Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 19/02/2017 à 10:55 par Philippe Schwoerer - Lu 4158 fois - 2 commentaires


Les premiers drones taxis EHang 184 devraient prendre leur envol à Dubaï cet été


Alors que les autorités en charge de l’espace aérien rechignent un peu partout dans le monde à délivrer des autorisations d’exploitation de drones pour divers services, les Emirats arabes unis semblent vouloir accélérer le mouvement. Même si l’appareil autonome chinois EHang 184 n’est pas encore certifié, une première exploitation a déjà été programmée pour cet été, à Dubaï, où il a déjà été testé dans des zones désertiques et côtières. Un programme qui pourrait bien servir d’accélérateur au développement des drones de transports à travers le monde, porté en partenariat avec Dubai Roads and Transport Authority (RTA), l’organisme s’occupant des transports et du réseau routier à Dubaï.

Smartphone

Le scénario d’utilisation du drone de transport individuel est assez similaire à ce qui se pratique désormais avec différentes offres de prise en charge de voyageurs ou de location d’engins de mobilité douce en libre service. Un besoin de déplacement !? Il suffit de prendre son smartphone pour demander à être récupéré à un endroit précis. Une fois à bord, une tablette tactile permet de choisir sa destination, et c’est tout. Le drone décolle pour vous y emmener… sauf si la météo est trop mauvaise pour cela. L’exploitant du service et/ou les autorités en charge du contrôle aérien n’ont qu’un geste à faire pour clouer momentanément au sol l’appareil.



40 kilomètres d’autonomie

Avec les engins électriques, la question de l’autonomie est toujours sujette à caution. Le rayon d’action annoncé pour ce drone serait contraint, au mieux, entre 40 et 50 kilomètres, qui comprennent le trajet pour venir récupérer le passager dont le poids, avec ses bagages, ne devra pas excéder 100 kilos. A vide, celui de l’appareil est déjà de 240 kilos. EHang annonce une durée de fonctionnement de 25 minutes, pour un aéronef dont l’allure maximale de vol est de 100 km/h, mais plus que de 60 km/h en vitesse de croisière. Un chiffre qui facilite le calcul de tête, puisque 25 minutes de trajet réduisent la distance permise à 25 km. Heureusement, la ville de Dubaï, d’une superficie de 35 km2, ne connaît pas trop les rigueurs des températures hivernales ! En revanche, la climatisation est proposée à bord.

1 course par charge

On ne sait pas si la durée de vol fournie par EHang, spécialisé dans les drones de loisir, comprend les différentes manœuvres d’atterrissage et de décollage, qui seront chacune au nombre de 3 : décollage puis atterrissage pour récupérer le client, une nouvelle fois pour le déposer à sa destination, et, s’il n’est pas possible de recharger à cet endroit, nouveau trajet pour retourner au point de parking habituel ou vers une borne de ravitaillement en électricité. Dans ces conditions, on ne peut guère compter sur plusieurs courses par charge. Cette dernière opération prend 1 ou 4 heure(s), respectivement à 50 et 200 A. Si le EHang 184 peut voler à une altitude de 3.500 mètres, ce n’est qu’à 300-500 m qu’il devrait filer la plupart du temps en exploitation commerciale, justement pour préserver son autonomie.



8 hélices et 8 moteurs

Les 8 hélices sont distribuées par paire aux 4 coins de l’appareil, chacune étant actionnée par son propre moteur. Cette architecture permet au drone de ne pas décrocher si l’un des moteurs tombe en panne. A la moindre anomalie constatée, le EHang 184 est paramétré pour atterrir dans la zone sécurisée la plus proche. La motorisation, alimentée par une batterie lithium-ion 96 V 17 kWh, - soit à peine plus de capacité que dans celle d’une Mitsubishi i-MiEV -, dispose d’une puissance maximale de 152 kW. La structure de l’appareil, dont la présentation peut être personnalisée aux couleurs du service qui l’exploite, est réalisée en matériaux composites renforcés avec de la fibre de carbone. Le reste des éléments utilise un alliage d’aluminium ultraléger. Pour une envergure de 4,024 x 3,989 m, le drone offre un habitacle de 2,074 x 1,018 m.

25% de véhicules autonomes en 2030

Directeur général et président du conseil d’administration de RTA, Mattar Al Tayer a ainsi commenté le projet d’exploitation du drone EHang 184 sur son territoire, lors du 5e sommet mondial du gouvernement : « Le tour d’essais du premier engin volant autonome est une application des directives de son Altesse le Sheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et premier ministre des Emirats Arabes Unis, souverain de Dubaï, qui visent à transformer Dubaï en la ville la plus intelligente du monde. Cette expérimentation fait également partie des fonctions de RTA pour promouvoir le transport autonome par le biais de programmes d’essais technologiques sur le territoire de Dubaï. Il s’inscrit dans la stratégie des transports en véhicules autonomes de Dubaï qui projette à horizon 2030 que les déplacements individuels soient effectués à hauteur de 25% par ces engins. Cette opération permettrait également d’améliorer l’intégration des modes de transport en commun auprès du public avec une offre en mobilité douce, rapide et innovante ».



Mots clés : Drone taxi | EHang 184 | véhicule autonome | véhicule électrique | Emirats arabes unis | Dubaï | RTA | Mohammed ben Rachid Al Maktoum | taxi électrique
Catégories : Voiture électrique en libre-service et auto-partage |

Commentaires

Posté le 19-02-2017 à 18:24:13 par PMC

Vider une batterie de 17 kWH pour 25 km d’autonomie, c’est pas vraiment très mobilité durable, sauf si on dispose d’une électricité verte en abondance. C’est peut-être le cas ?

Posté le 19-02-2017 à 18:43:23 par astrocg

On pourra passer qu’autour de Dubai il va rester pour un certain temps des zones peu habitées propices à l’implantation de centrales solaires
donc d’électricité verte



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème La gamme électrique de Kia booste ses ventes en Europe
Notre adhérent Kia Motors France nous informe qu’ils ont clôturé leur meilleur semestre de l’histoire en Europe avec une croissance de 1,6 % par rapport au premier...
Une prime régionale en Région SUD à la conversion des taxis en véhicules à faibles émissions
Dans le cadre du plan climat « Une COP d’avance », la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur a mis en place une aide à l’acquisition ou à la location longue durée de...
Vulog et Akka testent à Nice la mobilité autonome partagée
Vulog, société niçoise devenue un leader mondial des technologies de mobilité partagée, et Akka, un groupe international d’ingénierie et de conseils en technologie...
ABB équipe Reykjavik Energy en Islande de 15 chargeurs rapides
Pour un peu plus de 335.000 habitants, l’Islande compte déjà environ 1.400 véhicules sur ses routes. Afin de les recharger, ON Power, filiale de Reykjavik Energy,...
BeNomad lance la navigation GPS MoVE pour véhicules électriques
Depuis 2002, BeNomad commercialise dans le monde entier des outils logiciels de cartographie et de navigation conçus et développés par la société. Ces applications...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact