Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 04/12/2019 à 16:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3079 fois - 6 commentaires


Mobilité électrique : La Chine est la nation la mieux préparée


Selon L’index de la mobilité électrique 2019 proposé par FKA et le cabinet Roland Berger, la Chine est désormais seule en tête comme nation la mieux préparée à accompagner le développement de la mobilité électrique. Une position auparavant partagée avec les Etats-Unis qui perdent du terrain. En Europe, la France s’incline également, l’Allemagne étant désormais perçue comme chef de file sur le territoire.

3 indicateurs

Pour réaliser leur classement, FKA et Roland Berger ont eu recours à 3 indicateurs : La technologie à disposition dans le pays en rapport avec la mobilité électrique, la maturité de son industrie en la matière, et le marché local. Les notes attribuées pour chacun à 7 nations (Chine, Etats-Unis, Japon, Corée du Sud, Allemagne, France et Italie) montrent que la Chine a globalement pris une légère avance. Si elle obtient la valeur maximale (5) pour son industrie et le marché, en revanche, au sujet de la technologie, c’est l’Allemagne qui se positionne en tête avec une note de 2,3, devant la Chine 2,2. Au train où vont les choses, ce ne sera qu’une formalité pour cette dernière d’accéder à la plus haute marche dès l’année prochaine. Le programme d’Airbus des batteries pourra-t-il ensuite changer la donne ?

L’Allemagne gagnante en Europe

En 2018, la France était à la première marche concernant son potentiel technologique pour le développement de la mobilité électrique. La valse hésitation de PSA pour entrer dans le mouvement semble être une des grandes causes de la relégation de notre pays à la 4e place. A l’inverse, les constructeurs allemands, et en particulier Volkswagen, ont mis les bouchées doubles sur les citadines et compactes électriques. C’est payant, puisque ce pays est désormais leader à ce niveau. Entre les 2, la Chine a réussi à s’immiscer en raison d’une nette amélioration de ses modèles, notamment au niveau de la recharge rapide, et la Corée pour l’augmentation de l’autonomie et de l’efficience de ses VE. FKA et Roland Berger semblent également reprocher à la France de s’impliquer désormais trop lourdement dans les voitures hybrides rechargeables moins bien évaluées dans l’index. L’Hexagone reçoit ici une note s’élevant à 2, cependant loin d’être ridicule comparée à celle de 1,1 pour les Etats-Unis qui décrochent pourtant une 2e place au classement général.

La France en tête du podium pour son marché

Si la note maximale a été accordée à la France pour le développement des ventes de véhicules électriques sur son territoire, notre pays doit partager cette place avec 4 autres : Chine, Allemagne, Corée du Sud et Etats-Unis. Ce qui fait cependant la différence, c’est que l’Hexagone est la seule des 7 nations à obtenir 5 points, sans discontinuer, depuis 2014. Sans toutefois pouvoir effacer le fait que l’industrie automobile française régresse face à d’autres pays, comme l’a souligné lundi Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, lors de la journée dédiée à la filière, la France abandonnant progressivement la 2e place qu’elle détenait en Europe en 2011, pour occuper la 5e position derrière l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni est l’Allemagne.


Mots clés : électrique | voiture | véhicule | France | Chine | Allemagne | FKA | Roland Berger
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 05-12-2019 à 10:38:57 par jdfcar

Comme d’habitude tous les cabinets qui donnent des points...négligent toujours le point de vue du client final et de son intime conviction et perception lors d’une éventuelle décision d’achat d’un VE à l’heure actuelle.
Je parle du particulier, et non des entreprises ou flottes captives.
Ces cabinets négligent toujours l’état de développement des infrastructures de charge de chaque pays....et un VE est associé impérativement aux bornes de charge.
L’état actuel de la JUNGLE des bornes en France fait et fera fuir pour encore longtemps toute une masse de particuliers qui voudrait sortir de sa zone de confort autour de son domicile, et l’oblige à avoir un deuxième véhicule dans son foyer, s’il veut faire de longs parcours.
Ceux qui ne peuvent investir que sur un seul véhicule, n’ont comme solution que d’investir sur une hybride rechargeable, n’en déplaise aux spécialiste.
D’ailleurs tous les indicateurs de mise en production sur plus de quatre ou cinq grands constructeurs sont au vert pour les hybrides rechargeables !
Nous verrons l’évolution du VE dans dix ans, sauf à avoir aujourd’hui comme seule option, à savoir, Tesla.
Tout le monde commence à le savoir, la sécurité et exclusivité des super chargeurs de la marque, permets de franchir le pas vers le VE, et en plus de pouvoir éviter la JUNGLE dont je parlait plus haut.
Même pour les bus électriques nous voyons que c’est le "bordel" au niveau des normes de charge.

Posté le 05-12-2019 à 10:44:49 par jdfcar

Question extrêmement importante, à savoir, qui est allé sur le terrain en Chine pour nous faire un reportage objective sur l’état de développement des infrastructures de recharge des VE chinois ?
Si les chinois sont les meilleurs, qui nous parle de leurs solutions, pour être les premiers?
On se moque de qui, sinon ?

Posté le 05-12-2019 à 10:54:31 par Jeff

La Chine est le premier pays à s’etre investit dans les véhicules électriques. IL n’est pas étonnant de les voir en tete du pole position.

Posté le 05-12-2019 à 12:01:23 par Nico

La Chine en tête des véhicules électriques, et des centrales à charbon

L’électricité n’est pas une énergie primaire, sa généralisation dans le transport ne résoudra rien si les véhicules consomment toujours plus et si l’électricité est produite à partir d’énergie non renouvelable

Malheureusement le marché nous pousse vers des voitures toujours plus lourdes et puissantes - électriques ou non - et si on généralise des voitures électriques de 200kW avec des recharges à 100kW ou plus il ne faudra pas longtemps pour mettre les réseaux électriques à genou

Posté le 05-12-2019 à 11:51:27 par MICHAEL de LFFQ

Bonjour à tous/toutes.
Bien réfléchir avant d’acheter un véhicule Hybride "NON RECHARGEABLE"
En effet, EN CAS DE PENURIE DE CARBURANT (suite à une grève par exemple), ON FAIT COMMENT? (on pleure), en particulier les taxis équipés de "TOYOTA".Les batteries des VE RECHARGEABLES ont une plus grande capacité, et on fonctionne davantage en mode ELECTRIQUE ce qui est, à l’origine le but de la manoeuvre ECOLO !
Il est midi, bon appétit.

MICHAEL de LFFQ Consultant ESSAYISTE EXPERT en Mobilité Faibles Emissions

Posté le 05-12-2019 à 14:52:49 par Daniel

@ Michael
Il y a 5 ans, quand j’ai acheté ma Yaris hybride, il n’y avait pas de rechargeable chez Toyota, ni grand choix ailleurs me semble-t-il, à un prix "abordable". Habitant un immeuble collectif "ancien" la solution VE était exclue. Les choses ont changé entretemps, et il y a de + en + d’hybrides rechargeables. Mais encore faut-il pouvoir les payer, avec une plus-value de quelques milliers d’euros par rapport à l’équivalent thermique et ensuite les recharger. Pas évident pour tout le monde.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Elexent, solution de Renault pour la recharge des flottes électriques
Des deux-roues aux engins spéciaux, en passant par les voitures particulières, les utilitaires légers, les camions, bus et autocars, tous les types de véhicules...
Nouvel utilitaire électrique léger Addax MT15n homologué N1
Adhérent à l’Avem, c’est le Garage Mistral de Vence (06) qui diffuse en France ce petit camion branché du constructeur belge Addax Motors. Il s’agit d’une nouvelle...
Mobilité électrique : ABB équipe les autoroutes suisses
Primeo Energie et Alpiq E-Mobility lancent les premiers sites de recharge suisses sur l’autoroute A2 avec des chargeurs de véhicules électriques, un stockage d’énergie...
Le réseau de recharge rapide inespéré de Kallista Energy
A part le tarif qui pourra apparaître élevé (0,30 euro du kWh, soit 15 euros pour une Renault Zoé 50 ou une Peugeot e-208) à quelques élecromobiliens, mais finalement...
K2020 : Une Pontiac 1988 électrique puis hydrogène
L’ambition est de développer un véhicule électrique de compétition alimenté par des batteries ou par une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène vert et de...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact