Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 25/10/2019 à 08:07 par Philippe Schwoerer - Lu 2911 fois - 3 commentaires


Les concepts électriques et hybrides rechargeables à Tokyo


Jusqu’au 4 novembre prochain se tient le Tokyo Motor Show, la salon japonais annuel de l’automobile. Pour ne pas déroger à la coutume, les constructeurs asiatiques ont exhibé divers concepts, parfois en première mondiale. Petite sélection de modèles électrique et hybrides rechargeables.



Lexus LF-30

Lexus vise forcément haut avec sa voiture électrique autonome ou à conduire soi-même, accompagné d’un drone valet pour amener les bagages et les achats jusqu’au coffre du véhicule ou les amener à la maison. L’engin lui-même peut aller se garer seul et revenir chercher ses occupants. La LF-30 embarque une foule de nouvelles technologies. A noter que Lexus a fait l’effort de communiquer des données très précises sur le groupe motopropulseur qui anime le véhicule. Une batterie de 110 kWh de capacité énergétique, pour une autonomie de 500 km, alimente 4 moteurs-roues d’une puissance maximale combinée de 400 kW pour un couple de 700 Nm. Il ne lui faut ainsi que 3,8 secondes pour atteindre les 100 km/h, départ arrêté. Vitesse maximale : 200 km/h.



Mazda MX-30

Il s’agit là du seul modèle de notre sélection dont la commercialisation a été annoncée officiellement, avec ouverture aux précommandes en Europe (série spéciale First Edition à partir de 34.400 euros pour la France). Là aussi des données précises ont été fournies par le constructeur, même s’il en manque encore pas mal. Ce SUV électrique ne tirerait qu’une autonomie de 200 km de sa batterie lithium-ion à cellules prismatiques d’une capacité énergétique brute de 35,5 kWh. Le pack alimente un moteur d’une puissance de 100 kW. Pour le ravitaillement en énergie, en plus du branchement possible sur une prise domestique : chargeur AC 7 kW, et connecteur Combo CCS pour une puissance maximum de 50 kW.



Mitsubishi MI-Tech

Electrique à prolongateur d’autonomie (hybride série) ou véritable buggy hybride rechargeable (hybride parallèle) ? Toujours est-il que ce petit SUV n’embarque pas un moteur thermique classique, mais une turbine compacte à combustion légère capable de fonctionner avec du gazole, du kérosène ou de l’alcool. La transmission intégrale est ici obtenue de 2 moteurs électriques, l’un à l’avant et l’autre à l’arrière. Une des originalités du Mitsubishi MI-Tech est de pouvoir prendre des virages à 180° en faisant tourner les roues droite et gauche en sens inverse. Pour cela, des étriers de frein électriques contrôlent finement et instantanément les forces de freinage et motrice sur les quatre roues.



Nissan Ariya

Le Nissan Ariya est un concept de SUV électrique doté de la motricité intégrale grâce à 2 moteurs électriques. On imagine très bien que cet engin annonce la commercialisation d’un tel modèle dans un avenir plus ou moins proche. Du coup, on aurait aimé avoir plus de détails techniques sur ce véhicule. Faut-il les chercher sur la Leaf e+ transformée en voiture d’essai et tout juste présentée par le constructeur ? Son groupe motopropulseur embarque 2 moteurs électriques haute puissance, l’un à l’avant et à l’autre à arrière. Cette motorisation développe une puissance maximale de 227 kW pour un couple de 680 Nm. Différents dispositifs associés visent à gommer les mouvements du châssis en virage, au freinage et sur les voies accidentées. Et ce, à la fois pour une meilleure tenue de route et un confort accru des passagers.



Nissan IMk

Micro-citadine électrique à 5 portes et 4 places, la Nissan IMk s’inscrit dans des dimensions proches d’une Citroën C-Zero : 3,434 x 1,512 x 1,644 m, contre 3,475 x 1,475 x 1,610 m pour le modèle badgé des chevrons. Pas de données techniques communiquées par le constructeur, mais des informations sur l’équipement : écran sans cadre avec système holographique, seulement 2 commandes mécaniques à disposition du conducteur (démarrage et sélecteur de marche), pilotage semi-automatique ProPilot, une connectivité avancée, fonctionnalités V2H, etc. La richesse technologique semble s’opposer à une présentation sobre, à l’extérieur comme à l’intérieur. Pour sa catégorie, la Nissan IMk est pourtant à voir comme une voiture haut de gamme.



Suzuki Waku Spo

Avec une bouille qui rappelle la citadine électrique Honda e, la Suzuki Waku Spo est cependant un coupé hybride rechargeable dont on ne connaît rien d’autre des caractéristiques techniques. Pour ce modèle également, le constructeur livre des détails plus anecdotiques qui mettent cependant en œuvre des technologies uniques. Ainsi, l’engin est capable de changer l’apparence de sa calandre, celle du tableau de bord, et de transformer la partie arrière de sa carrosserie, se faisant faussement berline ou break.



Suzuki Hanare

Pour Suzuki, le Hanare est une sorte de cottage privé. Le constructeur évoque aussi pour lui la désignation de minibus à conduite autonome. Il a cependant été imaginé pour seulement 4 personnes qui peuvent profiter, pendant les trajets, de la richesse d’équipement de l’engin, en particulier son grand écran. Les caractéristiques techniques ont également été complètement occultées. Tout juste peut-on déduire que le Hanare disposerait d’un groupe motopropulseur électrique.



Toyota LQ

Voiture électrique 4 places dont la batterie de traction offre une autonomie de 300 kilomètres, la Toyota LQ s’inscrit dans des dimensions proches de celles d’une Tesla Model 3 (4,53 x 1,84 x 1,48 m). Sa principale originalité est d’être associée à une intelligence artificielle baptisée Yui. Symbolisée par une petite fenêtre lumineuse au milieu du tableau de bord, elle est capable d’échanger avec le conducteur de différentes manières, et en particulier en engageant la conversation. Une fonction de voiturier permet au véhicule de se garer seul et de venir rechercher ses occupants. Toyota expose actuellement à Tokyo de nombreux autres engins électriques très étonnants (e-Palette, e-Racer, e-Trans, e-Chargeair, e-4me, e-Care, etc.). De quoi réaliser un article spécifique. A suivre…



Mots clés : électrique | hybride | rechargeable | véhicule | concept | voiture | Tokyo
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable |

Commentaires

Posté le 25-10-2019 à 09:08:32 par Roto68

Pas convaincante cette Mazda électrique avec seulement 200 km d’autonomie pour 34.400 euros. Ce prix, c’est avec ou sans le bonus environnemental ? Et le moteur rotatif en prolongateur d’autonomie ?

Posté le 25-10-2019 à 09:41:29 par Philippe Schwoerer

@Roto68
Le prix de la Mazda MX-30 est indiqué hors du bonus de 6.000 euros que vous pouvez donc déduire des 34.400 euros.

Le prolongateur d’autonomie semble avoir été abandonné. C’est en tout cas la réponse obtenue du service commercial en ligne.

Posté le 26-10-2019 à 17:06:42 par LeBihanSaCh

Bof-bof tout ça à part la Lexus.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Voitures hybrides rechargeables : Un scandale !? Quel scandale !?
Par le biais d’une nouvelle étude, l’ONG Transport & Environnement voudrait nous faire croire que les véhicules hybrides rechargeables seraient la cause prochaine d’un...
STR, le robot électrique de manutention « BMW i3 inside »
En créant sa nouvelle structure munichoise baptisée « IDEALworks » (Industry Driven Engineering for Autonomous Logistics), BMW cherche à « développer et distribuer des...
Et si les Smart électriques cédaient la place à des 4x4 à hydrogène ?
La reprise par Ineos de l’usine Smart d’Hambach, en Moselle, devrait être prochainement validée officiellement. Nombre de salariés ont exprimé leur déception de passer...
Cibler la recharge en copropriétés pour rouler électrique à Paris
La ville de Paris veut réduire en son sein les nuisances de la mobilité individuelle. Déjà en supprimant la moitié des places de stationnement en voirie, mais aussi en...
Partenariat entre Lion Electric et Nuvve pour des bus scolaires V2G
Installé dans la ville québécoise de Saint-Jérôme, Lion Electric développe des groupes motopropulseurs électriques pour véhicules lourds (camions, autocars et autobus)....
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact