaire (théorie en vogue chez nos amis russes) ! Le minimum devrait être atteint d’ici 2025 et durer une vingtaine d’années. Et ? Que les températures baissent serait logique, mais quel rapport avec l’activité humaine ? Dans l’hypothèse où le taux de co2 favorise le réchauffement, qu’adviendra t il lors du retour à une activité normale solaire d’ici 2050 ? On en sait rien, mais n’est il pas stupide de jouer avec le feu sachant que les émissions massives de co2 à un record total du point de vue de l’humanité a déjà largement été dépassé (ça c’est bien scientifique) ? Tu as le droit de douter et de ne rien faire pour limiter tes émissions ... mais ne viens pas te plaindre ds 20 ans que l’on ne t’avais pas prévenu en rejetant la faute sur les autres. Je préfère pour ma part me battre pour limiter une catastrophe quitte à avoir tord, c’est toute la différence entre être préventif et passif.

Posté le 05-05-2017 à 11:10:24 par PMC

+1 avec Rickobotics

Posté le 05-05-2017 à 19:03:25 par electronlibre

@Rickobotics
Fais ce que tu veux mais moi j’ai toujours un doute surtout quand le son de cloche est toujours le même, venant des gouvernements et des médias sous la coupe des financiers.
quand au climat il prouve tous les ans qu’il ne se laisse pas influencer par les activités humaines, sinon il y a longtemps que nous aurions les 2°C d’augmentation soit disant fatidique pour l’humanité.
Oui le climat change, comme il l’a toujours fait, plus ou moins rapidement, depuis la création de la Terre.
Oui le climat est influencé par notre étoile, par la position de notre système dans la galaxie et bien d’autres facteurs encore difficiles à évalués.
D’après toi, qu’est ce qui est le plus catastrophique: un réchauffement ou un refroidissement?

Posté le 07-05-2017 à 11:57:30 par bobo

bonjour,
suite au visionnage de la vidéo proposée par electronlibre (que j’ai trouvée très instructive sur le rôle du rayonnement cosmique) et pour ajouter des éléments sur la corrélation entre co2 et température
http://lgge.osug.fr/IMG/fparrenin/popularization/2013-IPSL-CO2.pdf

Posté le 08-05-2017 à 19:44:49 par electronlibre

Bonjour bobo,
ce document, âgé de quatre ans, est orienté, convenons-en, surtout en regard de la conclusion péremptoire.
Malheureusement, il n’explique toujours pas le paradoxe actuel:
depuis vingt ans le taux de CO2 monte en flèche et la T° moyenne n’augmente pas.
La seule solution est que le CO2 n’est pas la cause mais la conséquence d’un réchauffement.
Donc oui nous avons vécus une période "chaude" à la fin du siècle dernier dû à un cycle naturel, comme dans les années 1930; et si les émissions des activités humaines ont une influence, c’est tellement anecdotique qu’on ne peut parler d’influence.

Posté le 11-05-2017 à 17:42:02 par Rickobotics

Sauf que la température augmente bien au niveau mondial, 2015 et 2016 étant les nouveaux records historiques ! Donc ta "preuve" tombe un peu à l’eau ... Les rejets de CO2 due à l’activité humaine sont mesurés et parfaitement connus, usines, véhicules, etc. L’augmentation de sa concentration athmo n’a rien d’une conséquence ! Son influence sur le climat, à la rigueur oui, le doute est permis, mais faut pas pousser mémé ds les orties non plus ! Le pb est bien la hausse de cette concentration qui semble brutalement s’accélérer depuis qqs années. Les conséquences toujours inconnues sont à effet inertielle. J’espère comme toi que ça nous mènera vers un monde plus productif digne d’une révolution industrielle ou un age nouveau (tes exemples de bronze, etc), mais j’ai comme un mauvais pressentiment ...

Posté le 11-05-2017 à 20:38:42 par electronlibre

Exposer 2 années exceptionnelle sur 20 ans(dont 2016 qui a vu le retour de "el nino")n’est pas un argument, c’est une anecdote.
Le CO2 c’est 0.041% de l’atmosphère d’origine naturelle et anthropique mais il est clair que la température moyenne de l’atmosphère n’augmente plus.
Il y a bien un effet inertiel, ainsi tous les fleuves d’Europe n’ont pas gelés cet hiver (mais le Danube oui).
Donc je ne vois toujours pas de corrélation entre T° et CO2 si ce n’est un décalage important des courbes, la T° précédant le CO2.
Ce n’est pas le climat qui m’inquiète pour l’avenir parce qu’il variera comme il l’a toujours fait, mais plutôt la pollution de l’environnement. Et pas seulement en ville!

Posté le 18-06-2017 à 10:58:59 par electronlibre

Toutes les plantes de mon jardin poussent à une vitesse incroyable, la météo favorable et tout ce CO2 profitent pleinement à la végétation: l’année sera exceptionnelle pour les fruits et les légumes.
Alors arrêtons de nous plaindre...le CO2 n’est pas une catastrophe comme une minorité de "scientifiques" voudraient nous le faire accroire.

Posté le 20-06-2017 à 07:34:36 par Christophe

@electronlibre
Effectivement la végétation pousse plus vite mais dans ma région du fait d’un déficit hydrique énorme elle sèche et on a des incendies !
Donc manifestement l’augmentation de concentration en CO2 a bien une incidence sur la vie sur notre planète.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 10/04/2018 au 12/04/2018 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Europe : -30% de CO2 en 2030 pour les voitures et camionnettes
Suite à l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, la communauté internationale s’est engagée à progresser vers une économie moderne et un maximum décarbonée. En...
Le succès des véhicules rechargeables dépend des aides et du PIB
Selon les informations croisées par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), le développement des véhicules électriquement rechargeables dans un...
Cycle WLTP contre NEDC, nouveau malus, fiscalité des carburants
C’est la rentrée, et avec elle son lot de nouveautés à venir ou déjà applicables en matière de voitures particulières. Le fameux cycle NEDC si décrié disparaît enfin au...
1997 : Les lecteurs d’Auto Plus parlent de voitures électriques
En 1997, il ne roule guère beaucoup de voitures électriques en France, alimentées par des batteries au nickel et au cadmium, et parfois même au plomb. Quelques Renault...
La vignette Crit’Air est devenue obligatoire
Depuis le 1er juillet dernier, rouler dans une zone concernée par les restrictions de circulation lors d’un pic de pollution coûtera de 45 à 375 euros si le fameux...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact